bourguignonconf2Il a fallu refuser du monde ce jeudi 25 février au Lycée agricole de Château-Salins pour la conférence des deux agronomes stars mondiales d'une agriculture alternative, Lydia et Claude Bourguignon. Invités par le CGA Lorraine, Avoine, l'Agence de l'eau et le lycée agricole, les deux orateurs étaient attendus par quatre cent trente personnes venues de toute la grande région et qui se sont massées dans le grand amphi et les couloirs de l'établissement.

Beaucoup d'agriculteurs, de nombreux étudiants, des professeurs des citoyens engagés pour la défense de l'environnement, mais aussi un grand nombre  de curieux qui attendaient l'expertise de ce couple hors du commun qui scrute, décortique et analyse les terres agricoles à travers le monde. (voir un extrait de la conférence dans la vidéo ci-dessous)

Et le constat de ces deux spécialistes est...dramatique ! L'agriculture mondiale, dominée par les multinationales productrices d'engrais chimiques, détruit depuis pusieurs dizaines d'années les sols de la terre entière ! Une catastrophe à l'échelle planètaire que l'on peut observer au quotidien, dans la forêt amazonienne, les fleuves d'Amérique du Sud ou dans les champs du Saulnois. bourguignonconf1

Pour Lydia et Claude Bourguignon, les agriculteurs, bernés par les discours mensongers des firmes sans scrupules sont entraînés dans un cercle vicieux qui détruit petit à petit leur pricipal patrimoine : la terre ! Une terre qu'en règle général, ils ne connaissent pas.  Il y a peu ou il n'y a plus de cours de microbiologie des sols dans les structures de formation alors que c'est la base de l'agriculture justement

Mais après les constats, les deux scientifiiques ont proposé de nombreuses pistes qui permettraient de sortir de cette spirale terriblement dangereuse pour notre planète. Des solutions qu'ils mettent en oeuvre lorsqu'on fait appel à eux sur les exploitations agricoles : agro-forestation, permaculture, pose de bois raméal fragmenté, semis sous couvert...toute une batterie de solutions, qu'on peut mettre en place en fonction des sols concernés et  qui vise à préserver la terre nourricière.

Après une heure d'explications illustrées de clichés et de chiffres inquiétants, les deux conférenciers se sont prêtés au jeu des questions-réponses avec le public pendant une heure environ.

Un débat très technique et très riche, conclu par la formule d'André Blouet, professeur d'agronomie et chercheur à l'INRA à Mirecourt qui remercia chaleureusement le couple Bourguignon en les qualifiant d'indisciplinés de l'agriculture !  

 

economizparisTerminés les déplacements à Sarrebourg, Nancy ou Metz pour acheter le parfum ou les crèmes de soin de sa marque préférée ! Depuis cette semaine, à Dieuze, on peut aller chercher son flacon chez Economiz, 6 avenue du Général De Gaulle. De l'inédit dans le Saulnois pour ce service qui devrait connaître un gros succès commercial en raison notamment des tarifs qui sont inférieurs de 25 % à ceux de vos magasins habituels.

Pour commander son parfum, vous pouvez passer directement chez Economiz, la société d'achats groupés dieuzoise, où des testeurs sont à disposition. Quelques jours après vous récupérez votre commande avec les échantillons.economizparfums2

Toutes les marques (à l'exception des produits Chanel) sont disponibles : Georgio Armani, Azzaro, Dior, Hugo Boss, Burberry, Bulgari, Cacharel, Chantal Thomas, Dolce Gabana, Diesel, Givenchy, Gucci, Jean-Paul Gautier, Kenzo, Lancôme, Lolita Lempicka, Mauboussin, Nina Ricci, Paco Rabanne, Reminiscence, Rochas Paris, Thiery Mugler, Yves Saint-Laurent..

Côté produits soins et beauté : Clarins Paris, Lancôme Paris, Dior, Payot Paris....

