C'est l'ouvei285697114402788825. szw1280h1280 rture des inscriptions pour l'exposition biennale d'artistes amateurs qui se déroulera du 6 au 22 avril 2019 à la salle des Carmes de Vic sur Seille.

Attention les places sont limitées et il est nécessaire que les artistes qui souhaitent exposer contactent rapidement la permanence du foyer rural partenaire de l'évènement pour tous renseignements. Attention date butoir d'inscription 18 mars 2019.

Nouveautés pour l'édition de 2019 :

Seules les oeuvres originales seront acceptées, plus de copies et/ou reproductions. Les organisateurs souhaitent des oeuvres uniques réalisées spécialement pour Renc'art et tous nouveaux supports de créations sont vivement attendus pour ce 10ème RENC'ART...

A vos âmes d'artistes ...

heureduconte

 

Les bibliothèques du Saulnois multiplient les initiatives pour attirer le public dans leurs locaux. Expositions, spectacles et lectures publiques sont ainsi organisés régulièrement comme l'heure du conte ce mercredi 6 février à la bibliothèque Jean-Luc Zott située au-dessus de l'école du Cloître. 

A 15h, les enfants et leurs parents, adhérents ou pas sont attendus pour écouter des hsitoires qui tourneront autour du thème "Etre amoureux"

Entrée libre

Durée 30 à 40 minutes

langfr 1024px Flag of Europe.svg

Alors que partout en Europe montent les nationalismes, alors que le Royaume-Uni a choisi de quitter le navire et que de nombreux pays s'interrogent sur l'avenir de cette institution créée il y a plus de soixante ans pour assurer une paix durable sur le vieux continent, il sera intéressant d'écouter, à Moyenvic, le samedi 9 février, à 17h, Richard Stock, Directeur Général du Centre Européen Robert Schuman de Scy-Chazelles. 

Répondant à l'invitation des associations Chemins Faisant et les Amis du Musée du sel, cet éminent spécialiste proposera une conférence-débat intitulée : 

Union Européenne, de la fondation par Robert Schuman aux enjeux actuels. 

La promesse de paix de Robert Schuman et des pères fondateurs de l’Europe a été tenue. Mais cette paix est fragile. Pas question d’une vision européenne en regardant sans cesse dans le rétroviseur, avec nostalgie… Nostalgie d’une Europe qui n’existe plus dans un contexte géopolitique mondial qui est bien différent aujourd'hui de ce qu’il était quelques décennies en arrière. Cette rengaine du "c’était mieux avant", entonnée à l’Est comme à l’Ouest de l’Europe, a mené au Brexit et alimente dangereusement les nationalismes et les populismes. 
Une analyse pointue des valeurs européennes et des enjeux auxquels l’Union européenne est confrontée. L’Europe c’est 3% du territoire du globe, 6% de la population mondiale, 23% de la richesse mondiale, 50% des dépenses sociales du monde et 56% de l’aide publique mondiale. Alors que d’autres pôles politiques et économiques cherchent à imposer un autre ordre mondial, les pays européens sont de plus en plus marginalisés et nos valeurs bafouées.
Il s’agit aujourd’hui de préparer et de prendre les bonnes décisions pour demain. Pendant le débat, les participants seront invités à librement exprimer leurs opinions, leurs visions européennes et leurs propositions de réforme de l’Union européenne. 
C’est en Citoyennes et Citoyens mieux informés que vous pourrez participer aux élections européennes du 26 mai 2019.

La conférence aura lieu dans la salle socio-éducative de Moyenvic le samedi 9 février, à 17h.

Les discussions se poursuivront ensuite autour d'un apéritif offert pas les associations organisatrices.  

Entrée libre. 

 

1059294.jpg r 1920 1080 f jpg q x xxyxx

On pourra voir en février dans les deux magnifiques salles de cinéma de Château-Salins et Dieuze huit films différents et récents à des prix défiants toute concurrence (de 4,50 € à 6 €) 

A Dieuze, au cinéma des Salines : 

L'Empereur de Paris, Dragon 3, Mon Père, Les Invisibles, L'Incroyable histoire du Facteur Cheval, Qu'est ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?

A Château-Salins, salle Saint-Jean : 

Pupille, L'Empereur de Paris, Edmond, Dragon 3, L'incroyable histoire du Facteur Cheval 

Pour découvrir les jours et les horaires des séances, cliquez sur les liens ci-dessous : 

Ciné des Salines Dieuze

Salle Saint-Jean, Château-Salins

L'info est sortie sur un coin de page du magazine l'Estrade et si elle se vérifie c'est une très bonne nouvelle pour notre musée Georges de La Tour : deux tableaux du maître du XVIIè seront visibles cette année à Vic sur Seille, ville natale du peintre. 

Le premier chef d'oeuvre, Saint-Thomas à la pique, est prêté par le Musée du Louvre : 

27079 p0005652.001

 

Dans ce tableau, saint Thomas est représenté avec un réalisme saisissant : c’est un vieillard au crâne chauve et au visage rude, profondément marqué par l’âge. Le peintre détaille ses traits avec précision: les rides, les veines saillantes, les yeux enfoncés dans les orbites, la paupière tombante, les mains calleuses et déformées. La mise du saint est négligée, son habit mal boutonné, et son livre, aux pages cornées, est tout usé

Avec beaucoup d’humanité, La Tour décrit le saint comme quelqu’un d’ordinaire, rappelant ainsi que les apôtres étaient d’extraction modeste. Si ce n’était l’attribut de saint Thomas, le cadrage, le vêtement, la physionomie très particulière pourraient faire penser qu’il s’agit d’un portrait. Cette impression vient certainement du fait que, pour le peindre, La Tour a probablement fait poser un homme de son entourage, voire un homme du peuple croisé dans la rue, comme ce joueur de vielle qui revient dans son œuvre à maintes reprises. Ce faisant, l’artiste abolit la distance entre la représentation et le spectateur pour mieux toucher et émouvoir. Il rend ainsi le sacré plus accessible. Françoise besson, Le Panorama de l'art (2014)

 

larmesdestpierre

 

Le deuxième tableau annoncé à Vic sur Seille par L'Estrade,  Les larmes de Saint-Pierre  provient du musée de Cleveland. C'est une oeuvre signée (ce qui est rare chez de La Tour) et datée de 1645. Ses dimensions sont 114 cm x 95cm.

On espère que ces deux prêts attireront le public du côté du Saulnois. Encore faut-il que le Conseil Départemental, propriétaire du musée Georges de La Tour, imagine une campagne de communication à la hauteur de l'importance de ces tableaux. 

Dès qu'on a d'autres informations, on vous les donne !