Affiche jobdating agroalimentaire
L’industrie agro-alimentaire est un des secteurs qui offre actuellement le plus d’opportunités d’emplois dans le Saulnois. 

La Communauté de Communes du Saulnois, Moselle Attractivité, les partenaires de l’emploi (La Maison de l’emploi et la Mission Locale du Sud Mosellan, Cap Emploi et Pôle Emploi) et 5 entreprises de l’agro-alimentaire du Saulnois que sont les Etablissements Geyer Frères Lorina de Munster, Eurial Ultra Frais et Biogam basées à Château-Salins, Eurosérum et la Compagnie des Fromages et Richemonts de Bénestroff, ont décidé d’organiser leur premier Job dating.

Cette rencontre se déroulera le 25 avril 2019 de 8H30 à 17H00, salle de la Délivrance à Dieuze avec le principal objectif de mettre en relation ces entreprises et des personnes à la recherche d’un emploi ou qui cherchent une formation professionnelle. 

Cette opération s’adresse à toutes les personnes intéressées, diplômées ou non, avec ou sans expérience.

Plus de 30 emplois sont à pourvoir lors de ce premier rendez-vous.

Parmi les emplois proposés :

Techniciens de maintenance

Chefs d’équipe

Conducteurs de ligne

Caristes

Ensacheurs

Électromécaniciens 

Les candidats, munis de leur CV, pourront rencontrer directement les entreprises et ainsi aborder leurs offres d’emploi ou d’alternance. 

En parallèle, les formations qualifiantes offrant des postes dans l’agroalimentaire seront présentées, par les organismes de formation présents, la Région Grand-Est et les partenaires de l’emploi, à l’ensemble des visiteurs : BTS Technicien de maintenance, Bac pro MEI (Maintenance des Equipements Industriels), formations de caristes…

53476460 402843210287519 2632842311389675520 o

C'est un collégien mosellan de 14 ans qui a organisé la manifestation pour la biodiversité qui a rassemblé, malgré la pluie, près de deux mille personnes samedi 9 mars à Metz.

La marche proposée par Victor a été relayée par quatre-vingts associations dont trois (Avoine, l'Inventerre du Pré vert et la Maison du Clément) venues tout exprès du Saulnois pour faire entendre des revendications reprises par les citoyens de plus en plus inquiets pour l'avenir de notre planète. 

Des haies qui dégringolent, des pesticides qui s'enfoncent toujours  dans nos sols, des terres grignotées par les ZAC et l'urbanisation, la disparition des oiseaux, des insectes...tous ces éléments sont visibles dans notre région et les représentants des associations locales ont porté haut les angoisses de leurs membres. 

 

La campagne élctorale pour les élections municipales serait-elle lancée à Château-Salins ? C'est ce qu'on est en droit de se demander après les articles parus dans la presse régionale ces derniers jours. 

En effet, au cours du dernier conseil municipal, Christian Schwender, chef de l'opposition castelsalinoise a démissionné de ses fonctions après plusieurs désaccords sur la façon dont le maire gère les affaires de la commune. Son ras le bol général l'a conduit à quitter l'assemblée délibérative laissant la place à sa suivante sur sa liste Malika El Gambou.

Aujourd'hui, le Maire Gaétan Bénimeddourenne répond dans le Républicain Lorrain à son opposant en évoquant notamment son manque d'implication au sein du conseil municipal. 

Rappelons que c'est la troisième démission d'un conseiller municipal après Catherine Huel-Schroeder pour des raisons professionnelles et Catherine Grossiord, adjointe au Maire. 

Les deux articles du RL sont à lire en cliquant sur les vignettes ci-dessous :

demessionschwender

 

 demission

euro fonctionnement 782 f912081933

Les commissions permanentes du Conseil Départemental de la Moselle ont attribué au Saulnois les subventions suivantes : 

Aides agricoles : 

4 000 € pour l'achat d'un andaineur et d'un plateau fourager à un agriculteur de Burlioncourt

Aide à l'investissement des territoires : 

Jallaucourt : 75 000 € pour l'aménagement et la mise en sécurité du centre bourg

Ajoncourt : 65 000 € pour l'enfouissement des réseaux en centre village

Fresnes : 13 000 € pour l'enfouissement des réseaux rue de l'Eglise

Honskirch : 110 000 € pour l'assainissement

Neufvillage : 5000 € pour la rénovation de l'église 

Programme de travaux d'amélioration

10 000 € au collège La Passepierre de Château-Salins

 Attribution du forfait autonomie

14 100 € pour la résidence L'Arc en Ciel à Dieuze

6600 € pour le Foyer des personnes âgées à Maizières

Moselle Jeunesse 

8 000 € pour l'ASCL de Léning

Soutien à l'équipement des associations

2390 € aux Palmés de la Seille

2560 € à la MJC de Dieuze

280 € à Familles rurales de Vergaville

2200 € au Foyer Georges de La Tour de Vic sur Seille

700 € pour le Sporting Club Vicois

2200 € à l'US Bénestroff

 

 

 

petition2

Réunion d'importance hier au Conseil départemental de la Moselle où le Président Weiten présentait au maire de Marsal et à ses adjoints le projet de nouveau musée du sel. Pas d'information pour Grain de sel du côté des services culturels de notre Département qui sélectionne toujours ses médias pour communiquer.

Alors on a cherché ailleurs. Et ce qu'on a trouvé est plutôt inquiétant. Le fameux comité de pilotage composé de spécialistes qui devait, selon Patrick Weiten, réfléchir à l'avenir du musée n'a jamais été réuni.

Alors sans spécialistes (?) et après trois ans de fermeture il a semble-t-il été décidé  que le site de Marsal ne présenterait plus l'histoire de l'exploitation du sel dans le Saulnois dans sa globalité. On va envoyer les oeuvres et les objets de la partie du XVIIIème siècle à nos jours au futur musée du sel de......Dieuze. Trois ans de réflexion pour en arriver là ! 

Le musée du sel se verrait amputé ainsi d'une partie de ses collections. Pour la partie archéologique, on devrait conserver ce qui était présenté. Mais il semblerait qu'on ait fait l'impasse sur la collaboration du spécialiste mondial de l'exploitation du sel dans l'Antiquité, Laurent Olivier, conservateur en chef au Musée des Antiquités Nationales qui travaille depuis quarante ans dans le Saulnois. On ne sait pas si ses trouvailles et les résultats de ses travaux seront exposés.

Il n'a pas été question non plus d'espace pour les expositions temporaires, ni de nomination de conservateur qui s'occuperait de ce musée du sel, qui rappelons-le est un musée labellisé "Musée de France". 

Côté nouveautés, c'est la réalité augmentée, nouvelle marote de Patrick Weiten, qui va entrer à Marsal. On va "pousser les murs" dixit le président ! 

Les travaux chiffrés à 700 000 € permettant la nouvelle entrée du public devraient démarrer début juin. L'inauguration, annoncée une première fois en 2018, est prévue maintenant pour l'automne 2019. 

Voilà pour les informations dont on dispose. Malgré cet avenir bien sombre pour ce site exceptionnel et face à cette politique consternante du conseil département on va rester optimiste et espérer au moins que cette fois-ci le Département tiendra parole et qu'on pourra passer de nouveau les portes du musée du sel de Marsal en septembre ?, octobre ?, novembre ? prochain !!

A lire aussi dans le Républicain Lorrain du jour, un autre son de cloche et une autre façon de voir les choses.