velorail21dieuzeWolfgang Schaeffer poursuit son aventure aux abords de la gare de Dieuze. Le Président de la société Les Vélorails du Grand Est (autrefois association le Saulnois D'Rails) qui avait lancé, en 2019, sur l'ancienne voie ferrée Dieuze-Bénestroff, des draisines vient d'ajouter 3 km de voies aux trois déjà existantes.

Depuis quelques jours, on peut ainsi parcourir 12 km aller/retour entre Dieuze et Guébling en pédalant et en admirant la campagne du Saulnois après s'être acquitté d'une somme de 25 € pour louer un vélorail.

Le 12 juillet dernier, on inaugurait donc officiellement le nouveau tronçon. Aux côtés du président Schaeffer, on pouvait voir les financeurs, les entreprises qui ont participé à la réalisation du projet et de nombreux curieux attirés par la nouveauté.PARCOURS SPIN e1621943141109

La municipalité de Dieuze, qui a soutenu financièrement le projet depuis le début, a redit, par l'intermédiaire de son premier magistrat, Jérôme Lang, son enthousiasme devant l'inventivité et l'investissement de Wolfgang. La comcom du Saulnois, qui a mis un peu plus de temps pour se rendre compte de l'intérêt d'un tel projet sur le Saulnois, a pris le train en marche et Jérôme End son président a confirmé sa volonté d'aider Les vélorails du Grand Est à se développer.

Réservez votre  vélorail (capacité 5 personnes), par mail, téléphone (07 66 49 29 09) ou directement en ligne sur le nouveau site internet Les Vélorails du Grand Est

La buvette, installée devant le wagon des années 30,  permet de reprendre des forces après la balade sur rails d'une heure/une heure trente

Pour les fans absolus, un deuxième vélorail a été installé, par les vélorails du Grand Est, à Drülingen en Alsace, près de Sarre-union où on pourra même essayer une cyclodraisine à assistance électrique.

Les vélorails de France sont référencés ici

A Dieuze, en juillet et août, le vélorail est ouvert les mardi, mercredi, vendredi, samedi, dimanche.

Départs à 10h, 12h, 14h 16h. Réservation obligatoire.

Carte de crédit, chèques vacances acceptés.

 

 

 

110286160 3246408318745290 8081247808561863054 n

Un an déjà ! Jérôme End vient de fêter, ce 16 juillet 2021, la première année de sa présidence à la Communauté de communes du Saulnois.

128 communes, 30 000 habitants, 1000 km2 , le maire de Vic sur Seille est à la tête d'une des plus grandes intercos de France. Cette date anniversaire est également l'occasion de dresser un premier  bilan de cette gouvernance sur un territoire qui souffre terriblement d'une faible visibilité, d'une très médiocre attractivité, d'une unité territoriale inexistante. Pourtant elle a des atouts que chacun se plaît à décliner à l'envi mais qui au final ne sont jamais mis en avant. Il suffit de relire les dizaines de rapports des bureaux d'étude payés rubis sur l'ongle par la CCS depuis vingt-cinq ans pour se rendre compte de ce que pourrait être le Saulnois. Cette inertie chronique peut être corrigée si on s'en donne les moyens et il est intéressant de voir si cette première année de mandat a été mise à profit par ce jeune politicien de 42 ans maire de Vic sur Seille, président de la CCS, député suppléant et qui a été élu le 27 juin dernier....conseiller régional.

