voeuxlormant16C'est le Vice-Président du Conseil départemental, Président de la Fédération des Maires du Saulnois et Maire de Dieuze, Fernand Lormant qui a lancé ce mardi 5 janvier 2016 la série des grandes cérémonies des voeux.

Une grand-messe très orchestrée devant cinq cents invités qui ont écouté religieusement les discours des officiels.

Le premier adjoint d'abord, Bernard François, qui a fait le bilan des nombreuses manifestations organisées dans la cité des Académiciens et présenté la réhabilitation du puits salé (voir la vidéo ci-dessous).

 

 

Ensuite le Maire est monté à la tribune pour évoquer l'année 2015 qui s'est achevée il y a quelques jours mais pour parler surtout de l'année 2016 et des nombreux projets qu'il entend défendre et promouvoir.

Parmi les nombreuses annonces de Fernand Lormant, on retiendra la concrétisation du projet d'installation de l'usine d'embouteillage d'eau, la construction d'une maison de santé, les travaux à la maison de retraite, la construction d'un bâtiment relais, la nouvelle zone d'activité, la multiplication des caméras de surveillance (voir la vidéo ci-dessous).

 

Après le Maire, c'est le Député de la circonscription, Alain Marty, qui a prononcé un discours très politique sur l'état de la France, sur le pays en guerre, sur la politique gouvernementale,  avant que n'intervienne publiquement, pour la première fois, la nouvelle Sous-Préfète (voir la vidéo) 

Après les discours, les commerçants dieuzois ont tiré au sort le nom du vainqueur de la Twingo mise en jeu pour les fêtes de fin d'année. Pour la petite histoire c'est une Dieuzoise, ancienne commerçante, Marie-Thérèse Dort qui a remporté la voiture. Enfin, c'est autour du verre de l'amitié que la cérémonie s'est achevée dans la galerie de la Délivrance. 

nouvelleregionDepuis le 1er janvier, Lorrains, Alsaciens et Champardenais appartiennent à la même région ! Après quelques débats animés sur la nécessité de construire ou non une collectivité territoriale gigantesque allant de Reims à Strasbourg, de Charleville-Mézières à Langres, voici le temps de sa gouvernance.richertpdt

Pas de nom, pas de capitale encore mais un Président : sans surprise, Philippe Richert (Droite républicaine) a été élu aujourd'hui, à Strasbourg, siège du nouveau Conseil Régional, avec 102 voix sur les 148 exprimés.

Philippe Richert est un ancien Principal de collège âgé de 63 ans. Originaire de Wimmenau, dans le Bas-Rhin, il a été Sénateur, président du Conseil Général du Bas-Rhin et Président du Conseil Régional d'Alsace. Il fut aussi Ministre chargé des collectivités territoriales dans le gouvernement Fillon de 2010 à 2012. 

Patrick Weiten est lui devenu premier Vice-président de la super région chargé des coopérations territoriale et transfrontalière. Une commission permanente de 56 membres a été élue. Elle sera composée de 35 élus de la majorité, 15 représentants du FN et 6 de la liste dissidente du PS de Jean-Pierre Masseret.

Philippe Richert a créé un bureau exécutif, représentatif des trois anciennes régions, composé de Jean Rottner, maire de Mulhouse, Valérie Debord, adjointe au maire de Nancy et de Jean-Luc Warsmann, député des Ardennes. 

JLS 2389

Le nouveau président souhaite rassembler et travailler pour l'ensemble des 5,5 millions d'habitants. Découvrez le discours de Philippe Richert après son élection en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

 

 

Le site internet de la nouvelle grande région est disponible en cliquant ici

regiongdest

 

 

 

anneeGrain de sel ne sacrifiera pas aux traditionnels voeux pour la nouvelle année. Plus que la symbolique qu'offre le passage d'une année à l'autre, c'est surtout l'occasion pour moi de vous remercier de votre fidélité. L'intérêt que vous portez à Grain de sel me touche et m'encourage chaque jour dans la rédaction de nouveaux articles. 

Vous avez été depuis sa création, il y a un peu plus de huit ans, un million à passer par là ! 

Ce site d'actualité tente modestement de vous offrir quelques instantanés d'une vie locale riche et intense. Le Saulnois possède un territoire magnifique au patrimoine naturel et historique exceptionnel. Mais ce sont les hommes qui l'animent au quotidien qui en révèlent toutes les qualités. 

Malgré les handicaps structurels d'un territoire rural gigantesque, le Saulnois regorge de talents, de volontaires déterminés à rendre plus belle la vie du plus grand nombre.

