bataillemoselle1

Entre bande dessinée et documentaire, Casterman sort un album qui devrait ravir les enfants et les adultes passionnés par l'histoire de notre département. Le célèbre éditeur a en effet demandé au dessinateur messin Olivier Weinberg et aux scénaristes Marc Houver et Jean-François Patricola de croquer trois grandes batailles qui ont eu lieu en Moselle au cours des trois derniers grands conflilts : la bataille de Gravelotte (1870), la bataille de Morhange (1914) et la bataille de Dornot-Corny (1944). bataillemoselle2

Dans un volume de 56 pages le lecteur sera plongé au coeur de ces évènements dramatiques qui restent gravés dans la mémoire collective mosellane. 

Le Conseil départemental est d'ailleurs partenaire de cette aventure littéraire tirée à 40 000 exemplaires.  Une belle idée de cadeau à l'approche des fêtes pour un prix de 12,90 €. Le livre est en vente à la librairie du Marque Page à Dieuze. 

buche17

15 mètres de long !! Record battu pour Roger Bleeker, boulanger vicois qui depuis quatre ans prépare à l'approche des fêtes une bûche de Noël  gigantesque qu'il vend ensuite au profit de l'accueil périscolaire de son village. Une action solidaire et bénévole qui met, en plus, un peu d'animation dans la cité des Evêques.

L'an passé, il avait confectionné un gâteau de 10 mètres de long. Cette année il a amélioré la performance avec l'aide de ses fournisseurs en matière première qui ont offert les  ingrédients : 700 oeufs, 20 kg de farine, 10 kg de beurre, 30 litres de lait et 10 kg de framboise.

Les 15 mètres de la bûche de Noël à la framboise ont été débités en parts vendues 1 € en deux heures à peine. 

Roger Bleeker donne d'ores et déjà rendez-vous aux gourmands en décembre 2018 où il tentera, il nous l'a dit, de réaliser une bûche de 20 mètres ! 

 

crechebethleem

La Palestine était à l'honneur dans le Saulnois le week-end dernier dans la salle du foyer de Lindre-Basse. La petite commune accueillait un marché de Noël...palestinien  ! Une belle occasion pour découvrir dans le Saulnois un pays aux multiples richesses mais qui reste pourtant assez méconnu.

Ainsi les visiteurs ont pu admirer et acheter  les objets sculptés  en bois d'olivier, les crèches de Bethléem, des broderies, des céramiques, les huiles d'olive, des savons apportés dans le Saulnois par l'association France Palestine qui tente d'aider les artisans et producteurs palestiniens à vivre décemment.ceramiquepalestine

Car les conditions de vie là-bas sont dramatiques pour les arabes qui ont vu leur territoire fondre comme une peau de chagrin en un siècle. La naissance et l'expansion de l'Etat d'Israël par la guerre, la colonisation se sont accompagnées d'une oppression de plus en plus marquée du peuple palestinien. Des check point, des contrôles humiliants, des complications dans la vie professionnelle, des difficultés de déplacementont compliqué la vie au jour le jour. 

expopalestinienne

Les visiteurs ont d'ailleurs pu se rendre compte de cette réalité en regardant les superbes clichés de la très belle exposition de photographies d'une doctorante messine. Ils ont également dégusté quelques spécialités moyenne-orientales.

Au vu du succès de la manifestation, on imagine qu'un nouveau marché de Noël sera organisé l'an prochain..à Lindre-Basse. 

 

eolelaneuveville2

Les projets d'installation d'éoliennes fleurissent dans notre région depuis plusieurs années. Après l'installation des hélices monumentales d'Amelécourt et de leurs voisines de Fresnes de part et d'autre de la route départementale 955 sur les hauteurs de Château-Salins on a vu récemment pousser huit machines à Aulnois sur Seille. D'autres sont annoncées à Laneuveville, Oriocourt, Lidrezing....

L'intérêt écologique et les retombées financières très lucratives incitent les entreprises, les communes et de nombreux propriétaires privés à s'engager dans cette voie qui compte pourtant quelques détracteurs. 

