be1C'est l'unique centre d'hébergement collectif du territoire, il est situé dans la petite commune de Blanche Eglise, à trois kilomètres de Dieuze.

Depuis vingt-cinq ans, il accueille des écoliers venus de toute la Lorraine, des marcheurs et des fêtards de tout poil qui disposent d'un site idéal pour leurs agapes.

Dirigé depuis sa création par Véronique Davrainville, le lieu est une ancienne ferme communale transformée en gîte avec l'aide du Parc naturel régional de Lorraine.

Pour la petite histoire le site est venu remplacer le gîte de la chapelle de Saint-Livier à Moyenvic revendu à l'époque à l'Evêché de Metz. L'argent de la vente a donc permis de financer les travaux d'aménagement à Blanche-Eglise.

Disposant de quarante places réparties dans des chambres et des dortoirs de 4, 5, 10 et 14 lits, le centre met également à disposition des utilisateurs une cuisine, une salle de réunion, une salle de classe, un terrain de sport.

Plus de mille nuitées sont ainsi "vendues" chaque année à des clients qui repartent enchantés de leur séjour.

be2Il est vrai qu'ici ils sont chouchoutés par la directrice qui se met en quatre pour les satisfaire. La philosophie de la maison privilégie avant tout la convivialité et la qualité du service plutôt que le chiffre d'affaire.
La gastronomie n'est pas oubliée puisque l'excellent traiteur local Christian Charpentier livre régulièrement les plats pour le centre.

L'environnement est également pour beaucoup dans l'intérêt d'un tel hébergement. Situé sur le GR5, il constitue une étape appréciée sur le sentier de grande randonnée qui va des Pays-Bas à Nice en traversant notre Saulnois.

Les enseignants passent ici avec leurs élèves une semaine en Classe verte. Des séjours  proposés par le PNRL qui a conçu des programmes pédagogiques riches et variés avec des visites au choix au musée du sel de Marsal, au musée Georges de La Tour à Vic sur Seille, au Domaine de Lindre, à la maison du Clément à Belles-Forêts ou la maison du Pays des Etangs à Tarquimpol.

Ils peuvent également utiliser le parc à vélos pour des randonnées cyclo dans la campagne environnante. be3
Cette année, les classes des écoles de Terville, Behren-les-Sierck, Montois-Flanville et Bioncourt ont fréquenté le centre de Blanche-Eglise.

Pendant les vacances scolaires des centres aérés sont organisés, les mercredis récréatifs occupent les plus jeunes chaque semaine.
Enfin, les week-end, la grande salle est louée pour les fêtes de famille, des réunions d'entreprise.

be4En novembre a lieu désormais le Kraspec festival, manifestation culturelle où sont présentés pièces de théâtre, spectacles de marionnettes, sketches et concerts.

 

Pour contacter la Directrice du centre d'hébergement : O6 50 48 03 53

magbioLes réunions s'enchaînent dans le Saulnois autour du projet de création d'un magasin bio sur Dieuze. Producteurs, consommateurs, curieux avaient rendez-vous mardi dans la grande salle de la MJC pour le lancement public d'une réflexion sur une éventuelle création d'un lieu de distribution de produits locaux et bio.

Et l'idée semble séduire si l'on en croit le nombre de participants et la dynamique qui a accompagné les discussions de la soirée. Les coordinateurs du projets, issus de l'AMAP du Saulnois et d'Artisans du monde, ont présenté les premières pistes d'une réflexion qu'ils mènent depuis plusieurs semaines.

Le magasin doit être porteur de sens : consommation de produits locaux, agriculture respectueuse de l'environnement, lieu d'échange et de partage, réduction des déchets. Le lieu sera donc bien plus qu'un magasin. 

Des expériences de ce type tentées à d'autres endroits du territoire ont été évoquées. A Marthille par exemple où la distribution de produits bio s'effectue par l'intermédiaire d'un Groupement d'Achat Service Epicerie. A Woippy avec le réseau Biocoop Ethique, à Arles avec Solid'Arles ou à Paris avec le Supermarché collaboratif La Louve

A Dieuze, il faudra rapidement choisir la structure du magasin, le statut juridique, le mode fonctionnement, trouver un lieu, déterminer les jours d'ouverture, les produits proposés....

Un vaste chantier qu'ont autorisé à lancer les participants à cette réunion fondatrice. Le travail de constitution débutera le mardi 30 juin, à 20h avec toutes les personnes intéressées (même si elles n'ont pas participé aux premières rencontres).

 

 

 

 

Les producteurs sont nombreux, les produits qu'ils peuvent proposés sont variés.Les consommateurs 

rassemblement deucheDe notre correspondant à Château-Salins

Un sympathique rassemblement de 2 CV et autres véhicules "cousins" de la marque aux chevrons s'est déroulé le week-end dernier à Château-Salins. C'est l'association locale des Deuches du Saulnois qui avait organisé cette réunion insolite pour la deuxième année.

