charleslauch17

Il y a un et demi, Charles Lauch reprenait  à Marsal l'Auberge du Saulnois, enthousiaste et plein d'espoir.  La petite cité du sel avec son église du XIIème, sa mare salée et son Musée départemental du sel attirait les visiteurs de tout le Grand Est et des pays frontaliers qui venaient boire un verre et déjeuner dans son bar restaurant.

Le succès aidant il avait investi dans une jolie terrasse et prévoyait d'agrandir le local en aménageant un caveau. 

Malheureusement la saison 2017 a bien mal commencé. Patrick Weiten, Président du Conseil Départemental, a annoncé que le Musée du sel ne rouvrirait pas cette année ! 

Une catastrophe pour l'aubergiste qui voit s'envoler les centaines de clients qui réservaient une table après leur visite. Au total, 70 000 € qui ne rentreront pas dans les caisses de Charles Lauch cette année. Depuis avril dernier une trentaine de groupes ont annulé leur déplacement à Marsal. Des visiteurs qui ne dégusteront pas non plus les produits locaux vendus à l'Auberge du Saulnois (une centaine de bouteilles de vin vicois de chez Dietrich-Girardot, les bières locales de l'Arsenal)

Ce manque à gagner se répercute également en terme d'emploi. L'Auberge du Saulnois embauchait cinq personnes l'an passé en haute saison. Cette année, une seule salariée travaille à l'Auberge. Elle vit désormais avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. En effet le restaurateur, qui ne se paye plus depuis quelques semaines, risque de devoir se séparer d'elle si la conjoncture reste aussi sombre. 

Face à cette situation, Charles Lauch peut compter sur l'appui du maire de Marsal, Bernard Calcatéra qui cherche avec lui des solutions  pour tenter de sauver l'Auberge du Saulnois. 

En attendant, vous pouvez vous rendre à l'Auberge du Saulnois. Le Petit Futé en dit beaucoup de bien. 

petitfute

 

 

Charles Lauch donne rendez-vous aux habitants du Saulnois pour la fête de la musique mercredi 21 juin à partir de 18 h 

Tarte flambé: simple 7 euros
Tarte flambée Munster 8 euros
Tarte flambée Gratinée 7,5 euros
Musique: Raph tout seul
Blind test integré dans la soirée, pour la table gagnante 20 % de remise sur l'addition.

Pour manger à L'Auberge du Saulnois : 

Ouvert du mercredi au lundi de 11h à 15h et de 18h à 22h. Réservation recommandée.

Entrée + plat ou plat + dessert : 12,50 € ou entrée + plat + dessert : 14 €. Plat du jour : 11 €. Vin au verre.

 

0
0
0
s2sdefault

difilippo

Le nom du nouveau député de la 4ème circonscription est connu. C'est Fabien Di Filippo, LR/UDI qui est élu avec 53,3 % des voix contre 46,7 % à Mathilde Huchot. 

L'héritier d'Alain Marty aura donc réussi son pari. Celui de remonter près de 9 points de retard entre les deux tours de scrutin. 

La victoire de Fabien Di Filippo est également celle du maire de Vic sur Seille, Jérôme End, qui devient donc le suppléant du nouveau député.

Fabien Di Filippo : 53,29 %, 16 049 voix

Mathilde Huchot : 46,71 %, 14 066 voix

Abstention : 58,64 %

Blanc : 7,50 %

 

La réaction de Mathilde Huchot : "Je suis déçue évidemment mais plus pour les gens qui m'ont accompagnée durant cette campagne et pour mes électeurs que pour moi. 

J'espère que le nouveau député aura en tête le fait qu'il a été élu avec une très forte abstention. J'espère également qu'il sera tourné autant vers le Saulnois que vers le Pays de Sarrebourg.

Je suis heureuse et fière de la campagne que j'ai menée. Elle a été propre et digne. mais on ne peut malheureusement pas dire la même chose pour les autres candidats. Je n'oublie pas les attaques personnelles, sur ma condition de mère de famille, les alliances contre nature de certains, les réunions de Communautés de communes entre les deux tours pour faire barrage à la République En Marche. 

