lettreauxmairesgrand estL'an prochain la Région Grand Est ne financera plus en totalité les transports scolaires pour les écoliers du primaire au moment de la pause méridienne  ! C'est l'objet du courrier reçu par les maires au début du mois d'octobre et qui inquiète fortement du côté des regroupements scolaires ruraux.

Dans les petits villages, où le financement des écoles est déjà un véritable casse-tête financier, on voit mal comment on va pouvoir mettre la main au porte-monnaie pour payer le coût kilométrique et le chauffeur du bus comme le propose l'exécutif du Grand Est.

D'autre part, les accueils périscolaires ne seront pas en mesure d'absorber l'ensemble des écoliers dans les petits villages, ni en terme d'infrastructures ni en terme de personnel.

Le Conseil Régional le sait bien et cette missive, qui emploie toutes les formes de la bienséance, est moins anodine qu'il n'y paraît. Elle s'inscrit dans une logique qui ne déplaira certainement pas à l'éducation nationale qui tente de favoriser les gros regroupements d'écoles dans les centres-bourgs et qui verra à terme la fermeture des petits écoles rurales.

Economies, économies invoque-t-on du côté des ministères et de ces immenses collectivités territoriales qui n'ont aucune considération pour les élèves, leurs apprentissages et les conditions dans lesquelles ils travaillent avec leurs enseignants. Les mêmes qui poussent des cris d'orfraie lorsqu'ils comparent les mauvais résultats des élèves français par rapports à leurs homologues européens, les mêmes qui s'insurgent lorsqu'ils s'aperçoivent que le harcèlement sévit dans les immenses cours d'école, les mêmes qui parlent des dégradations des relations parents/professeurs/mairie.....

Mais dans le Saulnois, depuis juin dernier, le conseiller régional s'appelle Jérôme End. Elu sur la liste du Président du Grand Est Jean Rottner, celui qui est aussi maire de Vic, Président de la Communauté de communes est certainement soucieux de défendre ces petits regroupements. Celui qui proclame partout son amour de la ruralité sera certainement son premier avocat auprès des instances régionales.

 

 

Commentaires   

+2 #5 parent 29-10-2021 09:12
Ce n'est rien de nouveau, cela fait plus de 10 ans que cela se murmure dans les entre-couloirs. Les élus sont tombés dans le piège. Entre ceux qui ont fermé leur école et ceux qui ont subi la fermeture, tous ont plongé. Il suffisait de prendre le taureau par les cornes, de garder les écoles dans chaque village, tellement plus efficaces en terme de sociabilité et aussi performante que les regroupements,e t finalement bien moins chère si l'on calcule la globalité. Avoir le culot de dire, on fait une école hors système. Si on exclut toutes les fioritures devenues indispensables à l'élève moderne et qu'on les remplace par de l'apprentissage au plus près du réel, on y gagne.
Mais, très peu ont osé. Les enfants vont vivre une partie de leur vie, dans le bus, à la cantine et à la garderie. Le nouveau rêve auquel on ajoute la 5 G et voilà les nouveaux robots du meilleur des mondes
Ha, ha, ahhhhhhhhhhhhhhhhhhh!
Citer
+4 #4 Le graoully 29-10-2021 07:23
A parents d'élèves un petit conseil, sondez vos maires pour connaitre leur point de vue sur la question. Savez-vous qu'il y en a qui n'ont qu'une idée : fermer leur école. Pour eux cela coute cher et est source de soucis. Pourquoi ont-ils été élus ? Pour faire de la figuration ? " si vous trouvez que l'éducation coûte cher, essayez l’ignorance ! "
Posez donc la question à vos élus, vous serez fixés. entre les bancs des écoles et les strapontins, présidences et vice-présidences diverses le choix de certains est vite fait.
Citer
+7 #3 ben voyons 28-10-2021 09:03
Pour sur on va pouvoir compter sur Mr End qui a su faire le regroupement des écoles de Vic et de Chambrey pour le grand bonheur du maire de ce village qui s’est fait rouler dans la farine (il n’est pas le seul) et en a payé les conséquences et pour le bonheur des bambins certainement. Pour sur on peut compter sur ce grand amoureux du Saulnois qui doit aimer tout autant ce territoire que Vic sur Seille qu’il quitte pour Dieuze. Avis aux amateurs : Belle maison à vendre sur la non moins belle place Jeanne d’Arc à 180 000 euros. Ceux qui ont crus à ses promesses électorales vont se précipiter pour l’acheter et il va y avoir du monde.
Citer
+8 #2 Paul Bismuth 27-10-2021 14:01
Cela ne figurait pas dans le programme de la liste Rottner. C'est sans doute un oubli. La majorité Rottner ayant succédé à elle-même elle ne peut pas dire que c'est l'héritage. Alors oui c'est un oubli ou alors peut-être que les ex candidats considéraient que c’était une donnée de peu d'importance.
Citer
+6 #1 parents d eleves 26-10-2021 13:26
Aux armes citoyens !
Citer