Le vendredi sont arrivées sur le site des anciennes salines les premières 2cv. cette première journée fut celle des retrouvailles de ces passionnés, mécanos, nostalgiques, amoureux de leur auto. Pour accompagner ces échanges, les Broken Fingers jouèrent quelques reprises pop/rock.

rassemblement deuche2

 

Le samedi matin, les dernières voitures attendues pour le rassemblement sont arrivées dans cette ambiance festive qui caractérise les rencontres de l'association. L'un des membres "Le révérend" a béni les 2cv avant la course aux défis qui s'est déroulée à plusieurs endroits stratégiques de la ville : sur site même des anciennes salines, place de la République, au cimetière, à Coutures.
A chaque stand, les participants devaient répondre à des questions, reconnaître des titres de film, exécuter un slalom entre des bouteilles (au troisième passage à ce stand le slalom devait être exécuté les yeux bandés sous les directives du copilote). Il y avait aussi des épreuves de mécanique de base.(changement d'ampoule, changement de roue, trouver une panne moteur, décapotage des voitures,…).

L'équipage vainqueur remporta un trophée réalisé avec des pièces de…2CV ! La journée s'acheva par un apéro géant et un repas convivial où l'on parla deudeuches évidemment.

La rencontre se termina le dimanche par une balade sur les routes du Saulnois et une visite de Marsal.

hirondelle.rustique.auau.1gLe vendredi 19 juin, à la maison du pays des étangs de Tarquimpol avait lieu une conférence autour de l'avenir des hirondelles. M.Seltzer, de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), a exposé la situation de ces oiseaux qui véhiculent une belle image.

Cinq familles d'hirondelle sont présentes en France, deux plus particulièrement dans le Saulnois : l'hirondelle rustique, appelée hirondelle de cheminée, et l'hirondelle des fenêtres. La première est assez grégaire et ne supporte pas la proximité d'un autre nid alors que la seconde vit en communauté.

Après cette belle présentation qui a rappelé que le martinet ne fait pas partie de cette famille même si visuellement il s'en rapproche, M.Seltzer a dressé le constat bien alarmant. Ces oiseaux sont en diminution constante depuis des dizaines d'années. Il a notamment évoqué une étude faite à Bouligny près de Morhange par un membre de la LPO qui a chiffré une baisse de 70 % des effectifs en quelques dizaines d'années.hirondelle.rustique.photo.pd.1

Malgré des migrations extrêmes de 15000 km et des prédateurs nombreux en France comme en Afrique où elle passe la belle saison, l'hirondelle a survécu depuis son apparition au Crétacée (100 millions d'années).


Cette perte d'effectif s'explique par trois grandes raisons :
- l'impact de l'agriculture intensive et notamment l'usage de pesticides : par un effet indirect, les produits touchant les moustiques ou autres animaux ingérés par l'hirondelle lui sont fatals.
- la disponibilité de plus en plus faible de lieu pour faire les nids : destruction de nids sur les façades, fermeture des granges ou garages, etc.
- des conditions plus difficiles pour faire leur nid : peu ou plus de points d'eau et de terre disponible.

Pour le premier point, il faut espérer une diminution de l'usage des pesticides que ce soit par les agriculteurs comme les jardiniers amateurs.
Pour le second, il est important de rouvrir vos granges pour les hirondelles de cheminée. Pour les hirondelles de fenêtre, des nids avec protection de vos façades existent. Pour le troisième, certains passionnés créent des petites mares pendant leur présence avec de l'eau et de l'argile pour qu'elles puissent facilement construire leur nid.

De ce fait, chacun peut agir pour éviter la disparition de ces annonciateurs du printemps.


Pour plus de renseignements :
LPO : http://www.hirondelle.oiseaux.net/enquete.html
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

marylise lebranchuDe nombreux maires du Saulnois en colère contre la réforme territoriale ont posé il y a quelques jours des crêpes noirs sur les panneaux d'entrée de leur commune. Une protestation contre ce qu'ils pensent être une perte de souveraineté au détriment des comcom.

Nouvelle étape de leur mécontentement, un voyage à Paris organisé mercerdi 24 juin.Assemblee nationale

Un bus va emmener une quarantaine d'élus du Saulnois venus des quatre coins du territoire pour apostropher la Ministre de la décentralisation, Marylise Lebranchu en début d'après-midi.

Ensuite, nos édiles se rendront à l'Assemblée Nationale pour parler avec les Députés à l'issue de la séance des questions au Gouvernement.

A suivre sur Grain de sel.