difilippomaizieres

Après le premier tour des élections législatives, Fabien Di Filippo crédité de 18,63 % des voix se retrouve en ballotage face à la candidate de La république En Marche Mathilde Huchot qui pointe elle, avec trois mille voix de plus, à 27,17 % des suffrages. 

Le candidat des Républicains et de l'UDI, malgré cet écart conséquent, reste optimiste. Fabien Di Filippo estime dans une interview qu'il a accordé à Grain de sel, que dans le contexte national et le raz de marée d'En Marche, il s'en tire plutôt bien. L'écart n'est pas irrémédiable.  

Il compte notamment sur le report des voix des électeurs qui ont voté pour les candidats Divers droite (Riehl, Reicheld, Soualmia) en lice le 11 juin dernier. Il pense également que nombreux seront ceux qui voudront éviter de donner une majorité trop grande au parti du Président de la République. 

Il pense même récupérer des suffrages chez les électeurs de Gauche ulcérés par le phénomène Macron qui jugent le programme de Mathilde Huchot trop flou et peu centré sur les réalités locales rurales. 

Interrogé sur l'attitude prochaine des électeurs du Front National qui pourraient bien être les arbitres de ce duel inédit dans le Saulnois (6699 ont choisi l'Extrême Droite dimanche dernier, Fabien Di Filippo estime que personne n'est propriétaire de ces voix mais qu'il n'attend pas spécialement les voix de ce côté de l'échiquier politique. 

Pour tenter de séduire les habitants du Saulnois, Fabien Di Filippo organise deux réunions publiques.

Une à Sarrebourg jeudi à 20h30 et une à Vic sur Seille, salle du Tribunal, vendredi à 20h30

Les réactions des autres candidats à lire dans le RL en cliquant ici

 

 

0
0
0
s2sdefault

mjc60ans

La Maison des Jeunes et de la Culture Jacques Prévert de Dieuze fête ce dimanche 17 juin ses soixante ans !  Fondée en 1957 par Jean Laurain (ancien ministre de Françaois Mitterrand)  elle constitue, avec la médiathèque Lucien Becker située dans les mêmes locaux, un élément essentiel de l’équipement social et culturel de Dieuze et de ses environs, et offre aux jeunes comme aux adultes la possibilité de prendre conscience de leurs aptitudes, de développer leur personnalité et d'agir en citoyens actifs et responsables d’une société vivante.
Elle est à la fois Maison des Jeunes et de la Culture, adhérente à la Fédération des MJC et Centre Social, conventionné avec la Caisse d'Allocations Familiales : une double appellation pour une même vocation, développer des liens de solidarité et de convivialité entre tous les citoyens.
Elle a pour mission d'être un espace ouvert à tous, un lieu de rencontre, de partage où se retrouvent les personnes de tous âges et de cultures diverses,
Elle permet de créer une démocratie vivante, permettant à chacun (jeune ou moins jeune, seul ou en famille) d’être acteur de sa vie au sein d’un territoire, en encourageant l’initiative et la prise de responsabilités.
C'est aussi un lieu d’animation, proposant diverses activités et projets pour tous.
Enfin elle construit avec les partenaires institutionnels et associatifs - notamment la ville de Dieuze et la CAF - un projet global répondant à des missions d’intérêt général, en adéquation avec les besoins locaux.Affiche manuel Etienne

Pour fêter dignement ses soixante ans, de nombreux rendez-vous sont programmés à Dieuze : 

14h : Spectacle Wanted sur la place du Marché

15h : Déambulation dans les rues de Dieuze avec la fanfare de la MJC

Flashmob pendant la déambulation

16h : en continu à partir de 16h : rétrospectives, expositions, démonstrations, jeu de piste, maquillages, château gonflable, atelier théâtre, scène ouverte, spectacle à tue tête et à cloche pied par la Tribu de la Nadé....

18h : inauguration de l'impasse Jean Laurain

19h : concert de Charlie (Cover song)

19h45 : concert de Aisorder (Punk hardcore)

21h : concert L'Homme des tavernes (Folk Rock)

22h : concert de Manuel Etienne

Feu d'artifice

Plus d'infos sur le site de la MJC

 

 

0
0
0
s2sdefault

huchot2

Le premier tour des élections législatives a livré son verdict : comme au niveau national, c'est la République En Marche d'Emmanuel Macron qui triomphe dans la 4ème circonscription de la Moselle. Mathilde Huchot est qualifiée pour le second tour en compagnie du Républicain Fabien Di Filippo. Le taux d'abstention est à son plus haut niveau : 52,88 %.

