logoaviacL'Association Vicoise des Industriels, Artisans et Commerçants (AVIAC) vient d'envoyer au Président du Conseil Départemental de la Moselle, Patrick Weiten, une motion pour la défense des sites touristiques et culturels du Saulnois.
Après les initiatives individuelles, c'est désormais collectivement qu'on réagit à Vic sur Seille contre la fermeture pour cinq mois des sites Moselle Passion du Saulnois. (le musée Georges de La Tour, musée du sel de Marsal, Domaine de Lindre)

Grain de sel publie ci-dessous l'intégralité du texte des commerçants vicois :

Monsieur le Président du Conseil Départemental de la Moselle,
L'AVIAC, association regroupant la plupart des commerçants et artisans de la localité, s'associe à la démarche initiée par divers mouvements associatifs et populaires manifestant leur hostilité à la longue fermeture hivernale des sites culturels départementaux présents dans le Saulnois, car ses membres sont également fortement concernés par les projets de développement du territoire.

Nous participons, nous aussi, à l'attractivité et au dynamisme de notre petite cité, en premier chef pour le bien être et le maintien sur place de sa population.
C'est pourquoi la fermeture hivernale de cinq mois des sites départementaux et leur fragilisation apparaît comme une décision unilatérale qui impacte fortement l’activité économique en nous privant d'une vitrine positive et valorisante dans cette partie rurale mais importante (1\5ème) de la Moselle.

Elle a en outre des conséquences très négatives sur le plan social car elle n'incite pas des jeunes couples à s'installer dans le secteur et augmente la fracture sociologique entre la ville et une campagne en voie de marginalisation.

Les répercussions sont multiples avec des conséquences désastreuses sur la valeur marchande de nos commerces de nos entreprises et des valeurs immobilières. Nous souhaitons des éclaircissements quant à l'avenir de ces sites car leur durabilité dépend en partie de notre rentabilité.

D'autres solutions moins brutales sont possibles dans l'intérêt de tous.
Les habitants du Saulnois souhaitent qu'une réflexion commune soit développée et instaurer afin de rétablir un climat de confiance auprès des électeurs envers leurs élus.

Le Président de l'AVIAC.

logo saulnoisAprès le conseil communautaire abracadabrantesque de mardi dernier, un élu de notre interco a souhaité réagir en s'adressant à ses pairs via Grain de sel.

Mathieu Grosjean, adjoint au maire de Chambrey, est élu depuis mars 2014 et fait partie des Commissions  "Gestion de la communication et des réseaux" et "Aménagement de l'espace, du logement et du cadre de vie" : 

"Affligeant, consternant, puérile, passéiste... Je pourrais continuer longtemps la liste des adjectifs qualifiant le spectacle que nous avons produit à Insming mais ça ne servirait pas à grand chose.

J'aimerais plutôt apporter mon point de vue sur les rengaines proférées par mes collègues élus, le président Geis en tête : "l'Etat veut la mort des communes rurales", "C'est pas nous", "c'était mieux avant". Répétées comme une incantation à chaque conseil communautaire.

Déjà, je tiens à rappeler que le désengagement de l'Etat dans l'accompagnement des communes rurales ne date pas d'hier. La décentralisation a démarré dans les années 80...

Savoir gérer une commune c'est quoi ? C'est être hydraulicien et assainisseur, c'est être urbaniste, c'est être architecte, c'est être financier, et c'est être juriste. Chacune de ces compétences est un métier à part entière qui nécessite 2 à 5 ans d'études supérieures. Cette expertise était, jusque dans les années 2000, assurée par les services de l'Etat. Depuis une petite dizaine d'années, les maires et leur conseil municipal sont seuls faces à ces responsabilités. Qui peut affirmer sans mauvaise fois avoir toutes ces compétences ?

Alors excusez-moi d'être cru, mais oui, les communes rurales sont mortes, et ce depuis longtemps. Comment peut-on espérer assumer seul l'ensemble de ces compétences professionnelles ???

