tepe

C'est le début des vacances et le Saulnois offre à ses habitants et à ses visiteurs de multiples possibilités de sorties comme cette conférence sur les civilisations disparues proposée par les Amis du musée du sel et Chemins Faisant, le vendredi 16 octobre, à 20h, salle des fêtes de Marsal.

L'historien, scientifique américain, Hancock, dans son ouvrage "L'empreinte des Dieux" avance la théorie de la disparition de civilisations anciennes suite à la collision d'une comète il y a environ 12500 ans frappant la terre au Nord du Canada
Comment expliquer  selon lui, la construction de monuments gigantesques comme la grande pyramide de Kheops, les murs Incas ou Mayas nécessitant des techniques inconnues aux dates habituellement avancées dans nos manuels d histoire?

Des fouilles récentes sur le site de Gobekli Tepe en Turquie laissent apparaître les vestiges  d'une civilisation trés avancées dès le 12ème millénaire avant JC remettant en cause la datation de la révolution du Néolithique
Ce sont ces questions que posera le conférencier Guy Claudel, à Marsal, le vendredi 16 octobre à 20h.

Entrée libre et masquée.

mare1

Sur le chemin du retour, en rentrant de vacances, on est resté stupéfait à Mulcey en découvrant que la mare pédagogique du regroupement des Bords de Seille avait disparu !

On ne sait pas quelle mouche a piqué le conseil municipal de Mulcey mais en pleine rentrée scolaire, et alors que les enfants s'apprêtaient à démarrer le projet d'école sur l'eau, on a rien trouvé de mieux dans cette petite commune du Saulnois que de détruire cet oasis de biodiversité, cette mare pédagogique, lieu d'étude des petits scientifiques en herbe qui pouvaient trouver là matière à observer, questionner, recueillir des données, et les partager avec les camarades. 

Avec le verger de l'école, l'espace vert tout proche, la mare constituait un véritable atout pour les écoliers du regroupement, habitant Mulcey mais aussi Moyenvic, Marsal, Saint Médard, Blanche-Eglise et Haraucourt.

Réalisée en 2005, sous l'impulsion du Parc Naturel Régional de Lorraine et avec l'appui de l'ancienne municipalité, restaurée en 2015 grâce aux parents d'élèves, la mare pédagogique a été comblée pour laisser place à un ...terrain de foot ! 

Chacun appréciera la portée symbolique de ce geste écoeurant. On pense bien fort aux élèves et aux enseignantes de l'école. 

 

rentree

C'est la rentrée ! Grain de sel a quitté la région, fini les vacances, les balades dans le Saulnois et les articles quotidiens. 

On sera de retour à l'automne pour d'autres nouvelles du Saulnois....

Bonne reprise à tous et à très bientôt.

Le Grain de sel  

Picto grossesse alcool mediumC'est le feuilleton de l'été à Juvelize, petite commune tranquille du sud du Saulnois où les habitants se demandent s'ils retrouveront un jour une eau propre à la consommation. Le site Juvelize.com qui suit au quotidien l'actualité dans cette localité publie depuis cinq mois les analyses de l'eau du village réalisées par  l'ARS (Agence Régionale de Santé) . Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elles ne sont pas brillantes, voire inquiétantes. Lisez plutôt :

Eau d'alimentation non conforme à la limite de qualité réglementaire pour le paramètre nitrates. La consommation de l'eau est déconseillée aux femmes enceintes et aux nourrissons de moins de 6 mois. Les mesures sanitaires correctives nécessaires doivent être prises afin de rétablir la qualité de l'eau. Un suivi analytique renforcé est réalisé pour vérifier l'évolution de ce paramètre." ARS.

53,8 mg/litre en avril, 54,1 en mai, 59,5 en juin, 61,3 en juillet et......60 mg/l en août. Rappelons que le taux de nitrates acceptable pour la consommation humaine est de 50 mg/litre maximum.

On ne sait pas à partir de quel niveau de dégradation de la qualité de l'eau on fera quelque chose dans le village, en attendant, Juvelizois, Juvelizoises, vacanciers, vacancières, faites des stocks de bouteilles d'eau !

 

haraucourt 1

Les habitants du Saulnois et les quelques vacanciers qui se baladent encore dans la région en cette fin d'été vont pouvoir découvrir enfin ce qui se cache sous ces quatre dômes étranges qui se dressent entre les deux petits villages d' Haraucourt et Marsal, le samedi 12 septembre de 10h à 18h.

Car après une très longue période d'études et une phase de travaux ultra rapide, après de nombreuses controverses et des débats animés, l'unité de méthanisation fonctionne à plein régime à la grande satisfaction des 23 agriculteurs partie prenante du projet qui vont donc faire découvrir au public leur petit bijou de technologie capable de transformer les effluents de leurs animaux en gaz injectable dans les pipelines de GRTGaz.