regrouptseille

Depuis plusieurs mois des rumeurs font état de grands bouleversements dans l'organisation des écoles rurales de notre territoire. Des réunions avaient lieu entre personnes "autorisées (?)" pour évoquer la future carte scolaire.

On entendait ici et là que les regroupements scolaires dispersés avaient vécu et que, pour offrir aux enfants du Saulnois des conditions d'apprentissage de qualité, il faudrait envisager des regroupements plus grands sur un seul site. L'argument économique était également avancé pour séduire quelques maires. Des frais de scolarité par enfant incroyablement bas étaient même proposés à certains maires pour attirer leurs écoliers ! 

Des élus avaient été informés de ces réflexions, d'autres pas. Des parents d'élèves s'inquiétaient, certains enseignants avaient même été sollicités pour "penser" l'école rurale de demain. 

Hier, à l'occasion de la réunion de la Fédération des maires de l'arrondissement du Saulnois qui s'est déroulée aux Salines Royales, à Dieuze, les choses ont été mises clairement sur la table par Fernand Lormant, le Président de la dite Fédération, vice président du Conseil Départemental et maire de Dieuze et Arlette Saluzzi, Inspectrice de l'Education Nationale sur la circonscription de Château-Salins qui couvre une partie du Saulnois. fedemairesaulnois

La baisse des effectifs d'élèves constatée dans nos écoles oblige, selon les deux intervenants, à repenser l'organisation de la carte scolaire et ils appellent les maires à se réunir rapidement par secteur de regroupement pédagogique pour imaginer l'école de demain dans le Saulnois en précisant qu'au final les maires seront seuls décideurs 

Les maires présents dans la salle ont réagi. Certains acquiescent et demandent même que les décisions soient prises le plus vite possible pour atténuer les coûts exorbitants de la scolarité des élèves qui grèvent leur budget. D'autres, mécontents de la façon dont les choses sont présentées, répondent à l'inspectrice que l'Etat fera de toute façon ce qu'il voudra en décidant de retirer des postes d'enseignants à tel ou tel endroit et que leur marge de manoeuvre est bien mince. D'autres encore s'élèvent contre ces projets de gros regroupements d'écoliers qui vont à l'encontre de l'intérêt des enfants et de leurs apprentissages. 

les regroupements dispersés du Saulnois : 

Bezange, Donnelay, Gelucourt, Ley

Bourgaltroff, Guébling

Lesse, Lucy, Prévocourt

Bermering, Racrange, Rodalbe, Virming

Bioncourt, Gremecey, Pettoncourt, Attilloncourt

Marsal, Moyenvic,Mulcey

Lidrezing, Riche, Haboudange

les regroupements concentrés du Saulnois : 

Aulnois

Bénestroff

Château-Salins

Delme

Dieuze

Hampont

Loudrefing

Marthille

Vic sur Seille

 

 

 

 

 

 discussionpolitique

Evènement rarissime et exceptionnel ! Des dizaines de peintures et dessins d'Emile Friant, peintre dieuzois sont à vendre ! En effet la célèbre société de vente aux enchères d'oeuvres d'art Sotheby's tentera d'écouler le 21 juin dans ses locaux parisiens plus d'une trentaine de tableaux et dessins de notre académicien. 

Cette vente publique nous fait évidemment penser à un achat qu'avait fait autrefois (en 1996) le Département de la Moselle, le Saint-Jean Baptiste dans le Désert lorsque le chef d'oeuvre de De la Tour s'était retrouvé sur le marché. Cet achat avait d'ailleurs été à l'origine de la création du Musée Georges de la Tour, site majeur de la culture en Moselle. repasfrugal

Le Conseil Départemental de la Moselle a de nouveau une opportunité exceptionnelle avec cette vente qui pourrait lui permettre d'enrichir les collections d'un des plus beaux écrins culturels de l'est de la France. Le musée propose déjà d'admirer une oeuvre de Friant. D'autres arrivées seraient possible si...... Patrick Weiten, président de l'exécutif mosellan décide de se préoccuper sérieusement des sites Moselle passion et plus particulièrement de ce musée de France, site unique en milieu rural.

sothebys paris sale

On peut être optimiste en imaginant que le Vice Président du Conseil Départemental de la Moselle qui n'est autre que Fernand Lormant, maire de Dieuze, ville natale d'Emile Friant pourrait peser de tout son poids dans cette affaire.

Selon les tableaux, les enchères démarrent à quelques centaines d'euros jusqu'à 50 000 € ; des chiffres qui peuvent impressionner mais pas Patrick Weiten qui dépense beaucoup d'argent dans la communication, le football, le tennis et qui peut faire un effort exceptionnel dans un domaine qui rapporterait au centuple en terme de retombées économiques sur le territoire qu'il dit tant aimer. 

On reprendra un de ses slogans favoris : Moselle sans limites !!! 

 

 

 

massacrestlivier1

Une colère (divine ?) s'est abattue sur la chapelle de Saint-Livier et plus précisément sur les arbres remarquables qui entouraient ce site emblématique du Saulnois.  

