clashcommunautaire

Un Conseil communautaire se déroulait ce lundi 27 novembre à Château-Salins, dans la salle polyvalente en présence de 85 délégués sur 148. La réunion a débuté à 18h45 pour s'achever à 21h15.

FTTH, les maires s'impatientent

Avant d'entamer l'ordre du jour, il a d'abord été question de l'arrivée de la fibre optique sur le Saulnois. Une information délivrée par Jean Jacques Gady, vice président du Syndicat mixte Moselle Fibre qui évoquait le calendrier de l'arrivée du FTTH dans nos villages. 

Alors que débutent les travaux sur la plaque d'Insming ce sont les maires des communes situées sur la plaque de Dalhain (celle entièrement réalisée par la CCS et qui a été inaugurée en grande pompe en avril 2016) qui s'inquiètent. Toujours pas opérationnelle en raison de malfaçons détectées lors de la réception des travaux, on leur annonce maintenant que les pré-raccordements des foyers ne seraient sans doute pas pris en charge par le Moselle Fibre car l'équipement de la plaque n'a pas été effectué par Moselle Fibre mais par la CCS. A 200 € l'opération, il y a de quoi être mécontent.

Château-Voué-CCS, le clash !

Le deuxième sujet de tension est venu de Château-Voué. La maire Isabelle Schmitt Knaff n'a pas apprécié la façon dont son village a été traité par la Communauté de communes du Saulnois. Un déficit de communication qui concerne l'enterrement des réseaux souhaité par la commune, profitant de travaux pour l'eau et la voirie, mais qui n'a pas été réalisé par l'entreprise mandatée par la CCS. Moselle Fibre est seul décideur désormais. Le conseil Municipal a donc décidé d'enfouir la fibre qui avait été installée en aérien, et attend maintenant les instructions des entreprises de Moselle Fibre pour terminer l'opération à Château-Voué. Des instructions qui ne viennent pas ! C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase d'Isabelle Schmitt-Knaff qui l'a fait savoir au Président Geis l'accusant devant ses collègues de ne pas faire son travail ! Très en colère elle en profita pour présenter sa démission du bureau de la CCS et quitta la salle ! 

Qui va prendre la compétence "Seille" ? 

Conséquence de la loi NOTRe, les Communautés de communes vont prendre les compétences GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations)  dévolues jusqu'à présent aux Syndicats intercommunaux comme le SIBVAS (Syndicat Intercommunal du Bassin Versant Amont de la Seille) le 1er janvier 2018. Pour gérer au mieux la rivière de la Seille, il a été proposé à nos élus communautaires de  déléguer cette compétence aux Syndicats existants réunis dans une nouvelle structure. Les représentants du SIBVAS, et du SIM-Seille (Syndicat Intercommunal Médian de la Seille) ont exposé tous les bénéfices que pourrait retirer l'interco de ce transfert de compétence (expérience, expertise, unité territoriale sur l'ensemble du cours d'eau, visibilité sur les dossiers engagés..). Nos élus vont devoir se positionner très bientôt pour ou contre cette délégation. 

ZAC de Dieuze, les riverains entendus ?zcommerciale

On ne sait pas si les riverains de la nouvelle ZAC La Sablonnière seront satisfaits des mesures prises par la Communauté de communes concernant la gêne occasionnée par son implantation mais les élus ont voté une série d'aménagements comme la plantation d'espèces végétales sur le fameux talus de 4 mètres qui borde désormais leur propriété ou le recul imposé aux futurs entreprises qui ne pourront plus s'installer en limite de parcelle.

Toujours dans le plan d'aménagement de cette ZAC, la Comcom va réaliser le trottoir côté gauche de la rue de Nancy. La commune de Dieuze profitera de ces travaux pour réaménager l'ensemble du secteur. 

Comme il restait 800 000 € à dépenser sur les fonds du CRSD, la comcom a décidé d'aménager de nouvelles parcelles sur cette ZAC de la Sablonnière. Le bureau d'étude IRIS conseil a donc été choisi pour la maîtrise d'oeuvre.  

Zone commerciale d'Amelécourt, ça démarre ! 

la CCS a décidé de créer une zone commerciale sur le ban d'Amelécourt à l'entrée de Château-Salins. Elle a validé son accessibilité via un tourne à gauche . le marché d'étude et de maîtrise d'oeuvre a été attribué à Techni Conseil.

Cuisine centrale et restaurant  d'Albestroff, la CCS cherche un carreleur ! 

La construction de la cuisine centrale de l'Esat d'Albestroff va démarrer. Mais quelques lots n'avaient pas été attribués. Menuiserie, plâtrerie et serrurerie ont trouvé preneur ce qui n'est pas le cas pour le lot des carrelages qui n'a vu aucune entreprise se positionner sur un marché de 11 000 € environ. La CCS lance donc un appel aux entreprises pour réaliser les sols de la future cuisine centrale. Avis aux amateurs ! 

Un plan climat pour la CCS

Après la Cop 21, les communauté de communes doivent s'engager à réaliser un plan climat afin de lutter à leur échelle contre le réchauffement climatique. 

la CCS a décidé d'adhérer au dispositif de labellisation Cit'ergie. Elle sollicite d'ailleurs une subvention après de l'ADEME pour entrer dans ce dispositif. 

