Les deux salles superbes de ciné du Saulnois, la Délivrance à Dieuze et la salle Saint-Jean de Château-Salins permettent aux habitants de se faire une toile , dans des conditions optimales, tout au long de la semaine. Les prix sont minimes et l'accueil des plus sympathique.  

Au mois de mars, l'offre est variée, jugez plutôt : 

A Château-Salins : Taken 3, Toute première fois, La nuit au musée, Papa ou maman, Cinquante nuances de Grey.

A Dieuze : Les souvenirs, Papa ou maman, La nuit au musée 3, Bis.

Pour retrouver la programmation complète des deux cinémas, cliquez sur l'onglet Cinéma du menu de Grain de sel.  

taken

 

 

toutepremierefois

 

 bis

patePlus de sept cents personnes ont assisté jeudi dernier aux obsèques d'une très grande figure du Saulnois. Claude Paté avait contribué au développement de notre région. Il s'est éteint à 90 ans.

Une carrière hors norme pour cet agriculteur haraucourtois, personnage passionant,  truculent et si attachant dont le parcours a été retracé par un de ses amis proches lors de son enterrement et que nous reproduisons ici dans son intégralité : 

Hommage à mon Ami Claude

Comment résumer en quelques mots la vie d’un homme comme Claude Paté ?
Au-delà de la tristesse et du chagrin, nous avons tous eu le bonheur de le connaître. Une vie s’achève.

Notre présence, très nombreuse ici, témoigne de notre attachement profond à cet homme d’exception.

Claude était avant tout un paysan, au sens noble du terme c'est-à-dire un homme du Pays et au service de son Pays. Le Saulnois qu’il aimait tant.
Tout être humain se construit, disait-il, par sa famille, son éducation, ses rencontres, ses engagements, ses joies, ses peines. Quelquefois ses souffrances.

Maire d’Haraucourt pendant 30 ans, il a su mener avec efficacité et dans le consensus la gestion de sa commune.
En visionnaire parmi les maires ruraux, il a compris l’intérêt de conjuguer agriculture, environnement et tourisme en appuyant dans les années 70 la création du Parc naturel régional de Lorraine et le Musée du Sel de Marsal avec ses amis Livier BARTHELEMY et Henri REMILLON.

Nous pourrions évoquer ici les nombreuses fonctions qu’il a assurées, mais il y a surtout un homme aux profondes qualités humaines qui nous ont marqués. Un exemple pour nous tous.

D’abord un père de famille responsable et attentif qui a su inculquer les valeurs de la vie à ses enfants. Il était fier de la réussite de ses enfants et petits-enfants dont il parlait souvent.
Tout ceux qui ont côtoyé Claude ont été frappé par son optimisme, sa bonne humeur, sa joie de vivre.
Son enthousiasme rayonnait, rassurait son entourage et ses amis. Il avait sur la vie un regard de sagesse et savait relativiser les choses.

Fédérateur, animateur, consensuel, mais obstiné dans ses idées ; ses qualités lui permirent de finaliser de nombreux projets : syndicaux, d’élu local ou professionnels.
En particulier, deux évènements qu’il a piloté de bout en bout : Le Congrès National de la FNO en 1998 et le rassemblement mondial des Merinos en 2010. Ce sont deux souvenirs inoubliables dans la profession agricole.

Tout dans le comportement de Claude s’inscrivait dans l’intérêt général. Sa bonne humeur légendaire, son sens de l’amitié, son humour sur la vie, sur lui-même et sur les autres, chacun de nous a pu l’apprécier.
Homme très sensible et dans la compassion, il avait beaucoup souffert de la disparition de son épouse en 1990 et de la maladie de son frère Gérard. Des années durant, il allait chaque soir à l’hôpital de Dieuze au chevet de son frère. Tout ceci dans la discrétion.

« Le bonheur, c’est d’être ensemble », répétait-il souvent.
« Un problème se règle autour d’une table » : Echanges, amitiés, convivialité, simplicité. Une leçon de vie pour nous tous.

 

 

logo villes fortifies definitif

L'association des villes fortifiées de la grande région vient de mettre en ligne un nouveau film de promotion de leur territoire. 
La Grande Région est un espace transfrontalier réunissant la Wallonie, les Communautés française et germanophone de Belgique, le Grand Duché de Luxembourg ,la Lorraine, la Sarre et la Rhénanie-Palatinat.

