junddgs

Le 1er décembre dernier, il a pris la direction d'une des plus grandes communautés de communes de France où il gère désormais une équipe de 82 salariés et côtoie pas moins de 148 élus. Dans son bureau, situé au troisième étage de la Maison communautaire, place de la Saline, à Château-Salins, Frédéric Jund a reçu Grain de sel pour une interview d'une heure. 

Originaire d'Amnéville, marié et père de deux filles, le nouveau Directeur Général des Services (DGS) de la Communuté de Communes du Saulnois (CCS) réside à Dieuze. 

maisoncommunautaire

Une solide expérience

Titulaire d'un DESS (Diplôme d'Etudes Supérieures Spécialisées) en Aménagement du Territoire, d'une Maîtrise en Histoire-Géographie, Férdéric Jund a d'abord été enseignant à Metz et Lettenbach avant de s'occuper pour le Département de la Moselle de la promotion du territoire et de l'accompagnement de projet au sein de l'agence Moselle Développement.

En 1998, il est recruté par le Conseiller Général Alfred Poirot pour diriger la toute nouvelle Communauté de communes du Pays de Fénétrange. Il y restera jusqu'en 2013, date à laquelle il arrivera dans le Saulnois en tant que Directeur des Services à la mairie de Dieuze. 

Après l'annonce du départ de François Harmand, l'ancien DGS de la CCS, Frédéric Jund qui termine sa troisième année dans la cité des Académiciens, postule pour être son successeur. 

Ses compétences, son expérience font de lui le candidat idéal pour un job qui requiert, en plus des quailités précitées, un grand sens de la diplomatie. Cette belle promotion ne grise en rien un homme qui ne supporte pas d'être mis en avant et se considère comme un chef d'équipe rassembleur, une locomotive appelée à mettre de l'huile dans les rouages d'une immense structure qui peut paraître parfois lourde à faire bouger.

Ses premières impressions sont plutôt posistives. Le Saulnois a un potentiel énorme et Frédéric Jund entend bien faire converger les énergies de chacun pour le mettre en valeur. 

burthecourt

 

Une bonne nouvelle pour commencer

Les hasards du calendrier ont donné un coup de pouce au nouveau DGS qui commence sa mission par une excellente nouvelle : le bouclage du dossier de la vente du château de Burthecourt ! En effet après des années de flou, d'espoirs, d'interrogations, le domaine a été vendu jeudi dernier.  Pour 875 000 €, la CCS se sépare ainsi d'un site dont personne ne voulait plus et économisera chaque année plusieurs dizaines de milliers d'euros pour son entretien. 

Autre sujet de poids qui occupe les journées de travail du nouveau DGS, l'arrivée de la Fibre optique dans le Saulnois qui est gérée désormais par le Département de la Moselle via le Syndicat mixte Moselle Fibre. La CCS et Moselle fibre travaillent de concert pour apporter le très haut débit le plus rapidement possible dans le Saulnois. La première tranche de travaux que la CCS avait menée sur 26 communes au Nord du territoire est achevée depuis longtemps mais les abonnés ne voient rien venir ! Il faut donc discuter aprement avec l'opérateur choisi (Orange) pour satisfaire les habitants impatients de surfer sur le net. Prévu pour Noël, le cadeau devrait arriver plutôt au printemps pour les habitants des 26 communes relièes au réseau à Dahlain. parcdieuze

Enfin, en ce mois de décembre, il a beaucoup été question de l'installation de l'Office de Tourisme communautaire dans le bureau de Frédéric Jund. En effet, la création de l'EPIC, structure qui gèrera l'Office de pôle, est maintenant actée et le nouveau DGS se réjouit de la qualité du travail fourni par les élus de la commission tourisme et la chargée de mission de la CSS, Cécile Chaput. 

L'avenir : de nouvelles compétences et le contrat de ruralité

Le début de l'année 2017 sera chargé. Le 1er janvier, la CCS prend la compétence "Economie" et récupère dans son escarcelle la ZAC communale de Dieuze qui possédait un budget annexe.

