difilippo

Le nom du nouveau député de la 4ème circonscription est connu. C'est Fabien Di Filippo, LR/UDI qui est élu avec 53,3 % des voix contre 46,7 % à Mathilde Huchot. 

L'héritier d'Alain Marty aura donc réussi son pari. Celui de remonter près de 9 points de retard entre les deux tours de scrutin. 

La victoire de Fabien Di Filippo est également celle du maire de Vic sur Seille, Jérôme End, qui devient donc le suppléant du nouveau député.

Fabien Di Filippo : 53,29 %, 16 049 voix

Mathilde Huchot : 46,71 %, 14 066 voix

Abstention : 58,64 %

Blanc : 7,50 %

 

La réaction de Mathilde Huchot : "Je suis déçue évidemment mais plus pour les gens qui m'ont accompagnée durant cette campagne et pour mes électeurs que pour moi. 

J'espère que le nouveau député aura en tête le fait qu'il a été élu avec une très forte abstention. J'espère également qu'il sera tourné autant vers le Saulnois que vers le Pays de Sarrebourg.

Je suis heureuse et fière de la campagne que j'ai menée. Elle a été propre et digne. mais on ne peut malheureusement pas dire la même chose pour les autres candidats. Je n'oublie pas les attaques personnelles, sur ma condition de mère de famille, les alliances contre nature de certains, les réunions de Communautés de communes entre les deux tours pour faire barrage à la République En Marche. 

Je continuerai à militer au sein du comité En Marche pour faire remonter les idées et remarques du terrain. 

Enfin je félicite tous les collègues mosellans qui ont été élus dans les huit autres circonscriptions de notre département. Bravo à eux. C'est une bonne chose pour la Moselle."

La réaction de Fabien Di Filippo : "Ma première pensée va pour la candidate de La République En Marche, Mathilde Huchot, qui a été remarquable et exemplaire durant toute cette campagne. Je la remercie pour le beau débat que nous avons eu. Face au Front National les choses auraient été tout autre.

Il faut cependant mettre un bémol à cette victoire : le chiffre de l'abstention. 58,64 % est énorme et cela m'oblige à beaucoup d'humilité face à ce rejet.

Je suis cependant très satisfait de ce retournement de situation opéré grâce au rassemblement de différentes forces politiques. Je remercie ainsi chaleureusement Jean-Yves Schaff et Dany Kocher pour leur précieux soutien et leur volonté commune d'être constructifs. Ce n'est pas ici la victoire d'un parti unique. C'est une unité autour de valeurs. Cette victoire, je vais la mettre au service de tout le territoire. De Phalsbourg à Château-Salins ! 

Dès demain je vais à Paris pour tout ce qui concerne l'administratif et après demain je serai au travail." 

 

0
0
0
s2sdefault

huchotdifilippo

Dimanche 18 juin s'achèvera le long marathon électoral qui nous aura fait vivre pas moins de huit scrutins (si on compte les primaires ) en quelques mois seulement. Un nouveau député sera élu par les habitants de la 4ème circonscription de la Moselle. 

Un député ou une Député puisqu'en finale sont qualifiés : Mathilde Huchot et Fabien Di Filippo.

Deux novices en politique, tout du moins au niveau national, puisque l'un et l'autre sont déjà conseillers municipaux. 

Mathilde Huchot représentante de la République En marche est arrivée en tête au premier tour avec 8,5 % des voix d'avance sur Fabien Di Filippo candidat du parti des Républicains et de l'UDI. 

Cet avantage conséquent a surpris dans le Saulnois où l'on n'attendait pas une quasi inconnue réaliser une telle performance. Surfant sur la vague qui porta quelques semaines plus tôt Emmanuel Macron à la Présidence de la République, Mathilde Huchot est en ballotage favorable. 

Mais son adversaire ne s'avoue pas vaincu. l'homme de Droite compte évidemment sur les reports de voix des électeurs de Droite mais pas seulement. Le Maire de Phalsbourg, Dany Kocher qui soutenait Emmanuel Macron aux Présidentielles appelle pour ce deuxième tour à choisir....Fabien Di Filippo ! Plus surprenant encore c'est Jean-Yves Schaff, ancien candidat socialiste  à différentes élections locales, grand opposant à Alain Marty (Député sortant et parrain politique de Di Filippo) à la mairie de Sarrebourg qui se prononce pour Fabien Di Filippo. 

