marioommeray

Comcom, Foyer rural, Municipalité accueillent les enfants du Saulnois à Ommeray pendant les vacances scolaire d'automne pour un stage gratuit de réalisation de marionnettes géantes animé par Yoann Delavallade de la compagnie Moi Je Tout Seul.

Ouvert aux enfants à partir de 8 ans, l'activité se déroulera, chaque matinée, de 9h à 12h, du 24 au 28 octobre.

Les participants imagineront et construiront des marionnettes à taille humaine avec Yoann Delavallade, artiste du Saulnois avec à l'esprit l'objectif d'organiser un spectacle en fin de stage. 

Les acteurs du spectacle sont des marionnettes, l'objectif est de chercher comment exprimer des idées et des sentiments à travers la manipulation d'objets.

 

ATTENTION : Places limitées !

Réservation : Bemard MAFIOLY au 06.09.22.93.04

0
0
0
s2sdefault

La Communauté de communes publie le numéro 17 de son magazine Saulnois Mag. 

Dans son format papier, il est distribué dans chaque foyer mais vous pouvez le lire sur net en cliquant sur la vignette ci-dessous. Vous retrouverez les infos concernant l'arrivée de la fibre optique, la situation des zones activités de la CCS et le travail des délégués communautaires à propos de la prise de compétence de l'interco : 

saulmag17

 

 

0
0
0
s2sdefault

stageferyDans le cadre de sa compétence « Culture », la Communauté de Communes du Saulnois finance des ateliers de découverte des « Arts vivants » pour les habitants et associations du Saulnois. Le développement du spectacle vivant et ses nombreux modes d’expression artistique : le théâtre, la danse, le chant, les arts du cirque, les arts de la rue, les arts de la marionnette...a pour objectif de proposer une action culturelle qui rayonne sur un territoire, de tisser du lien entre l’activité artistique et les associations locales, de stimuler les pratiques amateurs et de soutenir les initiatives artistiques locales.

Ainsi, la Communauté de Communes du Saulnois, l’association Voix des Champs, la commune de Château-Salins et son association des anciens combattantsmais également l’association des Amis du Saulnois et de son patrimoine vous proposent :

Un stage de découverte Chantons l’histoire de nos aînés à travers les trois guerres
De 8 à 88 ans ! Une expérience intergénérationnelle inédite !

Ce stage qui se déroulera du 24 au 29 octobre s’adresse à toute personne qui aime chanter, débutante ou confirmée. Il a pour objectif de permettre aux stagiaires d’interpréter des chansons empruntées au programme du spectacle «Une Âme sur la frontière» pour la représentation du dimanche 30 octobre, à 15h salle Saint-Jean à Château-Salins.

Le spectacle est composé d’un récit et de chansons, qui illustrent des personnages à partir de l’âge de 8 ans.

La distribution des chansons sera effectuée en fonction de l’âge des participants qui seront, en fin de stage, des interprètes du spectacle en compagnie de Marie-Hélène Féry et de ses musiciens.

En préambule de cette semaine, une conférence vous est également proposée par l’association Les Amis du Saulnois et de son patrimoine

 70, 14 et 40 : Le Saulnois meurtri par trois guerres »

le dimanche 23 octobre 2016 à 17H à la salle Saint-Jean de Château-Salins

Inscription au 03 87 05 10 52

0
0
0
s2sdefault

ccs260916

Conseil de rentrée pour les délégués de la Communauté de communes du Saulnois ce lundi 26 septembre à Château-Salins. Une réunion qui dura près de trois heures pour les cent neuf élus présents sur les 148 délégués de notre CCS. 

Le départ de François Harmand, l'arrivée de Frédéric Yund

Une réunion teintée d'une certaine émotion puisque c'était la dernière pour le Directeur Général des services, François Harmand qui reçut en fin de séance une superbe oeuvre du sculpteur local Jean-François Laurent après l'hommage appuyé de son président Roland Geis. En effet, le DGS quitte le Saulnois pour la région messine et le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique) du Grand Est. 

Le DGS sortant en profita d'ailleurs pour présenter à l'assemblée son successeur, Frédéric Yund. Ce dernier, actuel DGS de la ville de Dieuze prendra ses fonctions le 1er novembre. Agé de 46 ans, ce père de deux enfants, est un vieux briscard de la profession. Fort d'une expérience de vingt années, les institutions communautaires , il connaît ! Et gérér la CCS ne devrait pas lui poser trop de problèmes si l'on écoute son actuel employeur, le maire de Dieuze, Fernand Lormant, qui se fendit d'un bel hommage en vantant les grandes qualités du futur Directeur de la CCS.  ccs260916b

 Soutien au maintien du bureau de poste de Vic sur Seille

Le premier point de la séance concernait une proposition présidentielle qui provoqua une "belle" polémique. Roland Geis demandait en effet aux délégués de soutenir financièrement la Poste pour que le bureau vicois reste ouvert les samedis matin. Une participation minime (1232 €) presque symbolique mais qui ne plut pas à tout le monde. Pas vraiment le rôle de l'interco d'aider La Poste. La CCS n'avait rien fait pour d'autres services publics dans le Saulnois (sinon le vote d'une motion) alors pourquoi Vic. Devant les arguments des opposants, le maire de Xanrey, Bernard Pligot, président de l'amicale des maires de l'ancien canton de Vic proposa que son association paye à la place de la CCS la modique somme. Mais les délégués votèrent au final cette aide. On apprit à cette occasion la création éventuelle d'une Maison de service au public dans quelques mois dans l'ancienne cité des Evêques. (voir la vidéo)

Aménagement de la ZAC de la Sablonnière

On attribua ensuite l'aménagement et la viabilisation de la première tranche de la ZAC de la Sablonnière de Dieuze à la société Barassi pour une somme de 2 279 110 €. Les plantations seront effectuées par la société Keip pour 95 839 €. 

