biogenie

Les habitants d'une dizaine de villages du Saulnois (Bourgaltroff, Bénestroff, Vahl les Bénestroff, Nébing, Marimont, Bassing, Bidestroff, Vergaville, Guébling, Lidrezing) ont reçu un petit tract les informant de l'installation programmée d'un centre de traitement de sols pollués à proximité de leur domicile, sur le ban communal de Bourgaltroff, tout près de la ligne LGV.

L'entreprise qui souhaite s'installer s'appelle Biogénie. C'est une filiale d'une multinationale (ENGLOBE) qui possède des centres de traitement des sols dans le monde entier. Elle a donc choisi le Saulnois pour laver des sols récupérés  sur des sites industriels. Grâce à son procédé appelé "Biopile" elle nettoie les terres et les renvoie "propres" sur leur lieu d'origine.

L'enquête publique, obligatoire pour informer la population a débuté le 26 octobre et s'achèvera le 15 décembre. Elle a déjà reçu quelques réactions de riverains excédés par la situation qui craignent pour les eaux des cours d'eau voisins, des nappes phréatiques,  la qualité de l'air. Ils évoquent aussi le centre d'enfouissement de déchets (amiante) qui est déjà présent à Bourgaltroff. Ils s'inquiètent aussi de la structure du sous sol sur lequel sera construit le centre de traitement Biogénie. Pourquoi, demandent-ils, venir polluer un site propre en pleine campagne alors que ce genre de dépollution peut se faire directement sur les sites à traiter ? Quels intérêts financiers se cachent derrière cette opération catastrophique pour l'environnement local ? 

Mais vu le peu de publicité fait autour de ce projet très impactant pour l'environnement certains habtitants sont donc allés un peu plus loin et ont décidé d'informer leurs concitoyens en diffusant le fameux tract que nous publions ici : 

"Un site d'enfouissement d'amiante près de chez vous, ça vous convient ? Vous ne saviez pas ? Il est là depuis 2003. C'est trop tard ! 

Un site de traitement de sols pollués près de chez vous ça vous dit ? Non ? Alors il est encore temps. Votre commune est concernée par une enquête publique et tous les éléments sont en mairie de Bourgaltroff ou sur le site de la Préfecture

Exprimez-vous, donnez votre avis, posez des questions dans le cahier prévu à cet effet ou à cette adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires   

+2 #9 Klein 09-12-2017 21:57
Si c'est comme la ZAC de Dieuze laissez tomber les vendus qui gouvernent le saulnois ont déjà fait le nécessaire pour ce projet débile comme les autres. Et pour ce qui concerne l'enquête publique eh bien Idem l'enquêteur à la noix fera son petit topo favorable avec l'appui de nos édiles qui laisse le saulnois devenir une poubelle depuis longtemps. Dieuze et également une grosse poubelle chimique et notre édile fait semblant de le nier, HET pollue l'atmosphère personne ne s'alarme bref quand les populations de déciderons vivement à contrer tous ces projets débile qui n'enrichissent ces capitalistes le saulnois se portera mieux mais c'est loin d'être gagné.
Citer
+3 #8 Mr EVERIBODI 09-12-2017 19:17
Mars 2016, à la suite d'une enquête publique "perdue" dans le bassin minier, j'ai pu lire ce texte. Alors, remuons-nous, le Saulnois a du boulot.
Enquête publique pour ICPE-centre de traitement de sols pollués à Bourgaltroff en cours
Enquête publique centre d’incinération d’animaux à Morville les Vic encore à venir en décembre.
Et il paraît qu'il y en a une pour des éoliennes à Lidrezing.

"Jour historique de déni de démocratie »*

Les dénis de démocratie se suivent et se ressemblent.
Les édiles ignorant la loi s’en « battent les cojones ».
Loi des hommes, loi des droits humains, tout est affaire de mots.
La loi des hommes donne-t-elle le droit, alors que la loi des droits humains est bafouée ?
La loi donne à chacun le droit de s’exprimer lors d’une enquête publique**.
Encore faudrait-il que chacun le sache.
Mais si, Chacun devient Beaucoup, sa parole est-elle comptée ?
Pensez donc comme vous voulez, naïfs que vous êtes.
La loi donne à un conseil municipal élu le droit d’émettre un avis défavorable, de voter contre un projet.
Si 51 %, 75 % et 99 % des élus disent non, leur parole est-elle comptée ?
Pensez donc comme vous voulez, naïfs que vous êtes.
La loi donne à un conseil départemental de l’environnement le droit d’émettre un avis, le droit d’écouter les citoyens.
Et après ? Naïfs que vous êtes. Le bourgmestre s’en rit de votre crédulité.
La partie est perdue quand même. Les avis sont balayés, le déni de démocratie règne en maître. Le théatre est fini. Vous y avez cru jusqu’au bout.
Pensez donc, les cartes étaient jouées, les « amitiés » visibles entre bourgmestres et lobbies, hurlantes. La parodie de consultation a joué son rôle. Faire croire qu’on vous donne la parole, quelle idée !
« Na na na na nère », on vous a bien eu !
Rions jaune, rions rouge.
Ecoutons Vandana Shiva** qui nous dit : « Nous devons obéir aux lois supérieures. L’une vient de la Terre, les lois de Gaïa, les lois de la diversité, qui nous disent de protéger ses ressources et ses bienfaits. Et tout ce qui s’oppose à notre devoir envers la Terre, nous ne devons pas y prendre part par respect pour ces lois supérieures. La seconde catégorie, ce sont les lois qui découlent de droits humains, de la démocratie. Toute loi qui interfère avec notre humanité, qui nous prive de liberté, d’indépendance, nous ne devons pas y prendre part. »
et Oscar Wilde « La désobéissance, aux yeux de tous ceux qui ont lu l'histoire, est notre vertu originelle. C'est par la désobéissance et la rébellion que les progrès ont été accomplis. "
(K)assandre -800+2016

