fagioli1Après les archéologues au mois d'août, voici un autre chercheur qui s'intéresse aux entrailles de la superbe collégiale Saint-Léger à Marsal. Mais ici pas de radar de sol, pas de formules mathématiques, juste deux baguettes ou un dowser (outil du sourcier). 

Albert Fagioli est radiesthésiste ou sourcier voire, comme on l'a un jour appelé, "archéologue intuitif" ! La formule fera certainement bondir certains lecteurs mais le personnage qui a arpenté samedi après midi l'église marsalaise est surprenant. Ses méthodes également. 

De chez lui, devant une carte, il répère des cavités dans certaines localités qu'il tente ensuite de confirmer sur le terrain avec ses outils et le don qui semble l'habiter depuis plus de vingt ans. fagioli3

A Marsal, ce samedi, à plusieurs endroits avec son dowser  dans la main il a senti l'outil s'agiter, se retourner ou effectuer des demi-tours des quarts de tour ! Exactement aux points qu'il avait noté sur ses cartes. Méthodiquement, il a répertorié toutes ses sensations afin de matérialiser les éléments qu'il pense avoir identifier à savoir quatre souterrains au départs identiques d'une salle située sous la collégiale dans la nef. 

Mieux encore Albert Fagioli peut affirmer qu'un des souterrains relie le village voisin de Moyenvic et plus précisément une grande salle circulaire située sous le cimétière du village autrefois emplacement d'un prieuré. Ebouriffant ! 

Convaincu et enthousiaste, le sourcier déconcerte ses interlocuteurs. Plus encore lorsqu'il égrène ses nombreuses "recherches" effectuées depuis deux décennies dans toute la France. De Carcassonne à Renne le Château, de Langatte à Marthille, le personnage ne laisse pas indifférent. 

Alors avant de vérifier concrètement si les souterrains de notre sourcier existent  et d'effectuer  peut-être un jour quelques promenades sous le Saulnois, Grain de sel vous laisse visionner les vidéos qui montrent Albert Fagioli en action à Marsal, samedi dernier : 

Voir aussi le site d'Albert Fagioli

 

 

 

 

DSC08514Ce soir avait lieu le premier conseil communautaire  de la Communauté de communes du Saulnois après la longue trêve estivale. La réunion se déroulait dans la salle polyvalente de Château-Salins en présence d'une petite centaine de délégués. 

Elle a débuté par l'intervention de Monsieur Duchanois, formateur accompagnant auprès des personnes en recherche de solutions pour vaincre l'illettrisme. En s'adressant aux maires, il informe nos élus du dispositif mis en place par la Mutuelle Malakoff Médéric qui  dispose d'un réseau de bénévoles qui donnent des cours individuels à des personnes en situation d'illettrisme, en demande d'alphabétisation ou ayant besoin d'une remise à niveau. DSC08498

Le rapport d'activités 2014

On entama ensuite l'ordre jour par la présentation du rapport d'activités de la CCS pour l'année 2014. Un rappel des actions engagées dans le Saulnois par l'interco présenté sous la forme d'un diporama synthétique : maintenir le niveau d'endettement moyen, assurer une gestion financière saine, recherche de mise en réserve pour ne pas impacter fiscalement les ménages, évolution des zones d'activités, poursuite du service minibus pour l'insertion professionnelle, mise en place de la redevance incitative, poursuite du programme local de prévention des déchets, aide à l'habitat, réalisation du FFTH (fibre à l'abonné), augmentation de l'agrément du multi-accueil de Dieuze, formation des assistantes maternelles, conférence et forum sur l'accompagnement à la parentalité, facturation à la demi-heure dans les multi-accueil, entretien des bâtiments communautaires, entretien sur les zones d'activités, services aux communes (balayage et broyage de végétaux) , mise en oeuvre de l'assainissement non-collectif, étude pour la création de sentiers de randonnées, soutien aux Offices de tourisme, soutien au cinéma, arts vivants, à la lecture, sensibilisation à l'utilisation des produits phytosanitaires dans l'agriculture, accompagnement de la société Méthanisation Seille Environnement, développement des circuits courts, concours photos, 3 Saulnois Mag, site web, communication aux élus par extranet, services aux communes par des commandes groupées, assistance.

DSC08500Burthecourt

Le domaine de Burthecourt va être vendu. On l'avait annoncé en juillet dernier. La somme attendue de 875 000 € va être amputée de 15 000 € qui serviront à indemniser le précédent acheteur potentiel avec qui avait été signée une promesse de vente. Gilbert Voinot, président de la Commission des finances a promis de chiffrer, après la vente, ce que ce château de Burthecourt aura réellement coûté à la communauté. 

Mauvais payeurs

On provisionna ensuite 30 000 € pour prévenir les impayés de certaines entreprises situées sur les zones communautaires. On fit de même, à hauteur de 80 000 € pour palier aux défaillances des usagers dans le paiement des redevances des ordures ménagères. 

Baisse des loyers à la Pépinière d'entreprises

Pour finir, on diminua, pour quelques mois, les loyers de la Pépinière d'entreprises qui sera mise en vente à la fin de l'année. Les services prévus dans le bail ne sont en effet plus assurés par la CCS ce qui méritait bien une petite réduction pour les deux entreprises qui occupent pour quelques mois encore les locaux.  

stanLa Place Stanislas est une des plus prestigieuses d'Europe. Elle s'embellit chaque année au début de l'automne en accueillant le jardin éphémère. Depuis douze ans en effet, les jardiniers de la ville rivalisent d'originalité pour surprendre, étonner et émerveiller les passants et touristes sur la place. 