Frédéric Jund présentera également le contrat de ruralité aux communes qui vont ainsi pouvoir bénéficier, en s'engageant avec la CCS, de subventions de l'Etat sur les domaines définis dans un cahier des charges très précis (offre de santé, redynamisation des bourgs-centre, éclairage.....)

Enfin, et comme il aime toujours avoir un coup d'avance, Frédéric Jund s'attache dès à présent à préparer les prises de compétence obligatoires en 2018 (Gestion des Milieux Aquatiques et  Prévention des Inondations) et en 2020 (Eau et Assainissement). 

 

 

 

 

0
0
0
s2sdefault

avoine saulnois001

Les élus de la Communauté de communes du Saulnois ont choisi de réaliser une ZAC (Zone d'Aménagement Concerté) dite de la Sablonnière à l'Ouest de la ville de Dieuze. Un projet d'une trentaine d'hectares actuellement en phase de concertation avec la population. Une réunion publique  s'est tenue le 19 octobre en mairie de Dieuze et l'enquête publique permet aux habitants du Saulnois d'apporter leurs remarques. 

Parmi eux, il était intéressant de vous proposer le dossier élaboré par l'association AVOINE du Saulnois. Crée en 2011, l'Association Vigilante à Objectif Intercommunal pour la Nature et l'Environnement du Saulnois, AVOINE a pris acte de la décision des élus communautaires et regrette l'orientation prise par la CCS. Pourquoi urbaniser de nouvelles terres agricoles alors qu'il reste 41 % de surfaces cessibles sur les zones intercommmunales du Saulnois ? 

Mais plutôt que de critiquer benoîtement cette politique qui semble irréversible, AVOINE se veut force de proposition et souffle l'idée à nos élus d'une ZAC...verte !! Pour AVOINE, des ZAC, il en existe des dizaines en Moselle et toutes mieux situées que la future Sablonnière. 

Il faut donc être innovant et apporter un plus aux chefs d'entreprise qui recherchent des terrains pour leur société. 

Ainsi, le projet de ZAC doit être conçu en accord avec la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. Il faut exiger que les entreprises soient bâties dans une approche écologique des matériaux. Les toits végétalisés, par exemple, sont bénéfiques à tous les niveaux : captage de CO2 et de particules fines, rafraîchissement par effet d’ilot de fraicheur, économies d’énergie par isolation et climatisation naturelle.

Offrir des emplois est vital certes mais on doit respecter l'environnement et la qualité de vie des riverains.
AVOINE suggère ainsi de créer sur la ZAC des emplois dans le secteur agricole (maraîchage) et agro-alimentaire par la transformation des produits par exemple.

AVOINE propose également de mettre en place sur cette zone des haies, des jachères, des zones non fauchées pour réellement intégrer le projet au milieu physique et humain comme le diagnostic des bureaux d'étude le préconise.

On ne sait pas si nos élus prendront en compte tout ou partie des propositions d'AVOINE mais elles ont le mérite d'exister. Vous pouvez d'ailleurs retrouver le dossier complet d'AVOINE en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

avoinedossier

 

 

 

0
0
0
s2sdefault

otccs

Hier se tenait à Château-Salins, en présence de quatre-vingt-dix délégués, le dernier conseil communautaire de l'année 2016. Une importante réunion au cours de laquelle ont été jetées les bases du futur Office de tourisme communautaire du Pays du Saulnois. Cette nouvelle structure imposée aux forceps à nos délégués par la loi NOTRe va voir le jour le 1er janvier 2017 et fonctionnera dans le cadre d'un EPIC (Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial)  

Après avoir approuvé la convention d'objectif et de moyen, il a fallu constituer la gouvernance de cet organisme. Le conseil d'administration sera composé de 15 membres titulaires et 15 suppléants. 

Parmi ces 15 membres, 9 sont des délégués communautaires élus par leurs pairs hier soir et 6 sont des représentants de la société civile (hébergeurs, artisans, producteurs, commerçants, gestionnaires de site, présidents d'association...)

