vergaLa réunion était d'importance à la comcom aujourd'hui puisqu'on parlait finance avec le débat d'orientation budgétaire lors de ce conseil communautaire à Vergaville. Cent quatre délégués réunis dans la salle des fêtes pour entendre le directeur François Harmand leur donner en introduction deux mauvaises nouvelles sur les futurs budgets de notre intercommunalité. 

D'une part la dotation budgétaire allouée par l'Etat ne sera pas celle escomptée. 900 000 € de manque à gagner d'ici à 2017, la somme a de quoi affoler les compteurs communautaires.  D'autre part, un des projets phares de la CCS pour les années à venir, l'installation de la fibre optique sur le territoire, devra être financée en cinq ans au lieu de dix. Ces nouvelles données emmènent le budget de la CCS sur des pentes instables et inquiétantes. Une projection sur les quatre années à venir prévoit un déficit de fonctionnement dès 2017. 

Dans ces conditions, il faut trouver très vite des solutions et le directeur des services propose, avant de laisser la parole aux élus, d'agir sur trois leviers  : la fiscalité, l'investissement, le recours à l'emprunt. 

Les délégués prirent alors la parole. On proposa ici de supprimer le magazine du Saulnois distribué au habitants de la CCS. Là on s'interrogea sur l'importance des charges salariales dans les multi-accueils, on se demanda si il était nécessaire d'installer le FTTH sur tout le territoire...A chaque fois, les présidents des commissions concernées argumentèrent avec brio pour défendre des investissements indispensables. On exhorta la CCS à trouver une solution pour le domaine de Burthecourt, on remit aussi en cause l'utilité de réaliser de nouvelles zones industrielles à Dieuze (zone de la Sablonnière) et Morville (extension sur le plateau haut) : sur Dieuze où les négociations en cours pour l'achat des terrains rendraient certains agriculteurs gourmands ou à Morville où une subvention du Conseil général de 475 000 € tarde à arriver.dob

Il faudra pourtant bien arriver à boucler les budgets des prochaines années. La direction préconise de recourir à l'emprunt : 750 000 € dans un premier temps puis 7 000 000 € pour le FTTH.

Le DOB présenté ce soir à Vergaville comme son nom l'indique n'était qu'un débat. Il s'est donc achevé face à toutes ces inquiétudes. 

Le DOB collecte et traitement des déchets ménagers a été présenté également. La mise en place de la redevance incitative se fait en autofinancement. La construction d'une nouvelle déchèterie à Delme est à l'étude. Mais le fonctionnement d'une telle infrastructure inquiète et d'autres solutions sont envisagées comme l'utilisation des déchèteries voisines pour ne pas gréver le budget. 

L'entreprise Barassi a été choisie pour réaliser les travaux sur le plateau-haut de la zone industrielle et commerciale de Morville pour une somme de 930 935 €.  Comme on l'a précisé plus haut, le versement d'une subvention du CG est actuellement en suspens. La présidente de la commission économique a alors précisé qu'en cas de non versement de la subvention, la CCS ne réaliserait pas cette nouvelle tranche de travaux sur la zone de Morville. 

Il a été décidé de déposer le nouveau logo de la CCS à l'institut national de la propriété intellectuelle. On a également autorisé le Président de la CCS à signer une convention avec ERDF et Orange pour l'utilisation dans certains cas des poteaux des ces entreprises pour faire passer la fibre optique sur le territoire de la CCS. 

Enfin, on a désigné les représentants de la CCS aux conseils d'administration des collèges et lycées du Saulnois.  

 

 

Presque quotidiennement sur ce site, il donnait son avis. Sur tous les sujets, Mistral apportait son éclairage, sa plume tantôt acérée, tantôt drôle, parfois bienveillante. 

On ne pouvait pas être tout le temps de son avis mais son assiduité, sa fidélité (il écrivait depuis 2007) ont enrichi ce site qu'il louait si souvent. 

Je ne connaissais Mistral qu'à travers Grain de sel mais en apprenant son décès aujourd'hui, c'est avec beaucoup de peine que j'écris cet article. 