*s’était écriée Véronne, ce jeudi 10 mars.
** dans le film "Demain"
Citer
+5 #7 kassandre 09-12-2017 09:22
"Grâce à son procédé appelé "Biopile" elle nettoie les terres et les renvoie "propres" sur leur lieu d'origine."
Les "" s'imposent effectivement. Pas forcément propres, puisque certaines pollutions restent. Les niveaux de contaminants sont sous les limites, et définis en 5 catégories de A à E. Pour certains, on en fait du ciment pour la construction, d'autres du remblai, d'autres du dessous de route et les derniers, les plus contaminés repartent pour être enfouies ailleurs. On les mets sous le tapis.
L'idée de génie, c'est d'avoir réussi à monnayer cela.
Citer
+5 #6 petit FN 08-12-2017 18:22
Et bien entendu tout ce que l'on ne voit pas ou pas voir sous peine (d'etre E......) la région est comme Naples: allez lire l'article de VSD édité il y a 3 semaines sur les déchets....je n'en dis pas plus ,trop long a écrire: donc Ecolo(les étiquettes) pire que des "fachos" bonne lecture
Citer
+9 #5 préfet de rien 08-12-2017 16:46
le plus grave dans cette histoire c'est que notre préfet accorde ce genre de permis !! l'état ne joue pas son rôle protecteur. il est soumis à l'argent roi et sous des prétextes fallacieux accorde l'installation de ces verrues. voir ce qui se passe à haraucourt pour le méthaniseur
Citer
+13 #4 paysans 08-12-2017 16:39
ce que jadore cest que les mecs qui louent les terrains ils te disent qu'il faut bien retraiter les déchets et qu'ils font ça pour l'environnement !! genre ils te prennent pour une grosse bille et ils n'ont même pas honte !
Citer
+12 #3 bérézina 08-12-2017 13:21
et tu ajoutes les musées à l'abandon ou presque, l'inertie de la comcom, de l'office de tourisme, les maires moutons derrière Lormant, les guéguerres dieuze et le reste du monde, l'arnaque botaro, les mjc étranglées, les foyers ruraux au bord du gouffre...
Citer
+12 #2 cricri 08-12-2017 10:14
Dieuze et ses environs aiment ça! Souvenons nous des pigeons morts dans les rues après les "lâchers" de "vapeur" à l'époque de Kuhlmann/Atokem/Arkema (j'en oublie?), les pneus brûlés qui ne polluent pas, les usines douteuses en tout genre depuis bien longtemps, tant financièrement qu'écologiquement.
En plus de tout saloper, salaires de misère parmi les plus faibles de France, main d'oeuvre essentiellement non qualifiée. Ne parlons même pas depuis des décennies dans le coin des taux de leucémie et autres réjouissances
Mais non.... chuuuuuuttt..... Notre ville est belle et dynamique.
Il est rare qu'une économie puisse se soigner quand on passe son temps à nier qu'elle va mal.
Idem des "villes" voisines de Vic et Château qui passent leurs temps à se bouffer le nez à l'image de leurs "grands hommes", autrefois vieux sénateurs moutonniers sans imagination, maintenant médiocres élus départementaux cumulards de casquettes et de mandats tant que c'est possible.
Le niveau baisse.... C'était donc possible?
Cette régions méritait mieux.
Citer
+24 #1 monsieur poubelle 07-12-2017 22:03
dépôt d'amiante KLV, épandage des boues du grand Nancy, méthaniseur usine à gaz, poules en batteries qui puent à Fonteny, HET qui pollue Dieuze, ZAC géante à Dieuze, zone commerciale débile à Château-Salins, chrome 6 au pied de la voie ferrée à Bourgaltroff et ce centre de traitement de sols pollués, le pognon rend fou !! le Saulnois est devenu complètement taré !!
Citer