zacmur1

Un mur pour horizon

Imaginez que derrière chez vous, au bout de votre jardin, on vienne dresser soudain un mur de terre de quatre mètres de haut ! C'est qui est arrivé aux habitants riverains de la nouvelle ZAC de la Sablonnière de Dieuze qui ont vu leur quotidien bouleversé par les travaux menés par la Communauté de communes du Saulnois qui aménage un site de 7 hectares destiné a accueillir des entreprises artisanales et industrielles.

Etonnés d'abord, dubitatifs ensuite et finalement très inquiets sur ces déplacements pharaoniques de terre, les riverains ont ressenti beaucoup de colère lorsqu'ils ont compris que le monticule allait rester.

Disparue la vue sur la forêt de Bride d'autant plus que la hauteur des bâtiments à construire sur les parcelles  risque d'augmenter l'impression d'oppression qui nait plus on se rapproche du fameux mur de terre.zacmur2

Après plusieurs courriers envoyés (à la CCS, à la mairie, à la sous-préfète..), une réunion publique a été organisée le 23 juin dernier au cours de laquelle, les maîtres d'oeuvre, les architectes, les collectivités territoriales ont tenté de rassurer les riverains mécontents.

C'est le compte rendu de cette réunion et les réponses aux question posées par les riverains  que le Maire de Dieuze, Fernand Lormant, a présentés au cours du conseil municipal qui s'est tenu ce lundi 10 juillet.

HET va pouvoir faire les travaux

Fernand Lormant a également évoqué au cours de ce conseil municipal la question de l'usine HET et des nuisances qu'elle génère depuis son installation.

Vous pourrez retrouver toutes ses explications dans la vidéo ci-dessous (le sujet démarre après 4 minutes de vidéo) : 

 

theatreinsming

La Communauté de communes du Saulnois, la commune d'Insming et sa Médiathèque organisent les 21, 22, 30, 31 août et 1er septembre  un stage de Théâtre (Jeu de scène et improvisation) animé par la Fox Compagnie.

Sous forme de jeux et d'exercices ludiques de saynètes improvisées, les enfants, à partir de 6 ans, travailleront, la prise de confiance, la construction d'histoire en allant puiser dans son imaginaire, l’initiation au mime, l’incarnation d’un personnage pour préparer un spectacle qui sera présenté à tous le 1er septembre 2017.

Inscriptions 06 69 17 38 20 

theatrenebing

La Communauté de communes du Saulnois, la commune de Nébing et son Foyer rural organisent les 14, 16, 17 et 18 août un stage de Théâtre (Jeu de scène et improvisation) animé par la Fox Compagnie.

Sous forme de jeux et d'exercices ludiques de saynètes improvisées, les enfants, à partir de 6 ans, travailleront, la prise de confiance, la construction d'histoire en allant puiser dans son imaginaire, l’initiation au mime, l’incarnation d’un personnage pour préparer un spectacle qui sera présenté à tous le 18 août 2017.

Réservations au Foyer rural : 06 36 73 76 95 

artsducirquexanrey

La Communauté de communes du Saulnois propose dans les villages de son territoire pour l'été des stages de cirque animés par la compagnie La Gigogne. 

Une première date nous a été communiquée : du 21 au 25 août à Xanrey. 

Les participants seront initiés aux techniques aériennes ainsi qu'au jeu d'acteur en situation comique : le clown.

Le but est d'initier les enfants au spectacle vivant et de créer en fin de stage un spectacle qui sera présenté à tous. 

 A partir de 5 ans

ccsvic17b

Le dernier conseil communautaire de la saison a bien failli ne pas avoir lieu ! Jusqu'à la dernière minute on n'était pas sûr de pouvoir délibérer salle des Carmes à Vic sur Seille faute de quorum et le Directeur Général des Services surveillait avec inquiétude les listes d'émargement pour vérifier si on atteignait le chiffre fatidique des 75 délégués présents (sur 148) ou représentés.

Finalement, ils étaient 81 à pouvoir voter et la réunion put se dérouler normalement. 

