logo saulnoisAprès le conseil communautaire abracadabrantesque de mardi dernier, un élu de notre interco a souhaité réagir en s'adressant à ses pairs via Grain de sel.

Mathieu Grosjean, adjoint au maire de Chambrey, est élu depuis mars 2014 et fait partie des Commissions  "Gestion de la communication et des réseaux" et "Aménagement de l'espace, du logement et du cadre de vie" : 

"Affligeant, consternant, puérile, passéiste... Je pourrais continuer longtemps la liste des adjectifs qualifiant le spectacle que nous avons produit à Insming mais ça ne servirait pas à grand chose.

J'aimerais plutôt apporter mon point de vue sur les rengaines proférées par mes collègues élus, le président Geis en tête : "l'Etat veut la mort des communes rurales", "C'est pas nous", "c'était mieux avant". Répétées comme une incantation à chaque conseil communautaire.

Déjà, je tiens à rappeler que le désengagement de l'Etat dans l'accompagnement des communes rurales ne date pas d'hier. La décentralisation a démarré dans les années 80...

Savoir gérer une commune c'est quoi ? C'est être hydraulicien et assainisseur, c'est être urbaniste, c'est être architecte, c'est être financier, et c'est être juriste. Chacune de ces compétences est un métier à part entière qui nécessite 2 à 5 ans d'études supérieures. Cette expertise était, jusque dans les années 2000, assurée par les services de l'Etat. Depuis une petite dizaine d'années, les maires et leur conseil municipal sont seuls faces à ces responsabilités. Qui peut affirmer sans mauvaise fois avoir toutes ces compétences ?

Alors excusez-moi d'être cru, mais oui, les communes rurales sont mortes, et ce depuis longtemps. Comment peut-on espérer assumer seul l'ensemble de ces compétences professionnelles ???

Je pense que les habitants se fichent bien de savoir si le PLU, l'entretien du lagunage, le renouvellement des réseaux d'eau ou la réfection de la voirie soient de la responsabilité du maire ou de la comcom. Les habitants ont besoin d'un service public. Ils ont besoin d'avoir des infrastructures qui fonctionnent et des réponses à leur question. Je ne dis pas que la mairie ne sert à rien, mais elle ne peut pas prétendre tout savoir et tout faire.

Voila à mon sens pourquoi il est urgent de se réveiller, de regarder un peu du côté des autres communautés de communes qui n'ont pas attendu d'être obligées par la Loi pour prendre leurs responsabilités.

Voila pourquoi j'aimerais que cette assemblée dépense un peu moins d'énergie à défendre les syndicats obsolètes depuis 20 ans.

Voila pourquoi j'aimerais que l'ensemble de l’exécutif admette que la comcom est un échelon capable de fournir des services publics de qualité et poursuive le chemin tracé par la petite enfance, le traitement des ordures ménagères, le haut débit...

Mathieu Grosjean"

 

 

saulnoiscarte

La Communauté de communes du Saulnois sort sa nouvelle carte touristique. Un document qui propose aux habitants de la région, aux touristes de passage de trouver les informations importantes sur le patrimoine, les loisirs, les produits du terroirs et les lieux d'hébergement du Saulnois. 

A feuilleter sur le site de la Comcomcartesaulnois

chaisevidesDifficile de faire le compte rendu de ce conseil communautaire du mardi 24 novembre qui s'est déroulé à l'espace Koenig d'Insming ! Une réunion qui avait débuté avec plus d'une demi-heure de retard puisqu'il a fallu attendre que le nombre minimum de délégués requis pour délibérer soit atteint. 75 élus sur 148 pour un ordre du jour chargé.

Le premier point concernait la présentation de la stratégie départementale de prévention de la délinquance 2015-2018. Un département qui a vu cette délinquance baisser de 0,7 %  en 2014 et qui présente un programme en trois axes : actions en faveur des jeunes exposés à la délinquance, actions en faveur de la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales et l'aide aux victimes, actions pour améliorer la tranquilité publique.

