ftth17a

Plus de 100 Méga de débit, des téléchargements ultra rapides, télé travail, écoles numériques, l'arrivée de la fibre a été annoncée à grand de coup de communication hier dans la salle polyvalente de Château-Salins. Le Département de la Moselle qui mène via Moselle Fibre (Syndicat Mixte) l'équipement en fibre optique des foyers du Saulnois avait mis les petits plats dans les grands pour lancer l'installation de ces autoroutes numériques. ftth17b

Durant tout l'après-midi, des centaines d'habitants sont venus écouter les explications des techniciens de Moselle Fibre et de Moselle numérique (filiale d'Orange) pour tenter d'en savoir davantage sur cette nouvelle technologie. D'autres avaient surtout envie de connaître le calendrier des premiers raccordements. Voilà ce qu'on nous a annoncé : 

Plaque de Dahlain : Mai 2018

Plaque d'Insming : 2ème trimestre 2018

Plaques de Bassing et Delme : 3ème trimestre 2018

Plaque de Château-Salins : 4ème trimestre 2018

Plaque de Dieuze et Ommeray : 2ème semestre 2019

Deux réunions d'information seront programmées sur chaque secteur pour expliquer à la population la marche à suivre pour recevoir la fibre à domicile. La première concernera le raccordement au réseau, la seconde présentera les fournisseurs d'accès. 

En fin de journée, c'est Patrick Weiten en personne qui est venu remettre symboliquement un morceau de fibre optique inséré dans un tube en verre soufflé de Meisenthal après son discours que vous pourrez retrouver en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

 

mspinaug1

Les travaux avaient débuté en juillet 2016, hier soir les officiels étaient présents pour inaugurer la deuxième maison de santé pluridisciplinaire de Dieuze. Le maire a coupé le ruban aux côtés du Président du Conseil Départemental, de la Sous-Préfète, d'un Sénateur, du chef de corps du CEFIM, du commandant de la Gendarmerie, du Maire de Vic sur Seille.

mspinaug2

Après le complexe qui se trouve en centre ville, voici une deuxième concentration de professionnels de santé, située derrière l'hôpital Saint-Jacques.

Un équipement spacieux de 940 m2 (rez de chaussée et un étage), où les patients du Saulnois trouveront les cabinets d'une quinzaine de professionnels de santé. Pour l'instant vont s'installer sage-femme, infirmiers, dentiste, diététicienne, audio-prothésistes, pédiatre, cardiologue, urologue, oncologue, orthodontiste.

mspinaug3

On trouve aussi une salle de consultation conscrée au REGESA (réseau pour la maintien des personnes âgées à domicile). Il y a également une salle de réunion, une salle d'archivage, un studio pour des médecins remplaçants.

Les patients devront attendre encore quelques jours avant de pousser la porte de la nouvelle MSP de Dieuze lorsque les dernières finitions auront été faites. 

 

 

gamondmvt

Il vient de démissionner du Conseil Municipal de Vic sur Seille manifestant ainsi son désaccord avec la gestion de la cité telle que la pratique le maire Jérôme End. Une envie de s'affranchir de toute contrainte pour Gérard Gamond, militaire en retraite, président reconnu de l'association Marchons Ensemble qui lance...un mouvement politique qu'il souhaite rassembleur . 

Pour cela, il publie sur Grain de sel un texte qui permettra à chacun de se faire une idée à propos de cette initiative singulière : 

« Ensemble Défendons nos Valeurs » (SE).
Chers amis.

A  une certaine époque, les rôles féminins et masculins étaient très clairement définis, et gare à ceux qui osaient s'élever contre la tradition ! Depuis un siècle, on a assisté à une redéfinition progressive de ces rôles, notamment au sein de la famille. Aujourd'hui, les pères sont amenés à prendre une place de plus en plus importante dans le quotidien de leurs enfants, et c'est tant mieux ! Cela dit, ce n'est pas toujours facile pour les papas de prendre la place qui leur revient. Et ce n'est pas nécessairement facile pour les mamans de les laisser la prendre ! Que ça soit le papa ou la maman, les deux sont une référence. Pour les enfants, on aimerait bien ressembler à ses parents. Et si les parents restent une référence pour leurs petits, il faut s’en montrer digne et ne pas se laisser aller et subir. Ne pas se contenter de vivre, et laisser un tel héritage. D’où, cette question : quel héritage laisserons-nous à nos enfants ? 


