festivalaffichephoto

La jeune association de photographes amateurs, les Objectifs du Saulnois, prépare activement le premier grand évènement de sa courte existence ; un festival de photos qui aura lieu du 13 au 16 septembre 2018, salle des Carmes à Vic sur Seille. 

Au programme de la manifestation, l'exposition des clichés de trente-trois photographes qui viendront de toute la Lorraine pour présenter leur travail mais également des conférences, des ateliers et des cafés photo.

Dans un précédent article, on vous avait présenté 19 des artistes qui exposeront à l'automne. Voici la suite et la fin de la présentation des exposants au 1er festival de la photo de Vic sur Seille: 

 

Pierre Schmitt

Depuis toujours la Nature me fascine, arrivé à la retraite j'ai commencé à faire de la photo, mais le comportement de la faune à fait que je me suis mis a faire de la vidéo pour immortaliser ces moments magiques.
Ouvrir grands les yeux ,et écouter,

la Nature n'a pas besoin de l'homme mais l'homme à besoin de la Nature! Nos actions détermineront notre sort!!!

Souris Bleue

Entrer dans ces lieux à l’abandon est pour moi un véritable privilège.Ces châteaux, villas, manoirs, écoles, hôpitaux... aux accents amers, tristes et délabrés, sont bien souvent des bijoux d’architecture.Au travers d’objets délaissés, je découvre des témoins d’une histoire, mais aussi des objets insoupçonnables et atypiques.J’immortalise les traces d’une vie passée, délaissées et vouées à disparaître. J’essaie de com- prendre et d’imaginer la vie dans ces lieux, me contant bien souvent l’histoire d’une époque que je n’ai pas connue.Hélas, ces lieux sont bien souvent condamnés, ravagés par les épreuves du temps et par les actes destructeurs de personnes malveillantes.

Mais parfois, c’est un soulagement lorsque de riches investisseurs leur redonnent vie. Alors, l’histoire se finit bien et je repars à la chasse au trésor, en quête d’une nouvelle histoire, me permettant de bientôt localiser un autre lieu afin de partir à la découverte d’une autre vie abandonnée.Beauté, grandeur, richesse, perfection, humilité, décadence, pauvreté, gâchis, angoisse ou encore désolation m’envahissent lors de mes explorations. Ce sont ces sentiments que je souhaite partager avec le public. Mes photos sont des hommages à ces habitants disparus, mais aussi le prolongement éphémère d’une vie abandonnée et tombée dans l’oubli.Je m’attache à conserver toute l’authenticité de ces lieux. »salledescarmes

Nathalie Boileau

RECETTE D'UNE NATHALIE : Ingrédients : Une dose de Bavardite aigüe,  5 bonnes doses de rêves, 3 verres de musiques en tête,  Un brin « d’esprit barré », Un paquet de passion concentré, Un soupçon de « tête de l’art » frais, Encore un peu de bavardite aiguë, Et une boooooonne dose de sourire-et-d’amour 

Recette : Prenez une bonne cuillère, mettez tous les ingrédients dans une seule personne, prenez un verre de « détente sans sel ajouté », et... : Salagadou, la menchikabou, la Bibidi Babidi Bou, mélangez tout çà, et vous aurez quoi ? Bibabida bidi : MOI !

Hervé Jacqmin

Passionné par les arbres, les orchidées sauvages et la faune, c’est par la photographie que j’ai choisi des les immortaliser. Autodidacte à mes débuts, il y a quatre ans, j’ai ensuite approfondi ma technique auprès de photographes inspirants comme Joël Brunet ou Didier Heinrich pour évoluer vers une démarche plus artistique, sans oublier la vue naturaliste. J’aime particulièrement le moment où, après de longs moments de préparation et de repérage, la situation que j’attendais se présente à moi. La photographie de nature doit permettre d’éveiller la curiosité du public afin de le sensibiliser à la vulnérabilité des derniers biotopes restants.