Dans le Saulnois, Mathilde Huchot augmente même son score en réalisant 30,21 % de suffrages, loin devant Di Filippo qui obtient 21,91 %. Le FN qui était en tête lors de l'élection présidentielle finit 3ème avec 18,64 %. 

Quant aux candidats de Gauche, incapables de s'unir, ils réalisent comme prévu, chacun de leur côté, des scores ridicules. 


M. Huchot (LREM) 27,17 %  9 944 voix
F. Di Filippo (LR) 18,63 % 6 817 voix 
A. De La Rochère (FN) 18,30 % 6 699 voix
P. Reichheld (DVD) 9,57 % 3 502 voix
E. Riehl (DIV) 6,96 % 2 548 voix
C. Grosse (LFI) 6,00 % 2 197 voix
R. Hamant (PS) 3,27 % 1 195 voix 
B. Albertus (ECO) 2,60 % 951 voix
D. Conte (DLF) 1,98 % 724 voix
C. Soualmia (DVD) 1,87 % 685 voix
P. Mouraux (REG) 1,12 % 409 voix
H. Girardot (PCF) 1,00 % 366 voix
S. Giessinger (DIV) 0,70 % 257 voix
P. Nordemann (EXG) 0,57 % 209 voix
N. Degrelle (EXD) 0,27 % 97 voix
L. Gerdil (DVD) 0,00 % 0 voix

Abstentions 52,88 %
Votants 47,12 %
Blancs 1,99 %
Nuls 0,71 %
Exprimés 97,30 %

 

0
0
0
s2sdefault

3 PETITES FORMES

Les rendez-vous culturels se multiplient à l'Arsenal de Marsal.

Le site historique de l'ancienne place forte qui abrite également la brasserie, la distillerie et le potager de la famille Conrad accueillera La compagnie Moi Je Tout Seul. 

A partir de 20h, le samedi 17 juin, Roméo et Juliette, Les divagations de Francis Regon et Anatole seront joués dans l'enceinte de l'Arsenal, rue de Plaisance. 

 Roméo et Juliette, d'après l'oeuvre de William Shakespeare

De Fabien Bondil

Par Aline Delavallade, Damien Siebert et JP Rubègue

Durée 20 minutes

Théâtre d'objets

"Il est des histoires que les siècles n'ont pas réussi à éteindre, effacer, gommer, oublier.Des histoires qui deviennent des mythes : Roméo et Juliette.

Il était une fois l'idée de montrer le chaos issu de la mort de ces amants sublimes, avec trois fois rien, quelques pions, quelques dessins et le temps qui n'efface rien. 

 

Les divagations de Francis Regon ou l'histoire extraordinaire d'un homme et d'un ours

De Fabien Bondil

Par Thomas Walter

D'après l'oeuvre de Rascal et Joos "le voyage d'Oregon"

Durée 20 minutes

Francis Regon est un employé de bureau très précis ! Son anxiété et sa maladresse le lui obligent. Mais Francis Regon n'est pas que cela. C'est aussi celui qui connaît une formidable histoire à propos d'un ours et d'un clown. 

Embarquez avec lui pour ce voyage qui a bouleversé bien plus qu'une vie. 

 

Anatole

De Catherine Becker et Fabien Bondil

Par Damien Siebert

Durée 20 minutes

Il est de ceux qu'on ne regarde pas, il est de ceux qui dérangent, qui grincent, qui piquent, qui tanguent...et pourtant vous savez combien il vous ressemble...

Anatole c'est l'histoire d'un homme qui trouve la force d'aller à la rencontre de sa faiblesse.

Et pour vous dire...tout ceci ne tient qu'à un fil. 

