remi18a

On l'avait rencontré en 2015 alors qu'il se lançait plein de courage et d'enthousiasme dans la culture de la vigne bio ! Trois ans après (le temps de conversion des  terres agricoles pour qu'elles soient certifiées bio), Rémi Gauthier, vigneron à Vic sur Seille, vendange avec bonheur ses premières grappes officiellement issues de l'agriculture biologique. 

Un évènement important pour le vigneron de vingt-sept ans qui pourra vendre ses vins AOC "cuvée 2018" avec le label bio.  

Ce matin samedi 8 septembre 2018, avec les membres de sa famille et quelques copains venus en renfort, il a coupé les raisins blancs d'une parcelle située sur la colline des Noires Montagnes entre Vic et Salival. La semaine prochaine, il s'attaquera aux cèps de raisins noirs sur ces mêmes terres.

 

remi18b

Avant de verser dans vos verres le premier vin bio du Saulnois, il faudra donc être patient et attendre toutes les étapes de la vinification (quelques mois) et enfin déguster les "Rouges Terres " bio de Rémi Gauthier. 

Lire aussi les articles précédents sur Rémi Gauthier :

Rémi Gauthier, viticulteur, importe le bio dans le Saulnois 

Rémi Gauthier, attraction de la fête des vins

Mirabelle TV filme les vendanges visoises

Rémi Gauthier sur France 3

Vins primés 

vitrinedidier

La municipalité de Vic sur Seille souhaitait redonner quelques couleurs à son coeur de village où certaines vitrines desaffectées depuis plusieurs années ternissent l'image de la cité. 

Le maire, Jérôme End, a alors eu l'idée de faire appel à l'artiste local Didier Ferry, dont on a souvent parlé sur Grain de sel, pour décorer l'ancien local des assurances MMA sur la Place Jeanne d'Arc et l'ancienne épicerie rue du Palais. 

Utilisant ses techniques habituelles mêlant dessins et photographies, Didier Ferry a livré deux oeuvres très remarquées par la population locale et par les touristes qui se promènent dans l'ancienne cité des Evêques. vitrine MMA terminee petit

Situé juste à côté du musée départemental Georges de La Tour, la vitrine "MMA" laisse à découvrir une composition imprimée sur une bache où l'on reconnaît une oeuvre du célèbre peintre originaire de Vic sur Seille, des éléments de l'église Saint-Marien (fresque et statue) et deux textes : une définition du clair-obscur (technique caractéristique de l'oeuvre de de la Tour)  et une phrase de Roberto Longhi, célèbre historien de l'art. 

Rue du Palais, c'est une photographie de la cité vicoise prise depuis les vignes sur laquelle viennent se promener quelques personnages de l'univers de l'artiste. Utilisant la technique de la vitrophanie, l'oeuvre a été imprimée sur papier adhésif et collée sur la vitrine. 

crechendog

Du nouveau dans le Saulnois avec l'ouverture ce samedi 1er septembre, à Vic sur Seille d'une crèche pour...chiens !!! 

Un concept très peu développé en France où le meilleur ami de l'homme est chouchouté comme pourraient l'être des enfants dans les crèches. Soins, balades, repas, jeux éducatifs et collectifs, on se croirait presque aux Multiaccueils de la comcom ! 

Crèche'N Dog vient donc d'ouvrir, rue Voltaire à Vic sur Seille, à l'initiative de Christelle et Cindy Juville qui ont eu l'opportunité de s'installer dans l'ancienne cité épiscopale. Auxiliaire vétérinaire en Alsace pendant dix ans, Christelle Juville rêvait de pouvoir ouvrir un établissement de ce type. Les clients du vétérinaire chez qui elle travaillait se plaignaient souvent des séjours inintéressants en chenil de leur compagnon à quatre pattes. 

Alors avec sa belle soeur Cindy, elle a décidé de créer la structure idéale, un lieu de rêve pour les chiens du Saulnois. Toutes les formules sont envisageables pour faire garder son animal :  l'heure, la demi-journée, la journée ou façon "club vacances" jour et nuit. 

