Bernard Krier, ancien élu castelsalinois et autrefois responsable à la Communauté de Communes du Saulnois de la vente du domaine de Burthecourt a souhaité réagir après l'annonce de la future signature d'un compromis de vente faite par le Directeur des services de la CCS lors du dernier conseil communautaire.

A la recherche du temps perdu !
En 2003, la Communauté de Communes du SAULNOIS a fait l’acquisition du Domaine de BURTHECOURT, situé sur le ban de SALONNES. Différentes orientations ont alors été étudiées pour sa destination sans toutefois aboutir, malgré la création, à l’époque, d’un poste dédié
En 2008, le groupe de travail«BURTHECOURT», après avoir reçu plus d’une dizaine d’intentions différentes, a proposé un projet privé aux membres du bureau de la C.C.S. qui l’a validé.
Rappelons que, déjà en 2004, le résultat d’une étude du sous-sol, menée par la Ville de CHATEAU-SALINS (Etude ANTHEA), avait fait ressortir une destination intéressante du Domaine (Hôtel –Restaurant de qualité, balnéothérapie continentale, cottages, nouvelles technologies......).
Or la destination présentée en 2009 par le porteur du projet correspondait point par point au résultat de l’étude de 2004, améliorée par les compétences professionnelles de l’intéressé.
Une promesse de vente est alors signée officiellement entre les porteurs du projet et la C.C.S
en juillet 2011. Cette promesse de vente stipule particulièrement la clause d’obtention d’un Certificat d’Urbanisme obligeant la réalisation du projet proposé dans les douze mois suivants. Une étude d’impact, nécessaire à la réalisation de la carte communale de Salonnes, est menée dans le périmètre du Domaine et autorise la réalisation dudit projet.(voir « Une autre étude »)
Dernièrement, l’établissement de la carte communale de Salonnes est stoppé, ce projet n’est plus suivi et le Domaine est mis en vente à un prix inférieur à celui de l’achat, sans raison apparente et sans obligatoirement y adjoindre une destination appropriée, alors que les signataires de la promesse de vente étaient toujours en course. (Ultime réunion le 18 aout dernier à 17h).
Après six années de travaux (depuis 2009), la C.C..S. semble ne pas pouvoir respecter ses engagements et demande l’abandon du projet malgré le financement par les deux parties, de toutes les démarches indispensables demandées pour conclure cette opération privée qui apporte emplois (30 à 50 postes indélocalisables) et développement économique basé sur les richesses intrinsèques du Saulnois. Le manque d’intérêt évident démontré dans cette affaire et la complexité grandissante exigée à chaque réunion par certains représentants de différents services territoriaux responsables ainsi que le laxisme du Bureau d’Etudes choisi par la C.C.S.(avec convention d’A.M.O.) sont les raisons fondamentales de cet échec.
Par ailleurs, la réponse superficielle et pour le moins très simpliste, voire inadaptée, de la D.R.E.A.L. obligerait une étude d’impact sur tout le périmètre de la commune de Salonnes, sous prétexte d’emprise de zones Natura 2000 ; ce qui n’a pas été signifié lors de la mise en place de l’étude d’impact concernant le Domaine de BURTHECOURT. La carte officielle ci-dessous montre que le domaine dans son entier est à l’écart de ce phénomène et n’en n’est en rien affecté.
Les terrains enclavés Natura 2000 sont des espaces agricoles ( prairies et autres) qui n’ont aucunement vocation à devenir constructibles. burthecourtnatura
Il s’en suit un sentiment suspicieux grandissant d’entraver la réalisation de ce projet privé qui pourtant correspond à un pan du développement économique de notre territoire et s’inscrit en
complémentarité totale avec les réalisations de ce type en Moselle sud (par ex : Center Parcs, Centre de bien-être de Langatte....).
A l’évidence, la vocation première du Saulnois est agricole : les agriculteurs (2% des actifs) apportent 80% des ressources économiques et le fait d’amputer les terrains exploités sans être sûr de compenser conduit à un appauvrissement local.
Le projet « BURTHECOURT » n’amputait aucun terrain agricole cultivé.
Par ailleurs, l’unique réflexion d’un développement économique exclusivement industriel dans le Saulnois semble utopique ; il faut comprendre que les conditions de réussite sur notre territoire sont loin d’être réunies. (Manque de voies de communication modernes, structures de formation quasi- inexistantes donc manque de personnel formé, etc...).La spécificité du Saulnois ne mérite-t-elle pas une réflexion de développement adaptée un peu plus ambitieuse ?
Renoncer à la finalisation de ce projet démontre une carence majeure dans l’aménagement du territoire (compétence première de la C.C.S.) et dans la diversité du développement économique nécessaire au maintien de l’équilibre rural du SAULNOIS en préfigurant un dangereux phénomène de glissement vers une mort clinique inéluctable, accompagnant le déclin malheureusement prévisible de son (encore) Chef Lieu.
Mais où sont-t-ils donc les développeurs de notre territoire ?
Bernard KRIER