Inexpérimentée, jeune mère de famille qui sera peu disponible, discours appris par coeur dicté par les technocrates de la Macronie, volonté de ne pas installer à l'Assemblée Nationale une majorité trop importante... les arguments des détracteurs de Mathilde Huchot résonnent au fur et à mesure que sa victoire se dessine.

Alors la représentante de la République En marche répond. Par l'intermédiaire d'un comité de campagne qui s'est étoffé ces quinze derniers jours, elle publie le communiqué suivant : 

« De nombreux visages de la vieille politique forment une alliance contre nature pour défendre désespérément l'héritier du député sortant. Des prétendus "macronistes de la première heure" et autres opposants historiques au député sortant sont même prêts, pour des raisons politiciennes, à rallier la droite dure de mon adversaire.

J'ai pour ma part rencontré des élus, des citoyens et des acteurs de la société civile désireux d'un vent nouveau sur notre circonscription, désireux aussi d'une prise en compte réelle de toutes ses communes. Ils sont nombreux et je les en remercie. Je n'ai pas cherché à instrumentaliser leur soutien dans la presse.

Les citoyens aspirent au renouveau, notamment des pratiques. Cela passe par la fin de ces injonctions d'un autre âge. Les électeurs sont libres et, pour les avoir rencontrés nombreux durant cette campagne, je fais confiance à leur clairvoyance ! Mathilde Huchot »

 

 

 

0
0
0
s2sdefault

neu

Le projet d'implantation d'un méthaniseur dans le Saulnois sur le ban communal d'Haraucourt sur Seille avance.

En effet, ce 12 juin, vient de s'achever le temps de l'enquête publique. Déposés en mairie, sous la supervision du commissaire enquêteur Patrick Neu, les documents complets ont pu être, pendant plus d'un mois, consultés par les habitants de la région.

A charge pour eux de poser ou non des commentaires après lecture.

Une trentaine de personnes s'est ainsi déplacée pour s'informer, discuter avec le commissaire et les porteurs du projet et parfois écrire quelques lignes.

La plupart des intervenants (comme c'est le cas pour la grande majorité des enquêtes publiques) ont montré leur inquiétude face à l'implantation de cette unité de méthanisation. Des habitants de Marsal et Haraucourt, l'association AVOINE du Saulnois et surtout le maire de Marsal très opposé au projet ont fait des remarques.

Les griefs sont nombreux : site d'implantation mal choisi contre le site historique fortifié de Marsal, carrefour accidentogène, nuisances sonores, visuelles, olfactives, habitations situées à moins de 500m, traffic routier important, dégradation des chaussées, intérêts privés privilégiés, manque de visibilité, pétition d'opposition au projet qui a recueilli 242 signatures, utilisation de cultures dédiées  pour produire de l'énergie, projet ne garantit pas la protection des captages Grenelle, la méthanisation ne résoud pas le problème de pollution par les nitrates...

D'autres demandaient des explications surtout à propos du plan d'épandage du digestat. 

Enfin, certains ont encensé ce dossier comme le Vice Président de la Communauté de communes du Saulnois, François Florentin, qui écrit l'enthousiasme de la commission Agriculture de la CCS pour le projet qui aura des retombées économiques pour le Saulnois.

Patrick Neu, commissaire enquêteur, va faire un rapport à la lecture de tous ces arguments. Les agriculteurs porteurs du projet répondront aux remarques. A la lumière de tous ces éléments, le rapport du commissaire sera envoyé au Préfet de la Moselle qui donnera son accord ou non à la faisabilité en l'état du projet. 

 

 

0
0
0
s2sdefault

IMG 4637

La candidate de La république En Marche, Mathilde Huchot, qui a remporté largement le premier tour des élections législatives réagit sur Grain de sel à travers le communiqué  de presse suivant : 

« Dimanche 11 juin, vous m’avez placée nettement en tête dans notre circonscription.

