compteur linky prix mode emploi

Les habitants du Saulnois reçoivent un à un les lettres les informant de l'installation prochaine à leur domicile du compteur électrique Linky.

Une machine "intelligente" qui va permettre de remonter directement les données de consommation au fournisseur d'électricité. Il enverra également une courbe de charge c'est à dire une représentation graphique de l'évolution de la consommation d'énergie pendant une période donnée.

Cette courbe de charge est une nouvelle fonctionnalité offerte par les compteurs communicants qui permet d'avoir une connaissance beaucoup plus précise de la consommation des ménages et notamment d'identifier les heures de lever et de coucher, les heures ou périodes d'absence, ou encore, sous certaines conditions, le volume d'eau chaude consommée par jour, le nombre de personnes présentes dans le logement, etc.

Enfin, grâce à ce nouveau dispositif, la qualité de l'alimentation pourra être mesurée et les fraudes seront mieux détectées. 

Une directive de 2009 oblige les états européens à mettre en place ce système de comptage qui permet la participation active des consommateurs au marché de la fourniture d’électricité. La France a débuté cette mise en place en 2015. 

Mais ces changements inquiètent une partie de la population qui s'interroge sur cette machine "intelligente" qui pourrait s'avérer trop...intrusive.

Le déploiement accéléré de ces compteurs Linky, sans consultation préalable du public, a fait naître des craintes importantes en ce qui concerne l’impact potentiel sur la santé des technologies utilisées et le respect de la vie privée des personnes, lequel est un droit fondamental reconnu et protégé par un grand nombre de textes de droit international, européen et national. 

La CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté), la Ligue des Droits de l'homme, de nombreuses associations, groupements de consommateurs, juristes relaient les inquiétudes du public. D'autres, plus radicales appellent les maires des communes (propriétaires des compteurs électriques) à ne pas donner leur accord à l'installation de ces compteurs "intelligents". Dilemne cornélien pour nos premiers magistrats puisque la loi oblige la mise en place de ces appareils. 

En attendant de recevoir votre nouveau compteur, voici quelques liens qui vous permettront d'en savoir plus sur le fameux compteur Linky

Linky sur Wikipedia

Linky, site officiel

Linky par Que choisir

Linky par 60 millions de consommateurs

Linky par les moutons enragés

 

 

 

Dim31Déc2017

bonneanneetouteslangues 689278

La rédaction de Grain de sel souhaite à tous ses lecteurs une bonne année 2018.

Un grand merci également pour cette fidélité non démentie depuis dix ans maintenant. 

On imagine que les douze prochains mois dans le Saulnois nous apporteront les sujets pour de nombreux articles passionnants. 

 

logoinsee

L'INSEE vient de rendre publics les chiffres détaillés de la situation démographique de notre territoire. Voilà une autre façon d'appréhender le Saulnois 

Population en 2014 : 29 605

Densité de la population (nombre d'habitants au km²) en 2014 : 30,4

Superficie (en km²) : 974,4

Variation de la population : taux annuel moyen entre 2009 et 2014, en % : –0,2

dont variation due au solde naturel : taux annuel moyen entre 2009 et 2014, en % : 0,1

dont variation due au solde apparent des entrées sorties : taux annuel moyen entre 2009 et 2014, en % : –0,3

Nombre de ménages en 2014 : 12 097

Naissances domiciliées en 2016 : 278

Décès domiciliés en 2016 : 350

Nombre total de logements en 2014 : 13 920

Part des résidences principales en 2014, en %  :86,9

Part des résidences secondaires (y compris les logements occasionnels) en 2014, en % : 2,6

Part des logements vacants en 2014, en % : 10,5

Part des ménages propriétaires de leur résidence principale en 2014, en % : 74,2

Nombre de ménages fiscaux en 2014 : 11 645

Part des ménages fiscaux imposés en 2014, en % : 51,8

Médiane du revenu disponible par unité de consommation en 2014, en euros : 19 708,5