Une légende chrétienne affirme qu'un chevalier décapité par les Huns en 451 fit jaillir une source à l'endroit où il posa sa tête après son exécution. massacrestlivier2

Il semblerait qu'aujourd'hui cette nouvelle décapitation ait été ordonnée par l'Evêché de Metz, propriétaire des lieux, qui avait besoin de nettoyer le toit de la chapelle envahi par les mousses. 

L'Evêque "bûcheron" a même supprimé sans vergogne l'imposant et sublime marronnier qui se trouvait à droite de l'entrée de l'édifice. 

massacrestlivier3

 

Après la disparition inexpliquée des reliques de Saint-Livier et de quelques éléments de mobiliers de la chapelle, l'abattage en règle de ces beaux arbres jette une ombre supplémentaire sur cet endroit pourtant, havre de paix et de tranquillité. 

 

difilippounan

Il y a un an presque jour pour jour, il entrait à l'Assemblée Nationale afin de représenter les citoyens de notre 4ème circonscription de la Moselle. Agé de 31 ans, il succédait à son parrain en politique, le maire de Sarrebourg, Alain Marty, après des élections très serrées qu'il aura remportées aux dépens de la candidate de La République en Marche.

Quelques semaines plus tard, il recevait Grain de sel, à Paris pour présenter aux lecteurs son lieu de travail et son nouveau métier. Aujourd'hui, en cette date symbolique d'anniversaire, il nous a accordé un entretien. 

En un an, Fabien Di Filippo a fait du chemin. Peu impressionné par les ors de la République, il est même devenu en douze mois une des vedettes de l'hémicycle par ses interventions, parfois musclées, contre les membres du gouvernement ou ses collègues du parti présidentiel. 

Il est ainsi intervenu plus de deux mille fois dans l'hémicycle, il a déposé trois propositions de loi, co-signés mille amendements dont quarante qu'il a lui même rédigés. Sur ce rôle de trublion, Fabien Di Filippo explique qu'il faut s'affirmer, que rien n'est donné à personne dans ce milieu. Il pose des questions et attend des réponses. Cette vigueur et son aisance oratoire lui valent d'être l'invité de nombreux médias. Il lui arrive même parfois de décliner certaines interviews par manque de temps. 870x489 maxnewsworldfour336537

Contrairement à certains de ses collègues qui s'insurgent du surcroît de travail des députés, Fabien Di Filippo ne se plaint pas. Par contre, il fustige le manque d'organisation du travail à l'Assemblée Nationale qui impose un rythme éfreiné sur certaines périodes. Pour notre député, les lois qui sont proposées par le Gouvernement sont des lois "cosmétiques", "bavardes" qui ne sont votées que pour flatter l'opinion publique. Souvent les textes existent déjà. 

Le gouvernement, les députés d'En Marche sont rigides, fermés, malgré leurs promesses de renouveau et d'écoute. C'est pire qu'avant. 

Partageant son temps entre Paris et sa cicrconscription de Sarrebourg/Château-Salins, Fabien Di Filippo souhaite rester proche de tous sur le vaste territoire rural qu'est le sien. A Paris les mardi, mercredi, jeudi, il regagne l'est de la France les lundi, vendredi et les week-end. 

Jeune Garde Wauquiez inside full content pm v8

 

Il a effectué sur la circonscription plus de sept cents déplacements et se rend le plus souvent possible le week-end aux manifestations, assemblées générales des associations locales. Récemment on l'a même vu aux côtés du président des Républicians, Laurent Wauquiez, à Vic sur Seille, pour visiter l'Ephad et rencontrer les maires du Saulnois. Laurent Wauquiez dont il est d'ailleurs devenu l'un des bras droits au sein du parti Les Républicains. En effet, Fabien Di Filippo a été nommé secrétaire national adjoint du parti LR. 

Cela ne l'empêche pas de garder toute son indépendance et on a vu Di Filippo voter contre le texte de loi sur l'agriculture et l'alimentation allant à l'encontre de la ligne de son parti. Dans le même esprit, il s'est abstenu sur la réforme de la SNCF alors que LR appelait à voter pour. 

Au final et après une année de mandat, l'enthousiasme de Fabien Di Filippo est intact. Il est très heureux dans ce rôle qu'une majorité d'habitants de la 4ème circonscription de la Moselle lui a confié. Le jeune député continuera à être omniprésent pour représenter et défendre la ruralité. 

 

 

 

ecole fermee cd3ec fig

C'est l'épilogue d'un long feuilleton autour des écoles de Moselle ! Le comité technique spécial départemental qui se tenait hier à Metz a rendu son verdict sur les ouvertures et fermetures de classes prévues en Moselle dans les écoles maternelle et élémentaire pour la rentrée scolaire 2018/2019. 

Dans le Saulnois, la classe de Maternelle de Chambrey qui devait être fermée sera finalement maintenue.

Par contre à Bénestroff où l'on pensait avoir sauvé la classe de Maternelle, c''est la douche froide puisque le DASEN (Directeur académqiue) a finalement choisi de la fermer ! 

Informations extraites du Républicain Lorrain de ce jour.