A la mémoire de Daniel Rossel.....puisque c'était son nom. 

 

Le Parc naturel régional de Lorraine édite chaque année un guide des produits du terroir. L'édition 2015 vient de paraître. Elle recense les nombreuses entreprises qui produisent sur le territoire du PNRL poissons, viandes, vins et alcools, fruits et légumes, fromages, mais aussi limonade, truffes, safran....

On y trouve également les boutiques du Parc, les AMAP, les groupements de producteurs... 

Notre Saulnois compte évidemment de nombreux producteurs qui sont référencés dans le guide du PNRL et que vous pouvez retrouver en feuilletant le document ci-dessous : 

 

guide1

insoliteUne sortie entre amis ou entre collègues...


Pour fêter les vacances, un départ en retraite, un anniversaire, ou simplement pour découvrir le patrimoine en s'amusant...
L'Office de Tourisme du Pays du Saulnois vous propose Une Visite Insolite de Vic sur Seille.

Deux guides loufoques vous accompagneront dans la cité de Vic l’Evêchoise à la découverte de son histoire, de ses légendes et de ses anecdotes… Le tout avec humour !


Pour un groupe de 10 personnes minimum - Sur réservation

Visite disponible les mercredis après-midi, les week-ends et jours feriés.


N'hésitez pas à contacter l'OT au 03 87 01 16 26 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

mosellepassionLa presse régionale confirme aujourd'hui une des craintes majeures des acteurs du tourisme et de la culture dans le Saulnois à savoir la fermeture programmée pour l'an prochain pendant cinq mois des sites Moselle passion. La culture oui mais la moitié de l'année seulement !

De novembre à mars, donc, le château de Malbrouck, le Domaine de Lindre, les jardins fruitiers de Laquenexy, la maison de Robert Schuman de Scy-Chazelles, le musée de la guerre de1870 de Gravelotte et nos deux musée du Saulnois, le musée Georges de La Tour à Vic et le musée du sel à Marsal seront fermés au public. 

Une information apportée par le président du Conseil général de la Moselle en personne, Patrick Weiten, dans les colonnes du Républicain lorrain du 21 février 2015. L'argument massue pour justifier cette très longue fermeture étant une fréquentation trop faible en cette période ! 

On nous ressert donc l'argument économique et sa fumeuse rentabilité dans un domaine (la culture) qui est tout sauf un lieu où l'on doit parler de rentablité. 

Le maire de Vic s'est ému de cette très longue fermeture dans un courrier qu'il a adressé à Patrick Weiten. Une fermeture qui pour Jérôme End fragilise le territoire en terme culturel mais également économique. 

Nos musées mosellans sont fréquentés si on y organise des évènements qui attirent le public. Gallé, Friant, les chefs d'oeuvre de Georges de La Tour, la tapisserie des Gobelins ont fait déplacer les foules dans nos cités du sel ces dernières années. 

Des animations, des expositions sur la période d'hiver sont tout aussi envisageables. Fermer ces structures aussi longuement est une aberration en terme de stratégie. Quelle visibilité pour les tour opérator, les touristes français ou étrangers lorsqu'ils programmeront des sorties dans la région s'ils découvrent au moment de la préparation de leur séjour que les musées sont fermés la moitié de l'année !! 

Pire encore on annonce qu'à l'ouverture à la fin du mois de mars, les scolaires qui bénéficiaient de la gratuité et qui composaient une grande partie  des visiteurs des musées mosellans, devront payer ! 

Tout le monde est très inquiet donc, encore plus dans le Saulnois où les deux musées et le Domaine de Lindre sont les moteurs du tourisme de la région. On se raccroche alors aux quelques signes évoqués sur Grain de sel récemment comme la nomination d'un chef au musée de Vic sur Seille avec une expo importante sur Georges de la Tour. On pense aussi au gros travail que mène Laurent Olivier, Conservateur en chef au musée des Antiquités Nationales de Saint-Germain-En-Laye pour organiser une grande expo sur les Celtes en mai prochain au musée du sel de Marsal.