brancusi

C'est dans l'air du temps, un peu partout dans le monde on déboulonne les statues. Le Saulnois n'est pas en reste et c'est à Dieuze que ça se passe.

Pour être tout à fait précis, dans la cité des académiciens, on va..déplacer les statues. Deux sculptures qui ont beaucoup fait jaser lors de leur implantation.

Si dans de nombreux pays ce sont les actes des hommes statufiés qui posent problème, à Dieuze ce sont les sites sur lesquels les statues ont été placées par la Municipalité précédente qui ont créé la polémique et fait naître la volonté pour la nouvelle équipe d'élus de changer les choses.

La première, la statue de Marie Madeleine trônait dans la salle des fêtes municipale de La Délivrance. Une oeuvre superbe de Jean François Laurent de Lezey qui va quitter l'espace culturel pour se rapprocher de l'espace cultuel, l'église du même nom, et retrouver ainsi des sphères plus religieuses.

La seconde, c'est l'oeuvre d'art de l'artiste roumain Remus Botarro, qui habite désormais à Dieuze, artiste pour lequel l'ancien maire Fernand Lormant avait les yeux de chimène. Un portrait ou un autoportrait de Brancusi posé sur un socle de l'artiste dieuzois installé devant la mairie.

La sculpture va trouver désormais sa place dans le parc des sculptures où habite Rémus Botarro.

la fillette au brasier

Evènement dans le monde de l'art ! Un tableau de Georges de la Tour arrivait sur le marché ! En effet, La fillette au brasier, peint entre 1646 et 1648 était en vente aux enchères à Cologne le 8 décembre dernier.

Lorsque l'on sait que seuls 48 tableaux du peintre lorrain ont été recensés dans le monde une telle opportunité ne se représenterait pas de sitôt. Tout le monde a pensé que le tableau aurait eu toute sa place dans la ville natale du peintre à Vic sur Seille au musée départemental. Tout le monde...sauf le Conseil Départemental, propriétaire du musée et qui n'a semble-t-il pas bouger le petit doigt pour se positionner sur une telle oeuvre.

C'est en tout cas ce que l'on est en droit de penser quand on imagine que les services du département n'ont même pas daigner répondre aux questions du Républicain Lorrain, à propos de cette vente.

Et comme il n'y a pas toujours pas de conservateur au musée, le journal local s'est adressé à.......Gabriel Diss, ancien conservateur, à la retraite depuis six années, qui évoque lorsque le journaliste lui demande si le tableau pourrait arriver à Vic : "ce serait un doux rêve"

Aucune velléité non plus du côté du Saulnois et de son Président de Communauté de communes, Jérôme End, qui est aussi...maire de Vic sur Seille ! Quelle belle publicité pour le Saulnois si les collectivités territoriales (comcom, département, région, etat) s'étaient mobilisées pour acquérir une telle oeuvre. Quel afflux de touristes aussi pour découvrir ce chef d'oeuvre et les lieux incontournables du Saulnois, pour consommer aussi sur place, pour faire vivre l'économie locale...

Voilà un beau projet de territoire qui aurait assurément prouvé la motivation sincère des uns et des autres à valoriser notre si cher Saulnois.

Pour information, le tableau "La fillette au brasier" a été vendu 4,3 millions d'euros.

 

eau polluée 99165963

Rien n'y fait ! Aucun avertissement de l'ARS, aucun article de Juvelize.com ou relance de Grain de sel ne feront réagir du côté de ce village de 74 âmes qui boit de l'eau non conforme aux normes sanitaires depuis huit mois.

Déconseillée aux femmes enceintes et aux nourrissons, le précieux liquide est pollué par les nitrates et personne ne réagit ! Pire encore, le taux de nitrate semble même augmenter.

Alors que ce dernier ne doit pas dépasser 50 mg par litre, on arrive sur le dernier relevé du ministère de la santé à 64 mg/l !

Alors que les alertes se multiplient partout dans le monde sur les dangers de l'action de l'homme sur la planète, on a ici, à notre petite échelle, sur ce territoire rural que l'on imaginait plutôt épargné, un scandale sanitaire qui se déroule au vu et au su de tous sans que cela ne gêne personne !

Tous les chiffres de l'ARS en cliquant ici

 

On en rêvait, Pascal Weber l'a faite ! Une télé sur le Saulnois, sur ses acteurs associatifs, culturels ou politiques, qui permet aux spectateurs de découvrir de nombreux personnages et à travers eux la richesse et la diversité de notre territoire.

Sur ce nouvel espace médiatique, on peut voir des reportages sur les manifestations du pays du sel, un live hebdomadaire (le vendredi), et des émissions exceptionnelles comme ce long direct sur le Téléthon au début du mois de décembre.

On adore l'émission en direct, du vendredi à 19h, sur Zoom, qui mêle la politique, l'économie, l'art et où se cotoient  les maires, les commerçants, les artistes de la région.  

On a ainsi vu depuis le début de ces rendez-vous les maires de Dieuze, Vic, Château-Salins, Nébing, Delme qui ont répondu aux questions de Pascal Wéber. On a écouté de nombreux artistes, guitaristes, chanteuses, chanteurs, accordéonistes, peintre. Stéphanie Zampieri, qui dirige la société Economiz à Dieuze, intervient chaque semaine pour distiller quelques conseils en...économie.

Pascal Wéber a pour ambition de développer ce média en multipliant les émissions, en ouvrant aux habitants sa chaîne.

Vous pouvez découvrir la Web TV du Saulnois en cliquant sur la vignette ci-dessous :

webtv2

 

 

 

agipv2020

Ce samedi 12 décembre se tenait l'AG ordinaire de l'association l'Inventerre du Pré Vert créée il y a quatre ans par des agriculteurs bio, des consommateurs soucieux de manger sain et local. Une aventure inédite et originale qui a permis d'ouvrir dans le Saulnois un espace de vente de produits locaux issus de l'agriculture biologique tenu bénévolement par les membres de l'association.

Malgré la réussite indéniable de ce projet, l'engouement populaire et médiatique autour du magasin, il manquait le soutien franc et massif des figures politiques locales. Traités par certains de "fumeurs de moquettes" de "doux rêveurs" voire "d'irréductibles gaulois",  les bénévoles de l'Inventerre ne se sentaient pas vraiment soutenus par les représentants du peuple qui se faisaient discrets autour du magasin bio.

Mais les temps changent et l'on voit désormais quelques décideurs se pencher sur ce projet avec une certaine bienveillance.

Ainsi, lors de cette importante réunion, on a pu voir et entendre le Député Fabien Di Filippo, le Président de la Communauté de Communes Jérôme End et deux adjoints de la Mairie de Dieuze.

Des fonds européens ont été débloqués pour permettre à l'Inventerre de prendre une nouvelle dimension en embauchant une salariée et en changeant bientôt de local de vente. La nouvelle Municipalité verse aussi une subvention et compte beaucoup sur l'association pour dynamiser la ville de Dieuze qui en a bien besoin.

Seule petite ombre au tableau, l'absence du Conseil départemental qui semble avoir quelques difficultés avec notre territoire ! Pas de nouvelles du Président Weiten ni de ses collègues élus du Saulnois Fernand Lormant et Jeannine Berviller.

Prochain rendez-vous d'importance maintenant pour les membres de l'Inventerre du Pré Vert, l'ouverture du nouvel espace de vente dans l'ancien café la Lorraine à Dieuze. On en reparle bientôt.