claudebio1A l'occasion du mois de l'agriculture biologique, le GAEC (Groupement Agricole d'Exploitation en Commun)  de Bathelémont, à Saint-Médard, accueillait une trentaine d'agriculteurs (conventionnels et bio) venus de toute la région.

Claude Vautrin, converti au bio depuis quatre années, a présenté sa ferme et son fonctionnement. Une véritable entreprise au coeur du Saulnois qui compte deux associés, un salarié à temps plein, deux apprentis pour une superficie de 180 hectares. 75 hectares de céréales et 105 de prairies. 160 bovins pour une production annuelle de 250 000 litres de lait. Des rendements qui paraîtront limités mais qui permettent au GAEC de fonctionner avec des marges aussi importantes sinon plus que dans l'agriculture conventionnelle.

Selon Claude Vautrin, les rendements limités de l'agriculture bio sont largement compensés par des charges elles aussi limitées. Pas de produits chimiques pour engrais, moins de terres à cultiver, moins d'investissements et au final une philosophie et une éthique plus en rapport avec une agriculture respectueuse de l'environnement. bioflyer

Pour les spécialistes qui lisent Grain de sel voici quelques explications données par Claude Vautrin lors de cette présentation : 2 règles indispensables en cultures bio : une rotation équilibrée et un outil de stockage-triage. Trois ans de prairies suivis par 3 ans de cultures, dont une année de culture de printemps (féverole ou orge), lui permettent d’assurer des parcelles propres avec des rendements corrects. Plutôt que d’investir dans un outil de désherbage mécanique, Claude a préféré s’équiper de cellules de stockage et d’un trieur. « C’est indispensable en agriculture biologique », souligne Vincent Hypolite, qui l’a accompagné techniquement sur ce projet. Les 2 cellules de 30 tonnes placées en hauteur ainsi que le trieur alvéolaire permettront une bonne séparation des grains et des adventices, une circulation qui limite les échauffements et l’auto-production de semences fermières.

biologoClaude Choux, directeur de la coopérative Probiolor, a présenté son fonctionnement et les perspectives de développement des céréales oléo-protéagineux bio. Les nombreuses surfaces passées en bio en Lorraine, mais aussi dans le sud de la France, devraient être absorbées par un marché bio toujours en croissance.

Si les agriculteurs conventionnels présents à Saint-Médard (ils étaient 12)  se convertissent au bio dans les années qui viennent, la journée à Bathelémont  aura été une belle réussite pour ses organisateurs. 

 

 

 

ferryvaleeLe magasin messin Bureau-Vallée installé dans le centre commercial Mezannine propose une dizaine de reproductions des dessins de l'artiste peintre vicois Didier Ferry.

Des dessins représentant des lieux des deux grandes villes lorraines Metz et Nancy qui feront de jolis cadeaux à poser au pied du sapin à Noël.

Des oeuvres encadrées déclinées en trois formats : 30x40, 40x50, 50x70 ferrydessin

Tous les visuels sont à retrouver sur le site de Didier Ferry. Informations directement au magasin Bureau-Vallée de Metz : 09 83 05 03 89

D'autres productions de Didier Ferry ont été réalisées comme des magnets, des cartes postales qui devraient séduire de nombreux amateurs.

Le site de Didier Ferry, la page Facebook

 

 

Mar17Nov2015

delmecollegeAprès les attentats de vendredi dernier, une véritable onde de choc traverse le pays, le continent et la planète entière.

Partout on se recueille, on rend hommage aux victimes, à leurs familles, aux forces de l'ordre qui ont lutté et luttent encore contre l'obscurantisme et la face la plus sombre de l'être humain. 

Dans le Saulnois, des dizaines de cérémonies ont été organisées par les municipalités, les entreprises, les établissements scolaires. 

Impossible de rendre compte ici de ces nombreuses initiatives. On postera donc une unique image, celle des collégiens delmois qui tracent dans leur cour d'école le symbole désormais planétaire d'un sombre vendredi de novembre, à Paris.

noel3L'Office de tourisme du Pays du Saulnois de Vic et environs lancera les festivités de Noël dans le Saulnois en inaugurant vendredi 20 novembre son marché de Noël.

Pendant trois semaines, des dizaines d'exposants se succèderont chaque week-end jusqu'au 13 décembre pour vous proposer de nombreuses idées cadeaux ou produits gastronomiques dans les chalets posés sur la Place Jeanne d'Arc. 

Parallèlement, des dizaines d'animations et spectacles sont programmées pour faire plaisir aux jeunes et moins jeunes en attendant le 25 décembre.

Saint-Nicolas, le Père Noël seront bien sûr présents sur la place surplombée par l'immense séquoia qui s'illuminera vendredi vers 19h. 

Le programme complet en cliquant sur les vignettes ci-dessous : 

noel1

noel 2

 

pecheLe Domaine de Lindre est sans conteste l'un des plus beaux sites naturels de Lorraine. Au coeur du Saulnois, tous les deux ans, le département de la Moselle, propriétaire des lieux, organise une manifestation spectaculaire : La grande pêche. Elle avait lieu ces samedi et dimanche 14 et 15 novembre.

Après avoir vidé l'étang, les employés ont ramené dans leur filet les milliers de poissons pris au piège dans l'étroit canal pour les verser de l'autre côté de la digue dans les bassins de la pisciculture. 

Les visiteurs pouvaient acheter ensuite les fruits de la récolte.

Tout autour de cet évènement, des dizaines de stands ont fait la promotion du Saulnois, de ses environs. Offices de tourisme, Parc naturel régional de Lorraine, les Amis du Saulnois mais également les producteurs locaux, boulangers, maraîchers, viticulteurs, apiculteurs, guides composteurs de la comcom.... qui ont présenté leurs actions, leurs produits...

Une belle réussite populaire pour cette fête qu'on espère retrouver dans deux ans si la politique du Conseil départemental pour ses sites Moselle Passions le permet.