Cependant, une des sociétés non retenue par la commission d'appel d'offre de la CCS a saisi le Tribunal Administratif en faisant un référé précontractuel (action courante dans ce type de marché d'après le DGS) ce qui devrait retarder quelque peu le début des travaux. 

ccs2609cTrois entreprises sur la zone de Morville ? 

Une entreprise de plomberie (Hom Avenir), une autre de restauration collective (API) et enfin une société désireuse d'installer un incinérateur d'animaux de compagnie (Ani Cendres) souhaitent acheter des parcelles zone de Morville sur les plateaux haut et bas. La Comcom accède à leur demande et sollicite Maître François Mutzenhardt en vue de la rédaction des actes de vente. 

Des chiffres et des lettres

Avant la prise de nouvelles compétences imposées par la loi NOTRe, il fallait  modifier les statuts de la CCS. Différents ateliers seront organisés ultèrieurement afin de définir la ou les compétences que la comcom prendra.

On approuva ensuite le plafond du RIFFSEEP (Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l'Expérience et de l'Engagement Profesionnel). Une nouvelle grille de calcul de l'indemnité des agents pour les collectivités territoriales.

Les délégués décidèrent d'adhérer au CNAS (Comité National d'Action Sociale). A raison d'un versement de 201 € par an et par agent, le CNAS assurera au personnel de la CCS des prestations plus nombreuses que celles de l'actuelle Amicale du personnel. (Aides et secours, prêts, aides aux vacances, accès à la culture, médaille du travail..)

L'office de Tourisme communautaire est...presque né ! ccs260916d

La Présidente de la Commission Tourisme et Culture de la CCS, Annette Jost, présenta ensuite le projet élaboré avec les bureaux d'étude en vue de créer l'Office de tourisme communautaire. La structure juridique retenue sera l'EPIC (Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial). Le siège social sera à Château-Salins, dans le bâtiement communautaire.  Deux bureaux d'informations touristiques seront ouverts : l'un à Dieuze, l'autre à Vic sur Seille. Le nom proposé sera l'Office de Tourisme du Pays du Saulnois. 

Ces propositions suscitèrent également quelques réactions notamment du président de l'actuel OT de Vic sur Seille et environ, Bernard Calcatéra qui qualifia l'action du bureau d'étude mandaté par la CCS de "nulle" ! Pas ou peu de concertation, choix de la structure peu avantageuse (aide financière perdue) bref une erreur selon le maire de Marsal. Son voisin, le Maire de Vic, Jérôme End, intervint également pour demander qu'on change le nom prévu pour l'OT. Pour le 1er magistrat vicois "OT du Pays du Saulnois" est trop "ringard" et il propose qu'on enlève "pays" au patronyme de la nouvelle structure. Dans la salle ici et là on emboîta le pas de du maire de Vic mais Annette Jost défendit avec ardeur le bureau d'étude et la position de sa commission. Elle fut aidée par ses collègues maires de Bezange, Château-Voué et Prévocourt qui demandèrent qu'on avance et qu'on soutienne sans retenue la commission et ses décisions. Après un petit moment de flottement, on décida de garder le nom proposé et on vota pour l'EPIC !. Le résultat du vote : 67 pour, 25 contre et 13 abstentions.

Après avoir fixé les montants de la taxe de séjour pour les touristes hébergés dans le Saulnois, l'assemblée fut invitée à trinquer à l'occasion du départ de François Harmant. 

 

 

0
0
0
s2sdefault

lampes

L'entreprise de collecte de lampes Récylum qui récupère les néons et lampes électriques usageés dans les containers prévus à cet effet dans les déchèteries, les magasins et chez les professionnels du pays vient de décerner le prix du meilleur point de collecte de la région Grand Est à la déchèterie de....Château-Salins pour l'année 2015 !  

Une progression de 124 % par rapport à l'année précédente est à l'origine de cette récompense honorifique qui devrait ravir les services de la Communauté de communes du Saulnois qui sensibilisent depuis plusieurs années la population au tri sélectif des déchets. 

Une performance des habitants du Saulnois soulignée par Récylum qui les félicite dans un communiqué de presse que vous pourrez lire ici.

Les lampes collectées sont recyclées dans une usine à Vulaines dans l'Aube. Elles se recyclent à plus de 90 % de leur poids.Shema Recyclage

- Le verre (88%) est la matière recyclable la plus importante. Il constitue l’essentiel du poids des lampes. Le verre des tubes fluorescents usagés permet de fabriquer des tubes fluorescents neufs. Le verre des lampes usagées permet de fabriquer des abrasifs, des isolants pour le bâtiment…
- Les métaux (5%) comme le fer, l’aluminium, le cuivre composant notamment les contacts et culots de lampes sont réutilisés dans les filières de fabrication de divers produits neufs.
- Les plastiques (4%) ne sont pas recyclés à ce jour. Les volumes en jeu sont insuffisants pour la mise en place d’une filière économiquement viable. Ils font souvent l’objet d’une valorisation énergétique (production d’énergie) par incinération.
- Les poudres fluorescentes (3%) recouvrant l’intérieur des tubes fluorescents et des lampes basse consommation sont recyclées pour en extraire les terres rares qui les composent.
- Le mercure (0,005%), présent en infime quantité, est contenu dans les poudres fluorescentes. Il est neutralisé dans un lieu de stockage sécurisé (CSDU).

0
0
0
s2sdefault