cassini

Alors que la Communauté de communes fête en ce moment ses 20 ans d'existence, ce document nous rappelle qu'il y a plus d'un siècle nos villages du Saulnois étaient  déjà réunis dans un ouvrage appelé  "l’Evangile des ivrognes" version d’Atilloncourt, de 1912. 

Autrefois on donnait le nom d’Evangile à certaines mélodies populaires qu’on chantait aux veillées d’hiver, aux fêtes patronales sur l’air de chants d’église.
Le chanteur ou la chanteuse contait toutes les malices transmises par la coutume locale sur le village et surtout ceux des environs. Les cancans les plus insolites, les racontars les plus scabreux y passaient en même temps que les sobriquets et autres railleries attribués aux villageois, lesquels remontaient souvent loin dans le passé, parfois jusqu’au Moyen Age.
En consultant donc l’Evangile des ivrognes, version d’Atilloncourt, écrit en patois, on découvre que les Moyenvicois étaient appelés Lés grosses gohhes de Moyinvic (en français, les grosses gorges de Moyenvic)
Cette moquerie sur l’apparence physique découlait d’une maladie qui devait certainement frapper plus fréquemment les gens de Moyenvic : le goitre. Augmentation du volume de la glande thyroïde (grosseur au niveau du cou), le goitre est dû, entre autre, à une eau peu oxygénée ou peu calcaire. En patois, gorge se dit gasse et les Moyenvicois étaient appelés aussi les Gagasses

Après s’être attardé sur le sort des Moyenvicois, voici les qualificatifs que l’on donnait aux habitants des villages voisins, en Lorrain puis en Français :
Lés friyands d’Vic - - Les friands de Vic
Lés paures de Mahhâ - - les pauvres de Marsal
Lés hawates de Harâcot - - les houettes d’Haraucourt
Lés gros vantes de Bianche église - - Les gros ventres de Blanche-Eglise
Lés milionères de Dieuze - - Les millionnaires de Dieuze
Lés crâve de fim de Ch’té Salins - - Les crève la faim de Château-Salins
Lés fèyous d’peuhhes de Juv’lise - - Les faiseurs de puits de Juvelize
Lés couchons d’Jur’cot - - Les cochons de Juvrecourt
Lés républikins d’Grand-Racot - - Les républicains d’Arracourt
Lés hatins d’Mulcé - - Les hautains de Mulcey

D’autres villages :
Lés fèyous d’volates de Hhanrè - - Les faiseurs de claies de Xanrey
Lés bocates de Grèm’cé - - Les chèvres de Gremecey
Lés grands pènés d’Dême - - Les grands jupons de Delme
Lés rayous d’plâte d’Amnicot - - Les arracheurs de plâtre d’Amelecourt
Lés dadiches de Coutures - - Les niais de Coutures
Lés mouchards de Ley - - Les mouchards de ley
Lés fèyous de sèchs de Burioncot - - Les faiseurs de sac de Burlioncourt
Lés pahhous de dieurnouyes de Hampont - - Les pêcheurs de grenouilles de Hampont
Lés pahhous d’ègrâwisses d’Obrick - - Les pêcheurs d’écrevisses d’Obreck
Lés marchands d’pwéres de Tièrpris - - Les marchands de poires de Kerprich (Val de Bride)
Lés bèvads de Chambrè - - Les bavards de Chambrey
Lés bons jouwous de djiges de Salons - - Les bons joueurs de quilles de Salonnes
Lés bons chèssous de Bèthlémont - - Les bons chasseurs de Bathelémont
Lés gros bounots de Donnelay - - Les gros bonnets de Donnelay
Lés manjeoux de grosse châ dè Mèhéres - - Les mangeurs de grosse chair de Maizières
Lés saints d’lé piote Besinje - - Les saints de la petite Bezange
Lés marchands de bié de Vèrgâvile : les marchands de blé de Vergaville

Commentaires   

+2 #10 @observateur 14-01-2018 21:12
Il s'agit de joyeux lurons connus largement sur le secteur . Ils ont la spécialité d'animer les repas de familles, fêtes scolaires et autres soirées. Mais leur spectacle tend à tourner dans le vide avec le temps. Originaux au début les rogers manquent d'imagination. Leur esprit créateur manque de souffle.
Citer
0 #9 Dieuzoise 04-01-2018 12:58
Citation en provenance du commentaire précédent de Marsalaise :
Mes bons vœux au village par le biais de ce site ceux du maire!!!!!!plus de papier

on a ce que l'on mérite mais vous n'êtes pas forcement fautive.Désolé
Citer
-5 #8 Marsalaise 01-01-2018 12:58
Mes bons vœux au village par le biais de ce site ceux du maire!!!!!!plus de papier
Citer
-1 #7 Chantal 31-12-2017 16:13
Çà eune beun chonjḗye d’éwor mis lo texe ce su vot’pèje de fècebouc. J’en r’d’mandans.J'vos en r'mercians po c'lé.
Traduction,
C’est une bonne idée d’avoir mis ce texte sur votre page facebook, Nous en redemandons. Nous nous en remercions pour cela.
Citer
-4 #6 Observateur 30-12-2017 20:55
Pour certains bézangeois on parle de Roger ou encore de joyeux communiants. La raison je ne la connaît pas. Qui pourrait le dire ?
Citer
-6 #5 Jean 30-12-2017 10:07
Je ne sais ps si le calcaire joue une role important sur les goitres. On parle souvent de déficit en iode ou de trop fortes teneur en fer des eaux potables. Exemple les eaux plutôt acides traversant des grès riches en fer ds les Vodges. Ci-joint un lien vers un article historique et amusant sur le sujet http://www2.arc.usi.ch/2008_12_labi_rivista.pdf
Citer
-8 #4 cricri 30-12-2017 01:54
depuis certains ont perdu pas mal de choses en route... des millionnaires aux républicains.
Citer
-7 #3 Hahahahahaha 29-12-2017 22:06
Le titre était prometteur...
Citer
+4 #2 Marsalaise 29-12-2017 12:53
Maintenant je comprends MIEUX, les meilleurs ont toujours été Dieuze, on aurait aussi été très bien avec " les gros bonnets" Anes
Citer
-5 #1 Gagasse 29-12-2017 11:27
Magnifique !
Citer