Il aura fallu deux réunions au Président de la Communauté de communes du Saulnois pour faire voter son budget 2019. Après l'annulation, faute de quorum, du précédent rendez-vous, c'est  en présence d'un peu moins de la moitié de ses membres que le conseil communautaire a délibéré ce lundi 6 mai à Bénestroff pour entériner les budgets de la CCS. 

Une avalanche de chiffres et quelques empoignades que vous pourrez retrouver en lisant l'article du Républicain Lorrain en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

budget19

 

Commentaires   

0 #10 claque-claque 13-05-2019 23:36
le fait que le maire de tarquimpol a essayé de "dézinguer"un nid de cigogne a-il un lien avec ce projet ?
quel est exactement ce projet ? est-ce vraiment que de l'argent public pour un projet privé ?
Citer
+5 #9 naïve 11-05-2019 18:29
concrètement, n'y a t-il pas un moyen légal pour limiter les dépenses de la comcom ?
c'est effrayant, les zones , les cuisines, ...les cabinets d'experts..... ce projet maintenant... toutes les dépenses sont-elles bien utiles ? les projets sont-ils bien adaptés ?
Un audit ?
Citer
+2 #8 citoyen 10-05-2019 18:03
Il n'y a pas d'amis en politique, vous le savez bien. Maintenant plus que jamais, le tube de vaseline doit être obligatoire, il doit être perçu dans le paquetage de certains élus qui ne veulent pas suivre comme des moutons.
Citer
+5 #7 citoyen 10-05-2019 12:48
On savait notre comcom malade,mais là, on peut dire que M. Hamant s'est fait carrément "faire un gosse dans le dos"
Citer
+1 #6 Lucien 10-05-2019 08:38
Citation en provenance du commentaire précédent de sale noix :
Monsieur un élu. Personnellement je trouve que vous ne manquez pas d'air. Premièrement, soit vous assumez votre mandat de maire( vous en prenez les indemnités ) et vous siégez à la communauté de commune. Dans ce cas vous participez aux commissions que vous avez choisi, aux réunions communautaires et vous y travaillez. Soit vous n'assumez pas votre mandat et vous laissez la place à un des vos colistier. Maintenant si vous pensez que le rôle d'un maire est de gérer les nids de poule, continuez.

………. Ou de distribuer une certaine nouvelle limonade………. Ridicule, voir même pathétique !.......
Citer
+4 #5 sale noix 09-05-2019 21:43
Monsieur un élu. Personnellement je trouve que vous ne manquez pas d'air. Premièrement, soit vous assumez votre mandat de maire( vous en prenez les indemnités ) et vous siégez à la communauté de commune. Dans ce cas vous participez aux commissions que vous avez choisi, aux réunions communautaires et vous y travaillez. Soit vous n'assumez pas votre mandat et vous laissez la place à un des vos colistier. Maintenant si vous pensez que le rôle d'un maire est de gérer les nids de poule, continuez.
Citer
+4 #4 cricri 09-05-2019 16:06
Les Comcoms (et pas que la "nôtre") sont des structures inutiles, onéreuses et non élues. Cela fait beaucoup non?
Si l'on veut leur donner une utilité, que l'on supprime les départements et que l'on mette les sièges au vote.
Citer
+4 #3 un élu... 09-05-2019 13:13
Citation en provenance du commentaire précédent de Moi :
On parle de quelles indemnités des élus? Ils ne sont que rarement présent? Il faudrait peut-être donner plus de détails sur ce point et étant donné qu'ils sont élus et représentant des concitoyens qui ont votés pour eux, une amende ou dégrèvement de leur indemnité serait certainement très judicieux en cas d'absence


Il faudrait effectivement que les choses soient clarifiées à défaut d'être "claires" pour un certain nombre d'esprits obtus...
Le conseil communautaire est effectivement composé "d'élus". Ces élus sont les maires des 128 communes qui constituent (par obligation) la monstrueuse Communauté de Communes du Saulnois. Et excepté leurs indemnités d'élus au sein de leurs communes respectives, ces élus ne perçoivent aucune indemnité au titre de leur participation au conseil communautaire. Participer ou pas à ces réunions où la plupart du temps, les décisions sont déjà prises au sein des différentes commissions et où il leur est juste demandé de répondre par "oui" ou par "non", relève parfois d'une question de bon sens et ne peut donc en aucun cas entraîner une quelconque "sanction" sous forme d'amende ou de dégrèvement en cas d'absence... S'il existe des indemnités d'élus au sein du conseil communautaire, il ne peut s'agir que d'éventuelles indemnités qui seraient versées aux président et vice-présidents de ce conseil communautaire...
Ne pas tout confondre...merci...!!!
Et pour rappel, en mars 2020 auront lieu les élections municipales qui seront l'occasion pour tous les esprits critiques et mal tournés, de prendre leur part au plaisir de devenir "élus" et ainsi de changer ce qui se passe au sein du conseil communautaire de la Communauté de Communes du Saulnois.
Citer
+7 #2 Remy Hamant 09-05-2019 10:27
Dans cet article quelques "erreurs " que je tiens à rectifier :1, non tout le monde n'a pas voté le budget ,2 mon intervention expliquait mon vote contre;,contre l'absence de débat budgétaire, contre le gaspillage de l'argent public : la COMCOM pilote un contrat de ruralité qui affecte des aides de l'état et d'autres collectivités pour développer le territoire, en finançant des projets,L'exemple de financement que je donnais,sans citer le bénéficiaire, faisait état dune participation de la com com,et c'est le Maire de la commune qui s'est cru obligé d'intervenir qui a créé la polémique ,Quand l'argent public vient financer des projets qui concurrencent des des équipements existants, qui ont déjà été financés par l'argent du contribuable (coût du site départemental de Lindre) , espaces muséographiques ici et là alors que la fréquentation des musées existants est en chute libre, ou qui viennent concurrencer .des acteurs privés :la création de restaurant avec 100 pour cent d'argent public n'est-ce pas de la concurrence déloyale?3 Depuis quand la maison du pays des étangs est-elle fermée?
Citer
+8 #1 Moi 09-05-2019 08:06
On parle de quelles indemnités des élus? Ils ne sont que rarement présent? Il faudrait peut-être donner plus de détails sur ce point et étant donné qu'ils sont élus et représentant des concitoyens qui ont votés pour eux, une amende ou dégrèvement de leur indemnité serait certainement très judicieux en cas d'absence
Citer