visite virtuelle musee

C'est la nouvelle marotte du Président Weiten qui met du numérique sur tous les sites Moselle Passion et qui imagine que les visiteurs se presseront par milliers dans les musées mosellans. 

A l'occasion du lancement de la saison culturelle, le Président du Conseil Départemental a présenté son penchant pour les nouvelles technologies à Gravelotte très récemment. Malheureusement Grain de sel n'était pas invité par Patrick Weiten qui refuse de répondre à nos questions avec une constance qui force l'admiration. Et on comprend qu'on soit gêné aux entournures du côté des services culturels lorsqu'on découvre le traitement réservé aux sites Moselle Pasion du Saulnois ! 

Le Pavillon d'exposition du Domaine de Lindre est désormais fermé au public à la surprise générale et même semble-t-il, (selon le RL du jour) à celle du vice président, le maire de Dieuze, Fernand Lormant qui n'était pas informé ! Les investissements très lourds de Patrick Weiten dans le numérique (déjà)  il y a quatre ans au Lindre n'ont manifestement pas payé ! 

Le musée du sel de Marsal, musée de France, fermé depuis 2016 pour refaire.... l'entrée au public !  On annonce depuis régulièrement sa réouverture. Dernière date proposée par Weiten, automne 2019 ! Le comité de pilotage qui devait réfléchir à la muséographie attend toujours sa première réunion. Quant au Conservateur qui doit diriger un tel établissement on attend toujours sa nomination.

A Vic sur Seille, le musée Georges de La Tour rouvre ce samedi 9 février. Toujours pas de conservateur non plus à Vic sur Seille, et pas d'exposition temporaire digne de ce musée non plus ! Pas d'info sur les collections vicoises. L'Estrade, magazine financé par le Département et dans lequel Patrick Weiten n'est pas avare de confidence, annonçait l'arrivée de deux tableaux de Georges de la Tour. Mais en fait on aura droit à une copie des Larmes de Saint Pierre et on attend, prêté par le Louvre, Saint Thomas à  la pique.

La fermeture au public de deux sites Moselle Passion, l'absence de projet d'envergure pour le troisième offrent aux habitants du Saulnois, aux élus, aux institutionnels une catastrophique image de la culture en Moselle et le fameux slogan Moselle Sans Limite que le Conseil Départemental trempe à toutes les sauces résonne comme un affront à notre territoire ! 

Impuissants devant un tel gâchis, on observe cette faillite programmée avec une immense tristesse ! 

Le musée Georges de La Tour est désormais ouvert jusqu'au 15 décembre

De 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h00 du mardi au dimanche (et jours fériés)

Fermeture les lundis et le 1er mai

Tarifs

Plein tarif : 5  € Tarif réduit : 3,5 € Gratuité pour les enfants de moins de 16 ans.

Pass Moselle Passion : 25 € (valable un an, accès illimité aux 8 sites).

 

Commentaires   

+8 #7 un homme en colère 10-02-2019 13:55
Que penser d'un conseiller départemental qui ne défend pas la culture de son territoire?
Soit parce qu'il n'est pas capable de la défendre face à l'obsurantisme de Weiten !
Soit qu'il mobilise toutes les subventions pour que sa ville soit la référence culturelle du Saulnois ?
Personnellement j'opterais pour la deuxième solution,pour preuve il vient de faire voter au dernier conseil 900.000€ dont 340.000€ à la charge de la ville pour un espace muséographique sur l'histoire du sel à Dieuze et dans le Saulnois, sans compter les millions dépensés pour le puits salé .
900.000€ détournés qui étaient le budget nécessaire pour faire vivre le musée de Marsal, l'espace culturel de Lindre basse et le musée de VIc.
Citer
-2 #6 Révolté 10-02-2019 10:44
LA DOTATION D’HEBERGEMENT DES DEPUTES, CETTE NOUVELLE ENVELOPPE MECONNUE OFFERTE A NOS ELUS.
Destinée à faciliter la location d’un pied-à-terre dans la capitale, la dotation d’hébergement s’ajoute aux 5.373 euros mensuels de l’Allocation de frais de mandat (AFM), autre enveloppe que l’Assemblée nationale tient à disposition des députés pour la prise en charge des frais de mandat. Selon un collaborateur de la questeure Laurianne Rossi, contacté par Capital, l’utilisation de la dotation d’hébergement a coûté 634.500 euros à l’Assemblée nationale en 2018, soit environ 40% du montant total des frais d’hébergement remboursés aux élus, qui s’élèvent à 1,5 million d’euros en 2018.
- Pendant ce temps là, la rue commande, le gouvernement incapable de régler cette situation qui dure, qui dure....
A quand la fin des "samedis jaunes"?
- Pendant ce temps là, les élus et représentants du peuple, nos chers députés, se font oublier,se servent et préparent sereinement les futures échéances électorales. Bravo, c'est la fête du slip!
Citer
+1 #5 En marche 09-02-2019 22:43
Et demain pour couronner le tout...
Marsal dans le républicain lorrain...
Citer
+1 #4 Saulnois en force 09-02-2019 22:32
A l'issue de ce triste résumé richement informé sur les sites Moselle Passion, je crois qu'on peut dire que P. Weiten n'aime pas beaucoup le Saulnois !
Y'a quand même un sacré déséquilibre dans sa politique culturelle, sa gestion territoriale et ses investissements sur le territoire mosellan.
Alors à tous les sacrifiés, les oubliés, les mis de côtés, les méprisés..AUX URNES ! Mais votez bien, non parce que l'extrême droite (qui a du succès par ici) n'est pas la meilleure solution pour la justice sociale, économique et culturelle. Elle est bien pire !
Citer
+1 #3 CITOYEN 09-02-2019 11:32
OUI, exactement, encore du virtuel, un autre monde.
Mais nous verrons, lors des prochaines élections, si le monde se réveille, pour du réel!
Citer
+7 #2 Sans limite 09-02-2019 10:17
Lorsque la culture est aux mains de politiciens ça donne ça ! Une parodie ! Une gabegie ! Toutes les personnes compétentes en matière culturelle ont quitté le coseil general. Les décisions sont désormais prises par Weiten et personne ne moufte. Ce monsieur tombe sur un zozo qui lui dit que le numérique c’est génial pour faire venir du monde eh ben on fait du Numérique ! Si on lui avait dit qu’il fallait accrocher des ballons multicolores il en aurait accrochés. A Dieuze c’est pareil ! Le maire est tombé sur un « artiste « qui l’a hypnotisé et nous voilà avec un centre culturel franco roumain abracadabrantesque! En Union soviétique on fonctionnait ainsi ! Vive nos politiciens
Citer
+7 #1 cricri 09-02-2019 09:10
La constance de Weiten et des siens cessera quand la constance des électeurs s'épuisera!
Ce sont les électeurs qui me mettent en colère en choisissant de se lâcher sur des motif de révolte (parfois) bien réels mais avec beaucoup trop de simplisme, alors que là, les solutions sont à portée de vue et de bulletin de vote depuis des années.
Citer