cassini

Alors que la Communauté de communes fête en ce moment ses 20 ans d'existence, ce document nous rappelle qu'il y a plus d'un siècle nos villages du Saulnois étaient  déjà réunis dans un ouvrage appelé  "l’Evangile des ivrognes" version d’Atilloncourt, de 1912. 

Autrefois on donnait le nom d’Evangile à certaines mélodies populaires qu’on chantait aux veillées d’hiver, aux fêtes patronales sur l’air de chants d’église.
Le chanteur ou la chanteuse contait toutes les malices transmises par la coutume locale sur le village et surtout ceux des environs. Les cancans les plus insolites, les racontars les plus scabreux y passaient en même temps que les sobriquets et autres railleries attribués aux villageois, lesquels remontaient souvent loin dans le passé, parfois jusqu’au Moyen Age.
En consultant donc l’Evangile des ivrognes, version d’Atilloncourt, écrit en patois, on découvre que les Moyenvicois étaient appelés Lés grosses gohhes de Moyinvic (en français, les grosses gorges de Moyenvic)
Cette moquerie sur l’apparence physique découlait d’une maladie qui devait certainement frapper plus fréquemment les gens de Moyenvic : le goitre. Augmentation du volume de la glande thyroïde (grosseur au niveau du cou), le goitre est dû, entre autre, à une eau peu oxygénée ou peu calcaire. En patois, gorge se dit gasse et les Moyenvicois étaient appelés aussi les Gagasses

Après s’être attardé sur le sort des Moyenvicois, voici les qualificatifs que l’on donnait aux habitants des villages voisins, en Lorrain puis en Français :
Lés friyands d’Vic - - Les friands de Vic
Lés paures de Mahhâ - - les pauvres de Marsal
Lés hawates de Harâcot - - les houettes d’Haraucourt
Lés gros vantes de Bianche église - - Les gros ventres de Blanche-Eglise
Lés milionères de Dieuze - - Les millionnaires de Dieuze
Lés crâve de fim de Ch’té Salins - - Les crève la faim de Château-Salins
Lés fèyous d’peuhhes de Juv’lise - - Les faiseurs de puits de Juvelize
Lés couchons d’Jur’cot - - Les cochons de Juvrecourt
Lés républikins d’Grand-Racot - - Les républicains d’Arracourt
Lés hatins d’Mulcé - - Les hautains de Mulcey

D’autres villages :
Lés fèyous d’volates de Hhanrè - - Les faiseurs de claies de Xanrey
Lés bocates de Grèm’cé - - Les chèvres de Gremecey
Lés grands pènés d’Dême - - Les grands jupons de Delme
Lés rayous d’plâte d’Amnicot - - Les arracheurs de plâtre d’Amelecourt
Lés dadiches de Coutures - - Les niais de Coutures
Lés mouchards de Ley - - Les mouchards de ley
Lés fèyous de sèchs de Burioncot - - Les faiseurs de sac de Burlioncourt
Lés pahhous de dieurnouyes de Hampont - - Les pêcheurs de grenouilles de Hampont
Lés pahhous d’ègrâwisses d’Obrick - - Les pêcheurs d’écrevisses d’Obreck
Lés marchands d’pwéres de Tièrpris - - Les marchands de poires de Kerprich (Val de Bride)
Lés bèvads de Chambrè - - Les bavards de Chambrey
Lés bons jouwous de djiges de Salons - - Les bons joueurs de quilles de Salonnes
Lés bons chèssous de Bèthlémont - - Les bons chasseurs de Bathelémont
Lés gros bounots de Donnelay - - Les gros bonnets de Donnelay
Lés manjeoux de grosse châ dè Mèhéres - - Les mangeurs de grosse chair de Maizières
Lés saints d’lé piote Besinje - - Les saints de la petite Bezange
Lés marchands de bié de Vèrgâvile : les marchands de blé de Vergaville

charlesfin

A Marsal, la fermeture du Musée Départemental du sel aura finalement eu raison de l'Auberge du Saulnois ! Un dommage collatéral de la politique culturelle de Patrick Weiten dans le Saulnois qui montre bien le lien entre la culture et l'économie sur un territoire.