  

DSC08514Ce soir avait lieu le premier conseil communautaire  de la Communauté de communes du Saulnois après la longue trêve estivale. La réunion se déroulait dans la salle polyvalente de Château-Salins en présence d'une petite centaine de délégués. 

Elle a débuté par l'intervention de Monsieur Duchanois, formateur accompagnant auprès des personnes en recherche de solutions pour vaincre l'illettrisme. En s'adressant aux maires, il informe nos élus du dispositif mis en place par la Mutuelle Malakoff Médéric qui  dispose d'un réseau de bénévoles qui donnent des cours individuels à des personnes en situation d'illettrisme, en demande d'alphabétisation ou ayant besoin d'une remise à niveau. DSC08498

Le rapport d'activités 2014

On entama ensuite l'ordre jour par la présentation du rapport d'activités de la CCS pour l'année 2014. Un rappel des actions engagées dans le Saulnois par l'interco présenté sous la forme d'un diporama synthétique : maintenir le niveau d'endettement moyen, assurer une gestion financière saine, recherche de mise en réserve pour ne pas impacter fiscalement les ménages, évolution des zones d'activités, poursuite du service minibus pour l'insertion professionnelle, mise en place de la redevance incitative, poursuite du programme local de prévention des déchets, aide à l'habitat, réalisation du FFTH (fibre à l'abonné), augmentation de l'agrément du multi-accueil de Dieuze, formation des assistantes maternelles, conférence et forum sur l'accompagnement à la parentalité, facturation à la demi-heure dans les multi-accueil, entretien des bâtiments communautaires, entretien sur les zones d'activités, services aux communes (balayage et broyage de végétaux) , mise en oeuvre de l'assainissement non-collectif, étude pour la création de sentiers de randonnées, soutien aux Offices de tourisme, soutien au cinéma, arts vivants, à la lecture, sensibilisation à l'utilisation des produits phytosanitaires dans l'agriculture, accompagnement de la société Méthanisation Seille Environnement, développement des circuits courts, concours photos, 3 Saulnois Mag, site web, communication aux élus par extranet, services aux communes par des commandes groupées, assistance.

DSC08500Burthecourt

Le domaine de Burthecourt va être vendu. On l'avait annoncé en juillet dernier. La somme attendue de 875 000 € va être amputée de 15 000 € qui serviront à indemniser le précédent acheteur potentiel avec qui avait été signée une promesse de vente. Gilbert Voinot, président de la Commission des finances a promis de chiffrer, après la vente, ce que ce château de Burthecourt aura réellement coûté à la communauté. 

Mauvais payeurs

On provisionna ensuite 30 000 € pour prévenir les impayés de certaines entreprises situées sur les zones communautaires. On fit de même, à hauteur de 80 000 € pour palier aux défaillances des usagers dans le paiement des redevances des ordures ménagères. 

Baisse des loyers à la Pépinière d'entreprises

Pour finir, on diminua, pour quelques mois, les loyers de la Pépinière d'entreprises qui sera mise en vente à la fin de l'année. Les services prévus dans le bail ne sont en effet plus assurés par la CCS ce qui méritait bien une petite réduction pour les deux entreprises qui occupent pour quelques mois encore les locaux.  

todeschiniUn siècle et un an après la terrible bataille de Morhange qui fit dans le Saulnois des milliers de morts en deux jours à peine, le maire de Riche, Robert Foret, souhaitait rendre hommage aux soldats tombés les 19 et 20 août 1914 à l'endroit même où reposent 2500 d'entre-eux, la Nécropole nationale de son village. 