Les membres titulaires du CA de l'Office de Tourisme Communautaire du Pays du Saulnois : 

le collège des élus communautaires

Annette Jost (Haraucourt), Jérôme End (Vic sur Seille), Hervé Sève (Bezange la Petite), Gilbert Voinot Guéblange les Dieuze), Bernard François (Dieuze), Isabelle Schmitt-Knaff (Château-Voué), Gérard Meyer, (Prévocourt) Olivier Rousselle (Blanche-Eglise), Raphael Ciaramella (Fresnes en Saulnois)

Le collège des socio-professionnels

Hébergeurs : Jean François (hôtel A la 12) Delme, Marie-Simone Bouttevin (Gîte le Château Mesny) Vic sur Seille, 

Restaurateur : Jean-Luc Nopre (La Toque Blanche) Bénestroff

Association : Roger Richard (Les Amis du Saulnois et de son patrimoine) Château Salins

Sites : Patrick Yax (Navig France) Lagarde

Artisans, commerçants, producteurs : Tristan Schmitt (GAEC Alteville) Tarquimpol

 Les membres suppléants du CA de l'Office de Tourisme Communautaire du Pays du Saulnois : 

Le collège des élus communautaires

Roland Geis (Delme), Laurence Obelliane (Dieuze), Mathieu Grosjean (Chambrey), Bernard Calcatéra (Marsal), Jean-Jacques Gady (Château-Salins), Olivier Guyon (Lindre-Haute),  Jean-Jacques Pic (Oriocourt), Gérard Martini (Vic sur Seille), Didier Geoffroy (Obreck).

Le collège des socio-professionnels

Hébergeurs : Joseph Steiler (Gîte) Léning et Régine Jonette (chambres d'hôtes) à Dieuze

Restaurateur : Béranger Bréhat (Auberge de Mulcey)

Association : Michel Rémillon (Amis du musée du sel) Marsal

Sites : Isabelle Paté (ferme pédagogique) Dédeling

Artisans, commerçants, producteurs : Slim Bensadoune (Maison du terroir) Albestroff

Compétences, règlements et  effectifs  

D'autres points ont été abordés au cours de cette réunion qui aura duré plus de deux heures trente, comme la présentation par Thierry Marquez de la compétence Urbanisme, l'approbation des effectifs de la CCS, des réglements du SPANC et des Multi-accueils.

burthecourt

Les élus ont aussi défini l'intérêt communautaire des compétences optionnelles de la CCS (aménagement de l'espace et du cadre de vie, protection et mise en valeur de l'environnement, action sociale).

Burthecourt.. c'est (presque) vendu !

Les délégués communautaires ont ensuite donné leur pouvoir au Président Geis pour signer l'acte de vente du Domaine de Burthecourt.....jeudi prochain !

Depuis le 20 juillet 2015, on savait qu'un groupe d'entrepreneurs locaux s'associait pour acheter ce château situé aux portes du Saulnois. Cette vente, presque inespérée après les déboires des précédents projets de cession tous avortés, devrait clore un dossier vieux d'une dizaine d'années. Acheté en 2003 par la CCS, le site n'a jamais trouvé de destination. Les élus s'en débarrassent pour 875 000 € ! 

 

 

0
0
0
s2sdefault

sahun

La Communauté de Communes du Saulnois organise, dans le cadre de son opération Le Saulnois fait son cinéma une séance gratuite de cinéma à la salle communale de Delme, le dimanche 11 décembre 2016 , à 15h00.

Le film diffusé s'intitule " Shaun le Mouton ",  film d'animation britanico-français, sorti en 2015.

Synopsis:
Lorsque qu’une blague de Shaun entraîne accidentellement le fermier jusqu’à la Grande Ville, Shaun, Bitzer et le reste du troupeau se retrouvent embarqués dans une aventure complêêêêtement inattendue en plein grande ville… Shaun arrivera-t-il à retrouver le Fermier dans cette ville étrangère et inconnue avant de s’y perdre pour toujours ?

0
0
0
s2sdefault