gaetanmirabelle

L'attitude de l'Etat vis à vis  des communes rurales est au centre de nombreux débats dans le Saulnois depuis plusieurs années. Le président de la République, lors du congrés des maires,la semaine passée a fait de nombreuses déclarations. 

Mirabelle TV a organisé une émission pour recueillir les réactions de deux maires ruraux dont un maire du Saulnois, Gaétan Benimeddourene de Château-Salins

Baisse des dotations de l'Etat, emplois aidés, intercommunalités, communes nouvelles, Grande Région, suppression de la taxe d'habitation, nouvelles tâches de l'Etat civil... de nombreux sujets ont été abordés par Patrick Messein maire de Novéant et le premier magistrat castelsalinois lors de l'émission Face à Face que vous pouvez regarder en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

 

depute1

En août dernier, tout jeune député,  il nous avait fait visiter son nouveau lieu de travail à l'Assemblée Nationale à Paris. Peu impressionné par les ors de la République, Fabien Di Filippo nous avait surpris par son assurance et son envie de se faire entendre dans l'hémicycle. 

Six mois après le début de son mandat le Député de notre circonscription a largement atteint ses objectifs. 

Il vient en effet d'être classé député le plus interventioniste lors des séances de questions au gouvernement. En cinq mois, il s'est fait entendre 98 fois pendant qu'un ministre ou un secrétaire d'état prenait la parole. On l'entendit dire : "Jupiter", "J'étais au collège en l'an 2000", "C'est une escroquerie", "le roi Macron"....

Une activité étonnante, loin très loin devant les vieux briscarts de la République comme Jean-Luc Mélenchon, Jean Lassalle ou Claude Goasguen qu'il justifie par une volonté de "secouer" une majorité présidentielle absolue :

"Je comprends la volonté de confort de la majorité, notamment avec des députés très inexpérimentés, de vouloir que ça soit le plus aseptisé possible. Malgré tout, il faut nous accepter comme on est, avec tous les arguments qu'on doit faire valoir.»

Deux reportages (sur France 2 et France 3) évoquent l'attitude en séance de Fabien Di Filippo que vous pourrez retrouver en visionnant les vidéos ci-dessous : 

weitenvsgds

L'occasion était belle ce week-end d'interroger Patrick Weiten, Président du Conseil Départemental, sur les actions qu'il mène à la tête de la Moselle. La fête de la Grande pêche au Domaine de Lindre qu'il a inaugurée ce samedi matin nous permettait de l'approcher afin d'évoquer avec lui l'avenir des trois sites Moselle Passion de notre territoire, sa politique à destination des Foyers Ruraux, des MJC, du Saulnois.

Malheureusement le chef du Département refuse de nous répondre ! Tant pis pour les huit cents lecteurs quotidiens, de Grain de sel. Le site est trop critique envers sa politique culturelle et cela lui est insupportable.  "Lorsqu'on écrit un article on ne donne pas son avis", c'est l'explication qu'il nous a donnée pour expliquer ce silence à notre encontre.  On attend pourtant d'un élu du peuple, ancien député de la République qu'il favorise le dialogue avec l'ensemble de ses interlocuteurs. Grain de sel se voit donc freiné, une fois de plus, par le Président du Conseil Départemental dans sa recherche d'informations.  

Il y a quelques années pourtant, le même Patrick Weiten, alors vice-président du Département avait remis le prix du meilleur site Internet de Moselle à Grain de sel. Il y a deux ans, nous étions invités à sa conférence de presse de présentation de la saison des sites Moselle Passion. 

Mais depuis deux ans, les critiques sont vives dans le Saulnois et ailleurs sur la politque que mène Patrick Weiten et Grain de sel se fait l'écho de ces contestations : la fermeture depuis plus d'un an du musée du sel, la réduction de personnel, la disparition du conservateur dans les deux musées de France du Saulnois, les coupes sombres dans les subventions accordées aux Foyers ruraux, aux MJC, la communication minimaliste, la fin des expos temporaires de qualité exaspèrent.