Je pense que les habitants se fichent bien de savoir si le PLU, l'entretien du lagunage, le renouvellement des réseaux d'eau ou la réfection de la voirie soient de la responsabilité du maire ou de la comcom. Les habitants ont besoin d'un service public. Ils ont besoin d'avoir des infrastructures qui fonctionnent et des réponses à leur question. Je ne dis pas que la mairie ne sert à rien, mais elle ne peut pas prétendre tout savoir et tout faire.

Voila à mon sens pourquoi il est urgent de se réveiller, de regarder un peu du côté des autres communautés de communes qui n'ont pas attendu d'être obligées par la Loi pour prendre leurs responsabilités.

Voila pourquoi j'aimerais que cette assemblée dépense un peu moins d'énergie à défendre les syndicats obsolètes depuis 20 ans.

Voila pourquoi j'aimerais que l'ensemble de l’exécutif admette que la comcom est un échelon capable de fournir des services publics de qualité et poursuive le chemin tracé par la petite enfance, le traitement des ordures ménagères, le haut débit...

Mathieu Grosjean"

 

 

saulnoiscarte

La Communauté de communes du Saulnois sort sa nouvelle carte touristique. Un document qui propose aux habitants de la région, aux touristes de passage de trouver les informations importantes sur le patrimoine, les loisirs, les produits du terroirs et les lieux d'hébergement du Saulnois. 

A feuilleter sur le site de la Comcomcartesaulnois

vicpizza2Il y a quelques jours sur Grain de sel, on évoquait l'action du restaurateur vicois Gérald Huet qui affichait son inquiétude sur la porte de son bistrot après la fermeture, pour cinq mois du musée départemental Georges de La Tour. 

L'inquiétude est montée d'un cran chez ses collègues de l'établissement voisin Vic Pizzas qui ont vu depuis quelques semaines leur chiffre d'affaire baisser considérablement. Certes, les difficultés existaient avant la fermeture du musée mais comme le dit Delphine Mosa, la patronne du restaurant, l'impact se voit très nettement sur le chiffre d'affaire  de l'entreprise où elle constate une baisse significative ! 

Une situation qui a poussé les restaurateurs à réduire le nombre de jours d'ouverture de leur enseigne. Le pizzaiolo a dû trouver un deuxième emploi et désormais on peut manger des pizzas à Vic sur Seille uniquement le vendredi de 18h30 à 21h30, les samedi et dimanche de 11h30 à 13h30 et de 18h30 à 21h30.  

Retrouvez la page Facebook du restaurant

 

avironcsDepuis que Sébastien Roure, professeur d'Histoire-Géographie, a lancé l'activité Aviron au Collège de Château-Salins, les écoliers du Saulnois n'arrêtent plus de ramer ! L'enseignant a d'ailleurs transmis sa passion à ses collègues d'Education Physique et l'intérêt des élèves de 6ème jusqu'à la 3ème ne se dément pas. Mieux encore, il se propage aux établissements voisins, le collège de Delme, les lycées de Château-Salins et Dieuze. 

Dans le cadre de l'UNSS, plus de deux cents élèves venus de ces établissements mais également des collèges de Fameck, Florange, Metz se sont affrontés ce mercredi 25 novembre, sur des bateaux de substitution (les érgomètres) qui simulent la pratique de l'aviron. Un moyen de s'entraîner en hiver utilisé par les rameurs confirmés dans les clubs ou les Pôles nationaux. 

Par équipe de quatre, sous la forme d'un relais, les jeunes sportifs ont parcouru la distance de 2000 mètres allant jusqu'au bout de leurs forces tout en observant leur progression sur l'écran géant, réplique parfaite d'un bassin de compétition d'aviron. 

Au petit jeu des résultats, le triomphe est total pour les élèves du Saulnois qui ont raflé toutes les premières places. Mais l'ensemble des participants se retrouvera le 16 décembre pour un exercice plus relevé à Nancy, pour les rencontres académiques. 

Rappelons que les écoliers les plus intéressés ont la possibilité de ramer sur le plan d'eau de Mittersheim au sein du club nautique local animé par...Sébastien Roure !! 

Découvrir le reportage complet et la galerie photos du Républicain lorrain