Tarifs et liste complète des produits sur le site internet ou sur la page Facebook

Voir aussi l'article paru sur l'entreprise Economiz sur Grain de sel il y a quelques semaines

 

 

filipetti16Lors de sa conférence de presse sur les sites Moselle Passion du 15 février dernier, le Président du Conseil départemental, Patrick Weiten avait rappelé que la Ministre de la Culture de l'époque Aurélie Filippetti était à ses côtés pour inaugurer l'exposition Retour à la lumière au musée Georges de La Tour de Vic sur Seille.

ll était donc intéressant d'obtenir l'avis d'Aurélie Filippetti sur les orientations prises par le Conseil Départemental en matière culturelle. 

L'ancienne ministre, députée de la Moselle, nous a reçus à Metz, ce mercredi 24 février, dans les locaux de sa permanence parlementaire, pour un entretien de trente minutes. 

En préambule, Aurélie Filippetti a tout de suite tenu à déplorer le désintérêt évident du Conseil Départemental pour des musées aussi importants que ceux de Vic et Marsal. Labellisés Musées de France, ces sites remarquables, situés sur un territoire rural, doivent être préservés, soutenus et valorisés. Pour la Députée, le Conseil Départemental a ce devoir et cette mission.

Elle s'est d'ailleurs toujours félicitée de l'excellent travail en matière de politique culturelle réalisé par Philippe Leroy lorsqu'il dirigeait le Département de la Moselle et le rôle de son successeur est de poursuivre cette politique.retouralalumiere

Malheureusement, pour l'ancienne ministre de la Culture,  ce n'est pas le cas et elle trouve inacceptable par exemple que les scolaires soient obligés de payer pour participer aux animations et aux ateliers des sites Moselle Passion. Financés par des fonds publics, il est normal que la contrepartie soit la gratuité. Les écoliers n'ont pas à payer pour découvrir un musée. Les coûts élevés demandés interdisent, de fait, aux scolaires de se rendre sur les Sites Moselle Passion. A terme on va affaiblir les musées. Il est tout aussi regrettable, pour Aurélie Filippetti, qu'il n'y ait plus de volonté d'organiser des expositions temporaires.

Petit à petit, on va vider de leur public ces sites. En fin d'année, on constatera qu'il n'y a pas de visiteurs. Et l'argument pour une éventelle fermeture sera tout trouvé. Je crains, dit Aurélie Filippetti, que Patrick Weiten ne programme la mort de ces musées. 

Et ce n'est pas une question d'argent ! Il n'y a qu'à voir ce que coûte le festival Cabanes où l'on est capable de trouver, au Département, 3 millions d'euros ! On privilégie des coups, la communication, plutôt que la culture !  Cela veut simplement dire que la politique éducative et culturelle n'est plus une priorité du Conseil Départemental.  

choralerestoLes restos du coeur distribuent dans le Saulnois, à Château-Salins et à Dieuze, depuis des années des centaines de repas chaque saison aux plus démunis. 

Les dons sont un des moyens permettant à la structure de fonctionner. Alors pour apporter quelques subsides supplémentaires, l'Office de Tourisme du pays du Saulnois et de Dieuze organise ce dimanche 28 février, à 15 h, dans la salle de la Délivrance, un concert mêant deux chorales du territoire : L'ensemble vocal la Passepierre de Dieuze et la chorale Mélodie de Réchicourt le Château. 

La participation pour ce spectacle est libre.

 

L'an passé à Marsal, l'an prochain à Maizières les Vic, les classes de maternelle dans le Saulnois disparaissent régulièrement. Nos bambins de 3 à 6 ans seront donc un peu  plus serrés pour des apprentissages jugés pourtant primordiaux par le Premier Ministre et la Ministre de l'Education Nationale dans toutes leurs sorties médiatiques.

Un décalage incompréhensible qui appauvrit encore un peu plus un territoire déjà bien abîmé ! C'est d'ailleurs ce que vient de souligner le Conseiller Départemental, Fernand Lormant en écrivant au Directeur d'Académie qui gère les créations et suppressions de postes en Moselle. 

Lire la lettre de Fernand Lormant en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

lettrelormant