Mer07Jan2015

charlie

Deux ou trois abrutis ont assassiné aujourd'hui des journalistes, des dessinateurs, des gens qui croquaient l'actualité en s'amusant, égratignant chaque semaine des religieux, des politiques, des sportifs, des chanteurs

Douze morts pour des dessins, juste des dessins.

Des hommages populaires inédits ont été organisés dans les grandes villes de France. 

Un deuil national a été décrété par le Président de la république et pendant trois jours les drapeaux seront en berne dans tous le pays. 

Pour rendre hommage à Charlie Hebdo, à Cabu, Charb, Honoré, Wolinski, Tignous..voici quelques Unes de leur journal :  

 

 

 

leroy

Dans la presse régionale, Philippe Leroy, Sénateur de la Moselle, Conseiller général du canton de Vic sur Seille présente ses voeux pour l'année 2015  :

« Pas de haine, du travail pour tous». Ce sont les vœux d’une lectrice publiés par Le Républicain Lorrain. Ce sont aussi des vœux que je reprends volontiers alors que la France n’a pas le moral. Nous nous sommes pourtant attachés à vivre au mieux Noël et Nouvel An, une façon d’oublier la crise, ici en Europe ou ailleurs... car c’est vrai, à d’autres bouts du monde règnent cataclysmes à répétitions et misères. Alors, ici en Europe, que faire pour sortir de l’impasse, sinon construire une Union européenne capable de rendre leur portée universelle, à nos valeurs et notre économie. Alors, ici en France, comment retrouver un cap de confiance sinon en refusant d’écouter ceux qui fuient les voies du courage, nous bercent d’illusions, et flattent les égoïsmes catégoriels. Pour vaincre la lèpre du chômage, il nous faut agir sans dogmatisme pour plus de raison et de diversité dans notre façon de produire et de consommer. Il faudra aussi protéger nos campagnes des mirages citadins. Bonne année à tous et surtout à ceux qui connaissent l’anxiété, la maladie ou l’isolement. »

tract1Le 1er février prochain, les Lorrains seront appelés à se prononcer pour ou contre la gare d'interconnexion TGV/TER de Vandières et la transformation de la gare TGV actuelle de Louvigny en gare de fret.

Une consultation publique inédite lancée par la Région impatiente de mener à bien un projet très controversé.

Evoqué sur Grain de sel, le dossier est sensible et les partisans et opposants devront se montrer très convaincants pour emporter l'adhésion du plus grand nombre. 

Les premiers à se manifester sont les membres du Parti communiste français résolument pour cette gare d'interconnexion à Vandières. 

Voici les arguments des communistes français : tract2

 

 

voeuxmorel

Parmi vous certains ont regardé, mercredi 31 décembre,  à 20h les voeux du Président de la république.

Passage obligé pour tout chef d'Etat, cette émission sonne le plus souvent bien creux !!

 

Alors pour vous réconcilier avec ce genre de pratique, regardez plutôt les voeux du Président Morel, dénichés sur le site Médiapart :

 

 

 

 

vandieres3

Il faut dire qu'en cette période de grave crise économique, une dépense de cent millions d'euros interpelle le contribuable. D'autant qu'une gare TGV existe et fonctionne plutôt pas mal à....quelques kilomètres de Vandières : la gare Lorraine de Louvigny.

Mais ces deux arguments imparables sont vite battus en brèches par les promoteurs de la gare d'interconnexion de Vandières.