C'est le cas à Laneuveville en Saulnois pour un projet qui a vu le jour il y a cinq années et qui entre dans une phase plus active après le vote favorable du conseil municipal au début du mois de novembre. Mais l'arrivée de cinq éoliennes dans cette commune de trois cents habitants ne fait pas l'unanimité au sein de la population.

Au conseil municipal d'ailleurs, le vote pour fut entériner grâce à la voix prépondérante du maire alors que le résultat était de 4 votes pour et 4 votes contre.

Les arguments des opposants sont clairs : champ visuel altéré, nuisances sonores, dépréciations financières de leurs habitations.eolelaneuveville

Pour amadouer les détracteurs du projet, les promoteurs (Billas Avenir Energie, Langa et Terre et Lac) distribuent des bulletins d'information et multiplient les réunions publiques. La troisième en un mois était organisée ce samedi 9 décembre à la mairie de Laneuveville. Financeur, maître d'oeuvre et fournisseur d'énergie ont défendu leur projet avec conviction et pédagogie soutenus par le maire de la commune qui ne cache pas que les 60 000 € que son village touchera annuellement sous forme de taxes sont une bouffée d'air pur dans une conjoncture économique difficile pour les petites communes. Autres arguments avancés par le premier magistrat, la réalisation de nouveaux chemins de randonnée autour du village, la plantation de haies pour casser l'impression de monumentalité de ces moulins qui culmineront à 170 mètres en bout de pale et l'enfouissement des réseaux électriques qui seront en partie pris en charge par les entrepreneurs. 

Un financement participatif a même été proposé. Les citoyens prêtent de l'argent à la société qui leur reversera la somme avec intérêt (5 à 7 %).

Mais tous n'ont pas été convaincus par ces arguments et les opposants campent sur leur position. Un collectif sera sans doute créé, une page Facebook est déjà alimentée pour fédérer les énergies contestataires. Il leur en faudra d'ailleurs car le projet est déjà bien ficelé, accepté par la municipalité, le dossier va être déposé très prochainement en préfecture. La phase d'étude devrait durer une année. Optimistes, les promoteurs envisagent la mise en service pour l'année 2020. 

 

avironchateaudec17

Le Collège La Passepierre de Château-Salins vit depuis plusieurs années au rythme de ses rameurs qui insufflent à l'établissement une dynamique incroyable !

Lancée en catimini par un professeur passionné par ce sport de titan, la discipline olympique a séduit peu à peu l'ensemble de la population scolaire. Ses collègues professeurs de sport d'abord puis les collègues des autres établissements du Saulnois comme au Lycée Agricole, au collège de Delme, à la cité scolaire Charles Hermite à Dieuze et plus récemment au collège d'Albestroff. 

 De rencontres interclasses en compétitions départementales, régionales puis nationales l'aviron dans le Saulnois a gagné  ses lettres noblesses si bien qu'à Château-Salins on organise chaque année des manifestations rassemblant des centaines de rameurs venus des quatre coins de la Moselle. 

C'était le cas mercredi dernier ou 250 collégiens et lycéens venus de Metz, de la vallée de la Fensch et de tout le Saulnois se sont mesurés sur les ergomètres dans la salle du gymnase du collège La Passepierre.

Les résultats : 

• Lycée

Garçons : Château-Salins - Val-de-Seille (1er ), Metz-Cormontaigne (2e ), Sarreguemines - Jean de Pange (3e ).
Filles : Metz-Cormontaigne (1er ), Sarreguemines - Jean de Pange (2e ), Château-Salins - Val-de-Seille (3e ).

• Collège

Minimes garçons : Château-Salins - La Passepierre (1er ), Château-Salins - la Passepierre (2e ), Delme-André Malraux (3e ).
Minimes filles : Château-Salins - La Passepierre (1re ), Château-Salins - La Passepierre (2e ), Château-Salins – La Passepierre (3e ).
Benjamins : Château-Salins - La Passepierre (1er ), Hayange-Hurlevent (2e ), Petite-Rosselle - Louis Armand (3e ).
Benjamines : Château-Salins - La Passepierre (1re ), Petite-Rosselle - Louis Armand (2e ), Château-Salins - La Passepierre (3e ).