Le chef de l'Auberge du Saulnois, Charles Lauch vient de prendre la décision de fermer son restaurant. Un vrai crève-coeur pour le cuisinier qui était arrivé pourtant plein d'enthousiasme il y a deux ans à peine dans la cité du sel. 

Les annulations en séries tout au long de l'année des réservations des groupes qui pensaient visiter Marsal et son musée ont poussé l'aubergiste à jeter l'éponge.

Malgré la mobilisation de la population, de la municipalité et des associations locales, malgré les articles de presse, le chiffre d'affaire ne lui permet pas de continuer son activité. Et comme aucune aide sérieuse des collectivités territoriales n'est venue soutenir notre restaurateur, il est contraint de stopper là son aventure marsalaise.

Il a donc fermé définitivement les portes de son établissement, licencié sa serveuse et va déposer le bilan prochainement. 

 

buse2La buse qui s'était échappée à Dieuze sur le marché de Noël a été retrouvée par son propriétaire !

Une bonne nouvelle transmise par un petit message du fauconnier :

"Je vous signale que j'ai récupérée ma buse ce mercredi après-midi prés de l'IME. En bonne santé quoiqu'un peu frigorifiée tout comme son fauconnier...

Je remercie vivement les personnes de l'O.T, la gendarmerie ainsi que la Police Municipale pour leur aide ; sans oublier les habitants de Dieuze qui se sont mobilisés pour me signaler lorsqu'un oiseau ressemblant à mon rapace ou celui-ci, était vu dans la ville.NAVARRE et Ioann

Je reste surpris, et très agréablement, par la mobilisation de toutes et tous.

La fuite d'un oiseau en spectacle arrive de temps en temps (une peur, un soucis technique...) mais jamais je n'ai eu une aide aussi importante.

UN GRAND MERCI à toutes et tous.

Joyeuse fêtes et à une prochaine fois...

Ioann (Falcon Temporis Fauconnerie & Volerie)"

oeufslubecourt

On connaissait l'oeuf de Gelucourt vendu 24h/24 dans quatre distributeurs de Dieuze, Moyenvic et Gélucourt, les oeufs bio de Maizières les Vic vendus sur le bord de la RD 955 chez les producteurs de l'EARL La Gissière, voici maintenant les oeufs de...Lubécourt disponibles à toute heure du jour et de la nuit à Delme, Place de la République (en face du bureau de tabac) et à Château-Salins tout près de la station lavage Car Wash. 

Producteur d'oeufs depuis une vingtaine d'années, Frédéric Toussaint et sa femme Valérie écoulaient la production de leurs poules pondeuses plein air sur les marchés messins.

Désireux de vendre également à la population du Saulnois, ils ont installé, il y a un mois à peine, deux distributeurs dans les anciens chefs-lieux de canton delmois et castelsalinois. 

En glissant 1,50 € dans la machine vous repartez avec 6 oeufs frais et pour 2,80 € vous emportez la douzaine !  

buse

Nous vos informons que lors de l'animation fauconnerie au marché de noël ce dimanche 17 décembre à Dieuze une buse s'est échappée, voici quelques informations si toutefois vous l’apercevez :

"Suite à la rupture des jets de cuir, une Buse à Queue Rousse à été perdue ce dimanche 17 décembre 2017 par "Falcon Temporis."

Ce rapace est un oiseau de fauconnerie qui va chercher à se rapprocher des humains pour retrouver son fauconnier. Il n'a aucune agressivité envers l'homme, juste craintif si il ne connait pas.

Dressé pour les démonstrations, il ne chassera pas d'animaux domestiques (poules, chats, etc.)

Il porte une bague d'identification à une patte et des lanières de cuir aux deux pattes.

Si vous le voyez ou le trouver : prévenir au plus vite Loann LATSCHA au 06.78.32.04.67 ou Jennyfer BIEWER au 06.27.57.53.06.

Si l'oiseau est trouvé blessé ou fatigué : NE PAS LE NOURRIR et dirigez-le rapidement vers un VETERINAIRE en le mettant dans une couverture et au NOIR dans un carton afin de l'apaiser. Et prévenir la fauconnerie.

Le rapace a été vu aujourd'hui près du château d'eau, près du lycée Charles Hermite et à la sortie de Dieuze dans les champs situés en direction de la déchetterie.