federationmaire

Il y a quelques jours, le nouveau Député de notre circonscription écrivait au Premier Ministre en demandant à Edouard Philippe un moratoire sur les fermetures des services publics en milieur rural. 

Le courrier de Fabien Di Filippo n'est pas passé inaperçu et c'est notre conseiller départemental du Saulnois, Fernand Lormant, qui rebondit sur le texte du parlementaire pour défendre la trésorerie d'Albestroff dont la fermeture est programmée pour janvier prochain : 

"Monsieur le Député, 

Ayant été particulièrement attentif à votre intervention auprès de Monsieur le Premier Ministre, et partageant votre engagement quant au maintien de l'intégrité structurelle et économique des territoires ruraux, notamment en ce qui concerne la déliquescence des services de proximité, je m'autorise à attirer votre attention sur la fermeture de la Trésorerie d'Albestroff dont l'activité regroupe les budgets de 26 communes, plusieurs syndicats, 2 établissements médicaux sociaux et qui reçoit plus de 1500 personnes par an pour ce qui concerne l'aide et le conseil à l'imposition.

Ces décisions unilatérales de fermer les Centres des Finances Publiques engendrent un préjudice considérable pour les collectivités et pour ses habitants, le maintien d'un maillage territorial le plus fin possible doit non seulement être impérativement préservé, mais de surcroît être renforcé en moyens humains et matériels. Les Centres des Finances Publiques constituent un enjeu important pour le soutien aux économies locales et la cohésion sociale, nous ne pouvons que marquer notre opposition à la fermeture de la Trésorerie d'Albestroff. Il est indispensable de maintenir ces services autant pour les communes que pour les usagers et que soit respecté le principe de l'égalité d'accès aux services publics pour les citoyens sur l'ensemble du territoire national. L'Etat transfère de plus en plus de charges aux collectivités tout en réduisant de façon substantielle les aides et les prestations de services à la population qui se concentre sur les grands centres urbains. Cette situation  pénalise massivement les territoires ruraux situés aux frontières de périurbanisation et de l'influence des grands pôles d'emploi. Ils subissent de plein fouet l'impact de ces mesures dans un contexte de fragilisation économique, structurel et démographique. 

Monsieur le Député, je compte sur votre soutien indéfectible dans ce combat pour la survie du milieu rural et ne pas amplifier "la réelle rupture d'équité entre milieu rural et milieu urbain" que vous évoquez dans votre courrier.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Député, l'expression de la haute considération. 

Fernand Lormant"

 

 

Commentaires   

-4 #9 Germain 07-07-2017 07:04
Fernand 1er est content. Il a écrit une lettre.
Citer
+1 #8 Cheminot 06-07-2017 21:09
Langue bois! Mais on a l'habitude!
Citer
+1 #7 Didier GAILLOT 06-07-2017 19:09
Bernard je te soutiens à mon faible niveau. Il faudrait que de nombreux autres de tes collègues y aillent un peu. Tout ceci est lamentable. J'ai l'impression que si l'on devait donner un nom de rue à notre Saulnois il faudrait sans doute choisir impasse de l'obscurantisme. La culture n'est pas une priorité ou alors on fait des opérations pharaoniques dans lesquels la population locale n'est pas concernée. Mais où l'image de marque passe en premier. Ceci dit je livre une réflexion plus globale. Nos économistes libéraux disent qu'il faut effectuer des coupes sombres dans les budgets culturels et sociaux. Cela allègera le fardeau qui pèse lourd selon leurs dires, sur l'économie. Au niveau de notre secteur ce qui arrive à l'auberge de Saulnois est bien l'exemple concret que ceci n'est que du gigantesque baratin. Les bénéficiaires de ces allègements sont les financiers et les oligarques, Les obscurs et sans grande, ceux qui ne sont rien comme dirait notre président, ils perdent à tous les coups. Par ailleurs de nombreux petits commerces et artisans sont confrontés à de sérieuses difficultés, l'emploi se porte on ne peut plus que mal. Pour bosser un résident du Saulnois doit passer des heures en déplacement. De tout cela pas un mot, rien nada,
Citer
+5 #6 Bernard CALCATERA 06-07-2017 09:53
Nous aurions bien aimé avoir le même type de courrier adressé à Monsieur le Président du Conseil Départemental dont l’objet serait la non ouverture au public du musée départemental du Sel de Marsal cette saison.
Mais là, Monsieur le Conseiller Départemental, il faut-il en avoir…
Il nous a été promis une commission pour réfléchir, et un nouveau musée du sel pour avril 2018, peut-être même avec un peu de retard…
A ce jour, pas de commission –bien sûr- des tractations et des transferts d’archives, oui certainement… pour le reste, top secret, bouche cousue…
Et nos casernes qui ne se sont pas écroulées lors du dernier orage… Mais que vont-elles devenir ?
Et plus généralement, que va devenir le Saulnois après 2020 ? (c’est dans moins de 3 ans !)
Si vous avez un peu de temps, allez signer la pétition : « Rendons le Musée du Sel à son public ! », avec le lien ci-dessous. Faites-la signer aussi, et pourquoi ne pas aller déjeuner ou diner chez Charles. Vous ne regretterez ni l’un et surtout pas l’autre.

(https://www.change.org/p/alain-demur-rendons-le-mus%C3%A9e-du-sel-%C3%A0-son-public )
Citer
-1 #5 cricri 03-07-2017 09:18
Ce courrier doit-il être pris comme le premier mouvement d'une guéguerre entre un ex-suppléant oublié et un nouveau tandem en fonction?
Tout ça va encore arranger le secteur...
Non? Ah bon.. Pourquoi?
Citer
+7 #4 micro 03-07-2017 09:08
Mais est ce qu'ils vont arrêter de nous prendre pour des cons???? Franchement, ils ont du mal à comprendre. Vraiment le bal des faux culs.
Citer
+10 #3 Lucide 03-07-2017 07:28
Pour s insurger de la perte d un bureau de la trésorerie y a du monde. Pour s indigner du sort d un musée y a personne.
Citer
+2 #2 Anonyme 02-07-2017 20:03
Il oublie qu'il était député suppléant et qu'il aurait pu faire quelques choses avant.
Citer
+9 #1 JP 02-07-2017 12:16
C'est aussi Super de votre part, d'ailleurs c'est votre job et on verra si il y a une suite ou une conclusion rapide. Personnellement j'en doute quand même un peu car depuis peu on nous annonce une dizaine de milliards d'euros d'économie.
Citer
0
0
0
s2sdefault