lunionfaitlaforceLa réforme territoriale entamée en 2010 prévoyait la création de "Communes nouvelles".

Comme son nom l'indique, le dispositif devait permettre de mutualiser les forces, les compétences, les moyens des localités concernées autour d'un projet de territoire commun en acceptant, en contrepartie, de fusionner.  

Entrer dans la réforme se faisait sur la base du volontariat mais très peu de maires ont décidé depuis 2010 de sauter le pas. 

Il faut dire que l'enjeu est de taille. La disparition d'une commune ne doit pas être chose aisée à vivre pour un premier magistrat et son conseil municipal. Les maires en place deviendraient maires délégués et éliraient un "super" maire pour la nouvelle entité. CommunesNouvelles

Alors l'Etat a décidé d'accélérer le processus en fixant une date butoir pour ce mariage de raison. Pour janvier 2016, les projets devront être ficelés pour espérer maintenir le niveau actuel de dotation financière pendant trois ans.

Dans le cas contraire, les communes réfractaires verront les dotations de l'Etat baisser irrémédiablement.  Une attaque au porte monnaie qui fait réagir les élus. Les discussions, les réunions, les tractations vont aller bon train dans les semaines et les mois à venir. 

On vous tient au courant ! 

Commentaires   

0 #8 Didier GAILLOT 20-09-2015 08:45
Grandes régions, grandes communes et puis la suite c'est quoi ? Le gouvernement est en train de réorganiser en loucedé l'organisation territoriale, le mode de fonctionnement des pouvoirs publics, les finances publiques sans organiser de véritables débats à la hauteur de l’enjeu. La démocratie locale est concernée. Cela ne mériterait-il pas un référendum ? il est vrai que depuis la déculottée historique du référendum de mai 2005, les" biens pensants" et les "experts" vont y réfléchir à deux fois.
Citer
0 #7 Marre! 14-09-2015 13:00
Pourtant il y a des économies à faire!!!

pour ceux qui n'ont pas pu voir cette émission....

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-3/pieces-a-conviction/
Citer
+2 #6 Yoshisan 13-09-2015 15:24
-" Les maires en place deviendraient maires délégués et éliraient un "super" maire pour la nouvelle entité. "
Mon Dieu mais qui cela pourrait être dans le Saulnois???

Trêve de plaisanterie, et si poursuivant leur logique de regroupements tous azimuts, communes, régions on appliquait les mêmes conséquences que pour nos pauvres maires. Un super conseiller Général, régional, super Député, super sénateur etc. Ça nous ferait pas faire des économies ça? ha mais non je suis bête, pas touche.
Citer
+2 #5 PSQ 11-09-2015 23:11
Heu .... "jamais", c'est français ? Je ne crois pas. Bon, je pense à l'intérêt (commun) général. C'est évident.
Cela dit je ne connais pas ce que vous entendez par "nouveau projet" : il y a un premier projet de trame ?
Citer
+4 #4 Dider GAILLOT 11-09-2015 19:15
La danse du scalp continue. On tape une fois de plus sur ce qui est le service de proximité. Ce système a certes ses carences mais il a au moins le mérite d'impliquer les citoyens autant que faire se peut. Idem dans la fonction publique sur qui tape-t-on? sur les services de proximité. On se garde bien de toucher aux administrations centrales avec leurs fonctionnaires hors cadre et hors grille toujours les premiers à recevoir gratifications et augmentations. Petit à petit la démocratie devient opaque, elle s'éloigne pour disparaître un jour. c'est le souhait de la finance et de la technocratie dont les représentants se croient rois de droit divin. Un peu marre de tout cela, même franchement marre.
Citer
+2 #3 Calcatera Bernard 10-09-2015 22:51
Bernard CALCATERA
Maire de Marsal
Réponse à « Méthan City »
Comme beaucoup de surfeurs, je passe aussi de temps en temps par « Le Grain de Sel ».
On y lit quelques fois des « bêtises ». Là, je ne peux passer sans réagir.
Le projet dont vous voulez parler n’est PAS un projet de la commune de MARSAL et d’autre part, pour ce qui est de MON avis, le projet, oui, mais beaucoup plus loin de nos murs et en général, le plus loin possible des zones habitées, qu’elles soient de Marsal, d’Haraucourt-sur-Seille ou d’ailleurs.
S’il pourrait exister un nouveau projet commun des villages d’ Haraucourt-sur-Seille et de Marsal, ce ne sera jamais celui-là.
Citer
+8 #2 Méthan City 10-09-2015 08:39
Un nouveau nom pour la réunion de deux communes voisines au projet commun. Haraucourt-Marsal enfin mariées !!!!
Citer
+5 #1 cricri 09-09-2015 09:08
Pour supprimer une couche d'élus, on va prendre les plus petits et qui ne coûtent pas grand chose.
Quelques minis despotes (non-éclairés) vont rajouter des têtes à leur tableau de chasse.
La question est de savoir s'ils pourront vampiriser les petites communes pour donner un semblant de survie à leurs "capitales" en voie d'agonie.
Citer