artocoursdessens17

L'habitude est prise dans le Saulnois de se rendre chaque début d'automne dans le petit village d'Haraucourt sur Seille pour fêter dignement la nature et les belles couleurs dont elle se pare à pareille époque. 

artocoursdessens17b

 

Ce dimanche, la tradition a été respectée et des centaines de visiteurs ont parcouru les rues du village décorées par la Municipalité, le Foyer rural à l'occasion de la 5ème édition d'Art O Cours des Sens pour rencontrer producteurs et artisans très heureux de présenter au public les fruits de leur passion : bijoux, sacs, tissus, vêtements, meubles, objets de déco, objets en bois, nichoirs, livres d'histoire, livres reliés, mais aussi viandes, charcuterie, légumes, confitures, miel, pain, gâteaux, bière, oeufs et bien sûr fleurs, plantes et graines de toutes sortes.

artocoursdessens17c

 

Partenaire de la manifestation, la Communauté de communes du Saulnois était là aussi. Les ambassadeurs de tri informaient sur le compostage et son programme de réduction des déchets aidés par les guides composteurs bénévoles.

A voir la satisfaction des organisateurs, nul doute qu'une 6ème édtion se prépare d'ores et déjà  au coeur du Saulnois.

Le mensuel l'Estrade vient de paraître. Le numéro 76 que l'on peut lire au format papier est également disponible sur la toile en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

oct17estrade

 

Edmond About 1875

Organiser des conférences sur l'Histoire, la Culture, le Patrimoine naturel est une des activités de la MJC de Dieuze.

Elle le fait au sein du Cercle Edmond About qui depuis sa création a proposé 257 conférences.

Pour cette saison 2017/2018, le Cercle a programmé sept conférences qui se dérouleront toutes le samedi à 17h :

Les perturbateurs endocriniens, par Bernard Kerdraon, chimiste

samedi 7 octobre

 

Découverte de la Terre Sainte, par l'abbé René Krauzewicz

samedi 18 novembre

 

Buffalo Bill, la vitrine de l'Amérique en Europe, par Gino Tognolli, journaliste

samedi 2 décembre

 

Le Saulnois grandeur nature, par Roger Richard, pdt des Amis du Saulnois

samedi 13 janvier

 

Les liens internationaux Dieuze, Hongrie, Roumanie, par Remus Botarro, sculpteur

samedi 10 février

 

Les grandes figures féminines de la Révolution Française, par Michel Rémillon 

samedi 17 mars

 

La flexisécurité peut-elle faire baisser le chômage, par Raphaël Didier, économiste

samedi 7 avril 

 

Les tarifs des conférences : 4 € pour les adhérents, 5 € pour les non-adhérents

Les sept conférences : 20 € adhérents, 25 € non adhérents 

 

7jours

Voici le programme des séances du cinéma de Château-Salins. 

Gérée par l'association Saulnois 7ème Art, la salle Saint-Jean accueillera les films suivants les mardis, vendredis et samedis du mois d'octobre :  

7 jours pas plus, Otez moi d'un doute, Mary et le Voyage de Ricky.

Horaires des séances en cliquant ici

asor

La fréquentation était au rendez vous pour la conférence vidéo sur "le Gros Max" de Hampont (canon allemand qui a bombardé Nancy pendant la 1ère guerre mondiale) organisée ce samedi 30 septembre par l'Association des Sous Officiers de réserve de Dieuze.

C'est un auditoire de plus de 200 personnes qui a été conquis par les différents exposés proposés par les co-auteurs de l'ouvrage "Quand la marine impériale bombardait Nancy" paru fin 2016 aux éditions Gérard Klopp de Thionville.

Avant et après la présentation, les échanges avec les cinq coauteurs ont été nombreux et variés, chacun ayant un document ou un avis sur le dossier.asor2
La vente du livre ainsi que les séances de dédicaces ont remporté un succès considérable qui a ravi le plus grand nombre.

Si il n'a  pas été possible de fournir un livre à tous ceux qui en désiraient, que chacun soit rassuré car il est encore possible d'en acquérir dans des librairies ou autres points de ventes de livres ainsi que sur le Internet. Cet ouvrage devant être dans les bibliothèques du secteur et pouvant être un beau cadeau de Noël.

Un appel a été lancé lors de l'introduction faite par le président de l'ASOR aux passionnés afin qu'ils se regroupent pour sortir ce vestige patrimonial militaire allemand de la première guerre du presque oubli afin de sauvegarder ce qu'il en reste. 

Comme elle l'a annoncé, l'ASOR de Dieuze organisera dans un proche avenir une journée de découverte de ce qu'il reste du Gros Max et de ses installations. 


Attention, comme l'a rappelé un des intervenants lors de la présentation, s'aventurer à rechercher la base de la pièce ou tout autre vestige de l'installation reste dangereux car de nombreux trous et dénivelés existent et les parcelles sont détenues par des personnes privés.