prixassociation

L'artiste juvelizoise Martine Cadoret a reçu vendredi un nouveau prix à l'occasion du 124ème Salon "A la rencontre des Arts" de Nancy.

 Alors qu'elle venait de recevoir à Hagondange le prix Jean Lefèvre, l'asociation des Artistes Lorrains, fondée en 1892, qui organise le salon nancéien a remis à Martine Cadoret le prix de peinture.

Une belle reconnaissance pour notre artiste du Saulnois de la part d'une institution qui comptait en son sein de nombreux artistes illustres : Gruber, Friant, Majorelle, Prouvé.....

À noter que le tableau primé à cette exposition nancéienne avait reçu pour sa première présentation un 2ème Prix à l'Exposition des Salines Royales de Dieuze en novembre dernier.artistes lorrains 1500

Le palmarès complet : 

Le Prix du Salon revient à Emmanuel Henry
Le Prix de la Peinture à Martine Cadoret
Le Prix du Pastel à François Malnati
Le Prix de la Sculpture à Jean Jacques Henry
Le Prix de l'Originalité à Jonathan Martinel
Le Prix de la Société Centrale d'Horticulture de Nancy à Jean Jacques Hauser

Les mentions :

pour la Peinture à Béatrice Curé (Béa)
pour la Sculpture à Jean Pierre Allera-Bernolin

Le site de Martine Cadoret

rencontre

0
0
0
s2sdefault

madeinviande

Dans le cadre de la 3ème édition des Rencontres Made in viande, les Jeunes agriculteurs de Château-Salins-Delme organisent le dimanche 21 mai une journée portes ouvertes à la ferme pédagogique de Dédeling sur la commune de Château-Voué.

Venez passer la journée et profitez de la vie de la ferme et des animaux : naissance des poussins, bouchonnage des chevaux, traite des vaches ou des chèvres, tonte des moutons, nourriture aux cochons, distribution du grain ou du foin, entretien des litières…

Vous pourrez découvrir tous les animaux peuplant ce havre de paix : vaches et moutons, une basse-cour peuplée d'oies, de canards et de poules ; de chevaux, d'ânes et de cochons mais aussi le potager, les champs de blé, colza...

Vous trouverez sur place une buvette et de quoi vous restaurer.

Un marché du terroir vous permettra de connaître les produits et spécificités des producteurs locaux.

Découvrez la ferme de Dédeling

0
0
0
s2sdefault

sangpoche

Aucun traitement ni médicament de synthèse ne peuvent encore se substituer aux produits sanguins.

Irremplaçables et vitaux, les produits sanguins sont indiqués dans deux grands cas de figure :

- les situations d’urgence et les besoins chroniques, qui concernent des patients que seule une transfusion sanguine peut contribuer à guérir ou à soulager.

Ce geste citoyen permet au quotidien de sauver des milliers de vies en France.

 

Dans le Saulnois, deux dates sont prévues en ce mois de mai : 

le  mardi 16 mai de 16h à 19h30, salle des Carmes, Vic sur Seille

le vendredi 19 mai de 9h à 12h, Lycée agricole, Château-Salins

0
0
0
s2sdefault

luciennevenceslas17

Ils avaient enchanté les spectateurs qui ont assisté à leurs visites décalées de Vic sur Seille, de Marsal et du Musée Georges de La Tour mais depuis quelque temps on n'avait plus de nouvelles du couple de comédiens Lucienne et Venceslas. 

En attendant d'avoir les dates de leurs prochaines interventions, ils nous ont envoyé aujourd'hui cette vidéo, histoire de se rappeler à notre bon souvenir :

 

0
0
0
s2sdefault

rubbi1

Nouvelle menace sur la culture dans le Saulnois ! Alors qu'on inaugurait hier la nouvelle expo au Centre d'Art Contemporain La Synagogue de Delme, le maire de la ville, Roland Geis annonçait lors de son discours d'ouverture des difficultés à venir pour une structure qui voit ses aides diminuer ! 

Le Conseil Départemental réduit en effet des subventions (on parle de 60 000 € en moins) assombrissant l'avenir de ce merveilleux écrin de l'Art contemporain. Catherine Jacquat, la Présidente a promis de se battre pour sauver le Centre d'Art-La Synagogue. Une assemblée générale décisive permettra d'en savoir plus dans quelques jours.

Après ces inquiétantes nouvelles Marie Bechetoille, la Directrice a présenté Mattéo Rubbi l'artiste italien qui prend possession des lieux pour cinq mois (voir la vidéo) à un parterre d'invités composé des amis du centre d'Art Contemporain mais également de dizaines d'enfants qui ont collaboré avec le plasticien à l'exposition "Voyage dans la mer perdue"rubbi2

Présentation de l'expo "Voyages dans la mer perdue" de Mattéo Rubbi

Il y a 150 à 200 millions d’années, pendant la période du Jurassique, les continents et les mers n’occupaient pas la même place qu’aujourd’hui. La Lorraine se situait alors à l’emplacement actuel du Sahara, dans les marges peu profondes d’un océan qu’on a nommé la Téthys, près de la Pangée, le continent unique de cette époque. Le paysage lorrain était une mer chaude et peu profonde, parsemée d’îlots coralliens d’une grande richesse biologique.

Une mer perdue et un soleil impétueux, les deux personnages principaux d’un récit prenant place dans la commune de Delme. Matteo Rubbi s’est intéressé au territoire du Saulnois et a voulu le recréer sous sa version préhistorique, alors qu’il était recouvert par la mer chaude fréquentée par d’étranges poissons et oiseaux. Voyages dans la mer perdue est une exposition conçue et développée in situ dans l’espace du centre d’art contemporain – la synagogue de Delme, à travers une série d’ateliers impliquant la population de la ville. Les projets de Matteo Rubbi sont inspirés par les contextes et les personnes qu’il rencontre lors de ses voyages. Il les rassemble à l’occasion de workshops, de déjeuners ou de promenades nocturnes. L’Histoire et les mythologies sont des prétextes à réunir, partager et recréer du commun. À Delme et ses alentours, c’est avec la participation des écoles, des associations, des médiathèques et des foyers ruraux, qu’il développe son projet et en collaboration avec d’autres artistes. Les participants se réapproprient une histoire locale sous la forme d’une constellation de gestes et de regards, de dessins et de sons. L’exposition devient progressivement un lieu de métamorphoses et de fictions mettant en scène des animaux fantastiques.

0
0
0
s2sdefault