Visibilité

En ce qui concerne la visibilité, Jérôme End a mis les bouchées doubles pour...se faire connaître et faire connaître l'interco ! Une opération séduction qui l'a vu entamer un tour des villages du Saulnois très médiatique. Participant au conseil municipal de chaque localité, le Président de la CCS se présente aux habitants et présente les missions de la collectivité territoriale. A chaque fois, une petite photo dans le Républicain Lorrain, une sur sa page Facebook et le tour est joué.  Et ça paye, Jérôme End jouit d'une cote d'amour impressionnante. De nombreux maires sollicités par Grain de sel parlent d'un sympathique et pédagogue interlocuteur. Les relations entre les centres-bourgs sont au beau fixe parait-il.  Alors qu'on s'étripait autrefois entre délégués pour favoriser sa commune au détriment d'une autre, désormais c'est l'entente cordiale. On se tape dans le dos, on mange ensemble, on organise les manifestations de concert. Bref c'est l'harmonie intercommunale !209886130 4246345282084917 2260432724467448077 n

Pour ce qui est de la visibilité à l'extérieur du Saulnois, par contre, là, rien n'a changé. Le Saulnois est une entité quasi inconnue à l'extérieur des frontières du territoire. Allez parler du Saulnois à Metz, à Nancy, à Sarrebourg, Strasbourg, Epinal...on ne sait pas de quoi il s'agit. Bref personne ne connaît ! Pour tenter d'inverser la donne, End mise sur.....la signalétique ! On va revoir les entrées de chaque commune en mettant des nouveaux panneaux, on va repenser les entrées du Saulnois, on va indiquer les sites emblématiques, touristiques, on a même entendu parler d'un drapeau commun (?) Réflexion sur l'identité du Saulnois ou réflexe identitaire ?

museevic21

 

Attractivité

Mais il ne suffit pas de mettre des panneaux pour qu'un territoire soit reconnu. Il faut qu'il soit attractif. En terme économique, on a souvent parlé des ZAC construites à prix d'or et malheureusement bien vides. Même Jérôme End s'est mis à lâcher ses petits camarades délégués (il a critiqué leur pertinence dans le RL) qui avaient autrefois imaginé la ZAC quasi déserte d'Amelécourt Château-Salins. Mais malgré tous les efforts du monde, le Saulnois n'est pas et ne deviendra pas, par la magie d'une ZAC toute équipée,  très excitant pour un entrepreneur. L'attractivité est ailleurs. Elle est au niveau culturel et patrimonial. Jérôme End le sait-il ? On n'en n'est pas sûr. Pourtant on aurait imaginé que ce chef de choeur, leader du groupe mucical "Grain de sel" pousserait très rapidement le Saulnois vers cette direction  La richesse est là sous ses yeux ! Vic sur Seille abrite le musée Georges de La Tour, site départemental Moselle Passion qui est en déshérence depuis que Gabriel Diss, ancien conservateur, n'a pas été remplacé. On ne sait pas à quel moment de ses mandatures (mairie et Interco)  Jérôme End prendra le problème à bras le corps. A quel moment ce musée de France retrouvera-t-il, enfin, un conservateur, des expos temporaires dignes de ce nom et une communication à la hauteur qui permettront d'attirer et de rendre visible ce Saulnois qu'on aime tant. Et le musée du sel, et le Domaine de Lindre et le centre d'art contemporain de Delme ? Tous ces sites sont exceptionnels ! De véritables trésors pour le Saulnois. Ils sont là pour attirer les touristes, qui feront vivre les restaurateurs, les herbergeurs, les commerçants... Et pourtant le Saulnois s'en moque éperdument ! Jérôme End s'occupera-t-il de cela en allant taper aux portes des conseillers départementaux du Saulnois et de Patrick Weiten ? On l'espère tant.

Bon anniversaire Monsieur le Président !

 

8835756456539897264On vous a parlé sur Grain de sel du livre que l'artiste anglo-castelsalinois, Wayne Sleeth préparait sur son travail sur la cathédrale de Metz. Le livre est prêt et cette publication est accompagnée d'une exposition in situ des oeuvres peintes à la manière de Monet, dans une des chapelles de l'extraordinaire édifice.

