foirevic18

Les commerçants vicois et la Municipalité organisent dimanche 8 avril la foire de printemps dans les rues de l'ancienne cité des Evêques, village natal de Georges de La Tour.

Outre les producteurs locaux qui proposeront aux visiteurs de déguster et d'acheter leur marchandises deux concerts, de Jazz manouche et de Rock sont prévus à 11h et 15h.

Les voitures anciennes des Rétro-Bièles du Saulnois et des Vieux pistons de Lixheim se laisseront admirer tout au long de la journée.

Les plus jeunes adoreront les animations foraines. 

Buvette et tombola made in Vic 

marcheprod18

 

Deuxième édition de la saison, ce dimanche 8 avril, pour le marché de producteurs organisé par la Municipalité de Château-Salins en partenariat avec la Communauté de communes du Saulnois.

Afin de redynamiser le centre ville, de faire bouger les choses et de montrer à la population du Saulnois le dynamisme local, pour la deuxième année, un dimanche par mois, de 9h à 13h, une dizaine de producteurs locaux vient proposer le fruit de son travail : miel, charcuterie, oeufs, pâtes, bière, légumes, escargot, fromages, plantes et fleurs seront disponibles sur les étals castelsalinois. 

Pour plus de convivialité, le café sera offert aux visiteurs et la musique municipale jouera à plusieurs reprises au cours de la matinée.

Pour cette édition, l'Office de Tourisme du Pays du Saulnois présentera les différents sites à découvrir sur notre territoire. 

 

stjeanba

Chers lecteurs, cette nouvelle collait à l'actualité !! Mais heureusement pas à l'actualité culturelle du Conseil Départemental. En ce 1er avril, on est habitué à lire quelques canulars pour apporter un peu de légèreté à l'atmosphère bien lourde dans le Saulnois actuellement. Grain de sel n'a pas dérogé à cette tradition. Heureusement, le chef d'oeuvre du peintre vicois restera accroché aux murs du musée Georges de La Tour à Vic sur Seille !!!

 

On ne sait pas où s'arrêtera le Département de la Moselle dans sa politique de détricotage de son patrimoine culturel.

Mais après la fermeture à rallonge du musée départemental du sel à Marsal, voilà qu'on apprend presque par hasard que le célèbre tableau de Georges de La Tour Saint Jean Baptiste dans le Désert exposé à Vic sur Seille va être vendu par Patrick Weiten et ses équipes.

Acquis en 1994, le chef d'oeuvre était pourtant la pièce maîtresse des collections permanentes du musée vicois. Le chef d'oeuvre va rejoindre les cimaises d'un célèbre musée américain pour 5 millions d'euros.

Interrogé par le Républicain Lorrain, dans l'édition de ce jour, Patrick Weiten déclare que la plus value réalisée par la vente de ce tableau allait permettre de construire sans recourir à l'emprunt la nouvelle tribune du stade Saint-Symphorien à Metz. 

Cette bonne nouvelle pour les footballeurs va sans doute faire couler beaucoup d'encre dans le Saulnois. 

Grain de sel essaiera d'en savoir plus dans les jours qui viennent et vous tiendra au courant des avancées de cette affaire. 

navarro

Installée depuis trente ans à Dieuze, Laurence Navarro est une orthophoniste réputée au carnet de rendez-vous plus que rempli. Mais lorsqu'elle n'est pas à son cabinet de la rue Jean Leibenguth, notre orthophoniste..écrit. 

Elle a en effet publié il y a quelques mois un roman intitulé "L'intrigante balade du coeur" qui s'est déjà écoulé à deux cents exemplaires. Un roman qui flirte entre histoire d'amour et intrigue policière.

Nous avons rencontrée notre romancière locale et elle a pour les lecteurs de Grain de sel répondu à nos questions : 

Comment vous est venue l'idée d'écrire un roman ?
Tout a commencé à Bédoin, petite ville du Vaucluse. Je passais mes vacances dans ce bel endroit, proche du Mont Ventoux. Mon conjoint et moi, avions déjà crapahuté dans toute la région pendant deux semaines. Le moment était venu de s'octroyer une pause près de la piscine. Mes jambes étaient inactives mais mon cerveau était en pleine ébullition. L'envie de peindre me titillait comme souvent, mais j'avais oublié mes pinceaux à Dieuze. Alors, j'ai pris le petit bloc de feuilles et le stylo qui traînaient dans mon sac. J'ai commencé à décrire la région comme on peut le faire dans un carnet de voyage (sans penser une seconde à écrire un roman).Puis, tout s'est enchaîné, comme dans un jeu. L'idée du roman d'amour qui flirte avec l'intrigue policière est venue bien plus tard.

Comment avez-vous procédé pour la rédaction ?
Chaque phase a été importante, j'ai essayé d'être concentrée et rigoureuse, de respecter le temps pour que l'histoire mûrisse et qu'elle « prenne de l'épaisseur ». Il a été nécessaire également de réfléchir à tous les éléments, de penser aux spécificités de chaque chapitre...imaginer, faire, défaire, refaire et trouver l'équilibre.

Est ce votre premier roman et avez-vous d'autres projets ?
« L'Intrigante Balade du Cœur » est mon premier livre. Il m'a demandé beaucoup d'énergie car j'ai écrit après mes heures de travail, pendant mes moments libres (qui ne sont pas très nombreux dans ma profession). J'ai donc mis deux ans pour finaliser le roman,  passant des heures à mon bureau, le dos courbé. J'en ai fait des kilomètres dans ma tête avant d'accoucher de cette histoire. J'en ai fait les frais car à la parution du roman, mon dos était dans un état épouvantable. Il a fallu du temps pour que les douleurs s'amenuisent.

Sur quel projet travaillez-vous actuellement ?
Je suis à l'étape de la « promo », encore une phase que je découvre. Les retours des lecteurs sont très positifs alors mes doutes commencent à s'atténuer et je me dis enfin : « l'expérience en valait le coup ».

Où peut-on se procurer votre roman ?
Il est disponible à la librairie du Marque Page à Dieuze mais également par internet sur Amazon, la Fnac... 

Retrouvez la présentation du roman dans la vidéo ci-dessous : 

 

 

 

lunettes

Après quelques rebondissements, le long feulleton de l'ophtalmo à Dieuze semble enfin connaître son épilogue.  

C'est l'adjointe au maire, chargée des questions de santé, Laurence Obellianne, qui a annoncé la très bonne nouvelle hier, jeudi 29 mars, lors du conseil municipal après que le conseil de l'ordre des médecins ait accepté sa venue.

Une jeune professionnelle ophtalmologue s'installera donc dans la nouvelle Maison de santé prochainement. 

Dès qu'on a la date de l'ouverture de son cabinet et son numéro de téléphone pour prendre rendez-vous, on vous les communique.