Le numéro 91 du mensuel L'estrade vient de paraître. 47 pages d'actu culturelle, politique, économique à feuilleter sur le net en cliquant sur la vignette ci-dessous ou en version papier dans les Offices de Tourisme, les cinémas, les commerces du Saulnois.

estradeavril19

 

cq7k07gwyaau4pg

On savait Patrick Weiten boudeur. Depuis quelques mois le Président du Conseil départemental refuse d'expliquer aux lecteurs de Grain de sel sa politique en matière culturelle ! Et bien celui qui préside aux destinées de la Moselle boude également à l'échelon régional !

En effet, le chef de l'executif mosellan refuse de siéger au nouveau Comité Régional du Tourisme installé par la région Grand Est. La politique de la chaise vide pour marquer son désaccord avec le choix de la  Grande Région concernant la création des grands pôles touristiques du Grand Est. En effet, ont été choisis : 

La Champagne, Les Ardennes, La Lorraine, L'Alsace et le Massif des Vosges.

Patrick Weiten réclame une sixième destination : la Moselle, fort de sa marque repère MOSL lancée par son agence Moselle Attractivité en janvier 2018.

On ne sait pas combien de temps la Moselle sera absente des débats au Comité Régional de Tourisme mais on vous tient au courant dès qu'on en sait plus. 

 

 

 

 

On ne sait pas quelle mouche a piqué Jérôme End maire de Vic sur Seille, suppléant du Député, remplaçant du Conseiller départemental du Saulnois, dans l'interview qu'il a accordée au Républicain Lorrain publiée le 26 mars !

Dans un article consacré à une très belle initiative de la Municipalité concernant l'hommage qu'elle rendra aux époux Veil, le premier magistrat évoque la gestion municipale de son prédécesseur Philippe Leroy, qui n'aurait pas fait, à l'époque, ce qu'il fallait à propos de la numérotation des rues de l'ancienne cité des Evêques !

Une bien étrange et gratuite déclaration contre la gestion de son ancien employeur (Jérôme End fut attaché parlementaire de Philippe Leroy) à la retraite depuis un an et demi et qui étonne et choque dans le Saulnois.

Pour lire la salve du maire de Vic, cliquez sur la vignette ci-dessous : 

salveend 

debatvicgg

Il y a le grand débat National, alors pourquoi pas un débat au sein de la commune, une autre manière de titiller la curiosité, les futures échéances électorales, mais surtout et en premier lieu, d’écouter et anticiper les attentes des Vicoises et des Vicois.

C'est en substance ce que propose le citoyen vicois Gérard Gamond qui organise le vendredi 29 mars un débat, salle du tribunal de 20h à 22h :

"Plusieurs articles vous étaient destinés, chers lecteurs, au cours de ces trois dernières années. Vous pouvez en reprendre les textes si vous le voulez.

Certains commentaires mettaient l’accent sur le devenir du territoire en anticipant sur le  futur. Mais se projeter dans l’avenir est très difficile, l’itinéraire peut être semé d’embuches. Vous le savez. Par contre, il est important de se demander « que nous réserve l’avenir » ?En définitive, nous avons tous besoin d'un objectif qui nous donne l'envie d'avancer, de la meilleure façon qui soit.Le pays de Sarrebourg, lance le SCOT (Schéma de cohérence territoriale).

Une autre forme de démocratie, s’appelant « démocratie participative ». Dans ce cas, les élus représentent la population et choisissent le mode de vie, l’infrastructure, enfin bref, de quoi le pays sera fait. C’est bien.

En 2014, j’avais suggéré, (au sein de la Municipalité), de solliciter  la population, afin qu’elle se prononce et comment elle souhaitait « vivre le futur ». Prendre en compte le ressenti ainsi que les besoins de la population, dialoguer, faire participer, associer  celle-ci  afin d’élaborer un projet, comment appréhender l’avenir, c’est également une démarche citoyenne, certes, un peu originale. En résumé : Anticiper le futur c'est aussi comprendre le monde dans lequel nous souhaitons vivre dans le futur.

C’est le sens de cette réunion, sur invitation, qui aura lieu le Vendredi 29 Mars à 20H00, salle du tribunal à Vic-sur-Seille. La synthèse de cette activité pourrait servir de référence, à ceux qui voudront se présenter aux prochaines échéances électorales, afin d’établir les grandes lignes de leurs programmes.

C’est tout l’intérêt." Gérard Gamond

 

Il y a quelques semaines sur Grain de sel on avait évoqué le projet d'achat d'un piano Steinway pour équiper la salle de La Délivrance à Dieuze. Porté par le virtuose allemand Robert Léonardy, ce projet s'inscrit dans le cadre de la création de l'Académie Internationale de musique qui va attirer dans la ville aux quatre académiciens les jeunes talents du monde entier. 

Une souscription publique a été lancée pour récolter la somme de 70 000 € nécessaire et c'est France 3 Lorraine qui se fait le relais ce cette opération dans son édition du 21 mars dernier que notre confrère de Juvelize.com vient de mettre en ligne sur son excellent site sur l'actualité du Saulnois. 

Un reportage à découvrir en cliquant sur la vignette ci-dessous :

souscriptionpianoFR3