La grande fête de la randonnée proposée chaque dernier week-end de septembre par l'association  Marchons ensemble emmènera dimanche 27 septembre, les participants sur une boucle de 24 km.

Le matin : Vic-Moyenvic-Marsal avec la visite guidée de la cité fortifiée par Vauban.

L'après midi : Marsal-Haraucourt-la Côte Saint-Jean-Vic sur Seille

Une rando guidée de la cité des évêques est également programmée le dimanche après-midi.

La veille, Marchons ensemble propose un après-midi dansant Randomusette avec la participation de l'orchestre de Jean-Claude Mausoléo.

Découvrez le programme complet de la manifestation en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

randosaulnois15

 

 

Vittel15Une journée de défis sportifs à vivre en famille, entre amis ou entre Foyers ruraux...c'est possible le dimanche 11 octobre, à Vittel, dans les superbes installations du CPO (Centre de Préparation Omnisports).

Vous pratiquerez des sports collectifs et des activités originales en solo : plongée, natation, tir, tennis de table, athlétisme, judo, boxe, escrime........

L'inscription à cette journée et les transports sont entièrement pris en charge  par le Comité Régional du Sport des Foyers Ruraux avec l'aide du Conseil Régional. Des bus sillonneront la région pour vous emmener à Vittel et vous déposer près de chez vous au retour en fin d'après-midi. 

Pour donner une touche plus sympathique à cette journée, une formule repas "auberge espagnole"est proposée. 

Inscriptions auprès des responsables locaux des Foyers ruraux. A Blanche-Eglise, par exemple, téléphonez au 06 50 48 03 53. A Vic sur Seille, 03 87 01 13 61

Attention, plus que quelques jours avant la fin des inscriptions ! 

Festival Charimatan couv 1500Les Foyers ruraux de Moselle organisent Charimatan, un Festival Familial pour petits et Grands en milieu rural, les 26 et 27 septembre, à Aulnois sur Seille.

Deux jours de fête pour un large public. 

En effet, de nombreuses animations seront proposées pour que petits et grands s'y retrouvent : ateliers artistiques, tir à l'arc, théâtre, une fête de la soupe avec des dégustations, des animations Trappeurs, de la musique...

26 et 27 septembre

La Grande Louchée : Venez déguster et élire les soupes réalisées par des fins gastronomes! (26 sept)
Les artistes s'exposent dans les granges d' Aulnois avec Les Z'artsZinvités de Juvelize..., (26 et 27 sept)  
Projection de courts métrages Lorrain avec les courtisans dans un lieu insolite (surprise)  (26 et 27 sept)
Le Charimôme, ateliers pour les enfants, animations, jeux, découvertes, spectacles... (26 et 27 sept)
Un village trappeur avec des animations nature...
Concert Gratuit 22h00 -  Le groupe "Les Tongs" de Vic Sur Seille "Jeune groupe vicois de rock carnavalesque", les Tongs font partie de la compagnie Moi Je Tout Seul, association de diffusion de spectacles vivants... (26 sept)
En soirée, animations nocturnes autour du Château et projection de films réalisés par des jeunes dans le cadre d'ateliers mis en place par des Foyers Ruraux...
La nouvelle TV WEB de Moselle "ZOOM TV", la TV faite par des jeunes de différents secteurs ruraux sera présente pendant ces deux jours de fête!!! (26 et 27 sept)

Dimanche 27Interieur Festival Charimatan 1500
Toute la journée des espaces de paroles citoyens
Ma petite nature
Causeries rurales autour du jardin
Des villages qui bougent
Présentation d'initiatives rurales comme les AMAP; les épiceries coopératives, jardins partagés...
La prise de paroles dans les sociétés rurales avec Edith Sizoo, ethnosociologue
Restauration 
Repas sur réservation et petite restauration - buvette.

delfelDans quelques semaines s'ouvrira à Paris la COP 21, une conférence internationale sur le climat présidé par le chef de l'Etat rassemblant le gratin des décideurs de la planète. La volonté écologique du gouvernement laisse dubitatif bon nombre d'habitants de notre région qui voient ici ou là la multiplication des permis de recherches d'hydrocarbures accordés aux entreprises privées.

Thérèse Delfel, une Mosellane, écologiste dans l'âme, élève de Jean-Marie Pelt, habitante de Tritteling, entre Faulquemont et Saint-Avold, lutte depuis deux ans contre les forages réalisés près de chez elle affrontant directement en justice la Holding EGL qui recherche le méthane prisonnier dans le sous-sol. delfel2

Membre du collectif d'Alsace-Lorraine Stop gaz de schiste et de couche, elle a décidé de rejoindre Nancy, lieu de réunion des collectifs nationaux, en marchant. Une marche de trois jours pour le climat, passant par le Saulnois, destinée à sensibiliser les habitants des communes traversées sur les dangers de ces exploitations minières.   

Hébergée chez l'habitant à Marthille, au gîte à Château-Salins, elle profite de quelques pauses dans les cafés pour parler du dossier en présentant de nombreux documents et dire ainsi à ses interlocuteurs toute l'incohérence de la politique gouvernementale. Argument ultime, une chanson, des poèmes pour illustrer de façon plus légère une situation dramatique.

 

 

leroylettreRégulièrement le Sénateur de la Moselle, Philippe Leroy, s'adresse aux maires de notre département. Pour cette rentrée, il a envoyé une lettre que vous pouvez retrouver dans intégralité :

 
C’est le moment pour moi de m’adresser à vous. En pleine difficulté économique, l’Europe fait face à l’afflux de demandeurs d’asile.
Nous devons nous montrer généreux et solidaires. Cependant, il n’est pas critiquable de s’inquiéter aussi pour les Français en difficulté. Cela étant dit, j’en viens à des thèmes plus locaux et non moins importants.

