puits1D'importants travaux de conservation de notre patrimoine sont actuellement réalisés au sommet de la côte Saint-Jean près de la table d'orientation. Le puits sous-voûte qui alimentait au XVIIIème siècle l'ermitage Saint-Jean menaçait de s'écrouler.

Le propriétaire du terrain et deux associations culturelles locales (Chemins faisant et les Amis du musée du sel)  se sont unis pour sauver ce bâtiment témoin de l'occupation séculaire d'un site d'exception.puits 2

 

 

C'est une micro-entreprise vicoise qui réalise les travaux qui auront nécessité la dépose d'une cinquantaine de pierres de taille qui s'effondraient poussées par les racines de deux arbres voisns.

Après avoir maçonné le mur du fond et replacé quelques pierres au bas de la voûte, les ouvriers protègeront le toit du puits.

chapelle

 

Un chantier compliqué mais qui devrait permettre de conserver un bâtiment prestigieux et emblématique de l'Histoire du Saulnois.

Pour en savoir plus, lire l'article de Vincent Hadot publié sur Grain de sel en 2008 

fccs1Le Football club de Château-Salins, l'association USEP et l'école Rouyer organisaient ce vendredi 22 mai une grande rencontre inter-classes de football au stade municipal de l'ancienne cité du sel. Plus de deux cent cinquante bambins sont venus disputer un tournoi préparé de longue date par chaque classe dans les écoles respectives.

Venus de Bénestroff, Morhange, Château-Salins, Mulcey, Hampont, Riche, les apprentis footballeurs ont joué neuf rencontres tout au long de cette belle journée ensoleillée. mulceyfoot

La pause repas a permis de reprendre quelques forces avant de retourner sur le terrain et achever les confrontations de six minutes arbitrées par les membres du club de football local. 

Au final, et même si le classement est anecdotique, c'est la classe de CM2 de Madame Petitot de Château-Salins qui a remporté l'épreuve et une belle coupe pour ses brillantes performances. 

 

rdtpt1Décidément dans le Saulnois, la mode est à l'aménagement des ronds-points.

rdpt2

On a évoqué récemment, le nouveau visage du grand giratoire de Moyenvic que le Département  décore avec maintes plantations et quelques sculptures animales du plus bel effet. 

A Dieuze, il y a longtemps qu'on se préoccupe de ces espaces très fréquentés.

On pense évidemment au rond-point qui mène vers le Domaine de Lindre  avec ses cristaux bleus représentant le sel ou la porte de la saline en bois et ses wagonnets à l'entrée Est de la ville.

Allez voir le rond-point du lycée que viennent d'achever les services techniques de la commune et qui évoque les zones humides, la faune, la flore du Saulnois.

rdpt3

Cette biodiversité est ici mise en scène de la plus belle des manières autour d'un bassin sous l'oeil amusé d'étonnantes fourmis musiciennes.

L'hôtel à insectes, les ruches sur le côté complètent un espace "nature" qui va vite devenir une des fiertés de la cité des Académiciens.

Attention, le rond-point vaut le détour aussi la nuit.rdpt4

Un habile éclairage indirect apporte au site une touche mystèrieuse et intéressante.

rod

C'était une première pour Christophe Roderman ; un exposé dans le Saulnois dans le cadre du cycle de conférences organisé par Chemins faisant et les Amis du musée du sel. Le thème : l'architecture religieuse en Lorraine au XVIIè et XVIIIè ! 

delacroix

Un sujet plutôt pointu servi par un orateur prodigieux, conférencier et médiateur culturel à Nancy, qui aura réussi, en un peu plus d'une heure, à captiver un auditoire malheureusement trop peu nombreux, ce vendredi soir, dans la salle des fêtes d'Haraucourt sur Seille.

Dommage car Christophe Roderman, tribun enthousiaste et pédagogue, a permis au maigre public de découvrir une période historique riche et déterminante pour notre Lorraine à travers son architecture.

Mais pour les absents, Grain de sel, propose les principaux extraits de l'intervention de Christophe Roderman qui, soyons certains reviendra, rapidement dans le Saulnois pour évoquer d'autres sujets tout aussi passionnnants.

 

 

archoconfOn a évoqué à plusieurs reprises sur Grain de sel la formidable expo organisée par le Conseil Départemental de la Moselle et le Musée des Antiquités nationales de Saint-Germain-En-Laye qui se tient jusqu'au mois de novembre au musée du sel de Marsal. 

Accueillis par le Conseiller départemental du Saulnois, Fernand Lormant, cent vingt archéologues réunis en colloque à Nancy se sont retrouvés dans l'ancienne cité du sel pour découvrir L'Or blanc des Celtes ce jeudi 14 mai.

Guidés par Laurent Olivier le conservateur en chef du musée parisien, commissaire de l'exposition, les spécialistes de l'Age du fer, venus de toute l'Europe ont été impressionnés par la qualité des objets découverts dans la Haute vallée de la Seille. 

Pour compléter leur visite dans le Saulnois, les archéologues ont découvert l'histoire de Marsal grâce aux commentaires de Michel Remillon et Vincent Hadot. Ils ont ensuite évidemment parcouru les abords de la mare salée en écoutant les commentaires de Roger Richard. 

Une belle publicité pour notre territoire et pour ce magnifique musée.