pharmaLa maison de santé, avec sa pharmacie cantonale comme tête de pont, ouvrira ses portes au début de l'été, sur les hauteurs de Vic au carrefour des routes de Nancy et d'Arracourt. Cette infrastructure accueillera, outre la pharmacie, les cabinets de trois médecins, le cabinet infirmier et un dentiste. 

Grain de sel a pu prendre quelques clichés du chantier où travaillent et ont travaillé les entreprises locales :

Terrassement : Ent Robinet Amélecourt
Gros Oeuvre : Ent GF Moselle Chateau-Salins
Menuiseries : Ent Dom'ETHic Houdemont
Toitures-Etancheité : Ent. ETTEC St Nicolas de Port
Façades : Ent. Pro-Façades Metz
Enrobé : Ent. Thiriet Lunéville

Chauffage : Ent SCHILLOT Champenoux
Electricité : Ent NOEL Rehainviller
Cloisonnement & sol Ent PCML Gerbécourt
Chape Ent. Prestige Pont-à-Mousson

cabinets 

 dentiste

ecoleIl semblait pourtant que la priorité de notre gouvernement était l'éducation ! C'est en tout cas ce qui était annoncé par notre Président de la République et la création des 60 000 postes programmée en 2012 sur le quinquennat laissait envisager un avenir tranquille aux petites écoles rurales de notre Saulnois. Eh bien on  s'est trompé !  

Le regroupement pédagogique des Bords de Seille (Marsal, Moyenvic, Mulcey, Blanche-Eglise, Haraucourt et Saint-Médard) va fermer une classe en Maternelle, à Marsal, à la rentrée prochaine. 

Motif ? Effectifs trop peu élevés ! Pourtant le nombre d'enfants augmente sur l'ensemble du regroupement (de 87 enfants on passe à 93). Dans les classes, les élèves sont en nombre raisonnable pour travailler correctement d'autant que des enfants en grandes difficultés ou souffrant de handicap réclament une attention plus soutenue de la part des enseignants.ecole en greve1

Actuellement, les élèves sont 15 et 16 dans les deux classes de Maternelle, 19 au CP/CE1, 18 au CE2/CM1 et 19 au CM1/CM2.  

Ca ne plaît pas pourtant à l'Education nationale qui a décidé d'enlever un poste d'enseignant en septembre 2015. Les maires ont bien tenté de sauver la classe, en rencontrant l'inspectrice de circonscription à Château-Salins puis le Directeur académique à Metz, pour éviter cette fermeture. Mais en vain ! Tout juste ont-ils eu le droit de choisir le lieu de la fermeture.

Les enseignants, quant à eux, étaient en grève aujourd'hui en signe de protestation. 

L'argument massue opposé à nos élus dépités : dans les autres écoles, il y a des classes de 30 élèves ! 

Ici on fonctionnait plutôt bien mais comme c'est très difficile ailleurs, on va donc faire très difficile chez vous ! 

L'an prochain donc 10 élèves de plus dans l'unique classe de Maternelle. Une classe unique (Petits/Moyens/Grands) et plus d'accueil possible pour les Tout-petits (moins de trois ans).

Les parents d'élèves, les élus seront informés ce soir en Conseil d'école de cette étonnante décision qui a été rejetée par les quatre syndicats enseignants aujourd'hui au Comité technique spécial départemental à Metz obligeant ainsi l'Inspection Académique à organiser une nouvelle réunion mercredi prochain. Mais elle ne concernera pas l'avenir de la classe de Marsal.

Dans les autres écoles du Saulnois on peut signaler la fermeture programmée de l'école Edmont About à Dieuze et de ses cinq postes et le transfert vers l'école voisine Gustave Charpentier où l'on créera...quatre postes !  A Laneuveville en Saulnois, on ferme également l'école. Les enfants iront à Delme. A Aulnois sur Seille, on enregistre la fermeture d'une classe de Maternelle. 

Au total, en Moselle, on compterait 115 fermetures pour 53 ouvertures. 

 

mongolfiere

Une image rare dans notre région capturée par un fidèle internaute de Grain de sel, vers 9h ce lundi de Pâques au-dessus de Moyenvic. La montgolfière se déplaçait sur un axe Nord-Ouest /Sud-Est. montgolfiere3mongolfiere2

vienneLe Parc Naturel Régional de Lorraine avait choisi de fêter la 11ème nuit de la chouette dans le Saulnois, à Marsal, ce samedi 4 avril 2015.

 Cette manifestation nationale qui a lieu tous les deux ans est destinée à faire connaître les animaux nocturnes et notamment les hiboux et les chouettes à la population. Elle pouvait prendre plusieurs formes selon les régions. Le PNRL, pour le Saulnois, avait choisi d'inviter la troupe de théâtre du Bimberlot et son comédien Anthony Vienne pour une fable poétique évoquant les relations délicates entre l'être humain et son environnement. firmin

On a conté en effet l'histoire de Firmin, paysan un peu rustre, qui après avoir tronçonné quelques pommiers fut transformé en chouette chevêche par Philomène la sorcière. Transporté subitement dans le monde des animaux sauvages, Firmin découvre peu à peu cette nature fragilisée par l'action inconsciente de certains êtres humains. (voir l'extrait vidéo ci-dessous très bientôt)

Un peu avant le spectacle, Nelly Weber, chargée de mission au PNRL avait présenté les conclusions du récent comptage des chouettes chevêches sur la partie Est du territoire du PNRL.

Très satisfaite par la participation des bénévoles (30 contributeurs dans le Saulnois), la présence de l'animal a été confirmée sur un axe allant de Château-Voué à Lagarde. On a aussi entendu chanter la chouette chevêche dans le secteur d'Insviller et Munster. 

La soirée s'est achevée autour d'un verre de bière marsalaise, de vin de Vic et de viande d'Alteville, l'occasion de prolonger la discussion sur les sujets environnementaux qui ne manquent pas actuellement dans le Saulnois. 

 

 

chouettebandau

 

Le magazine culturel lorrain L'estrade vient de paraître pour le mois d'avril. Disponible sous format papier dans les cinés, les Offices de Tourisme, les commerces il est également visible sur Grain de sel en numérique. 

Vous pouvez donc découvrir l'actu culturelle et artistique dans le premier cahier, les questions de société et d'économie dans le second. Le troisième livret est destiné à la jeunesse avec ce mois-ci un dossier sur Napoléon.

 

estradeavril15

 estradejunior15estradeecoavril15