Gérard Guénot

Photographe amateur, passionné de nature depuis toujours, j’ai décidé en 2010 de traduire ce besoin par l’image. La photographie est devenue mon oxygène. L’animalier est une des clés de mon intérêt où chaque rencontre est unique et chargée d’émotions. J’ai un besoin vital de me connecter à la faune et la flore qui sont une source d’inspirations intarissables en parcourant des espaces pour tenter de sublimer le spectacle qui s’offre à mes yeux. Les sensations que procure cette pratique durant l’approche et l’observation, représente quelque chose de particulier et d’émotionnel. Je souhaite partager ces rencontres au travers de mes images où il se dégage une attitude, une atmosphère, où le cliché traduit bien souvent l’illustration d’un fragment de rêve. La Nature est une merveille qu’il faut respecter pour que nos futures générations puissent, tout comme nous s’émouvoir devant ce spectacle si riche d’enseignement. Prenons le temps de la contempler, mais elle seule choisit ce qu’elle décide de nous offrir. N’oublions pas que le plus important reste l’observation de la Nature et de sa Faune, sans la perturber et la respecter.

Marcel Dubois

De l'infiniment petit à l'infiniment grand, je suis contemplatif et méditatif de toutes Les beautés que Dame Nature nous offre ! Alors mes sorties à la billebaude, souvent très tôt le matin, me permettent d'immortaliser des rencontres magiques. Parfois, à la drink station ou bien en affût, je regarde avec grand intêret les comportements de notre merveilleuse faune. J'ai une admiration et une affection particulières pour les oiseaux et souvent mes clichés leurs sont consacrés. Enfin et cela me tient à coeur, je suis correspondant et bénévole auprès du GORNA (Groupement Ornithologique du Refuge Nord-Alsace).

Annie Dorioz

Ma pratique de la photo a connu un tournant décisif lorsque j’ai rejoint le club photo de Thionville-Yutz il y a quelques années. J’ai eu la chance d’y côtoyer des photographes généreux en conseils et critiques constructives et de participer à des concours, ce qui est une excellente manière d’apprendre à travailler avec rigueur. Difficile d’expliquer ce qui nourrit mon grand attrait pour la photo : peut-être la surprise de l’inattendu et de l’insolite en photo de rue, que j’aime bien pratiquer. Egalement la beauté de la nature que je vois d’un autre œil depuis que je fais de la macro ... Et le plaisir simplement esthétique des couleurs et des volumes dans les photos plus graphiques. Comme celles de la série « Cadrages urbains » que j’exposerai lors du festival, des photos prises lors de balades urbaines. Parfois mon œil a été attiré par un contraste de couleurs, parfois par une harmonieuse juxtaposition de lignes ou de volumes. Parfois l’architecture reste présente, parfois elle s’efface pour créer un graphisme plus abstrait ...!

David Aupermann

L’exposition présente 10 photos de chauves-souris évoluant dans leurs milieux naturels. Une fois la nuit tombée et sorties de leurs cachettes diurnes, où vont- elles et que font-elles ? Terrains de chasse, chemins de transit ou sites de repos. Ici sont présentés quelques endroits cachés : vieux pont de pierres, ruisseaux reculés ou grottes mystérieuses... Ces images sont une invitation à un petit voyage sur les ailes de la nuit. 

Christophe Gillet

Christophe GILLET est né à Lunéville en1976. Il a toujours eu le goût d’immortaliser des moments de vie, par le biais d’une photographie hasardeuse et aléatoire, jusqu’en 2013, où il décide d’intègrer le club photo « De L’oeil à L’image » à Lunéville sous la conduite de compréhension de la technique et les bases de la composition. Depuis, il s’est evertué à mettre en pratique ces connaissances, s’essayant au paysage et en associant cette passion à celle de la montagne. Vient le temps d’une photographie plus axée sur la mise en scène, avec la volonté d’interpeller sur la question de l’individu en son for intérieur, de son rapport au monde et la place qu’il y occupe.En 2018 est réalisé une série photographique intitulée « Fragments ordinaires d’un futur hypothétique » qui se veut être une réflexion écologique, explorant ainsi une projection des conséquences de nos modes de vies et dérives actuels

Cyril Brenière

38 ans et photographe depuis 3 ans, j’ai commencé par prendre en photo différentes textures pour m’amuser sur Photoshop.

Rapidement, je me suis tourné vers la photographie de portrait et de mode privilégiant ainsi le travail autour de l’Humain.

J’ai depuis quelques mois monté ma société basée sur la photographie sociale.