 

 

 

Commentaires   

+6 #14 Bernard Mouchot 04-12-2017 20:59
J'adore ces 800.000 € qui restent à gaspi... euh pardon à dépenser et qui vont alimenter un cabinet d'études, et agrandir la zone de la Sabloniere qui comme chacun sait est sous dimensionnée , pourquoi pas un rond point route de Val de bride ?
Il s'agit évidemment d'argent publique, et pour réduire un peu ce grand gaspillage organisé par tous les élus au niveau des communes,cantons, comcom, Départements et régions, il n'y a qu'un moyen, réduire les dotations de ces trop nombreuses collectivités.
C'est exactement ce que fait Macron, et ces 800.000 € viennent opportunément relativiser les critiques de tous ces élus dépensiers qui montent au créneau pour sauvegarder leur aire de jeux.
Qu'ils apprennent un peu à compter et à investir en bon père de famille et non pour leur gloriole, ils regagneront ainsi un peu la confiance des citoyens qui sont les payeurs.
Citer
+8 #13 Klein 03-12-2017 18:24
Vous le croyez notre édile dieuzois aurait mis la pression à Mme Maillard concernant la bande de recul de 22m sur la ZAC la Sablonnière mais c'est pas vrai vous allez arrêter de faire c.... les riverains !! Allez faire vos merdes dans votre rue et foutez la paix au gens qui en ont marre de vos coups foireux.
Citer
+10 #12 cricri 02-12-2017 00:15
Pas de souci "Klein" avec les avis négatifs.
C'est la brigade de rectification mentale de Dieuze qui passe régulièrement après les critique à propos de FL.
On a l'habitude!
Citer
+20 #11 Klein 30-11-2017 20:43
Qu'est ce que je disais. Les avis négatifs de moutons à la bottes de ces gens affluent. Vraiment pas de quoi être fier de soutenir toute ces bêtises.
Citer
+19 #10 Klein 30-11-2017 18:53
Un sujet également discutable qui serait intéressant de diffuser , c'est la réfection de l'avenue de Nancy à Dieuze va être refaite en 2018 donc tout va être neuf mais il ne prévoit pas de faire le réseau en souterrain alors que c'est l'occasion, ni même de passer des gaines. Puis en 2019 ils risquent de tout casser pour la fibre optique prévu à cette date, et après les mêmes vint pleurer qu'il n'y a plus d'argent pour les communes mais il font n'importe quoi.
Citer
+18 #9 Klein 30-11-2017 18:47
Franchement riverains de l'avenue de Nancy que je suis et surtout impactés par votre butte que m'obstrue à tout jamais est me donne un sentiment d'oppression en permanence, les nouveaux aménagements proposés sont une bonne chose mais n'ayant toujours pas de garantie que de industriels vont nous pourrir la vie comme c'est le cas avec HET je reste vigilant. Mr lormand se vante d'avoir écouté les riverains de l'avenue de Nancy en parlant de mise en sécurité de l'avenue. Ceci n'est que du pipo. Ils nous a assez narguer en parlant de ces bâtiments de 15m qu'il ferait construire derrière nos limite de propriété. Sachez que la réfection de l'avenue de Nancy ne calmera en rien notre colère contre notre édile, le mal est fait la d'évaluation de nos biens n'est pas prise en compte, qui voudrait acheter un habitation avec un mur de terre et en plus le fossé creusé pour les eaux pluviales est déjà obstrué du coup l'eau arrive sur nos terrains. J'espère que Mr lormand et ceux de la comcom prendrons compte de ce message . Je vous rappelle également que votre politique de création de ZAC est une honte vous contribuez à la mort de tout les centre ville,. Bravo je ne vous félicite pas. Je rappelle également à ceux de la com com qui ont le culot de demander au riverains d'enlever les panneaux devant chez eux fassent de même avec leur ZAC qu'il l'a dégagé et ont fera de même... Bien entendu j'aurais des avis négatif de moutons qui soutiennent ce aberrations mais ceux là se reconnaîtront.
Citer
+7 #8 surprise 30-11-2017 09:39
Et demain ils demanderons des subventions pour réhabiliter les centres villes qu'ils auront détruits. Comme cela se fait à Dieuze. Et après ils trouveront étrange que des économies leurs soient demandées....
Citer
+16 #7 Tombé sur la tête 29-11-2017 21:17
a pleurer !! le centre ville de château salins est désolant ! tout ferme, tout est moche et triste et nos grands élus ne trouvent pas mieux que de construire une zone commerciale à l'extérieur de la ville où vont s'installer les commerçants du centre ville !! Ah Ah Ah !! est ce que ces gens se rendent compte de la stupidité de leur action ?!!
Citer
+6 #6 saint pierre 29-11-2017 21:11
Citation en provenance du commentaire précédent de dieu dieu dieu :
ce que grain de sel ne dit pas c'est la grande phrase de notre inénarrable Fernand qui a demandé que l'on remercie le bon Dieu pour avoir permis d'avoir la fibre dans le Saulnois !! Grandiose !!!

il ferait mieux de remercier Philippe Leroy qui a fait voter la loi numérique sur laquelle s'appuie le Département pour installe réa fibre dans le Saulnois !! Alors Fernand tu peux prendre les délégués de la comcom pour des nazes mais pas les lecteurs de Grain de sel !!!
Citer
+1 #5 cricri 29-11-2017 12:33
Et tout cela sans même parler des certains maires qui ne voient pas trop ce que la fibre peut apporter à leurs administrés...
Je n'invente rien, l'un d'entre eux (pas le plus novateur, j'en conviens) l'a dit en toute tranquillité lors d'une conversation perso.
On vote un truc sans trop savoir ce que c'est et sans trop croire que ce drôle de truc à la mode va se faire réellement. Ensuite, une fois au pied du mur...
Comme si promettre tout et n'importe quoi sans réfléchir était chose normale.
Mais rappelons le encore et toujours, ils n'ont pas volé leur place; ils sont élus (et bien élus le plus souvent).
Citer