Virginie Perbet, invitée par la CCS dans le cadre de la journée mondiale des violences faites aux femmes, a parlé de l'action de son association ESPOIR, basée à Forbach qui intervient sur le Saulnois pour aider les victimes de violences conjugales.  Elle a d'ailleurs communiqué aux maires présents un numéro d'urgence que les victimes des actes odieux de leur compagnon, de leur mari peuvent composer : 03 87 84 83 29.sdci

Le point suivant devait permettre de voter une motion en faveur des musées départementaux du Saulnois. Mais le point a été  retiré de l'ordre du jour car il n'avait pas eu le temps d'être présenté en amont en Commission Culture et Tourisme. 

On aborda alors le sujet du Schéma départemental de coopération intercommunal (SDCI) élaboré par les services de l'Etat et présenté par le Préfet aux délégués à qui on demandait leur avis pour les deux domaines qui concernaient le Saulnois :

- maintien du périmètre actuel de la CCS

- dissolution des syndicats de secours et d'incendie de Dieuze, Château-Salins, Delme et Albestroff, des syndicats scolaires des collèges de Dieuze et Delme, du syndicat de voirie et d'assainissement de Château-Salins, du syndicat de voirie de Delme et du SIVOM Entre Seille et Nied.

 Si cette deuxième proposition est très majoritairement rejetée par les délégués, le maintein du périmètre de la CCS est un point du schéma accepté par le plus grand nombre depuis bien longtemps.

Mais certains ne l'entendaient pas de cette oreille et souhaitaient rejeter en bloc le schéma du Préfet. C'est à ce moment que la réunion prit une tournure totalement ubuesque !  

insming15Majoritairement contre le SDCI, nos élus communautaires n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur le moyen d'exprimer leur.... désaccord ! Après des palabres sur les possibles formulations de l'avis de la CCS, on s'entendit sur un texte laconique : Avis défavorable à l'ensemble de la proposition de Schéma Départemental de la Moselle.

Le vote pouvait débuter dans une certaine confusion alimentée par le départ soudain des maires de Léning et Marimont les Bénestroff. L'avis défavorable fut voté avec 55 voix pour, 5 contre et 6 abstentions. 

Mais le départ précipité des deux édiles, qui avaient pourtant obtenu gain de cause, fit tomber le nombre de délégués sous le quorum ce qui obligea le Président Roland Geis à interrompre le conseil communautaire.

On se serait cru revenir quelques années en arrière lorsqu'on s'écharpait sur la scission.

Au final, on devrait donc retrouver tout ce petit monde mardi prochain pour épuiser l'ordre du jour d'un conseil communautaire qui fera date dans l'histoire de la CCS ! 

zacmorvilleLes travaux de viabilisation du plateau haut de la zone d'activités communautaire de Morville les Vic viennent de débuter.

Le ballet des tractopelles, camions et autres engins de chantiers impressionnent les automobilistes qui roulent sur la route départementale 955 entre Château-Salins et Morville. zacmorville2

Deux chantiers occupent actuellement les employés de l'Entreprise Barassi qui ont la responsabilité de cette opération. Les bassins de rétention des eaux pluviales et la viabilisation de la zone d'activités proprement dite qui comprendra huit parcelles constructibles. 

Le coût global de l'opération s'élève à 1 170 000 € financé par le Département à hauteur de 40 %. 

 zacmorville3

burthecourt1

A quelques semaines de la cession du Domaine de Burthecourt qui appartient encore à la Communauté de communes du Saulnois, le Directeur des services, François Harmand, nous a fait un petit tour du propriétaire de ce site de 18 hectares situé sur le ban communal de Salonnes. 

Une balade en images dans ce lieu qui fut autrefois un collège privé dirigé par des Frères et qui sera repris très bientôt (la promesse de vente a été signée la semaine dernière) par un groupe d'une dizaine d'entrepreneurs qui investiront le site pour la somme de 860 000 €.