destructionmairiephoto

Le maire de Guéblange n'aura pas répondu au collectif d'opposants à la destruction de la mairie de son village qui lui réclâmait des documents concernant ce projet de la Municipalité. 

Etonnés par ce silence, ces habitants très remontés contre le premier magistrat ont menacé de saisir la commission d'accès aux documents administratifs.

Mais hier matin ces Guéblangeois ont halluciné lorqu'ils ont vu la pelleteuse abattre les murs de l'ancienne mairie-école. 

Ecoeurés par cette atteinte au patrimoine architectural local, Ils pourront se consoler avec le mot du maire (que vous pouvez retrouver ci-dessous) qui prend le temps d'expliquer à ses administrés les raisons de cette destruction.

Le mot du maire et son conseil municipal :

"Mesdames, Messieurs, 

Je tiens tout d'abord en mon nom et en celui du Conseil Municipal à vous présenter nos meilleurs voeux de joie , bonheur, réussite et surtout santé pour l'année 2019.

Vous avez pu constater que 2018 vient de s'acherver dans un climat très difficile voire délétère pour moi et pour ma famille qui connaît mon investissement pour notre commune, pour essayer d'apporter le plus grand bien aux habitants. En effet, plusieurs tracts de quelques habitants ont été distribués ou publiés sur un blog internet accompagnés de commentaires acerbes et diffamatoires envers ma personne et cela de manière anonyme.

Je vous laisse le soin de vous approprier les différents éléments de ce dossier afin de vous en faire votre propre idée.

- Ce projet ne concerne pas la construction d'une Mairie, mais celui d'une Maison communale comprenant une Mairie et une salle polyvalente qui servira aux associations et aux habitants pour leurs réunions de famille. 

- Ce projet anticipe les possibles évolutions du statut des communes. En cas de besoin, ce bâtiment pourrait être transformé à moindre frais en 2 logements. 

- L'implantation de ce bâtiment au coeur du village a nécessité un long temps de réflexion pour l'adapter à l'échelle de la commune et l'intégrer dans l'environnement existant.

- Ce projet se veut fédérateur. Il vise à préserver le lien social et doit être un lieu de rencontre pour les familles  ou pour les anciens du village dont la mobilité est réduite. Son objectif est de contribuer à l'expression des activités communales et associatives qui sont indispensables dans une commune rurale.

- Ce projet a longuement été réfléchi et date de 2011. Il avait d'ailleurs été abandonné en raison du refus de subvention de l'Etat dans le cadre du CRSD (Contrat de Redynamisation des Sites de Défense faisant suite au départ du 13ème RDP de Dieuze)

- Le report de ce projet nous a permis de nous concentrer en 2012 et 2013 sur l'assainissement collectif du village. Le choix de la commune de prendre à sa charge l'intégralité des frais de ce chantier nous premet de maintenir le prix de l'eau et de l'assainissement à un taux raisonnable. A l'exception d'une ferme extérieure, toutes les habitations ont été raccordées. Coût de l'opération : 586 606,21 €

- Suite à cet important chantier, l'excédent de fonctionnement capitalisé de clôture du budget général n'était plus que de 31 482,69 € au 31 décembre 2013 obligeant la commune à gérer au mieux les dépenses afin de ne pas augmenter , voire au minimum les taxes afin de ne pas pénaliser les habitants. Nous avions encore le remboursement de prêt de la rue du Château jusqu'au 31 décembre 2018.

- Depuis 2014, nous avons épargné pour préparer ce projet.

- La vétusté du bâtiment nous a fait relancer le projet entre 2016 et 2017. D'importants travaux de sécurisation du bâtiment auraient dû être mis en oeuvre. Le départ des locataires pour manque de place a évité de mettre en oeuvre des travaux de sécurisation du bâtiment." 

Le maire de Guéblange présente ensuite les budgets de la commune et ceux de la commission "Déchets ménagers" de la CCS qu'il présidait jussqu'en 2014.

 

 

Commentaires   

+3 #7 jimmy wk 14-01-2019 20:16
à kassandre!
alors non je ne suis pas allé à l'école Chaillot, et vous ? vous y êtes allé ?car à vous écoutez vous aviez toutes les solutions, il aurait fallu les données avant...
Vous parlez des Salines à Dieuze
je ne pense pas que Guéblange-les-dieuze commune de 170 H contre Dieuze 3093 Habitants soit comparable.
Coût du projet : la rénovation de la Délivrance (11 M€) info : https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarrebourg-chateau-salins/2017/01/03/dieuze-a-de-multiples-projets-dans-les-cartons contre 370 000€ pour la nouvelle mairie, salle communale de Guéblange.

