mirabelles16La petite prune jaune, fruit emblématique de la Lorraine, est arrivée à maturité et, dans les vergers, on remplit les cagettes. Même si la récolte n'est pas très abondante en raison des gelées de printemps on devrait pouvoir faire quelques tartes dans le Saulnois cette année !

Quelques infos sur la mirabelle...

Histoire : Fruit du mirabellier, on situe assez précisément son origine en Chine, les théories sont en revanche divergentes sur son arrivée en France. La théorie la plus courante est qu’elle aurait été rapportée de croisades au 15e siècle par le Duc d’Anjou et de Lorraine, René 1er.
Son nom : L’origine de son nom est elle aussi obscure. Il est probable qu’elle dérive du latin "mirabilis", qui signifie "belle à voir". Mais elle peut également avoir été nommée ainsi en 1430 par un fonctionnaire de Metz qui s’appelait Mirabel.

Ses vertus : La mirabelle est riche en fibres, notamment de la pectine, ce qui lui donne des propriétés laxatives. La pectine est également importante pour réguler le taux de cholestérol.

Cette espèce de prune fait partie des fruits les plus énergétiques car elle apporte 60 calories pour 100 g. Elle est par ailleurs riche en sucres puisque 100 g de mirabelle fournissent 15 g de glucides, qui sont pour l’essentiel des sucres simples. Ceux-ci sont facilement transformables en énergie par l’organisme.

C’est également une source de vitamines, en particulier de la vitamine A. Celle-ci est notamment importante pour entretenir la santé de votre peau ainsi que votre vue. La mirabelle est d’autre part une bonne source de vitamine C.

Elle apporte enfin à votre organisme de multiples sels minéraux et oligo-éléments, essentiels pour le bon fonctionnement du métabolisme. Le potassium est particulièrement présent, mais la mirabelle apporte également des quantités intéressantes d’autres minéraux, comme du phosphore, du magnésium, du calcium, du fer et du cuivre.

Production : Avec 15 000 tonnes par an, la récolte de mirabelles en Lorraine représente 70 % de la production mondiale.

Commentaires   

+3 #2 Didier GAILOT 26-08-2021 13:36
A l’époque où j'étais gamin on en faisais sécher dans un four à bois. Cela permettait de conserver un souvenir de la saison des mirabelles au cours de l'hiver même si le goût y était moins. Reconnaissons que ce n'était pas idiot et en plus bon pour la santé. Pour le portemonnaie aussi d'ailleurs, regardez le prix des fruits séchés . alors depuis quelques temps je m'y suis remis. Ce fruit accompagne aussi merveilleusement bien les terrines, certaines viandes, essayez les sauces avec un fond de mirabelle vous surprendrez bien de papilles pourtant aguerries, parlons aussi des fruits au sirop. La mirabelle en bref c'est un conte des mille et une nuits. N'oublions pas la quetsche souvent reléguée au deuxième rang et qui pourtant est bien méritante. Bonne dégustation et merci Bruno pour cet article
Citer
+2 #1 Didier GAILOT 26-08-2021 07:07
Cette année ne sera ps une année historique. Les bouilleurs de cru (contrepèterie) et les gars du cru (contrepèterie) en garderont un piètre souvenir. Haut les cœurs.!
Citer