jackLa Communauté de communes du saulnois, la Municipalité de Moyenvic et le Foyer rural invitent la population du village et des environs à une projection gratuite et en plein air de l'excellent film d'animation Jack et la mécanique du coeur au terrain des sports, le vendredi 10 juillet 2015 à la tombée de la nuit. 

Des pop corn, des gâteaux et une buvette seront à la disposition des spectateurs attendus nombreux par les organisateurs. 

 

Voir la bande annonce en cliquant sur l'image ci-dessous :

jack2

pharma2En février 2014, on posait le panneau de chantier de la future maison médicale de Vic sur Seille. Les travaux avaient commencé en septembre. Moins d'un an après, les premiers occupants de la maison de santé de Vic sur Seille viennent de prendre possession de leurs nouveaux locaux.

C'est la pharmacie qui essuie les plâtres puisqu'elle a ouvert lundi 29 juin ses portes au public. 

Le dentiste devrait s'installer en juillet, rejoint en août par les médecins et les infirmières. 

Le nouveau pôle médical, situé rappelons-le au carrefour des routes de Nancy à Dieuze et de Vic à Juvrecourt sera donc totalement opérationnel  pour la rentrée.

Alors, et même si le site choisi pour sa réalisation a créé un moment la polémique au centre ville, réjouissons-nous de l'arrivée d'une telle infrastructure gage de la résistance à la désertification médicale dans notre cher Saulnois. 

polonaisdieuzeIl y a soixante-quinze ans la 1ère Division de Grenadiers polonais défendait avec bravoure le Saulnois ralentissant l'armée allemande mais payant en juin 1940 un lourd tribut humain lors de combats acharnés.

Des centaines de Polonais sont ainsi enterrés à Dieuze, une rue de la ville porte le nom de leur groupe.

Les Grenadiers polonais ont été honorés il y a quelques jours par les officiels, les politiques, les militaires.

Ce soir c'est la population de Dieuze et du Saulnois qui était venue dans la salle de cinéma de la Délivrance pour assister à la projection du film documentaire "Le long chemin" réalisé par Jean-Paul Gaillot, d'après le livre de François Guéringer. polonaisdieuze2

Un vibrant hommage à ces étrangers chassés de leur pays par Hitler ou travailleurs immigrés en France qui luttèrent pour la liberté.

Illustré par des témoignages poignants de vétérans mais également d'images d'archives exceptionnelles patiemment récoltées par le spécialiste de l'histoire militaire de la région, Jean-Paul Gaillot, le film a passionné une salle archicomble.

Petit extrait du documentaire ci-dessous : 

be1C'est l'unique centre d'hébergement collectif du territoire, il est situé dans la petite commune de Blanche Eglise, à trois kilomètres de Dieuze.

Depuis vingt-cinq ans, il accueille des écoliers venus de toute la Lorraine, des marcheurs et des fêtards de tout poil qui disposent d'un site idéal pour leurs agapes.

Dirigé depuis sa création par Véronique Davrainville, le lieu est une ancienne ferme communale transformée en gîte avec l'aide du Parc naturel régional de Lorraine.

Pour la petite histoire le site est venu remplacer le gîte de la chapelle de Saint-Livier à Moyenvic revendu à l'époque à l'Evêché de Metz. L'argent de la vente a donc permis de financer les travaux d'aménagement à Blanche-Eglise.

Disposant de quarante places réparties dans des chambres et des dortoirs de 4, 5, 10 et 14 lits, le centre met également à disposition des utilisateurs une cuisine, une salle de réunion, une salle de classe, un terrain de sport.

Plus de mille nuitées sont ainsi "vendues" chaque année à des clients qui repartent enchantés de leur séjour.

be2Il est vrai qu'ici ils sont chouchoutés par la directrice qui se met en quatre pour les satisfaire. La philosophie de la maison privilégie avant tout la convivialité et la qualité du service plutôt que le chiffre d'affaire.
La gastronomie n'est pas oubliée puisque l'excellent traiteur local Christian Charpentier livre régulièrement les plats pour le centre.

L'environnement est également pour beaucoup dans l'intérêt d'un tel hébergement. Situé sur le GR5, il constitue une étape appréciée sur le sentier de grande randonnée qui va des Pays-Bas à Nice en traversant notre Saulnois.

Les enseignants passent ici avec leurs élèves une semaine en Classe verte. Des séjours  proposés par le PNRL qui a conçu des programmes pédagogiques riches et variés avec des visites au choix au musée du sel de Marsal, au musée Georges de La Tour à Vic sur Seille, au Domaine de Lindre, à la maison du Clément à Belles-Forêts ou la maison du Pays des Etangs à Tarquimpol.

Ils peuvent également utiliser le parc à vélos pour des randonnées cyclo dans la campagne environnante. be3
Cette année, les classes des écoles de Terville, Behren-les-Sierck, Montois-Flanville et Bioncourt ont fréquenté le centre de Blanche-Eglise.

Pendant les vacances scolaires des centres aérés sont organisés, les mercredis récréatifs occupent les plus jeunes chaque semaine.
Enfin, les week-end, la grande salle est louée pour les fêtes de famille, des réunions d'entreprise.

be4En novembre a lieu désormais le Kraspec festival, manifestation culturelle où sont présentés pièces de théâtre, spectacles de marionnettes, sketches et concerts.

 

Pour contacter la Directrice du centre d'hébergement : O6 50 48 03 53

magbioLes réunions s'enchaînent dans le Saulnois autour du projet de création d'un magasin bio sur Dieuze. Producteurs, consommateurs, curieux avaient rendez-vous mardi dans la grande salle de la MJC pour le lancement public d'une réflexion sur une éventuelle création d'un lieu de distribution de produits locaux et bio.

Et l'idée semble séduire si l'on en croit le nombre de participants et la dynamique qui a accompagné les discussions de la soirée. Les coordinateurs du projets, issus de l'AMAP du Saulnois et d'Artisans du monde, ont présenté les premières pistes d'une réflexion qu'ils mènent depuis plusieurs semaines.

Le magasin doit être porteur de sens : consommation de produits locaux, agriculture respectueuse de l'environnement, lieu d'échange et de partage, réduction des déchets. Le lieu sera donc bien plus qu'un magasin. 

Des expériences de ce type tentées à d'autres endroits du territoire ont été évoquées. A Marthille par exemple où la distribution de produits bio s'effectue par l'intermédiaire d'un Groupement d'Achat Service Epicerie. A Woippy avec le réseau Biocoop Ethique, à Arles avec Solid'Arles ou à Paris avec le Supermarché collaboratif La Louve

A Dieuze, il faudra rapidement choisir la structure du magasin, le statut juridique, le mode fonctionnement, trouver un lieu, déterminer les jours d'ouverture, les produits proposés....

Un vaste chantier qu'ont autorisé à lancer les participants à cette réunion fondatrice. Le travail de constitution débutera le mardi 30 juin, à 20h avec toutes les personnes intéressées (même si elles n'ont pas participé aux premières rencontres).

 

 

 

 

Les producteurs sont nombreux, les produits qu'ils peuvent proposés sont variés.Les consommateurs