Souhaitons qu'en 2016, ceux-là soient encore plus nombreux et qu'on les retrouve sur Grain de sel le plus souvent possible. 

Merci encore et bonnes visites sur Grain de sel. 

Remerciements particuliers à Olivier et Jean-François qui ont permis et permettent encore à Grain de sel d'exister. 

Le rédacteur.

Bruno Rondeau

 

 

 

pour jean francois l intercommunalite doit aussi participer aux financements des sites du saulnois photo archives rl 1450371354Nouveau rebondissement dans l'affaire des sites Moselle Passion avec cette interview de Jean-François, vice-président du Conseil départemental en charge de la Culture, parue jeudi dans les pages "Saulnois" du Républicain Lorrain. 

L'élu mosellan prend en effet la parole sur le dossier des Musées du Saulnois après plusieurs mois de silence et de flou concernant leur avenir.

En fermant pour cinq mois, le musée Georges de La Tour à Vic, le musée du sel à Marsal et le Domaine de Lindre, en supprimant la gratuité pour les scolaires, en faisant fuiter à deux reprises des documents de travail évoquant la fin des expos temporaires et la fermeture pure et simple de certains sites, le Département renvoyait une image désastreuse de sa politique culturelle. 

Aujourd'hui, Jean François s'exprime de façon claire et précise dans l'article du journaliste local Philippe Derler dont on peut extraire quelques éléments intéressants :

 - Les sites Moselle Passion ne fermeront pas. Il faut tordre le cou à ces rumeurs ! Fermer ce ne serait pas un cadeau pour la ruralité.

- On perd 6,5 millions par an, on doit manager les sites diféremment. Pour l'instant on cherche des solutions. Un plan de restructuration sera annoncé au premier semestre 2016 après négociations avec les personnels.

- La fermeture pour cinq mois est une aberration.

- Le département est prêt à ouvrir un débat au niveau local.

- La communauté de communes du Saulnois est-elle prête à participer aux dépenses des sites de son territoire ? 

Voilà donc quelques paroles qui apaiseront peut-être les élus, les acteurs culturels locaux, les commerçants du Saulnois suspendus aux décisions politiques de notre Conseil Départemental. 

Articles précédents publiés par Grain de sel sur le sujet : 

Sites Moselle Passion : le Président Weiten réfléchit

Sites Moselle Passion : la note trop salée pour les écoliers

Les musées de Vic et Marsal fermés cinq mois

Grève sur les sites Moselle Passion

Coup de tonnerre culturel en Moselle

 

 

frOuffff  !! Philippot et les idées écoeurantes que son parti véhicule ne remportera pas la Grande Région Est ! Une inédite mobilisation des électeurs au second tour (+ 11 %)  aura permis d'empêcher l'extrême droite de prendre le pouvoir.

Pourtant, la position de Jean-Pierre Masseret, accroché à son fauteuil d'élu régional, contre l'avis de son propre parti politique, a compliqué la tâche du front républicain qui s'était formé.

Heureusement la forte progression des votants a aidé le candidat du front républicain Philippe Richert (UDI) a éliminer l'extrême droite. 

La Droite obtient 47,66 % des voix soit 104 élus, le FN recueille 36,78 % soit 46 élus. Quant à Masseret il pointe avec 15,56 % des suffrages soit 19 élus. 

Le FN vainqueur dans le Saulnois !  

Dans le Saulnois, les résultats des centre-bourgs qui placent la Droite en tête, ne masquent pas les ahurissants scores de l'extrême droite dans les villages. Sur les 135 communes du canton, Le Front National arrive en tête avec 42,47 % devant la Droite avec 42,22 % et Jean-Pierre Masseret 15,3 %.

73 villages sur 135 ont placé le FN en tête. 

Château-Salins : Richert 44,44 %, Philippot 40,44 %, Masseret 15,12 %

Vic sur Seille : Richert 47,07 %, Philippot 36,13 %, Masseret 16,8 %

Dieuze : Richert 50,13 %, Philippot 32,33 %, Masseret 17,54 %

Albestroff : Richert 42,97 %, Philippot 37,75 %, Masseret 19,28 %

Delme : Richert 51,7 %, Philippot 34,01 %, Masseret 14,29 %

 

La famille Le Pen battue dans le Nord et en PACA

 Au niveau national, comme Philippot, la famille Le Pen est battue au Nord et au Sud du pays.

Malgré le sursaut d'entre deux tours, on se demande si les hommes politiques auront enfin compris combien la menace de l'extrême droite est forte et réagiront intelligemment à la situation.

Les résultats des communes du Saulnois en cliquant ici