559

 

 

On a l'habitude sur Grain de sel de présenter chaque nouvelle exposition du Centre d'Art Contemporain La Synagogue de Delme. C'était le cas la semaine dernière avec Stone, Air, Axioms, Delme.

 Mais dans cet article, c'est le nouveau site Internet de cet extraordinaire espace d'exposition que nous vous invitons à découvrir. 

Un site Internet qui évoque évidemment les expos du moment mais, et c'est là sa richesse, il donne à voir aussi l'historique des évènements qui ont jalonné depuis plus de vingt ans l'histoire de cet ancien lieu de culte. 

nouveaudelme

Le nouveau site accessible en cliquant sur la vignette à droite :

vergaLa réunion était d'importance à la comcom aujourd'hui puisqu'on parlait finance avec le débat d'orientation budgétaire lors de ce conseil communautaire à Vergaville. Cent quatre délégués réunis dans la salle des fêtes pour entendre le directeur François Harmand leur donner en introduction deux mauvaises nouvelles sur les futurs budgets de notre intercommunalité. 

D'une part la dotation budgétaire allouée par l'Etat ne sera pas celle escomptée. 900 000 € de manque à gagner d'ici à 2017, la somme a de quoi affoler les compteurs communautaires.  D'autre part, un des projets phares de la CCS pour les années à venir, l'installation de la fibre optique sur le territoire, devra être financée en cinq ans au lieu de dix. Ces nouvelles données emmènent le budget de la CCS sur des pentes instables et inquiétantes. Une projection sur les quatre années à venir prévoit un déficit de fonctionnement dès 2017. 

Dans ces conditions, il faut trouver très vite des solutions et le directeur des services propose, avant de laisser la parole aux élus, d'agir sur trois leviers  : la fiscalité, l'investissement, le recours à l'emprunt. 

Les délégués prirent alors la parole. On proposa ici de supprimer le magazine du Saulnois distribué au habitants de la CCS. Là on s'interrogea sur l'importance des charges salariales dans les multi-accueils, on se demanda si il était nécessaire d'installer le FTTH sur tout le territoire...A chaque fois, les présidents des commissions concernées argumentèrent avec brio pour défendre des investissements indispensables. On exhorta la CCS à trouver une solution pour le domaine de Burthecourt, on remit aussi en cause l'utilité de réaliser de nouvelles zones industrielles à Dieuze (zone de la Sablonnière) et Morville (extension sur le plateau haut) : sur Dieuze où les négociations en cours pour l'achat des terrains rendraient certains agriculteurs gourmands ou à Morville où une subvention du Conseil général de 475 000 € tarde à arriver.dob

Il faudra pourtant bien arriver à boucler les budgets des prochaines années. La direction préconise de recourir à l'emprunt : 750 000 € dans un premier temps puis 7 000 000 € pour le FTTH.

Le DOB présenté ce soir à Vergaville comme son nom l'indique n'était qu'un débat. Il s'est donc achevé face à toutes ces inquiétudes. 

Le DOB collecte et traitement des déchets ménagers a été présenté également. La mise en place de la redevance incitative se fait en autofinancement. La construction d'une nouvelle déchèterie à Delme est à l'étude. Mais le fonctionnement d'une telle infrastructure inquiète et d'autres solutions sont envisagées comme l'utilisation des déchèteries voisines pour ne pas gréver le budget. 

L'entreprise Barassi a été choisie pour réaliser les travaux sur le plateau-haut de la zone industrielle et commerciale de Morville pour une somme de 930 935 €.  Comme on l'a précisé plus haut, le versement d'une subvention du CG est actuellement en suspens. La présidente de la commission économique a alors précisé qu'en cas de non versement de la subvention, la CCS ne réaliserait pas cette nouvelle tranche de travaux sur la zone de Morville. 

Il a été décidé de déposer le nouveau logo de la CCS à l'institut national de la propriété intellectuelle. On a également autorisé le Président de la CCS à signer une convention avec ERDF et Orange pour l'utilisation dans certains cas des poteaux des ces entreprises pour faire passer la fibre optique sur le territoire de la CCS. 

Enfin, on a désigné les représentants de la CCS aux conseils d'administration des collèges et lycées du Saulnois.