Je continuerai à militer au sein du comité En Marche pour faire remonter les idées et remarques du terrain. 

Enfin je félicite tous les collègues mosellans qui ont été élus dans les huit autres circonscriptions de notre département. Bravo à eux. C'est une bonne chose pour la Moselle."

La réaction de Fabien Di Filippo : "Ma première pensée va pour la candidate de La République En Marche, Mathilde Huchot, qui a été remarquable et exemplaire durant toute cette campagne. Je la remercie pour le beau débat que nous avons eu. Face au Front National les choses auraient été tout autre.

Il faut cependant mettre un bémol à cette victoire : le chiffre de l'abstention. 58,64 % est énorme et cela m'oblige à beaucoup d'humilité face à ce rejet.

Je suis cependant très satisfait de ce retournement de situation opéré grâce au rassemblement de différentes forces politiques. Je remercie ainsi chaleureusement Jean-Yves Schaff et Dany Kocher pour leur précieux soutien et leur volonté commune d'être constructifs. Ce n'est pas ici la victoire d'un parti unique. C'est une unité autour de valeurs. Cette victoire, je vais la mettre au service de tout le territoire. De Phalsbourg à Château-Salins ! 

Dès demain je vais à Paris pour tout ce qui concerne l'administratif et après demain je serai au travail." 

 

0
0
0
s2sdefault

formationopenedge

On avait découvert l'univers de l'impression 3D en août dernier. A Dieuze, dans les locaux de l'ancienne cantine des sous-officiers, les start-up Open-Edge et Alchimie ouvraient un site de conception et production d'imprimantes 3D. 

Un an après, le site est toujours en effervescence. Les imprimantes tournent à plein régime pour livrer des clients dans toute la France. Les ingénieurs inventent des machines de toutes les dimensions pour satisfaire la demande. Les commandes se multiplient.

Mais le succès foudroyant des deux start up oblige ses dirigeants à s'adapter. Open Edge vient d'acheter un local à la Municipalité sur la zone d'activité industrielle route de Vergaville où elle installera en septembre son unité de production. 

Mais toutes les machines produites génèrent des besoins pour les industriels qui les utilisent : des gens formés pour lancer les programmes de fabrication, des femmes et des hommes compétents pour la maintenance des imprimantes ou des designers de pièces.

Mais sur ce marché innovant, il n'existe pas d'organisme de formation, pas d'école, pas de diplôme en Fabrication additive. Alors Open Edge se lance dans.....la formation.

Avec l'aide de la Région Grand Est (qui finance à 80 % le projet), l'entreprise dieuzoise ouvre le 4 septembre prochain une formation qualifiante de 8 mois de Technicien en fabrication additive. 

Une formation professionnelle en alternance avec un partage équilibré entre cours et travail en entreprise dans laquelle les étudiants découvriront toutes les facettes de l'impression 3D et les différents métiers qui vont avec : monteur d'imprimante, designer de pièces, utilisateur d'imprimante, réparateur d'imprimante

Huit sociétés se sont lancées dans l'aventure en offrant aux stagiaires une opportunité exceptionnelle de trouver un travail à l'issue de la période de formation. En effet, les partenaires (Alchimies à Dieuze, BB Fil à Strasbourg, Institut de soudure Association à Yutz, Logium manufacturing 3D à Florange, Tec'no Digital à Metz, Lorinfo by Cegil à Maxéville, PartnAir Industries à Forbach et PTL à Dieuze)  se sont engagées après le stage à embaucher 6 mois minimum leur élève.

12 places en formation sont donc proposées par la Région Grand Est et Open Edge à Dieuze 

BAC minimum

Si tout se passe bien, d'autres formations seront proposées très bientôt par Open Edge qui devient ainsi le premier centre de formation sur imprimante 3D en France. 