Malgré les courriers, les actions syndicales devant les musées, les pétitions, les manifestations, les assemblées générales extraordinaires, les réunions avec les élus locaux, avec les scientifiques, les historiens, les commentaires sur Grain de sel, le Département  reste sourd et maintient cette attitude opaque et désastreuse pour la culture dans le Saulnois. Dernière idée des services culturels de la Moselle : la destruction de bâtiments du XVIIè siècle, partie du Musée du sel, casernes Vauban. 

Notre territoire souffre gravement des orientations que prennent Patrick Weiten et ses équipes et Grain de sel continuera à relayer la contestation légitime contre sa politique culturelle que le Président du Conseil Départemental daigne nous répondre ou non. 

 

passedarmes

Au cours de l'assemblée générale des maires de l'arrondissement de Château-Salins, les élus du Saulnois étaient invités par Fernand Lormant, l'hôte du jour et président de l'association des maires à poser des questions aux hommes politiques présents. 

Bernard Calcatéra, maire de Marsal n'a pas manqué l'occasion d'interroger Patrick Weiten, Président du Conseil Départemental à propos du musée du sel de Marsal, fermé depuis plus d'un an et dont l'avenir reste incertain. L'ouverture annoncée pour le printemps 2018, la destruction des casernes et le flou qu'entretien Patrick Weiten sur ce dossier font débat dans le Saulnois et la vidéo ci-dessous permettra peut-être aux lecteurs d'en savoir plus sur cette situation :

 

 

agmaires17

Toutes les strates de la politique française étaient représentées ce samedi 18 novembre à l'assemblée générale des maires de l'arrondissement de Château-Salins qui se déroulait dans la salle de la Délivrance à Dieuze.

Trois sénateurs, un Député, le Président du Conseil Départemental et les deux conseillers du Saulnois, une conseillère régionale, le Président de la Communauté de communes avaient répondu à l'invitation de Fernand Lormant, premier magistrat dieuzois et président de l'association des maires. 

A leur côté, les représentants de la société civile, inspectrice de l'Education Nationale, chefs d'établissement scolaires, directeurs d'hôpitaux, notaires, commandants des pompiers, ainsi que les commandants de gendarmerie et du CFIM. 

Pendant près de deux heures, les participants ont fait un tour d'horizon des problématiques que rencontrent nos élus locaux au quotidien dans leur gestion de nos villes et villages du Saulnois. Une attachée commerciale du Républicain Lorrain a présenté les possibilités de publications des annonces légales dans le groupe de presse RL, Est Républicain et Vosges Matin. Le Directeur de l'hôpital de Dieuze a proposé aux maires d'adhérer au projet de Mobibus du Saulnois, un transport à la demande à destination des personnes agées qui leur permettrait d'accéder aux maisons de santé des centre bourgs.

Evidemment, il a aussi été beaucoup question des réductions budgétaires qui inquiètent les maires, on a aussi évoqué les transferts de compétences en matière "scolaire" "eau et assainissement  des communes vers les intercommunalités. 

Les politiciens ont assuré tour à tour de leur soutien nos maires ruraux qui ont même pu poser quelques questions. Le maire de Rorbach les Dieuze s'étonna qu'on l'oblige à aller voter aux élections Sénatoriales, sous peine, en cas d'abstention, de se voir infliger une amende de 100 € alors que les citoyens ne sont pas soumis au même régime lorsqu'ils sont appelés aux urnes. Le maire de Saint-Médard  a lui demandé comment les communes rurales pouvaient entretenir les chemins détériorés par les gros engins agricoles de nos paysans. Enfin le maire de Marsal, a demandé au Président du Département une clarification sur la situation du musée du sel. (voir ce sujet dans l'article Weiten-Calcatéra : passe d'arme autour du musée du sel)

Le Maire de Dieuze a clos cette assemblée générale en invitant tous les participants à se rendre à Lindre Basse au Domaine de Lindre à l'occasion de la Grande Pêche.