cannesdieuze19

Dans le Saulnois, les stars du festival du Cannes ne s'appellent pas Delon, Almodovar ou Tarentino.

Nos vedettes sont plus humbles et beaucoup plus jeunes.

affichecannes

Ce sont les élèves du Lycée professionnel La Providence de Dieuze qui effectuent comme chaque année au mois de mai un stage dans les locaux du prestigieux hôtel Martinez sur la Croisette.

 

Accompagnés par leurs professeurs de cuisine Madame Jaeger et Monsieur Vidal et encadrés par le personnel du Martinez, les élèves sont aux petits soins pour des festivaliers qui se détendent entre deux projections. 

martinezcannes19 

En cuisine, en salle, dans les étages et même au spa cette année, les jeunes dieuzois engrangent ici une expérience professionnelle inestimable qu'ils pourront valoriser dans leur future carrière. 

 

Paix 1

Pour clore un projet consacré au harcèlement en milieu scolaire, les élèves du Lycée professionnel La Providence de Dieuze on posé sur la place du Marché de l'ancienne cité du sel pour tracer avec leurs corps en lettres majuscules  le mot "PAIX".

Un happening en forme de message de tolérance et respect envers l'autre.

Débats, conférence, projection du film de Christophe Chamotte "Le jour où j'ai brûlé mon coeur" ont permis de provoquer une véritable prise de conscience parmi les lycéens sur les attitudes et les comportements qui pourraient blesser l'autre.

 

aginveterre19

L'association dieuzoise l'Inventerre du Pré Vert tenait son assemblée générale en ce début du mois de mai. Trois ans après sa création, son bilan est remarquable ! 

Forte de près de 400 membres, l'Inventerre du Pré Vert est composée de producteurs et consommateurs qui tiennent bénévolement le local de vente qui écoule des produits locaux issus de l'agriculture biologiques et provenant de 24 fermes du Saulnois, de Moselle, de Meurthe et Moselle et de Meuse. Une preuve que l'on peut consommer autrement en dégustant des produits du coin aux qualités gustatives incomparables.

D'autre part, l'association organise des animations, des conférences, des manifestations seule ou en coopération avec d'autres associations locales (MJC, ASSAJUCCO-EMMAUS, Artisans du monde, Maison du Clément, Maison du Pays des Etangs...) mais aussi avec les collèges, les lycées, les écoles du Saulnois, avec la Communauté de communes.

Mais ce bilan exceptionnel ne doit pas masquer les difficultés vécues par l'Inventerre du Pré vert. En interne, tout d'abord avec quelques discussions animées entre les membres du Conseil d'administration, avec des producteurs, les divergences sur la philosophie de l'association, l'implication des uns et des autres au sein du local et les règles applicables de vente....22366743 181650805740095 747009633785873957 n

Des difficultés également avec les collectivités locales et le peu de soutien du Département, de la Communauté de communes du Saulnois ou de la ville de Dieuze qui devraient au contraire soutenir sans retenue cette initiative citoyenne d'intérêt public. D'ailleurs aucun membre de la CCS, aucun membre de la Municipalité n'étaient présents à cette réunion annuelle de l'Inventerre du Pré Vert.  

Mais ce désintérêt des institutionnels n'a pas douché l'enthousiasme des membres de l'Inventerre du Pré vert, bien au contraire. De nombreux projets ont été évoqués au cours de cette Ag comme un possible changement de lieu qui transformerait l'avenir de l'association. Accueillis depuis juin 2016 dans un local de la MJC Jacques Prévert, les membres souhaitent installer le magasin bio dans un espace plus grand, permettant d'organiser les évènements à l'intérieur du local, de créer un espace enfant, une bibliothèque.... Le projet murit et devrait aboutir dans quelques mois, quelques détails restant encore à régler. 

En attendant ce changement de braquet, l'Inventerre du Pré Vert poursuit son chemin et ouvre son espace de vente les mercredis après-midi de 15h à 18h, les vendredis de 9h à 12h et de 15h à 19h et les samedis de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Retrouvez également toute l'actualité de l'Inventerre du Pré Vert sur la page Facebook et sur le site Internet.

Les produits bio vendus à l'Inventerre du Pré Vert : légumes, viande, charcuterie, bières, oeufs, pâtes, miel, jus de fruits, confitures, huiles, fromages, crème, fromage blanc, pains, 

purethe

 

A l'occasion des voeux de la Communauté de communes du Saulnois, le Directeur des services de notre interco avait fièrement annoncé le sympathique geste de la limonaderie Lorina à destination des habitants du Saulnois. Une bouteille de la célèbre marque, fleuron industriel du territoire allait être offerte à chacun des 30 000 citoyens. 

Depuis, plus de nouvelles et certains de nos lecteurs s'interrogeaient sur la véracité de cette annonce. 

Mais aujourd'hui on a du nouveau ! Lorina va offrir des bouteilles de.....Thé !!! La société de Munster qui a diversifié sa production depuis plusieurs années déjà (elle fait des sodas) sort une nouvelle boisson à base de thé aromatisée estampillée bio et la ferait bien découvrir au plus grand nombre.

Baptisé Purethé, c'est ce produit qui sera distribué à chaque habitant très bientôt. 

Pour le calendrier exact, nous sommes pour l'instant dans l'expectative. Les palettes sont prêtes à Munster et il faut désormais que les communes aillent chercher le précieux breuvage. A la CCS, on tente de trouver la solution la moins coûteuse pour acheminer le cadeau de Lorina dans les 128 communes du territoire. 

voixdumidi1

Une petite commune du Saulnois fait la une de l'actualité dans la presse régionale !

Moyenvic est en effet la vedette d'un grand article de......... La Voix du Midi, journal publié dans la région du Lauragais. 

On y voit en effet, le maire de Moyenvic, qui pose fièrement devant la plaque de la rue du Lauragais, située dans le lotissement de son village et juste à côté son homologue de Villefranche du Lauragais dans la même posture montrant le nom de la rue de Lorraine. 

Ces hommages respectifs à 900 km de distance sont la conséquence d'un tragique épisode de l'Histoire de notre région. En 1940, lorsque les Nazis annexèrent la Moselle, la grande majorité des habitants du Saulnois furent expulsés dans le sud de la France. 

Fuyant la guerre, l'oppression, l'occupation, les Moyenvicois s'installèrent dans le Lauragais, région située entre Toulouse, Carcassonne et Castres. Ces migrants d'alors arrivèrent en novembre à Villefranche du Lauragais et dans quelques petits villages aux alentours. Accueillis par la population locale avec plus ou moins d'entrain, la vie s'est alors organisée dans le midi et peu à peu l'osmose s'est réalisée entre les lorrains et les habitants du Lauragais. Certains trouvèrent du travail, d'autres rencontrèrent...l'amour. Des mariages furent même célébrés et lorsque les Moyenvicois rentrèrent dans le Saulnois à la fin du conflit certains lorrains décidèrent de rester dans leur pays d'accueil. 

Pour lire l'article de la Voix du Midi, cliquez sur la vignette ci-dessous : 

voixdumidi2