Économie, patrimoine et tourisme
Les dés sont jetés, la Moselle et les Mosellans s’apprêtent à entrer dans la région ALCA. Nous y allons pour valoriser toutes nos potentialités sur ce grand territoire riche de ses frontières avec l’Allemagne, la Suisse, le Luxembourg et la Belgique.
Toutes nos communes sont invitées à relever le défi : dans le pays messin, le sillon mosellan, le bassin houiller, les pays de la Nied, de Bitche et Sarreguemines, de Sarrebourg et de Château-Salins.

N’y allons pas à reculons, et offrons à nos voisins l’image d’un département ouvert et confiant, riche de son passé et de son million d’habitants. C’est l’image que nous avons su construire en diversifiant notre économie, en aménageant et fleurissant nos communes, en valorisant nos richesses patrimoniales. Nous avons su nous donner de la qualité de vie ainsi qu’une nouvelle notoriété nationale et internationale favorable aux investissements.
Région, département, villes, villages et initiatives privées ont participé, avec passion, pas à pas, au déploiement d’un formidable réseau d’initiatives patrimoniales porteuses d’avenir et de réussite. Aux côtés des aménagements diffus sur tout notre territoire, retenons quelques-uns des grands sites emblématiques : Pompidou, Amnéville, les musées des mines de fer, Malbrouck, le Hackenberg, le Simserhof, Gravelotte, le Carreau Wendel, les musées de la faïence et du cristal, la Citadelle de Bitche, Bliesbrück, Meinsenthal, Laquenexy, le Lindre, les jardins de Manom, de Pange et de Sarreguemines, Sainte Croix, le chemin de fer forestier d’Abreschviller, le plan incliné, les cordeliers à Sarrebourg, le musée Georges de la Tour à Vic, le musée du Sel à Marsal, la cour d’Or, Center Parcs,.... sans oublier notre classement dans les rangs des grands départements fleuris.
Voilà l’image d’une Moselle qui se renouvelle et qui avec son vin et ses restaurants étoilés, soutient largement la comparaison avec les départements les plus dynamiques.
Il nous faut, avec raison, faire vivre et fructifier toutes ces richesses irriguant le tissu de nos entreprises et de leurs ambitions économiques.
Dans le passé, comme dans le futur, richesse et culture ont été et seront toujours associées pour le bien-être de tous.

Dotations
Ne revenons pas sur les mauvais coups portés aux dotations financières des collectivités, ne revenons pas sur les coûts des charges transférées et des normes imposées.
Intéressons-nous plutôt aujourd’hui et demain à l’idée de confier aux intercommunalités de tout rang – de la communauté de communes à l’agglomération – le soin de répartir les dotations financières de l’État aux communes les composant.
Dans le cadre de la baisse des ressources, jointe aux projets d’élire les délégués intercommunaux au suffrage direct, cette idée vient conforter une évolution vers la disparition de l’autonomie communale.
Peu nombreux sont ceux qui s’expriment sur cette question que je ne manquerai pas d’évoquer dans les mois qui viennent.
À travers les discussions, au cours de l’élaboration de la loi NOTRe, le Sénat a réaffirmé son attachement à la commune, cellule de base de notre démocratie locale, au sein d’intercommunalités, à la taille des bassins de vie.
La désignation des conseillers communautaires au suffrage universel dès 2020 a été supprimée : elle condamnait, à moyen terme, l’échelon communal.
L’abaissement du seuil pour les intercommunalités est passé de 20 000 à 15 000 habitants avec des dérogations pour des zones de faible densité ou montagneuses. Ce seuil n’évitera pas, en Moselle, le remaniement de la carte intercommunale.
L’allongement du calendrier de révision du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) donnera du temps pour étudier les meilleures solutions. Prévu pour le 31 décembre 2016, il est reporté au mois de juin 201 7.
Le transfert des compétences « eau et assainissement » ne sera obligatoire qu’à partir de 2020.
Le Sénat, relayant la mobilisation des élus locaux, a réussi à faire reculer un texte qui vouait les communes à leurs disparitions. Il en résulte un texte de compromis, donc imparfait.

Tracasseries administratives
Les tracas administratifs que subissent nos vignerons mosellans mettent en péril l’extension souhaitable des vignobles sur les friches boisées qui les environnent. Contrairement à l’esprit des lois, une interprétation maligne et tracassière freine cette évolution fort souhaitable à la fois pour l’économie et l’environnement.
Maire de Vic-sur-Seille, dans les années 80, j’ai relancé la vigne dans ma commune. Président du Conseil général, avec la Chambre d’agriculture, je me suis battu pour obtenir l’A.O.C. des vins de Moselle en 2010.
Je comprends donc les viticulteurs qui après avoir réalisé des progrès énormes, rencontrent des difficultés administratives injustifiées.
Avec les maires concernés et en lien avec les professionnels, il faudra chercher le dialogue auprès de l’administration et du Préfet pour trouver des solutions ad hoc.
Les réseaux très haut débit sont un investissement indispensable pour préparer l'avenir de notre territoire.
Je souhaite bonne chance au plan du Conseil départemental à travers le syndicat mixte ainsi qu'aux initiatives intercommunales.
Par ailleurs, le Groupe la Poste, avec la création des Maisons de service public à Dabo et Alberstroff, permettra d'apporter des relais locaux à différents organismes, à travers, par exemple, des bornes internet et des permanences.
Cette initiative est à saluer.

Philippe Leroy, Sénateur de la Moselle