Je privilégie les tirages papiers car c’est, pour moi, l’âme de la photo. J’utilise du matériel numérique mais aussi argentique. Ainsi il est possible d’obtenir différents rendus en

fonction du projet.

La photographie reste, pour moi, une interprétation personnelle d’une vision de la réalité à un moment « T ».

Depuis que je me suis mis à la photo, mon regard à changer sur le monde qui m’entoure.

Alain Wodey

" L'Aventure, c'est avant tout la rencontre avec les autres et elle commence à notre porte. "

Alain Wodey est cinéaste-conférencier indépendant depuis 1969. Présentés à la tribune de "Connaissance du Monde", ses films documentaires et travaux photographiques témoignent de sa quête d'horizons nouveaux, de sociétés, decultures et de traditions différentes.

Après les pays d'Europe du Nord et le Maroc,entre 1972 et 1984, il effectue des séjours en Inde, Cachemire, Ladakh et dans lesEtats interdits de l'Assam et du Meghalaya. Il est un des rares étrangers à avoir puréaliser des reportages sur les minorités montagnardes Zemi-Naga, Mikir, Garo,Khasi et Jaintia.

Après avoir tourné un film sur les Vosges (devenu le documentaire régional de référence), entre 1986 et 1991, il consacre à l'Irlande un documentaire profondément humain. Depuis 1994, il se rend chaque année en Indonésie qu'il parcourt sans cesse d'île en île.

 Jean-Michel Calot

Vosgien de 60 ans ...randonneur et aquarelliste j'ai ajouté à mes passions la photo grace au club de l'oeil à l'image de Lunéville.

Randonnees peintures et photos se complètent .....decouverte avec la rando ....immortalisation avec l'oeil et l'objectif ....puis transcription par le pinceau .....mes thèmes de prédilection sont le paysage mais aussi l'histoire qui en decoule ..

Julien Mangon 

C'est le 12 mars 1975 que je vois le jour à Colmar. Pendant mon enfance, les promenades dans les Vosges avce mes parents et le club des amis de la nature, m'ont éveillé à la faune et la flore qui nous entoure. J'étais émerveillé et je dessinais ce que je voyais en rentrant à la maison. 

J'ai continué à silloner les sentiers pendant toutes ces dernières années en laissant de côté le dessin. 

Puis il y a quatre ans j'ai découvert la photo et les possibilités qu'elle apporte. Les observations se sont prolongées, parfois des heuress et, avec elles, de belles surprises. 

Je me suis aussi rendu compte des infinies possibilités de création qu'offre un appareil photo numérique, sur n'importe quel sujet. 

Société Française d'Orchidophilie

La Société Française d’Orchidophilie de Lorraine Alsace (SFOLA), représentante régionale de la SFO, est une association sans but lucratif régie par la loi du 1er juillet 1901 et agréée par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable.

Poursuivant les mêmes objectifs que la SFO, elle a pour but la connaissance et la sauvegarde des orchidées de Lorraine et d’Alsace ; elle encourage également la culture des orchidées exotiques.

Le siège de l’association est fixé au domicile du Président en exercice : Monique GUESNÉ - 6 Rue de l’Echo – 54370 MAIXEDepuis sa création, la SFOLA élabore un programme annuel d’activités à destination de la centaine de ses membres.

Celui-ci intègre aussi bien des sorties de terrain à la découverte des orchidées indigènes d’Alsace et de Lorraine, des voyages d’étude plus lointains (Aveyron, Corbières, Drôme, Var... jusqu’aux Dolomites), des participations à diverses manifestations naturalistes dont des expositions d’orchidées, que des conférences, des actions de prospection et la tenue d’une cartographie sur les six départements relevant de sa compétence.

Les photographies présentées à ce salon ont été réalisées par 5 membres de l’association : Hervé JACQMIN, cartographe sur le département de la Meurthe-et-Moselle, Hervé PARMENTELAT, cartographe sur le département des Vosges et membre du conseil d’administration de la SFOLA, René ROUYER, membre actif de la SFOLA, Jean-Jacques WEIMERSKIRCH, membre du conseil d’administration de la SFOLA, Monique GUESNÉ, cartographe sur le département de la Meuse et Présidente de la SFOLA.