Pendant leur séjour, les animaux sont soignés (hygiène des yeux, des oreilles, des griffes et du pelage)), promenés (3 fois par jour), occupés par des jeux intérieurs et extérieurs, des séances d'éducation par le jeu et reçoivent des tonnes de papouilles ! 

Une grande marque de produits alimentaires pour animaux fournit les repas des canidés. 

A côté de la crèche, une boutique permet de se fournir en matériel  pour chien (laisse, jouets, alimentation...)

Les propriétaires de chats ou de NAC (Nouveaux animaux de compagnie) ne sont pas oubliés; les deux "nounous" se déplacent à domicile pour s'occuper des petits protégés. 

Horaires et tarifs : 

Magasin : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30, de 15h à 18h.

Crèche et Club vacances : arrivées et retour sur rendez-vous

1 heure de crèche : 8 €

1/2 journée : 15 € 

1 journée : 25 €

1 nuit  : 5 €

Informations et contacts 06 02 50 43 90 et sur le site internet de Crèche'N Dog

Les jeunes vicois sont gâtés ! Une équipe de rédacteurs locaux leur prépare chaque trimestre un journal aux petits oignons !

Actu, Histoire, feuilleton, dessins, jeux, courrier des lecteurs.....un beau cadeau qui attendu par un public curieux et passionné.

L’association Moi Je Tout Seul publie déjà le numéro 6 aujourd’hui avec au sommaire : la coupe du monde, Léonard de Vinci, l’Eglise Saint-Marien, le carnet de voyage, le gâteau à l’ananas et le feuilleton Lune Noire.

Les lecteurs de Grain de sel peuvent le lire en cliquant sur la vignette ci-dessous :

sequoia6

1280px Morhange Chaperon

Il y a quelques jours sur Grain de sel on évoquait une des premières grandes batailles de la Première Guerre Mondiale qui s'était déroulée dans le Saulnois les 10 et 11 août 1914, plus précisément à Lagarde où des centaines de soldats trouvèrent la mort après qu'un Général français lança une offensive malencontreuse contre l'armée allemande.

10 jours plus tard, les forces françaises remettaient ça entre Château-Salins et Morhange, entre Dieuze et Vergaville ! Mal équipés, mal armés et très incomplètement renseignés, des milliers d'hommes allaient tomber dans le piège tendu par les Allemands en s'engouffrant dans la vallée de la petite Seille pour tenter d'atteindre Morhange.

Optimistes le 19 août en constatant la facilité avec laquelle ils progressaient vers l'objectif, les Français emmenés par Foch (qui n'était alors "que" général) allaient déchanter le 20 août en subissant une contre attaque terrible de l'armée allemande qui les contraindra à battre en retraite le jour même jusqu'à Nancy ! 

Pour illustrer cette défaite qui eut un retentissement très grand dans l'armée lors de cette première année de conflit, on publiera ici les mots du maréchal Foch qui glacent le sang lorsqu'on pense aux milliers de morts qui sont tombés lors de ces deux journées : 

« En fait, la souricière allemande une fois tendue comme elle l'était en août 1914, pouvions-nous espérer, dans un vigoureux élan, l'enfoncer malgré sa profondeur de 60 kilomètres et passer au travers pour obtenir des résultats décisifs avant qu'elle ait eu le temps de jouer sur nous ? C'était plus que risqué. Mais il nous suffisait, par une offensive de démonstration à coups répétés, d'obliger l'adversaire à la maintenir tendue pour immobiliser les forces ennemies qu'elle renfermait, par là apporter notre aide à la grande bataille qui devait se livrer ailleurs. M.Foch"

Cette bataille éclair qui aura meurtri les terres du Saulnois aura fait près de 5000 morts côté Français, moitié moins chez les Allemands. Des nécropoles nationales à Riche, Conthil, Dieuze, Bréhain, Château-Bréhain, Vergaville, Chicourt, Lidrezing, Lagarde et Cutting accueillent les sépultures de ces pauvres soldats à la jeunesse fauchée par la folie des hommes.