Presque quotidiennement sur ce site, il donnait son avis. Sur tous les sujets, Mistral apportait son éclairage, sa plume tantôt acérée, tantôt drôle, parfois bienveillante. 

On ne pouvait pas être tout le temps de son avis mais son assiduité, sa fidélité (il écrivait depuis 2007) ont enrichi ce site qu'il louait si souvent. 

Je ne connaissais Mistral qu'à travers Grain de sel mais en apprenant son décès aujourd'hui, c'est avec beaucoup de peine que j'écris cet article. 

A la mémoire de Daniel Rossel.....puisque c'était son nom. 

 

Le Parc naturel régional de Lorraine édite chaque année un guide des produits du terroir. L'édition 2015 vient de paraître. Elle recense les nombreuses entreprises qui produisent sur le territoire du PNRL poissons, viandes, vins et alcools, fruits et légumes, fromages, mais aussi limonade, truffes, safran....

On y trouve également les boutiques du Parc, les AMAP, les groupements de producteurs... 

Notre Saulnois compte évidemment de nombreux producteurs qui sont référencés dans le guide du PNRL et que vous pouvez retrouver en feuilletant le document ci-dessous : 

 

guide1

insoliteUne sortie entre amis ou entre collègues...


Pour fêter les vacances, un départ en retraite, un anniversaire, ou simplement pour découvrir le patrimoine en s'amusant...
L'Office de Tourisme du Pays du Saulnois vous propose Une Visite Insolite de Vic sur Seille.

Deux guides loufoques vous accompagneront dans la cité de Vic l’Evêchoise à la découverte de son histoire, de ses légendes et de ses anecdotes… Le tout avec humour !


Pour un groupe de 10 personnes minimum - Sur réservation

Visite disponible les mercredis après-midi, les week-ends et jours feriés.


N'hésitez pas à contacter l'OT au 03 87 01 16 26 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

mosellepassionLa presse régionale confirme aujourd'hui une des craintes majeures des acteurs du tourisme et de la culture dans le Saulnois à savoir la fermeture programmée pour l'an prochain pendant cinq mois des sites Moselle passion. La culture oui mais la moitié de l'année seulement !

De novembre à mars, donc, le château de Malbrouck, le Domaine de Lindre, les jardins fruitiers de Laquenexy, la maison de Robert Schuman de Scy-Chazelles, le musée de la guerre de1870 de Gravelotte et nos deux musée du Saulnois, le musée Georges de La Tour à Vic et le musée du sel à Marsal seront fermés au public. 

Une information apportée par le président du Conseil général de la Moselle en personne, Patrick Weiten, dans les colonnes du Républicain lorrain du 21 février 2015. L'argument massue pour justifier cette très longue fermeture étant une fréquentation trop faible en cette période ! 

On nous ressert donc l'argument économique et sa fumeuse rentabilité dans un domaine (la culture) qui est tout sauf un lieu où l'on doit parler de rentablité. 

Le maire de Vic s'est ému de cette très longue fermeture dans un courrier qu'il a adressé à Patrick Weiten. Une fermeture qui pour Jérôme End fragilise le territoire en terme culturel mais également économique. 

Nos musées mosellans sont fréquentés si on y organise des évènements qui attirent le public. Gallé, Friant, les chefs d'oeuvre de Georges de La Tour, la tapisserie des Gobelins ont fait déplacer les foules dans nos cités du sel ces dernières années. 

Des animations, des expositions sur la période d'hiver sont tout aussi envisageables. Fermer ces structures aussi longuement est une aberration en terme de stratégie. Quelle visibilité pour les tour opérator, les touristes français ou étrangers lorsqu'ils programmeront des sorties dans la région s'ils découvrent au moment de la préparation de leur séjour que les musées sont fermés la moitié de l'année !! 

Pire encore on annonce qu'à l'ouverture à la fin du mois de mars, les scolaires qui bénéficiaient de la gratuité et qui composaient une grande partie  des visiteurs des musées mosellans, devront payer ! 

Tout le monde est très inquiet donc, encore plus dans le Saulnois où les deux musées et le Domaine de Lindre sont les moteurs du tourisme de la région. On se raccroche alors aux quelques signes évoqués sur Grain de sel récemment comme la nomination d'un chef au musée de Vic sur Seille avec une expo importante sur Georges de la Tour. On pense aussi au gros travail que mène Laurent Olivier, Conservateur en chef au musée des Antiquités Nationales de Saint-Germain-En-Laye pour organiser une grande expo sur les Celtes en mai prochain au musée du sel de Marsal. 

 


chateaubrehainLe marais de Château-Bréhain était l'un des derniers marais alcalins* non protégés en Moselle. Cette tourbière de plaine, d'une superficie d'à peine 4 hectares abrite 4 espèces végétales protégées : la Marisque, l'oenanthe de Lachenal, le Scirpe glauque et l'Ophioglosse vulgaire.

Côté faune, c'est le busard Saint-Martin qui se laisse observer aux abords de cette zone humide bien connue des ornithologues. 

Ce site est désormais protégé grâce à la signature d'un bail emphytéotique de 99 ans entre la commune de Château-Bréhain et le CEN Lorraine.

Le conservatoire des espaces naturels lorrains ( ancien CSL) est une association de protection du patrimoine naturel Lorrain reconnue d'utilité publique.
Il intervient en faveur de
•  la connaissance de la nature en Lorraine,
•  la protection des espaces naturels et des espèces,
•  la gestion des sites protégés en Lorraine,
•  la valorisation des espaces naturels lorrains.

Le CEN Lorraine, protège un peu plus de 300 sites naturels (soit environ 5 500 hectares) : un bilan positif après 30 ans d'existence.cen

 

Le Saulnois abrite évidemment de nombreux sites protégés par le CEN Lorraine : 25 au total avec celui de Château-Bréhain qui se répartissent sur l'ensemble du territoire : 

La côte de Delme, Rouge Croyon à Tincry, les pelouses de Bacourt, la petite Seille, l'ancienne saline de Salonnes, le Pré Léo à Vic, les Grands roseaux d'Haraucourt, le Grand pâtural à Marsal, les Prés salés à Marsal, le Paquis des oies à Saint-Médard, l'étang Hamant à Blanche-Eglise, les Rayeux à Lindre-Basse, le Pré de Desbordes à Lezey, les Salées Eaux à Juvelize, l'étang de Brù à Donnelay, les prairies alluviales de Lagarde, l'ancien canal à Insviller, les prairies du Kohlmatt à Insviller, le Bevenacker d'Albestroff, le marais d'Honskirch, l'ancienne voie ferrée, le marais de l'Albe et la mare de bellevue à Francaltroff, le marais de Lénin et le marais d'Erstroff. 

 

L'inauguration et la visite du marais de Château-Bréhain est prévue le samedi 28 février .

orchidée

 

Déroulé de l'inauguration :
- 9h45, rdv sur le parking de l'église de Château-Bréhain pour visiter le site (pensez à prendre des bottes)
- 11h15, retour au parking
- 11h30, discours officiels dans la salle communale de Bréhain et vin d'honneur

Voir aussi le site du Conservatoire d'Espaces naturels de Lorraine

* : Les marais alcalins et prairies humides associées : milieux marécageux ouverts à surface restreinte, les marais et les prairies humides sont localisés dans les fonds de vallée. Liés aux variations de la nappe et riches en carbonates de calcium, ces habitats naturels d’intérêt européen sont dominés par des touradons de Molinie et accueillent une flore adaptée à la submersion et à la sécheresse temporaires et une faune spécifique.