Avec la Communauté de communes du Saulnois, qui l'a épaulé pour l'organisation, il vient d'offrir à ces valeureux combattants, victimes de la folie des hommes, une manifestation de haute tenue. Deux journées d'hommages, de spectacles, d'expositions, de projections, qui auront drainé à Riche des centaines de visiteurs.riche15

Preuve de l'importance et du retentissement de cet évènement, le déplacement du Secrétaire d'Etat chargé des Anciens combattants et de la mémoire, le Lorrain Jean-Marc Todeschini. Avec, la Vice-consul de Russie en France Tatiana Malova, le Sous-Préfet Eric Infante, le Sénateur François Grosdidier, les conseillers départementaux du Saulnois, les représentants du Conseil régional, le président de la Communauté de communes du Saulnois, les élus locaux, les représentants des associations d'anciens combattants et les nombreux militaires, il a montré que le souvenir et le respect étaient encore bien présents cent un ans après les faits. 

Retrouvez quelques moments du week-end à Riche dans le diaporama ci-dessous : 

 

 

DSCF9170

 

La Communauté de communes du Saulnois organisait un stage de fabrication de petits instruments de musique en cette fin de vacances scolaires à Moyenvic.

Encadrés par deux artistes professionnels de la compagnie nancéienne La Gigogne, Camille Lebourg  et Laurent Diwo, une vingtaine de bambins a pendant une semaine, matin et après-midi, inventé avec des bouteilles en plastique, des tuyaux, des pailles ou des boîtes de conserve de véritables instruments de musique.

Dans la salle socio-éducative de Moyenvic, ces objets issus du recyclage ont ensuite permis de proposer aux parents, en fin de stage, un conte musical très apprécié avant le goûter de clôture de cette semaine culturelle très réussie.  

La semaine suivante c'est à la MJC de Dieuze que les deux artistes ont apporté aux enfants leurs conseils et leur compétence. D'autres stages sont prévus tout au long de l'année dans le Saulnois à Pettoncourt, Ommeray.....

illetrismeL’Illettrisme touche encore 2,5 millions de personnes en France.
Bien que ce phénomène reste tabou, des solutions existent pour lutter contre.
Aussi, dans le cadre des Journées Nationales d’Action contre l’illettrisme, une rencontre est prévue à Château-Salins dans les locaux de la Communauté de Communes du Saulnois :

Le jeudi 10 septembre 2015 de 15h00 à 18h00.
À la Salle des Commissions de la Communauté de Communes du Saulnois

Les Organisateurs de cette rencontre labellisée par l’ANLCI (Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme) ont le plaisir de vous inviter à cette rencontre avec les acteurs qui agissent contre l’illettrisme et notamment ainsi :
La Déléguée auprès du Préfet de Moselle de l’ANLCI : Anne POISNEUF,
Le Président du RAMM (Relais Amical Malakoff Médéric) : Jean-Claude GOGNIAUX et ses Bénévoles Acteurs de terrain.
Avec le soutien du Président de la Communauté de Communes du Saulnois et Maire de la Commune de DELME : Roland GEIS,

Les Objectifs de cette rencontre sont :
Sensibiliser les participants à cette problématique,
Analyser les besoins en milieu rural,
Faire le point des moyens d’action qui peuvent exister.

Déroulement de ce moment de réflexion :
Des prises de paroles et témoignages,
Des présentations de documents du C2RI (Centre Régional de Ressources contre l’Illettrisme), de l’ANLCI, des travaux d’Apprenants…,
Diffusion du Film sur l’Action du réseau des bénévoles du RAMM,
2 tables rondes de 20 minutes environ :
1ère table ronde : Échange sur l’Illettrisme en milieu rural, en milieu professionnel, auprès des jeunes en situation d’handicap, comment les détecter…,
2ème table ronde : Échange sur des actions menées individuellement auprès de personnes en situation d’Illettrisme ou de remise à niveau.

Des échanges avec les participants de la salle auront également lieu.

Les manifestations labellisées « Agir ensemble contre l’Illettrisme » ont pour but de donner une information simple sur l’Illettrisme et sur le quotidien des personnes qui y sont confrontées.

Les organisateurs recherchent également des bénévoles, n’hésitez pas à venir les rencontrer si vous aussi souhaitez vous investir dans cette cause.

Cet événement est ouvert à toutes et à tous