Comme elles en ont l'habitude, les associations culturelles des Amis du musées du sel et de Chemins faisant organisent conjointement au début de l'automne une sortie culturelle.

Cette année, les associations mèneront les participants en Bourgogne, les 29 et 30 septembre prochains pour un programme plus qu'alléchant :

Visite de la basilique de Vezelay

Visite d'une cave et dégustation de vins de la région

Visite guidée du château de Vauban à Bazoches

Nuit d'hôtel dans le région d'Auxerre ou Vezelay selon la taille du groupe.

Visite guidée du château-fort de Guédelon

Le tarif  proposé est de 240 € par personne

Renseignements et réservations au 06 24 38 43 90  

bazoches vue du ciel2b 1210x423Vezelay 7776 Bearbeitetguedelon 2017 article

castel18

Pour sa  2ème édition le club de Castel de Château Salins organise à la zone de Salines sa traditionnelle fête ouverte à tous.

Fort du succès rencontré l’année passée, il a souhaité renouveler l’événement.

Le programme en détail : A partir de 10 h, une navette gratuite en calèche (12 personnes à bord) depuis le magasin Lidl assurera le transport au site.

Sur place, le groupe alsacien Holatrio mêlera folklore et ambiance « fête de la bière » de 12h à 17 h. Le Dj Jean mi anim assurera une ambiance disco à partir de 17 h jusqu'à 22 h. 

Une mini ferme, une douzaine de brocanteurs, 13 exposants au marché artisanal, un service restauration (10€ pour les adultes 5€ pour les enfants, payables à la réservation. Date limite : le 6 août ), un barbecue et 2 buvettes seront proposés.

Les jeux :

pour les plus petits : la pêche, un château gonflable, le lapinodrome, des promenades à poney et sulky, le quarté gagnant.

pour les plus grands, les ados et adultes : le palet hollandais, le jeu de quilles traditionnel, le blason, la roue de la chance, le javelot ancien, le jeu de massacre, le billard bordelais, le touché coulé (jeux collectif), que le meilleur gagne, à vos marques (jeux collectif), des promenades en calèche, la grenouille.

Tarif : : 1€ la partie, ou 0,90 cents si une carte de 10 jeux est achetée. ( Sauf château gonflable, promenade à poney et calèche 2€).A 18h30, la surprise du club pour les enfants.

A 19h30, tirage de la tombola avec un bon d’achat de 300 €, d’autres gros lots et des paniers garnis seront à gagner.

Prix du carnet 10€, un lot pour chaque carnet acheté.

Bal de 17h à 22 h.

Ce sont plus de 800 lots qui viendront récompenser les plus adroits ou les plus chanceux. Des lots « spécial ados » seront attribués, sans oublier les enfants. 

L’entrée au site est gratuite. Parking gratuit au boulodrome des Salines

Plus d infos ou réservation au 0618555608 : Grossiord Corinne.

illustration rallye decouverte du saulnois 1 1531755824

Le dimanche 12 août, l'association des Amis du Hât-Bôs organise au départ de Montdidier un rallye découverte du Saulnois. 

Mais attention un rallye n’est pas une course ! Seulement une occasion de découvrir, en covoiturant et en s'amusant, une dizaine de villages du Saulnois.

Un parcours de quelques kilomètres, des indices à retrouver, un jeu de piste jalonné d'épreuves ludiques.

À 18h, remise des prix, pizzas et flamms comprises dans le prix. 

Tarif : 8 €

Réservations avant le 9 août au 03 87 01 22 28 ou 06 75 27 51 27.

roundballersroses

Partout en France des agriculteurs se mobilisent dans la lutte contre le cancer du sein et enrubannent leur balles de foin d'un film plastique.....rose ! 

Cette marque de solidarité se traduit, en plus de cette touche colorée dans le paysage, d'une participation financière de 10 cents par botte.

Un effort minime et indispensable pour Damien Massey, paysan bio à Lagarde qui participe à cette action pour la première fois. 

Un petit geste pour lui mais une aide précieuse pour lutter contre ce fléau. Selon la ligue contre le cancer, le cancer du sein fait chaque année plus de 11 000 morts chez le femmes ; depuis quelques années grâce au dépistage et à la prise en charge médicale, ce chiffre est stable et aujourd'hui, plus de 3 cancers du sein sur 4 sont guéris.