Que faut-il faire, que faut-il penser dans ce contexte social particulièrement difficile, où les intérêts et les ambitions personnelles, prennent le dessus quoiqu'en disent certains ; en définitive les Français ne savent plus très bien à quoi et en qui croire. 60% le taux d’abstention aux dernières législatives, le constat est affligeant. Le résultat d’une  politique économique et sociale, stérile, menée maintenant depuis des décennies, aggravant encore plus les inégalités ainsi que la dette de notre beau pays, la France.

Triste héritage pour les futures générations, où  gauche et droite se sont partagées le pouvoir, le bilan est catastrophique. Inutile de s’attarder sur l’un ou l’autre parti, sur tel ou tel homme politique, passons à autre chose car, que de promesses non tenues et de couleuvres avalées
Les prémices d’un bouleversement tant attendu, ont été palpables, beaucoup d’empathie, et puis, le naturel est revenu au galop. En effet, le début d’un mandat quel qu’il soit, est  toujours plein d’espérance pour la population, il est suivi peu de temps après, par beaucoup de désespoir. Désespoir compréhensible, car  le changement tant attendu n’est jamais  au rendez-vous.


Décidément, à qui faire confiance de nos jours ?  Il n’y a plus de grand leader naturel représentatif, excepté de petits barons, qui gèrent tant bien que mal leur fief, suivis de leur petite cour, bouche ouverte, qui dépensent sans compter l’argent du contribuable ; trouverons nous un jour une personne qui comptera sans dépenser.

Alors, chers amis, pendant que, au sein des partis traditionnels, le retour au jeu des ambitions, illusions, combinaisons et trahisons, magouilles et affaires ressurgissent jusqu’au plus haut niveau de l’état, prenons nous-mêmes notre destin entre nos mains, et créons notre mouvement, qui prendra son envol non pas de Paris, mais d’une petite localité Mosellane. 

Conscient que cela ne sera pas chose facile, et que, pour certains, c’est mission impossible, pour moi, c’est réalisable. Ayant servi fidèlement la France, comme beaucoup d’entre vous, ma mission ne peut, évidemment, pas s’arrêter là, comme la vôtre d’ailleurs. Ensemble nous serons plus forts, il faut simplement le vouloir. 
C’est facile de fermer les yeux et ne rien faire, de voir ainsi que toutes nos valeurs disparaissent. On peut toujours dire  «  avant c’était mieux, le monde a changé, ils sont tous pourris, que veux-tu que l’on fasse, c’est comme cela » mais non, ce n’est pas comme cela, et il ne faut plus que ça soit comme cela ; Il faut un certain courage, pour engager et créer un tel projet, mais avec l’aide de gens réfléchis, pleins de bon sens, la partie n’est pas perdue. J’ai besoin donc de vous, et je veux bien être votre représentant, afin de défendre vos intérêts, tout d’abord locaux, puis suivant de l’ampleur du mouvement………. Sans haine, petit à petit, construisons solidement notre avenir.

En effet, les échéances électorales de 2019/2020 arrivent à grands pas. Les politiciens craignent le verdict des urnes qui sanctionnent souvent le travail mal fait, pas toujours hélas ! Comme vous, chers  amis, mon ardeur à défendre les intérêts de la France est intacte.

Pourquoi un tel mouvement venant de la base locale : Donner une autre alternative à la population du Saulnois. Notre objectif est de susciter de l’intérêt du public pour un parti émergeant, encourager tout le monde à participer. C’est une entreprise importante qui nécessite de la méthode et de la perspicacité. Si, vous mes amis, manifestez de l’intérêt pour cette initiative, vous pouvez en parler autour de vous, aux personnes que vous connaissez, et c’est ainsi que le projet prendra de l’importance, grâce aux personnes enthousiastes.

Donc ce que je vous propose, avec beaucoup de lucidité, sans précipiter les échéances : tout d’abord rassembler au maximum autour de vous pour tenter de mener à bien ce projet. Ensuite une fois que ce mouvement aura pris de l’ampleur effectuer une réunion de concertation. Et lorsque les fondations seront solides, seulement à cet instant précis, nous pourrons créer notre  mouvement, afin de défendre nos valeurs, défendre notre cher territoire, le Saulnois.

Dès à présent, je suis à votre disposition ; maintenant, tout dépend de l’importance et de l’engouement que va susciter ce possible mouvement auprès de vous, afin qu’il ne tombe pas aux oubliettes. Laissons faire sagement les choses, et donnons- nous rendez-vous pour cela fin Juin 2018, le 18 Juin par exemple. A cette date, il sera temps d’en tirer les enseignements. 

