Lu dans le Républician Lorrain, édition du vendredi 30 novembre, deux articles qui évoquent l'avenir des écoles primaires dans le Saulnois et plus particulièrement celui des regroupements pédagogiques qui sont, semble-t-il, de plus en plus menacés. 

En effet, les élus, les inspecteurs, les représentants de l'état se réunissent ici et là et réfléchissent à la future carte scolaire. Une organisation des écoles qui doit être revue car, selon certains, les effectifs baissent dans les campagnes, les écoles isolées manquent de moyens et les nombreux transports scolaires coûtent beaucoup d'argent à la collectivité. 

Si certains se résignent et envisagent d'envoyer les écoliers dans des structures plus importantes au risque de voir disparaître leurs écoles de village, d'autres réfutent les arguments avancés comme les parents d'élèves du regroupement pédagogique dispersé des Bords de Seille qui multiplient les initiatives pour qu'on abandonne toute idée de fermeture de regroupement créé en 1975 et qui fonctionne parfaitement bien. 

Pour se faire entendre, ils ont d'abord sollicité le Syndicat scolaire pour obtenir quelques explications. mais comme de ce côté on ne leur a pas répondu, ils ont décidé d'alerter la population sur ce qui tramait au sujet de la scolarité des enfants des villages de Moyenvic, Marsal, Haraucourt, Mulcey, Blanche-Eglise, Haraucourt sur Seille et Saint-Médard. 

Leurs arguments : petites écoles à taille humaine pour la scolarité des enfants, proximité avec le corps enseignant, nombreux projets menés en collaboration avec les enseignants, périscolaire qui focntionne bien, les écoles amènent la vie dans les villages....

Résultat, une pétition signée par la quasi totalité des foyers de ces communes et une pétition en ligne qui a reçu plus d'un millier de signatures.

Les parents, forts de ce soutien populaire invitent maintenant leurs élus pour leur demander de défendre eux aussi leurs écoles et la scolarité des leurs enfants.

Lire l'article du RL en cliquant sur la vignette ci-dessous et signer la pétition en cliquant ici

nonalafermeture

Commentaires   

+3 #4 etonné 04-12-2018 09:04
Citation en provenance du commentaire précédent de Bernard CALCATERA :
Citation en provenance du commentaire précédent de cricri :
Et là? C'est la faute à Macron? Aux énarques? Aux taxes?
Et si c'était la faute à ces privilégiés d'électeurs paresseux qui s'en mettent plein les urnes en votant pour n"importe qui...

Là, Monsieur CRICRI, je suis parfaitement de votre avis ! On vote n'importe qui ou n'importe quoi...
On la encore vu lors du dernier vote du dernier conseil communautaire !

Pourquoi Mr le Maire de Marsal, vous n'étes pas élu vous aussi. Voyons, voyons un peu de modestie.
Citer
-1 #3 Bernard CALCATERA 04-12-2018 02:25
Citation en provenance du commentaire précédent de cricri :
Et là? C'est la faute à Macron? Aux énarques? Aux taxes?
Et si c'était la faute à ces privilégiés d'électeurs paresseux qui s'en mettent plein les urnes en votant pour n"importe qui...

Là, Monsieur CRICRI, je suis parfaitement de votre avis ! On vote n'importe qui ou n'importe quoi...
On la encore vu lors du dernier vote du dernier conseil communautaire !
Citer
+2 #2 cricri 01-12-2018 18:54
Et là? C'est la faute à Macron? Aux énarques? Aux taxes?
Et si c'était la faute à ces privilégiés d'électeurs paresseux qui s'en mettent plein les urnes en votant pour n"importe qui...
Citer
-2 #1 Facho 01-12-2018 18:32
La aussi comme pour les repas il y aura un appel d'offre pour savoir ou iront ces "gamins (e)" Messieurs et mesdames soif de pouvoir, a force de tirer sur la corde!!!!! et ne venez pas crier au scandale dans le printemps 2019.On y arrivera sans rien casser. Merci macron et toute sa pyramide dégoulinante
Citer