Alors ne comparez pas ce qu'il n'est pas comparable ! ? !

Petit commentaire personnel, la ville de dieuze ferme c'est commerce à tour de Bras... une belle zone « industrielle » à l'entré de la ville route de Nancy … sachant qu'il y a encore énormément de place sur celle existante à l'inter... à chacun de voir comment il gère son argent, mais Dieuze ne reste pas une référence à mon avis... en tous cas sachez que les canards qui se promènent sur le Spin sont heureux de voir une belle Arche aux Salines, ils me l'ont dit !;)
Citer
+1 #6 ponctionné 12-01-2019 09:28
Finalement c'est un projet de petit joueur. Dans le RL de ce matin, on voit la construction de WC à l'école de Nomeny pour 300 000 euros et la fermeture de l'OT de Vasperviller rénové il y a 2 ans pour 400 000 euros. Alors un bâtiment de 150 m² pour 370 000 euros, c'est petit joueur. On cherche comment faire des économies et tout cela ne choque personne. Effarant.
Citer
0 #5 kassandre 11-01-2019 15:07
Pour répondre à Jimmy wk
Vous êtes allé à l'école de Chaillot ?
Vous faites partie des architectes du patrimoine ?
Vous arrivez trop tard, les pelleteuses ont tout cassé.
Plus rien à sauver et plus de traces de l'oeuvre de Mr Remy, architecte à Vic en 1865.
Si c'est le cas, vous auriez pu conseiller utilement le conseil municipal, qui n'a,semble-t-il, aucune compétence technique dans ce domaine.
Très très souvent les bâtiments anciens survivent. Regardez les salines de Dieuze. La volonté de, je ne sais qui, a permis de les sauver. Faites travailler votre imagination. La mairie-ecole de Guéblange aurait pu leur ressembler.
Citer
+4 #4 jimmy wk 10-01-2019 20:10
pour répondre à kassandre..
nous ne sommes plus en 1813.. ce bâtiment à l'heure de ce jour présentait des menaces de sécurités! vous voulez une réplique des bâtiments de Marseille ? si oui prenez à votre charge les risques...
Citer
-3 #3 Kassandre 09-01-2019 18:47
Il paraît que je radote, que je parle tout le temps de la même chose et je me réfère à 1813.
La commune de Guéblange ignore qu'elle vient d'enterrer un monument historique. Mais, ce mot est difficile à comprendre pour certains. 1813, c'est le premier cadastre, celui voulu par la loi de finances de Napoléon de 1807. Il devait y avoir des gens influents à Guéblange, pour qu'il soit fait si tôt, car celui de Donnelay date de 1828, celui de Dieuze de 1830.
Le temps n'a pas permis de saisir les autorités compétentes en matière de monument historique, ni le tribunal administratif. Les habitants ont halluciné de voir les pelleteuses à l'action. Le maire lui-même aurait été surpris!!!!
Pour les non initiés, allez sur le site des Archives départementales de la Moselle. ou sur celui de la bibliothèque Nationale de France ça fourmille d'informations. Et tout un chacun peut faire les recherches que j'ai faites.
http://www.archives57.com/index.php/recherches/archives-en-ligne
http://www.bnf.fr/fr/collections_et_services/bibliotheques_numeriques_gallica.html
Citer
-5 #2 bruitdevomi 09-01-2019 17:56
Seul une haine violente envers l'école, dissimulée dans leurs inconscient peut amener des élus, à boire le champagne quand ils ont réussi à faire fermer leur école, et à faire démolir le bâtiment même qui la représentait encore. Il y a sûrement d'autres bouteilles dans leur frigo.
Ils s'assoient sur tout et n'en ont rien à faire.
Les lois de la République sont assez souples pour permettre cela et l'argent du contribuable peut allègrement être dépensé. Ce n'est pas le leur. Les fameuses subventions qu'on vous met toujours en avant, c'est toujours votre argent, vous savez la colonne département ou région sur votre avis d'impôts locaux. La destruction va continuer et bientôt ce petit village s'appellera Guéblange-ville nouvelle.
Est-ce que ça existe les thérapies de groupe pour les élus ?
Gilets jaunes, il va falloir vous battre et être bien vigilants, car certains sont les rois de la pirouette et du retournement de veste. Une révolution, c'est juste changer de maîtres.
Citer
-3 #1 cricri 09-01-2019 15:53
quelle volonté, quelle abnégation, quel maire!
Citer