Mes salutations les meilleures, habitants du Saulnois, au plaisir de vous lire.


Nota  : Certains d’entre vous diront, Gérard n’a pas d’immédiateté, il n’a pas l’expérience. Au contraire, une expérience comme certains, je n’en veux pas. Ayant été Premier Adjoint de la commune de Vic-sur-Seille, et ensuite Conseiller Municipal, j’ai bien vu que le chemin  n’était pas le mien. J’ai attendu en vain, hélas. Logiquement absent des débats, pendant cette courte période, j’ai préféré démissionner que de subir, laisser ainsi la place au colistier suivant, plus disponible, car les actions ainsi que la gestion de la commune n’étaient pas en phase avec mes convictions, ceux qui me connaissent bien, le savent. Voilà, c’est simple, et, avec beaucoup de sincérité, je m’excuse auprès des personnes qui m’ont apporté leur soutien lors des élections Municipales. 

Par contre, j’ai du respect pour la fonction de Maire, c’est une tâche exigeante, mais pas pour les premiers magistrats, qui, une fois élus, oublient leurs promesses, et s’égarent.Si vous adhérez à cette initiative courageuse, cliquez sur le « plus » de l’article et ensuite, donnons-nous  rendez-vous sur l’adresse de prise de contact : groupe secret  FACEBOOK « Ensemble défendons nos valeurs »

Gérard Gamond".

20728034 1161599377317283 3855944941871875355 n

La mobilisation de la Fédération des Foyers ruraux de Moselle, les multiples articles de presse qui régulièrement présentaient l'exaspération et la colère des Foyers ruraux dans chaque village du département, la pétition qui a rassemblé plus de mille six cents signatures ont sans doute porté leurs fruits.

Le président du Conseil Départemental de la Moselle, Patrick Weiten a décidé de rencontrer le Président de la fédération des Foyers Ruraux. Au cours d'une réunion qui dura près de deux heures, le grand chef du département a reconnu  toute l'importance de la structure dans l'animation du territoire. 

Après les coupes sombres dans le budget qui ont failli emporter la "Fédé" vers une disparition pure et simple, Patrick Weiten a décidé de débloquer 25 000 €  à la Fédération des Foyers ruraux. Une bouffée d'oxygène qui  va remettre un peu de beurre dans les épinards et assurer provisoirement la continuation des activités et le maintien des emplois.

Au delà de l'aide financière, c'est la reprise du dialogue avec le Conseil Départemental qui redonne un peu d'optimisme à l'équipe dirigeante de la Fédération des Foyers Ruraux. Des réunions régulières vont reprendre entre les deux instances et un plan d'action sur plusieurs années devrait permettre d'appréhender l'avenir de façon plus sereine.

Malgré cette éclaircie, du côté des Foyers, on est vigilant et très attentif à la situation et on reste mobilisé au cas où......

 

11nov17

C'est dans le Saulnois qu'eurent lieu les premières batailles de la Première guerre mondiale, quelques jours après la déclaration des hostilités, le 11 août 1914 à Lagarde, les 19 et 20 août entre Château-Salins et Morhange. Des milliers de soldats tomberont sur notre sol poussés par la folie d'hommes politiques aux nationalismes exacerbés.

11nov17b

Les commémorations ont donc ici chaque automne une résonnance particulière et leur sollennité émeut forcément leurs participants.

Par un froid glacial et sous une pluie battante, plus d'une centaine d'habitants de Dieuze et des environs, les jeunes militaires du CEFIM (Centre de formation initiale des militaires du rang), les sapeurs pompiers, les anciens combattants, les enfants des écoles ont rendu hommage aux soldats de la Première Guerre mondiale ce samedi 11 novembre 2017.

11nov17c

Pour ce 99ème anniversaire d'une guerre qui aura fait 19 millions de morts, les autorités civiles et militaires se sont d'abord rendues sur le site de la nécropole le long de la promenade du canal pour déposer des gerbes de fleurs aux pieds des monuments et stèles érigés en mémoire des soldats français, roumains, polonais et allemands tombés dans le Saulnois. 

Ensuite, après que le maire de Dieuze, Fernand Lormant, a lu le texte de la Ministre des Armées, Florence Parly, les gerbes ont été déposées au pied du monument aux morts  de la ville de Dieuze.

La Marseillaise, chantée par les écoliers et les lycéens dieuzois de la classe de Seconde "Défense" accompagnés par les soldats en formation du CEFIM viendra clore cette importante commémoration.