Je tiens à remercier toutes celles et tous ceux qui m’ont accordé leur confiance. Je tiens aussi à féliciter tous les autres candidates et candidats qui se sont présentés aux suffrages dans notre circonscription et qui ont contribué à faire vivre le débat démocratique.

Votre soutien m’honore et m’oblige. Il manifeste l’espoir d’un renouvellement profond de la vie politique française, et témoigne du rejet des appels au repli et à l'immobilisme.

Dès aujourd'hui, avec celles et ceux qui marchent à mes côtés depuis le début, nous retournons sur le terrain pour mobiliser les électeurs, notamment les abstentionnistes.

Nous devons les convaincre que nous pouvons donner un nouveau souffle à nos institutions, en renouvelant profondément les pratiques et en renouant la confiance entre les citoyens et leurs élus.

Dimanche prochain, l’enjeu est que notre territoire soit fièrement représenté au sein de la majorité présidentielle pour que la voix de notre ruralité soit entendue à l’Assemblée nationale.

Je me battrai pour que le programme de la majorité parlementaire prenne en compte les réalités et spécificités de nos territoires : la défense de tous nos agriculteurs et de l’environnement, un accès pour tous aux services publics et à des maisons de santé, une offre de formation renforcée et adaptée pour nos jeunes.

Je serai à la hauteur des responsabilités que vous me confierez et de vos attentes, et je ferai vivre le renouvellement des pratiques politiques.

Déterminée, compétente et proche de vous, j’exercerai mon mandat national avec le souci permanent du dialogue et des échanges citoyens avec vous tous, qui faites la richesse et la diversité de ce territoire auquel je suis tant attachée.

Dimanche prochain, rassemblons-nous pour écrire une nouvelle page de l'histoire de notre circonscription ! »

Mathilde Huchot

Pour tenter de séduire les habitants du Saulnois, Mathilde Huchot sera en réunion publique : 

à Fénétrange, salle des fêtes, mercredi 14 juin, à 18h

à Sarrebourg, au musée, jeudi 15 juin, à 19h

à Insming, salle paroissiale, vendredi 16 juin, à 18h

à Delme, salle Saint-germain, samedi 17 juin, à 11h

Les réactions des autres candidats à lire dans l'article du RL en cliquant ici

 

0
0
0
s2sdefault

difilippomaizieres

Après le premier tour des élections législatives, Fabien Di Filippo crédité de 18,63 % des voix se retrouve en ballotage face à la candidate de La république En Marche Mathilde Huchot qui pointe elle, avec trois mille voix de plus, à 27,17 % des suffrages. 

Le candidat des Républicains et de l'UDI, malgré cet écart conséquent, reste optimiste. Fabien Di Filippo estime dans une interview qu'il a accordé à Grain de sel, que dans le contexte national et le raz de marée d'En Marche, il s'en tire plutôt bien. L'écart n'est pas irrémédiable.  

Il compte notamment sur le report des voix des électeurs qui ont voté pour les candidats Divers droite (Riehl, Reicheld, Soualmia) en lice le 11 juin dernier. Il pense également que nombreux seront ceux qui voudront éviter de donner une majorité trop grande au parti du Président de la République. 

Il pense même récupérer des suffrages chez les électeurs de Gauche ulcérés par le phénomène Macron qui jugent le programme de Mathilde Huchot trop flou et peu centré sur les réalités locales rurales. 

Interrogé sur l'attitude prochaine des électeurs du Front National qui pourraient bien être les arbitres de ce duel inédit dans le Saulnois (6699 ont choisi l'Extrême Droite dimanche dernier, Fabien Di Filippo estime que personne n'est propriétaire de ces voix mais qu'il n'attend pas spécialement les voix de ce côté de l'échiquier politique. 

Pour tenter de séduire les habitants du Saulnois, Fabien Di Filippo organise deux réunions publiques.

Une à Sarrebourg jeudi à 20h30 et une à Vic sur Seille, salle du Tribunal, vendredi à 20h30

Les réactions des autres candidats à lire dans le RL en cliquant ici

 

 

0
0
0
s2sdefault