D'autres informations en cliquant sur la vignette ci-contre

 

 

0
0
0
s2sdefault

Rando Saulnois a lieu chaque année à la fin du mois de septembre. Un rendez-vous très suivi menait les randonneurs le long de la haute vallée de la Seille.

Cette année, le programme est différent. Les marcheurs se baladeront autour de Vic sur Seille. Deux boucles (10 et 20 km ) sont ainsi prévues.

Les organisateurs ajoutent à ces randonnées une thématique "Santé". En effet  la manifestation sera placée sous le signe de la prévention des risques cardiaques.

Ainsi des ateliers avec des professionnels de santé permettront d'apprendre les gestes qui sauvent, d'utiliser un défibrilateur, de prendre sa tension...

Evidemment, la notion de patrimoine chère à Gérard Gamond et son associationMarchons Ensemble ne sera pas oubliée puisqu'un grand jeu de piste permettra de découvrir la cité des Evêques, cité du sel et patrie de Georges de La Tour.

Tout le programme de cette manifestation en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

couerrandosaulnois

0
0
0
s2sdefault

huchotdifilippo

Dimanche 18 juin s'achèvera le long marathon électoral qui nous aura fait vivre pas moins de huit scrutins (si on compte les primaires ) en quelques mois seulement. Un nouveau député sera élu par les habitants de la 4ème circonscription de la Moselle. 

Un député ou une Député puisqu'en finale sont qualifiés : Mathilde Huchot et Fabien Di Filippo.

Deux novices en politique, tout du moins au niveau national, puisque l'un et l'autre sont déjà conseillers municipaux. 

Mathilde Huchot représentante de la République En marche est arrivée en tête au premier tour avec 8,5 % des voix d'avance sur Fabien Di Filippo candidat du parti des Républicains et de l'UDI. 

Cet avantage conséquent a surpris dans le Saulnois où l'on n'attendait pas une quasi inconnue réaliser une telle performance. Surfant sur la vague qui porta quelques semaines plus tôt Emmanuel Macron à la Présidence de la République, Mathilde Huchot est en ballotage favorable. 

Mais son adversaire ne s'avoue pas vaincu. l'homme de Droite compte évidemment sur les reports de voix des électeurs de Droite mais pas seulement. Le Maire de Phalsbourg, Dany Kocher qui soutenait Emmanuel Macron aux Présidentielles appelle pour ce deuxième tour à choisir....Fabien Di Filippo ! Plus surprenant encore c'est Jean-Yves Schaff, ancien candidat socialiste  à différentes élections locales, grand opposant à Alain Marty (Député sortant et parrain politique de Di Filippo) à la mairie de Sarrebourg qui se prononce pour Fabien Di Filippo. 

Inexpérimentée, jeune mère de famille qui sera peu disponible, discours appris par coeur dicté par les technocrates de la Macronie, volonté de ne pas installer à l'Assemblée Nationale une majorité trop importante... les arguments des détracteurs de Mathilde Huchot résonnent au fur et à mesure que sa victoire se dessine.

Alors la représentante de la République En marche répond. Par l'intermédiaire d'un comité de campagne qui s'est étoffé ces quinze derniers jours, elle publie le communiqué suivant : 

« De nombreux visages de la vieille politique forment une alliance contre nature pour défendre désespérément l'héritier du député sortant. Des prétendus "macronistes de la première heure" et autres opposants historiques au député sortant sont même prêts, pour des raisons politiciennes, à rallier la droite dure de mon adversaire.

J'ai pour ma part rencontré des élus, des citoyens et des acteurs de la société civile désireux d'un vent nouveau sur notre circonscription, désireux aussi d'une prise en compte réelle de toutes ses communes. Ils sont nombreux et je les en remercie. Je n'ai pas cherché à instrumentaliser leur soutien dans la presse.

Les citoyens aspirent au renouveau, notamment des pratiques. Cela passe par la fin de ces injonctions d'un autre âge. Les électeurs sont libres et, pour les avoir rencontrés nombreux durant cette campagne, je fais confiance à leur clairvoyance ! Mathilde Huchot »

 

 

 

0
0
0
s2sdefault