Taux de pauvreté en 2014, en % : 12,7

Emploi total (salarié et non salarié) au lieu de travail en 2014 : 8 061

dont part de l'emploi salarié au lieu de travail en 2014, en % : 81,5

Variation de l'emploi total au lieu de travail :

taux annuel moyen entre 2009 et 2014, en %  :–1,6

Taux d'activité des 15 à 64 ans en 2014 : 73,9

Taux de chômage des 15 à 64 ans en 2014 en % : 11,8

Nombre d'établissements actifs au 31 décembre 2015 : 2 696

Part de l'agriculture, en % : 18,0

Part de l'industrie, en %  :6,2

Part de la construction, en % : 11,4

Part du commerce, transports et services divers, en %  :45,3

dont commerce et réparation automobile, en %  :15,7

Part de l'administration publique, enseignement, santé et action sociale, en % : 19,3

Part des établissements de 1 à 9 salariés, en % : 26,2

Part des établissements de 10 salariés ou plus, en % : 3,3

Les Chroniques salées, 4ème numéro, viennent de sortir à Dieuze. Publication de l'association Demain Dieuze, force d'opposition au Maire et à son équipe municipale, le journal tire à boulets rouges sur le premier magistrat accusé de tenir des propos insultants à leur encontre. 

Les Chroniques salées reviennent aussi sur la politique économique du maire de Dieuze, ses dépenses pour les Salines Royales, la ZAC de la Sablonnière et ses projets pour la ville. 

Le journal présente également une dizaine de propositions pour relancer le commerce à Dieuze.

Le 4ème numéro des Chroniques salées à lire en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

chroniques4

 

 

calcateravauban

Si vous souhaitez désormais avoir des informations sur le projet de restructuration du Musée du Sel de Marsal c'est au Conseil Municipal de...Dieuze qu'il faut aller ! En effet, les élus dieuzois  ont eu le compte rendu jeudi des dernieres avancées du projet.  

La politique en matière culturelle de notre collectivité territoriale était calamiteuse, sa politique en matière de communication l'est tout autant.

Vendredi 8 décembre, le Président du Conseil Départemental Patrick Weiten a reçu le Maire de Marsal Bernard Calcatéra, son adjoint Pierre Gérard et la Présidente de la Commission Tourisme et Culture de la Communauté de communes du Saulnois Annette Jost dans ses locaux messins pour les informer de l'avancée de ses réflexions à propos du musée de Marsal. 

Sous la forme d'un diaporama, le staff de Patrick Weiten a présenté comment il envisageait l'avenir du musée de France. L'accueil du public se fera sous la Porte de France qui sera fermée par de grandes baies vitrées. Un ascenceur situé dans une tour de verre face à la caserne "Demange" et prolongée par une passerelle permettra aux personnes à mobilité réduite  d'accéder à l'étage.

Les collections seront réorganisées peut-être par Jean Paul Petit, Conservateur du Parc archéologique de Bliesbrück (?) peut-être par Laurent Olivier, conservateur du Musée des Antiquités Nationales que Xavier Bauman, directeur des affaires culturelles a rencontré récemment à Saint-Germain en Laye (?) ou peut-être par quelqu'un d'autre ? 

Quant aux deux casernes "Vauban", elles  ne menacent plus de s'effondrer, semble-t-il  ! Une barrière en bois remplacera les grilles posées à la hâte l'an passé.  Le président Weiten a même proposé que le maire de Marsal reprenne l'une ou l'autre des casernes, voire les deux  pour en faire des logements !! Pourtant Patrick Weiten ne veut toujours pas livrer le rapport réalisé sur l'état de ces deux bâtiments. Il ne donnera pas non plus le projet de restructuration du Musée du sel au Maire de Marsal pour que ce dernier le présente à ses conseillers municipaux. Il informera en temps utile...la Communauté de communes !!? 

Le budget pour toutes ces opérations ? Inconnu !! Aucun chiffrage n'a été réalisé. 

Le calendrier pour la réouverture est toujours aussi flou. Le délai de 2018 annoncé semble difficile à tenir même si tout le monde le souhaite !! On va croiser les doigts !!!

A lire aussi, le compte rendu du conseil municipal de Dieuze en cliquant ici