inspecteur1

Cent dix maîtres et maîtresses d'école, des anciens inspecteurs, les collègues de l'équipe de criconscription avaient rejoint le site des Salines à Château-Salins, ce mardi 27 juin pour participer au pot de départ en retraite de leur inspecteur, Jean-Michel Mérillou.

Une belle reconnaissance pour cet homme très respecté pour ses qualités professionnelles et pour la grande humanité qu'il affichait à chacune de ses rencontres.

Très touché par la présence en si grand nombre de celles et ceux qu'il aura cotoyés pendant toutes ces années, Jean-Michel Mérillou a rappelé, dans un très beau discours, l'immense plaisir qu'il a pris à diriger la circonscription de Château-Salins.  

Après treize années passées dans le Saulnois,  après avoir vu défiler tant de ministres (14), tant de réformes, après avoir inspecté, conseillé tant d'enseignants, il achève sa carrière et son discours en lançant à l'assemblée : "Continuez à construire des citoyens éclairés, des êtres humains respectueux de leur propre personne, de celle d'autrui, de leur environnement, tout cela en les dotant de connaissances et de compétences pouvant être transférées dans toutes les occasions de la vie. 

Et ce malgré les vents contraires, malgré parfois le manque de considération pour le maître et de reconnaissance pour son travail.inspecteur2

Sous prétexte que tout le monde connaît l'école puisque tout le monde y est allé, tout le monde croit savoir comment faire et tout le monde y va de sa méthode, tout le monde donne ses opinions, tout  le monde prodigue ses conseils. Tout le monde voudrait que son enfant ne soit pas comme tout le monde tout en l'étant. 

C'est vrai que l'enjeu social est capital. Pour s'insérer dans le monde du travail, si la possession d'un diplôme n'est plus une garantie d'embauche, l'absence de diplôme est une quasi certitude de chômage. Alors les parents craignent pour l'avenir de leur enfant. Et les relations école-familles sont parfois tendues. La confiance n'est pas toujours au rendez-vous.

Sans oublier que nous vivons une drôle d'époque où tout nous encourage à jouir immédiatement de la vie sans containtes, où seul l'individu constitue la référence sociale. 

L'éducation, elle, repose sur la frustration et l'effort, que notre société et sa publicité se gardent bien de promouvoir.

L'école est chargée de transmettre les valeurs de la République, Liberté, Egalité, Fraternité, des valeurs qui, il faut bien le dire, sont souvent en opposition avec celles de la société. "

Comme toujours dans ce genre de cérémonie, l'émotion était très présente et beaucoup de larmes ont coulé sur les visages des enseignants qui garderont sans doute longtemps en mémoire leur inspecteur. 

Chacun a ensuite pu souhaiter bonne retraite à Jean-Michel Mérillou en offrant un cadeau et en levant avec lui le verre de l'amitié.

 

 

Commentaires   

+3 #1 cricri 29-06-2017 15:40
Ce monsieur n'a visiblement pas perdu de vue les fondements, les valeurs et les buts de ce métier.
Espérons qu'il en restera toujours quelques uns comme lui pour rappeler ce quotidien éducatif aux grands penseurs/chercheurs/inventeurs/réformateurs/tâtonn eurs/expérimentateurs qui peuplent les allées du ministère et des sièges d'académie.
Citer