A trente kilomètres du Saulnois, il serait dommage de manquer cet évènement que Grain de sel suit avec assiduité depuis quelques années. 

Pour cette édition, le thème évoque le monde numérique, les connexions et ses rapports ou analogies avec la nature.

Jardin éphémère, Place Stanislas, Nancy, du 26 septembre au 1er novembre.

Pour celles et ceux qui ne pourront se rendre là-bas, découvrez dans le diaporama ci-dessous quelques réalisations du jardin éphémère 2015 : 

 

rando15Pari réussi pour Marchons ensemble qui a attiré dans la vallée de la Seille trois cents personnes pour ce week-end dédié à la marche et au patrimoine. 

Samedi Rando Musette avait permis de se mettre en jambe au son des musiques de l'orchestre de Jean-Claude Mausoléo.randoharaucourt

Dimanche matin, à 9h, c'est un groupe de cent marcheurs qui a pris le départ d'un périple de 24 km à travers le Saulnois. Une grande boucle qui aura permis de découvrir les trésors, naturels et historiques, dans et autour des villages de Vic, Moyenvic, Marsal et Haraucourt.

Les associations locales des Amis du musée du sel, de Chemins faisant et de l'Office de Tourisme du pays du Saulnois ont, tout au long des parcours retracé la fabuleuse histoire de notre région. 

Les salines de Moyenvic, la Seille, la cité fortifiée de Marsal, les mares salées, la géologie du Saulnois, le château des Evêques, Vauban, Louis XIV, les batailles de novembre 1944, la culture de la vigne, la collégiale Saint-Léger, l'abbaye de Salival, Saint-Livier et sa source miraculeuse, une avalanche d'informations qui a captivé des randonneurs parfois venus de loin (Starsbourg, Metz, Pont-à-Mousson..) et très impressionnés par ce passé prestigieux.

randocoteLa pause méridienne fut une autre occasion de s'enthousiasmer pour nos valeureux marcheurs qui purent se restaurer à Haraucourt où les bénévoles du village servaient pâtés lorrains, saucisses, frites, pâtisseries et toutes les boissons régénératrices avant de reprendre le chemin.

Et comme le soleil accompagnait de ses rayons tout ce petit monde, on peut affirmer, sans se tromper, que la manifestation fut une belle réussite.

Au retour à la salle des Carmes, à Vic sur Seille, en fin d'après-midi, le groupe retrouvait d'autres randonneurs. Ceux qui avaient choisi la marche dans Vic uniquement.

Ereintés mais heureux de leur périple, les participants devraient revenir parcourir les sentiers du Saulnois pour l'édition 2016 de Rando Saulnois, déjà en préparation dans les têtes des membres de l'association Marchons ensemble.

 

thierryetfilsIl y a quelques années on avait découvert sur Grain de sel, nichée au coeur de l'antique cité du sel, à Marsal,  une petite brasserie artisanale, gérée par deux copains passionnés, Thierry Conrard et Claude Neihouser.

Ils venaient de sortir la première bière du Saulnois qu'ils avaient appelée Marsallaise et qui depuis contente les amateurs dans toute la région. La distillerie produisait déjà depuis longtemps un alcool de mirabelle délicieux.

Mais nos deux compères avaient d'autres projets qu'ils ont depuis mis en oeuvre en démarrant une activité de maraîchage. Quelques arpents appuyés sur les remparts de l'illustre Vauban servent de terreau aux plantations de l'entreprise "l'Arsenal". Une entreprise à laquelle est venue s'ajouter un troisième larron qui n'est autre que le fils de Thierry Conrard, Jonathan.  legumes

Sur 9 ares, ils cultivent avec une certaine philosophie, la terre qu'un grand père, chirurgien dentiste, amoureux de la nature, leur a léguée. Le potager de l'Arsenal à fière allure et livre depuis quelques mois des paniers généreux aux fidèles clients.

Des paniers de légumes de toutes sortes, choyés et chouchoutés, qui poussent à leur rythme, sous l'oeil de nos jardiniers attentifs qui observent la lune pour planter ou arracher et respectent à la lettre les cycles de la nature. 

On trouve ainsi : Ail - Bettraves rouge - Carotte - Choux rouges - Choux verts - Choux de Bruxelles - Choux fleur - Concombre - Courge - Crosne du Japon - Échalote - Haricot - Mâche - Navet - Oignons - Panais - Poireaux - Radis - Salade - Tomate - Topinambour..

Pas bio pour un sou, surtout par principe, les légumes de l'Arsenal n'ingurgitent pourtant aucun engrais chimique. Mais nos jardiniers marsalais sont allergiques aux normes et aux modes qui tournent à l'obsession voire à l'intégrisme chez certains. Les "clients" ici sont comme des amis et n'ont besoin d'aucun label pour savoir que les légumes sont sains et naturels. 

Alors même s'ils n'ont pas la certification de l'agriculture biologique, vous pouvez être sûr que les produits des jardins de l'Arsenal sont bons.

bandeau manege TC 636

 

Au printemps prochain, les jardiniers de l'Arsenal proposeront leurs légumes sur le marché dieuzois. Une vente directe qui devrait ravir de nombreux consommateurs en manque d'une telle offre dans le Saulnois. 

Pour contacter l'Arsenal, tél : 09 77 67 53 00

 

Pour vous donner envie de vous rendre là-bas, visitez le très beau site Internet de l'Arsenal