En préambule, on expliqua à nos élus qu'une stratégie locale de gestion du risque d'inondation serait judicieuse dans notre département. Il s'agirait de créer une structure de gouvernance, un Syndicat mixte, qui permettrait de mieux connaître les risques d'inondation, de mieux surveilller les crues des cours d'eau, leurs débordements, d'harmoniser le système d'alerte et de gestion de crise, de réduire la vulnérabilité des personnes et des biens....

Cuisine centrale d'Albestroff

cuisinecentrale17Après cette information, on entama l'ordre du jour du conseil communautaire par la présentation de la future cuisine centrale d'Albestroff et l'annonce d'une augmentation du coût de cette infrastructure par le représentant de la société mandatée par la CCS, la Sodevam. Cette opération décidée depuis plusieurs années par la CCS entre dans une phase active. Les plans et les élévations de la cuisine centrale ont ainsi été présentés aux délégués communautaires. Ce bâtiment relais qui sera ensuite racheté par l'EPSMS du Saulnois (Etablissement Public Social et Médico-Social) a vu son coût augmenter considrablement (de 1 400 000 € à 2 100 000 € ) ce qui nécessite une nouvelle délibération de la CCS. Les travaux devraient débuter à l'automne 2017. 

 Cette cuisine centrale devrait produire plus de 1000 repas par jour sur le site pour les employés de l'Esat Saint-Anne à partir de novembre 2018. Les élus ont voté les modifications a une très large majorité.

Fonds de péréquation : la comcom touchera 602 518 €

Le fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) consiste à prélever une partie des ressources de certaines intercommunalités et communes pour la reverser à des intercommunalités et communes moins favorisées. Notre Saulnois qui touchait 669 464 € en 2016 se verra attribuer par l'Etat cette année 65 000 € de moins. 

ccsvic17Les délégués ont ensuite réparti la somme ainsi : 198 093 € pour le budget de la CCS et 404 425 € pour les 128 communes de l'interco.  

Relais Parents Assistants Maternels, un projet pour le Saulnois 

Jérôme End, Président de la Commission "Petite Enfance" a présenté le projet de création d'un Relais Parents Assistants Maternels (RPAM) ;  une structure qui permettrait d'améliorer la qualité de l'accueil des enfants à domicile. La CCS, qui gère les cinq multiaccueils du Saulnois, a mené une étude très complète sur la situation des professionnels qui gardent des enfants à domicile. 

Sur le territoire du Saulnois, les assistants maternels (ils sont 247) sont isolés et aimeraient échanger sur leurs pratiques, sur la réglementation. Ils souhaiteraient également pouvoir être formés.

Partant de ce constat, la création d'un RPAM s'impose. Présentée il y a quelques années, les délégués avaient rejeté la création d'une telle structure. Aujourd'hui, ils semblent mieux disposés à voir  se réaliser ce projet qui sera soumis aux votes à la rentrée.

Allez au restaurant ! 

La Présidente de la commission "Economie" Marie-Annick Maillard a évoqué la situation financière délicate de l'Auberge du Saulnois à Marsal qui pâtit de la fermeture du musée du sel. Elle a donc demandé aux délégués...d'aller manger là-bas ! 

Moselle attractivité hors la loi ! 

Le Président de la CCS a ensuite lu le message du Préfet qui évoque la création par le Conseil Départemental de l'agence Moselle Attractivité à laquelle la Communauté de communes du Saulnois avait adhéré. Pour le représentant de l'Etat, cette structure est tout simplement illégale !  En effet, le Département, avec la loi NOTRe a perdu la compétence économique au profit de la Région. Le Préfet a saisi récemment le juge administratif d'une requête en annulation des actes relatifs à la création de Moselle Attractivité. 

Rémy Hamant, délégué communautaire, maire de Lindre-Basse a pointé les incohérences de la politique départementale et par la même occasion celle de la CCS. Moselle attractivité est censée dynamiser économiquement un territoire alors qu'au même moment le Département ferme le Musée du sel. Les difficultés économiques du restaurateur marsalais sont d'ailleurs dues à la fermeture du musée de Marsal. Autre incohérence, la création d'un nouveau centre culturel dans le Saulnois (à Dieuze) alors que trois sites Moselle Passion et un centre d'Art contemporain sur le territoire vivent des heures difficiles.

On reparlera de ce dossier à la rentrée.