assainissementPetit à petit les communes du Saulnois se mettent aux normes dans le domaine de l'assainissement. Pour le traitement des eaux usées, la loi sur l'eau de 2006 impose aux collectivités de moins de 2000 habitants de mettre en place un service d'assainissement collectif ou non collectif. 

Une mini station d'épuration ou des fosses septiques individuelles, le choix est parfois délicat et répond à des considérations techniques ou financières et les études comparatives sont soigneusement disséquées par les élus.

Lorsque l'option collective est choisie ce sont des lagunages qui sont créés. Un ou plusieurs bassins récoltent les eaux usées de la localité et sous les effets associés du vent, du soleil, de la végétation, de la faune, l'eau se purifie en quelques mois avant d'être rejetée dans les cours d'eau.

Moyenvic fut pionnière dans ce domaine et, grâce à son maire visionnaire, dès 1984, elle possèdait un lagunage à trois bassins. Trente ans plus tard, on suit son exemple et la majorité des communes du Saulnois choisit cette méthode.

Si la municipalité n'opte pas pour l'assainissement collectif, la Communauté de communes du Saulnois, à travers le SPANC (Service Public d'Assainissement Non Collectif), apporte son expertise, ses conseils et contrôle la mise en place des installations individuelles. Des subventions importantes versées par l'Agence de l'eau et le Conseil général, permettent de prendre en charge jusqu'à 80 % des sommes dues par les particuliers

Au quatre coins du territoire, on s'équipe donc et dans quelques temps l'ensemble du Saulnois respectera les normes environnementales. 

Fosses Blanche Eglise
Lagunage Mulcey
Lagunage Saint Médard
Lagunage Marsal
Lagunage Xanrey
Lagunage Lezey

Pour la seconde année consécutive, l’Assemblée nationale met en ligne la réserve parlementaire utilisée par les députés, suivant le souhait de son Président Claude Bartolone et de son Bureau. 
Sur le site internet de l'Assemblée Nationale, chaque citoyen peut ainsi consulter la destination de la somme réservée par l'institution au député de la circonscription.
Si vous souhaitez savoir où sont allés les crédits octroyés par Alain Marty, notre député, au cours de l'année 2014, cliquez sur la vignette ci-dessous :

 

marty

saulnois

Les élections départementales des 22 et 29 mars amèneront les électeurs à élire deux conseillers départementaux, un homme, une femme qui représenteront le tout nouveau canton du Saulnois.


Cette nouvelle division administrative est née le 18 février 2014 par décret publié au Journal officiel de la République française.
Un nouveau territoire qui efface ainsi des tablettes les cinq cantons actuels de Château-Salins, Delme, Vic, Dieuze et Albestroff qui composaient l'arrondissement de Château-Salins et qui correspond aux limites de la Communauté de communes du Saulnois. 


Mais comme le nombre d'habitants ne correspondait pas aux normes démographiques fixées par la loi (38 000 h + ou - 20 %), on a décidé, à Paris, d'ajouter sept communes du feu canton de Verny : Foville, Moncheux, Sailly-Achâtel, Saint-Jure, Secourt, Vigny et Vulmont.

Ces localités appartiennnent à la Communauté de communes du Vernois (Foville, Moncheux, Saillly-Achâtel, Saint-Jure, Secourt et Vulmont) et à la Communauté de communes d'accueil de l'Aéroport  régional de Lorraine (Vigny).


Le canton est baptisé "canton du Saulnois"


Les 135 communes du canton du Saulnois :
Aboncourt-sur-Seille, Achain, Ajoncourt, Alaincourt-la-Côte, Albestroff, Amelécourt, Attilloncourt, Aulnois-sur-Seille, Bacourt, Bassing, Baudrecourt, Bellange, Bénestroff, Bermering, Bezange-la-Petite, Bidestroff, Bioncourt, Blanche-Eglise, Bourgaltroff, Bourdonnay, Bréhain, Burlioncourt, Chambrey, Château-Bréhain, Château-Salins, Château-Voué, Chenois, Chicourt, Conthil, Craincourt, Cutting, Dalhain, Delme, Dieuze, Domnom-lès-Dieuze, Donjeux, Donnelay, Fonteny, Fossieux, Foville, Francaltroff, Frémery, Fresnes-en-Saulnois, Gelucourt, Gerbécourt, Givrycourt, Grémecey, Guébestroff, Guéblange-lès-Dieuze, Guébling, Guinzeling, Haboudange, Hampont, Hannocourt, Haraucourt-sur-Seille, Honskirch, Insming, Insviller, Jallaucourt, Juvelize, Juville, Lagarde, Laneuveville-en-Saulnois, Lemoncourt, Léning, Lesse, Ley, Lezey, Lidrezing, Lindre-Basse, Lindre-Haute, Liocourt, Lhor, Lostroff, Loudrefing, Lubécourt, Lucy, Maizières-lès-Vic, Malaucourt-sur-Seille, Manhoué, Marimont-lès-Bénestroff, Marsal, Marthille, Molring, Moncheux, Moncourt, Montdidier, Morville-lès-Vic, Morville-sur-Nied, Moyenvic, Mulcey, Munster, Nébing, Neufvillage, Obreck, Ommeray, Oriocourt, Oron, Pettoncourt, Pévange, Prévocourt, Puttigny, Puzieux, Réning, Riche, Rodalbe, Rorbach-lès-Dieuze, Sailly- Achâtel, Saint-Epvre, Saint-Jure, Saint-Médard, Salonnes, Secourt, Sotzeling, Tarquimpol, Tincry, Torcheville, Vahl-lès-Bénestroff, Val-de-Bride, Vannecourt, Vaxy, Vergaville, Vibersviller, Vic-sur-Seille, Vigny, Villers- sur-Nied, Virming, Vittersbourg, Viviers, Vulmont, Wuisse, Xanrey, Xocourt, Zarbeling, Zommange.


Le bureau centralisateur de ce canton est la commune de Château-Salins

degrelle

On pourra découvrir très bientôt les mystérieux candidats du Front national pour les élections dans le Saulnois. En effet, Norbert Degrelle et Bénédicte Ourdin dévoileront leur programme pour  notre canton au cours de trois réunions publiques qui auront lieu  : 

- samedi 14 février, salle des fêtes de Francaltroff, à 18h.

- vendredi 20 février, Médiathèque de Delme, à 18h.

- mardi 3 mars, salle polyvalente de Château-Salins, à 18h.

Le Front de gauche part dans la campagne électorale pour ces élections départementales en équipe et ce sont les quatre candidats (deux titulaires et deux suppléants) qui s'affichent ensemble sur la photo officielle : de gauche à droite Rosa Marques, Estelle Gallot, Emmanuel Grandjean, Michel Grandjean. 

 

fdg