Ainsi, jusqu'au 26 août vous pourrez découvrir une quinzaine de toiles où Wayne Sleeth revisite la démarche du maître de l'Impressionisme en présentant plusieurs "impressions" de cette  cathédrale de Metz, huit fois centenaire, Vous pourrez également sur place rencontrer l'artiste et vous procurer le fameux livre, catalogue de l'expo dédicacé par l'auteur.affiche wayne sleeth 724x1024

Expo "Les cathérdrales de Metz" de Wayne Sleeth

du 4 juillet au 26 août 2021

Cathédrale Saint-Etienne, chapelle Notre Dame de la Ronde

de 10h à 19h. Entrée libre

Le livre dédicacé : 25 €

vitrauxchagall

Une belle idée de balade et de visite pour celles et ceux qui sont en vacances. Le centre Pompidou Metz propose de découvrir deux artistes d'exception : Marc Chagall et Guiseppe Arcimboldo.

Dans la grande nef, Face à Arcimboldo. L'expo visible jusqu'au 22 novembre 2021, incarne l’actualité artistique à travers le regard de 130 artistes, dont le choix a été guidé par l’influence – assumée, inconsciente ou fantasmée – qu’exerce le maître lombard sur leur pensée et leur art. Chacune des 250 œuvres de l’exposition porte l’empreinte de la liberté créative d’Arcimboldo et suit un fil rouge qui traverse les siècles jusqu’à nos jours. Mais vous verrez évidemment les Saisons du maître italien, prêtées par le musée du Louvre mais aussi les vitraux qu'Arcimboldo a créés au début de sa carrière pour la cathédrale de Milan, le Bibliothécaire ou les dessins de la Galerie des Offices.chagall

Dans la galerie 3, le Centre Pompidou-Metz consacre jusqu'au 30 août 2021, une exposition à Marc Chagall, explorant l’importance du vitrail dans l’œuvre de l’artiste.
Elle est conçue en partenariat avec le musée national Marc Chagall de Nice, où elle sera présentée dans une version renouvelée du 24 avril au 20 septembre 2021.

Les maquettes des vitraux réalisés pour de nombreux édifices entre 1958 et 1984, dans la région Grand Est (Metz, Reims, Sarrebourg), l’Allemagne voisine (Mayence), le sud de la France (Nice, Voutezac) et à l’international (Israël, Etats- Unis, Angleterre, Suisse) sont rassemblées et mises en correspondance avec un ensemble de peintures, sculptures, céramiques et dessins issus des collections du Centre Pompidou, du musée national Marc Chagall, de musées internationaux et de collections particulières. Les vitraux de la chapelle du Saillant, en Corrèze, déposés dans le cadre d’une opération de sécurisation, sont exceptionnellement montrés dans l’exposition.

arcimboldo

 

Celle-ci éclaire l’histoire de chaque commande, dans le contexte de la reconstruction et d’un renouveau de l’art sacré après la Seconde Guerre mondiale. Insolites dans le parcours d’un artiste que les racines juives et l’expérience de l’avant-garde semblent a priori éloigner de la tradition du vitrail, ces commandes lui donnent la possibilité de se confronter à l’échelle monumentale de l’architecture et de toucher un large public. Elles offrent également à l’artiste un cadre privilégié pour déployer sa vision de la Bible, qu’il considère comme « la plus grande source de poésie de tous les temps » et qui occupe une place centrale dans son œuvre.

 

 Saline de Salées Eaux à Lezey Moselle

Le Saulnois est au cœur de l'exploitation du sel en Lorraine. Une exploitation qui a débuté ici à l'Antiquité et qui se poursuit encore aujourd'hui plus à l'Ouest près de Nancy.

C'est cette histoire, vieille de trois mille ans qu'a voulu retracer l'association Imag'Est basée à Épinal à travers une démarche participative mobilisant associations locales, historiens, collectivités concernés par l'exploitation du sel en Lorraine. Des trajets de découverte sont ainsi proposés pour découvrir in situ les différents lieux, témoignages de ces périodes prospères.

Ce travail de longue haleine est disponible en ligne. Une collection exhaustive qui permettra à chacun d'apprécier dans sa globalité l'exploitation de l'or blanc, de l'origine dans le Saulnois à l'époque contemporaine. (en photo la saline de Lezey)

Cliquez ici : Les routes du sel en Lorraine