 

0
0
0
s2sdefault

jna17

Depuis 2010, le ministère de la Culture et de la Communication confie à l’Inrap (L’Institut national de recherches archéologiques préventives) la coordination et la promotion des Journées nationales de l’Archéologie (JNA).
Lors des JNA, tous les acteurs en lien avec l'archéologie se mobilisent afin de faire découvrir au public les trésors du patrimoine et les dessous de la discipline. Opérateurs de fouilles, organismes de recherche, universités, musées et sites archéologiques, laboratoires, associations, centres d’archives et collectivités territoriales sont encouragés à organiser des activités innovantes, originales et interactives pour le grand public.
Les Journées nationales de l’Archéologie sont aujourd’hui, le temps fort de valorisation de la discipline. En 2016, plus de 1.170 manifestations ont été organisées et 142.000 visiteurs accueillis ; témoignage de l’intérêt des acteurs et de l’attente des publics.

Dans le Saulnois, il est prévu trois rendez-vous à Vic sur Seille : 

Une conférence : fouilles

Vendredi 16 juin, 18h :  Sébastien Jeandemange présentera au Musée départemental Georges de La Tour une conférence sur des résultats des fouilles archéologiques réalisées à Vic-sur-Seille. Depuis 2014, une équipe de l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) a effectué plusieurs interventions au sein de l'EHPAD Sainte-Marie à Vic-sur-Seille dans le cadre de l’extension de ce dernier. 

Les premières découvertes faites en 2014 et en 2015 concernent l’ancien quartier de Vic oublié depuis le XVIIIe s. et dont l’origine remonte à la fin du Moyen Âge (XIII-XVe s.). Ce quartier est situé intra-muros (à l’intérieur des murs de la ville) comme en témoigne la fouille de l’enceinte fortifiée sur cette partie nord de la ville. Plusieurs unités d’habitations et dépendances ont été mises au jour : dégagements de murs, de soles de cheminées, de niveaux de sol (terre battue, dallage). La vie quotidienne des anciens habitants a été appréhendée à travers divers objets : poteries (cruches, pots globulaires, plats…), verre (bouteilles et verre à boire), objets métalliques (monnaie, élément de ceinture…), objet insolite (cadran solaire de 1739).
En 2016, des fouilles ont été réalisées au sein de l’ancien Hospice Sainte-Marie fondée à l'initiative de l'évêque de Metz au XIVe siècle. Une partie d’un cimetière a été étudiée par des anthropologues. Les tombes observées sont des inhumations en cercueil et/ou en linceul, certaines empiétées sur un habitat (du Moyen-Âge ?) ; elles datent probablement du XVIIIe siècle pour les plus récentes.

chateauevequesvic

 

Une rencontre :

Dimanche 18 juin 2017, rencontre avec Sophie Galland archéologue à l’Inrap sur le thème « L’archéologue : qui est-il en réalité ? »

Voilà une question que bien des personnes se posent et auxquelles l’intervenante, Sophie Galland, archéologue à l'Inrap , tentera de répondre.
Pourquoi avoir choisi ce métier ? « Je ne sais pas, depuis toute petite j’ai toujours voulu faire ça » 
Et à quoi sert l’archéologue ? Il permet « de remonter dans le temps » ; « de retrouver ses racines » ; « de fouiller le passé » ; « de mener une enquête, de sauvegarder des informations et de les partager » ; « d’être dans un chaînon, dans une histoire, dans une société, d’être là pour transmettre un passé qui va disparaître » ; « c’est principalement l’étude des sociétés du passé et leur relation avec leur environnement et leur cadre de vie. »

Alors sur les chantiers, dans les laboratoires, dans les centres de recherche, comment ça se passe ?
Cette rencontre vous donnera l’occasion de découvrir le métier d’archéologue et sa place dans le monde actuel.

Une déambulation :

Samedi 17 juin, 15h, déambulation vers le Château des Evêques »
Jean-Denis Laffite, archéologue à l'Inrap, mènera une visite guidée ouverte à tous sur le site du château médiéval des Evêques de Metz, pour découvrir ou redécouvrir le passé architectural d'un des plus grands châteaux féodaux de Lorraine. Cette promenade sera enrichie des résultats des fouilles archéologiques effectuées par l’Inrap dans les années 2000-2010. Rendez-vous au Musée départemental Georges de La Tour pour une présentation, dans un premier temps, de la maquette du Château des évêques, puis départ vers le site du château.

 

0
0
0
s2sdefault